Suite101

Ce forum est destiné à des discussions sur le journalisme web : pratiques du journalisme numérique, outils, nouveaux modèles, formations, ...
linou
Messages : 4
Inscription : 16 févr. 2008, 11:18
Contact :

Suite101

Message non lu par linou » 07 juil. 2009, 17:05

Bonjour,

Y a-t-il quelqu'un qui a déjà travaillé pour Suite101? Je voulais savoir si c'était intéressant et comment cela fonctionne vraiment.
Merci de votre aide
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Message non lu par Climousse » 08 juil. 2009, 08:51

Je viens de lire l'annonce, elle mêle indépendants, auteurs, pigistes, experts, rédacteurs... Et précise "partage de recettes publicitaires". Les fondateurs canadiens ne connaissent peut-être pas le système de la pige salariée... En tout cas, à mon sens, ça ressemble à tout sauf du journalisme. Ca n'empêche pas d'y publier, mais en passe-temps, en dehors de ses piges ou de son boulot. Enfin, c'est ce que ça m'inspire.
linou
Messages : 4
Inscription : 16 févr. 2008, 11:18
Contact :

Message non lu par linou » 08 juil. 2009, 12:38

effectivement c'est pas très clair, ni l'annonce, ni les informations sur le site.

Merci de ton conseil
marsand
Messages : 12
Inscription : 17 nov. 2005, 19:49
Contact :

suite 101

Message non lu par marsand » 13 juil. 2009, 14:53

en plus, j'ai l'impression que ce n'est presque pas payé
donc, ça ne vaut pas le coup, non ?
linou
Messages : 4
Inscription : 16 févr. 2008, 11:18
Contact :

Message non lu par linou » 17 juil. 2009, 10:06

merci
thom4s

Message non lu par thom4s » 17 juil. 2009, 12:22

Bonjour à tous,

j'ai postulé à cette annonce et j'ai été "embauché" en deux jours. Visiblement Suite101 fonctionne sur la collaboration d'un très grand nombre de rédacteurs. Ce ne sont pas des piges bien sur, mais des contributeurs payés en fonction du trafic généré par leur contenu.

Chaque contributeur doit publier 10 articles en 3 mois de temps. Une façon selon eux d'assurer un minimum de sérieux et d'investissement de la part du contributeur.

Ce n'est donc pas vraiment du journalisme, c'est clair...
Je ne sais pas encore si je vais signer le contrat qu'il propose, mais j'y vois aussi mon intérêt : je débute dans la "pige", et par ce biais là, je peux tenter de me créer un réseau et une méthode de travail qui fonctionne bien. (je compte y écrire des chroniques culturelles) Je compte pas me faire bcp d'argent de toute façon. mais ça doit rester une première étape pour moi.

Et puis, si ça marche pas, j'arrête.
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Message non lu par Climousse » 17 juil. 2009, 13:40

Allez, qui se lance pour expliquer à Thom4s que d'après ce qu'il décrit, une collaboration à "Suite 101" ne peut en aucun cas être considérée comme un démarrage à la pige, et que brader son travail dès le début est non seulement un très mauvais commencement mais aussi un coup de plus porté à l'ensemble de la profession ? (sauf si Thom4s n'est pas encore journaliste, et qu'on peut comparer "Suite 101" à un boulot de CLP, dans l'idée... avec toutes les réserves que cela peut susciter)
thom4s

Message non lu par thom4s » 17 juil. 2009, 13:58

Pourquoi "brader" ?
combien de journaliste pigiste tiennent un blogue pour rester dans le rythme, rester dans l'actu et s'offrir une vitrine facile ? et bien je vois suite101 un peu comme ça (après je dis pas que c'est parfait et je ne sais même pas si je vais le faire !) : une vitrine et une façon de me tester.

Et puis, désolé, mais ça me parait un peu pédant de rester sur une sorte de pureté du pigiste, une sorte d'excellence, d'intégrité à toute épreuve. Y'a un démarrage type ? c'est quoi le coup porté à l'ensemble de la profession ? Et les stagiaires qui pigent pour les quotidiens ?

Je suis alors peut être au mauvais endroit et sur le mauvais forum de discussion, mais ce qui m'intéresse moi, c'est d'écrire. Et si ça passe par faire ses preuves (aux autres, mais également à moi-même ! càd prendre confiance en moi !) en révisant son ambition juste un moment, et bah tant pis.
garga
Messages : 28
Inscription : 25 mai 2008, 19:24
Contact :

Message non lu par garga » 17 juil. 2009, 14:45

thom4s a écrit :Pourquoi "brader" ?
combien de journaliste pigiste tiennent un blogue pour rester dans le rythme, rester dans l'actu et s'offrir une vitrine facile ? et bien je vois suite101 un peu comme ça (après je dis pas que c'est parfait et je ne sais même pas si je vais le faire !) : une vitrine et une façon de me tester.
C'est vrai ça. C'est quoi ces journaux qui embauchent sous convention collective alors que tant d'amateurs (pardon, de "journalistes citoyens") sont prêts à taffer nuit et jour pour des queues de cerises et une vague reconnaissance ? D'ailleurs, certains supports l'ont compris en entamant une douce sortie de la convention collective et en proposant des contrat hors convention (auteur, producteur, etc.). Au feu les prolos râleurs qui essaient de payer un loyer et de remplir un frigo.
thom4s a écrit : Et puis, désolé, mais ça me parait un peu pédant de rester sur une sorte de pureté du pigiste, une sorte d'excellence, d'intégrité à toute épreuve. Y'a un démarrage type ? c'est quoi le coup porté à l'ensemble de la profession ?
Ouais, y'en a marre de ces puristes du Code du travail. Depuis le temps que je prône le bénévolat dans le journalisme. Pigistes/dilettantes même combat. Comme si c'était un métier... Wouaa l'aut' !
thom4s a écrit :Et les stagiaires qui pigent pour les quotidiens ?
Ou t'es stagiaire, ou t'es pigiste. Mais t'es pas les deux. Convention de stage pour l'un, CDI présumé pour l'autre. L'un est payé en jetons de caddie, l'autre au lance-pierre. L'un fait le café ou dort au taf, l'autre déplace des montagnes pour le conserver. Faut pas confondre.
thom4s a écrit : Et si ça passe par faire ses preuves (aux autres, mais également à moi-même ! càd prendre confiance en moi !) en révisant son ambition juste un moment, et bah tant pis.
Je connais plein de supports prêts à t'accueillir pour pas cher le temps de faire tes preuves. Mais tu risques de prouver longtemps, et à pas cher. Exploité, c'est aussi un choix de vie...
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 17 juil. 2009, 15:43

En gros, Thomas, ce qui est difficile dans le métier de journaliste pigiste, ce n'est pas d'écrire des articles, c'est :
- trouver des sujets qui collent à la ligne de tel ou tel journal
- convaincre ledit journal d'acheter le sujet
- rendre un travail de qualité, qui correspond à ce qui était demandé, dans les temps.
- tenter d'avoir des collaborations régulières, gérer son temps entre le trop d'articles (et on rend en retard ou de la daube), et le trop peu (dur, le loyer à payer)

Clairement, le site dont tu parles ne te donnera rien de tout ça. Ca m'étonnerait que tu aies les aller-retours avec le rédac'chef pour peaufiner l'angle, améliorer le texte, imaginer les bonnes illustrations,... Ils seront trop contents que tu publies quasi-gratos chez eux pour t'emmerder sur ton article. Mais toi, tu ne progresseras pas. Et tu n'auras pas non plus appris à vendre ton boulot.

Reste LE grand argument utilisé par tous ces sites : la visibilité. C'est l'argument-arnaque par excellence. Si tu imagines que les rédac'chefs regardent ce genre de site pour repérer les bons journalistes, tu te goures complètement. A la rigueur, quand tu envoies un CV ou une proposition de sujet, tu peux mettre le lien vers tes articles, pour qu'un rédac'chef voie ce que tu sais faire. Mais tu peux faire exactement la même chose avec un blog ou un site perso. Sauf que ça fait plus sérieux (si j'étais rédac'chef, je me méfierais d'un journaliste qui brade ses articles, ou je tenterais de le faire bosser pour des clopinettes, alors que je n'aurais pas la même réaction avec un journaliste qui montre son boulot sur un site ou blog perso). Et au moins, tu ne participes pas à cette vague arnaque des articles échangés contre une poignée de cacahouètes.
zoom
Messages : 350
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Message non lu par zoom » 19 juil. 2009, 21:14

Chaque contributeur doit publier 10 articles en 3 mois de temps. Une façon selon eux d'assurer un minimum de sérieux et d'investissement de la part du contributeur.
Ah celle là, elle est pas mal: comment forcer les pigeons à le rester ! :lol:

Plus sérieusement, et comme l'ont souligné d'autres intervenants, ce genre de plan n'est absolument pas du travail, ni une façon de mettre le pied à l'étrier, juste une astuce que des entrepreneurs ont trouvé pour avoir du contenu gratuit. A tout prendre, mieux vaut le blog perso: si réussite il y a, au moins elle est perso aussi !
Etre publié sur le web, ou même en presse papier est devenu très facile de nos jours, mais en tirer un revenu demande autrement plus de sérieux et de professionalisme. Ce n'est pas une
sorte de pureté du pigiste, une sorte d'excellence, d'intégrité à toute épreuve
, c'est juste une façon d'exercer un métier.
Pour moi, la vraie reconnaissance, c'est le chèque que ton employeur te fait à la fin du mois en échange de ton article. Le reste, la visibilité, le CV, ne sont que belles paroles... Libre à chacun d'y croire si çà lui fait plaisir. :twisted:
ChristianPujol
Messages : 15
Inscription : 26 juil. 2008, 21:15
Contact :

Suite 101

Message non lu par ChristianPujol » 21 juil. 2009, 02:40

Bonjour,
Ce qu’il ne faut pas perdre de vue dans ce type de proposition, c’est que le revenu obtenu est fonction du nombre de fois où la publicité associée à l’article sera consultée. C’est dire s’il va en falloir pour obtenir quelques dizaines d’euros. Quant à en obtenir un millier, par mois, mieux vaut ne pas trop rêver.
Reste à savoir ce que rapporte une connexion à une publicité. Connaissant cette valeur, les auteurs potentiels n'auraient plus qu'à effectuer le calcul. Seulement personne ne communique à ce niveau, c’est top secret.
Autre question, les textes sont-ils protégés ? N’importe quel lecteur peut les récupérer et se les approprier, sans autre forme, en les adaptant à son propre usage, pour éviter toute contestation. Le véritable auteur n’ayant plus, de son côté qu’à passer une commande chez Kleenex !
Si le principe fonctionne, tant mieux, mais le véritable gagnant est celui qui a eu cette idée au Canada.
Cordialement.
Christian
Lucie D
Messages : 3
Inscription : 31 oct. 2008, 21:00
Contact :

Message non lu par Lucie D » 31 juil. 2009, 15:03

A Linou et Thom4s:

Etre pigiste est un métier certes, mais encore plus une passion. L'exercer demande de la rigueur, de l'acharnement, mais aussi un interlocuteur pro et donc le respect et la rémunération du travail fourni. C'est un peu la base (que je n'hésite d'ailleurs jamais à rappeler aux rédactions dès lors que les factures se perdent ou que les versements traînent). Ce qui tue les pigistes aujourd'hui ce sont précisément ces sites qui, sous couvert de visibilité -pourtant moribonde-participent de la nouvelle pensée selon laquelle on peut publier n'importe quoi de n'importe qui n'importe comment. Or ce n'est pas le cas.
N'oubliez jamais que si un papier, quel qu'il soit, est digne d'être publié, alors il est aussi digne d'être rémunéré à sa valeur. Le net et ces sites sont de véritables pièges à candides ; il faut rester vigilant. Les conseils vous enjoignant à tenir des blogs et autres sites persos me semblent en effet les mieux à même de tester votre professionalisme (régularité des posts, teneur en actu...). Comme référence, c'est quand même mieux. Le reste, qu'on le dise clairement, c'est de l'arnaque ou comment prendre les gens pour des moutons et enterrer un peu plus chaque jour les milliers de pigistes qui oeuvrent dans l'ombre pour se remplir l'estomac et payer leur palace prolo.
Ne soyez pas cons, ne rentrez pas dans la danse.
Bon courage en tout cas et bon début si c'est le chemin que vous avez choisi!
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Message non lu par Climousse » 31 juil. 2009, 15:49

Lucie D a écrit :Etre pigiste est un métier certes, mais encore plus une passion.
C'est marrant, c'est justement l'argument qu'utilisent tous ces employeurs sans scrupules : QUOI ? vous voulez être PAYE ? Mais, et la passion ? L'amour, l'eau fraîche et votre nom en bas du texte ? Je comprends bien ta logique, mais attention : le journalisme est d'abord et avant tout un métier, même s'il peut être passionnant (enfin, c'est mon avis).
Lucie D
Messages : 3
Inscription : 31 oct. 2008, 21:00
Contact :

Message non lu par Lucie D » 31 juil. 2009, 16:25

Pas faux, Climousse, voire très juste.
Je voulais insister sur ce point pour en revenir au respect primordial pour la profession et donc pour ses collègues.

Bref, on est tous dans le même bateau quoi!
Répondre

Revenir à « Journalisme web »