Vendredi, 25 Juillet 2014

Vous êtes ici : Actu Médias >> Liberté presse >> Iran - Le régime met en place censure et brouillage pour empêcher la diffusion des appels à manifester
 

Iran - Le régime met en place censure et brouillage pour empêcher la diffusion des appels à manifester

Envoyer Imprimer PDF
Depuis le 10 février, les autorités ont renforcé la censure de tous supports et médias susceptibles de relayer l'appel à manifester le lundi 14 février 2011. Les sites d'informations indépendants ou jugés proches de l'opposition ont été bloqués. Comme à l'approche de chaque rendez-vous de l'opposition et de possibles manifestations, la vitesse de la bande passante a été fortement ralentie dans plusieurs grandes villes du pays. Le terme Bahman, qui correspond au 11ème mois du calendrier persan, a rejoint la (...)

Iran - 
        Le régime met en place censure et brouillage pour empêcher la diffusion des appels à manifester

Depuis le 10 février, les autorités ont renforcé la censure de tous supports et médias susceptibles de relayer l'appel à manifester le lundi 14 février 2011. Les sites d'informations indépendants ou jugés proches de l'opposition ont été bloqués. Comme à l'approche de chaque rendez-vous de l'opposition et de possibles manifestations, la vitesse de la bande passante a été fortement ralentie dans plusieurs grandes villes du pays. Le terme Bahman, qui correspond au 11ème mois du calendrier persan, a rejoint la liste noire des mots clés filtrés.

Le régime utilise le blocage de sites Internet et les cyberattaques pour empêcher non seulement la couverture des manifestations, mais également leur organisation. Deux sites d'informations, www.fararu.com et sahamnews.org, le second étant proche du leader de l'opposition, Mehdi Karoubi, sont devenus inaccessibles après avoir subi plusieurs attaques.

Les chaînes satellites diffusées en Iran ont été brouillées. La chaîne britannique BBC a officiellement protesté, le 10 février, contre « les ondes envoyées par l'Iran ». Les brouillages ont d'abord concerné spécifiquement la diffusion d'informations sur le mouvement de protestation en Egypte, puis, depuis le 12 février, l'ensemble des programmes de la BBC et de la chaîne américaine Voice of America, qui soit ont été coupés, soit rendus difficiles à capter. L'utilisation des téléphones portables et des SMS a également été fortement perturbée.


Posted: 2011-02-15 10:21:05

Source : RSF (rsf.org)
Author:...1356 consultation(s)