Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et piges

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
hello_heloh
Messages : 8
Inscription : 30 sept. 2011, 10:33
Contact :

Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et piges

Message non lu par hello_heloh » 08 déc. 2011, 09:52

Bonjour,
Je suis licencié économique, et je dois accepter ou non le contrat de sécurisation professionnelle. Parmi les avantages de ce dispositif, une indemnisation importante, pas de délai de carence, notamment. Mais la CSP saute si "vous retrouvez une activité salariée de moins d'un mois ou de plus de trois mois".
Que se passe-t-il en cas de piges ? J'essaie d'obtenir des infos de Pôle emploi, rien de probant pour le moment, ça reste vague.
J'imagine que certains parmi vous ont dû déjà se poser des questions ?
Merci pour vos réponses,
Heloh
slong
Messages : 3
Inscription : 26 août 2006, 20:27
Contact :

Re: Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et p

Message non lu par slong » 13 déc. 2011, 09:55

Bonjour,
Je me pose la même question et Pôle Emploi n'a pas été en mesure de me fournir la moindre réponse. Je continue à chercher. As-tu eu plus de précision de ton côté ?

Merci et bon courage pour la suite.
Stéphane
corinneZ
Messages : 1
Inscription : 06 janv. 2012, 15:06
Contact :

Re: Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et p

Message non lu par corinneZ » 06 janv. 2012, 15:11

Bonjour,
Avez-vous eu vos réponses ? Car je suis dans la même situation... Merci pour votre aide.
Corinne
slong
Messages : 3
Inscription : 26 août 2006, 20:27
Contact :

Re: Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et p

Message non lu par slong » 06 janv. 2012, 15:54

Rien pour l'instant :oops:
thierry1
Messages : 3
Inscription : 07 févr. 2012, 23:32
Contact :

Re: Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et p

Message non lu par thierry1 » 07 févr. 2012, 23:57

bonjour,

effectivement, le CSP saute quand on fait une seule pige car on redevient salarié et il ne faut pas travailler moins d'u mois ou trois mois ; CSP suspendu si on travaille entre un et deux mois mais le CSP pas reporté car valable uniquement un an de date à date.
pour éviter cela, peut être demander à l'employeur de payer la ou les piges plusieurs mois après mais dans ce cas lui demander d'éditer une fiche de paie à ce moment et non pas à celui de la pige.
se faire payer en droits d'auteur ou se mettre en autoentrepreuneur peut-être une solution?
pour les journalistes parisiens, il est possible d'avoir des infos à pôle emploi pour les journalistes 7, rue de Paradis Paris 10 ou à l'agence CSP impasse Nationale Paris 13.
slong
Messages : 3
Inscription : 26 août 2006, 20:27
Contact :

Re: Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et p

Message non lu par slong » 08 févr. 2012, 09:57

Merci Thierry1.
D'après les informations que j'ai recueillies auprès de Pôle Emploi, le passage au statut d'autoentrepreneur vous fait également sortir de la CSP. Apparemment, il n'y a pas de solution si ce n'est comme vous le suggérez de décaler le paiement des piges.
s.
thierry1
Messages : 3
Inscription : 07 févr. 2012, 23:32
Contact :

Re: Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et p

Message non lu par thierry1 » 08 févr. 2012, 18:39

Bonjour,

le statut d'autoentrepreuneur fait sauter le CSP tout comme le paiement en droits d'auteurs car c'est considéré comme une reprise d'activité même si elle est non salariée.
se faire valider l'info suivante par pôle Emploi : une pige = un bulletin de paie mensuel donc ça devrait correspondre à un mois de travail donc on est dans les clous (un mois-inférieur ou égal à trois mois travaillés) sauf que le nombre d'heures n'est pas indiqué...
Climousse
Messages : 347
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Re: Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et p

Message non lu par Climousse » 26 mars 2012, 10:45

Bonjour à tous,

Je remonte le sujet pour vous faire part de l'info ci-dessous qui émane du SNJ, concernant la compatibilité entre piges et CSP.
______

"Le nouveau dispositif d'aide au reclassement après un licenciement économique, le CSP (contrat de sécurisation professionnelle), en vigueur depuis septembre, assure, en plus d'un suivi personnalisé, une allocation de 80 % de l'ancien salaire brut pendant une durée maximale d'un an.

Il était défavorable aux journalistes, car il n'était pas compatible avec le démarrage ou la poursuite de collaborations à la pige. La moindre pige éjectait le salarié du dispositif. Celui-ci devait alors s'inscrire comme demandeur d'emploi "classique" pour la suite de son indemnisation.

A la suite d'un rendez-vous pris avec le service juridique de l'Unedic, le SNJ obtenu tout récemment que les journalistes, lorsqu'ils reprennent ou poursuivent leur activité "à la pige", soient dorénavant admis à une indemnité différentielle (IDR) dans le cadre du dispositif global d'aide au reclassement*. Leur indemnité différentielle est versée au mois le mois, par comparaison avec leur salaire mensuel de référence (leur salaire moyen s'ils étaient déjà à la pige dans l'emploi perdu). Ainsi, lorsqu'ils reprennent une activité à la pige, ils perçoivent dorénavant une indemnité pleine les mois sans feuille de paye, une indemnité les amenant à la hauteur du CSP, soit à peu près l'ancien salaire net, les mois avec un bulletin de paye inférieur au salaire de référence, et rien les mois où leur salaire égale ou dépasse leur salaire moyen de référence. Cela dans la limite, selon la règle générale de l'IDR, de douze mois au maximum et de la moitié du montant de CSP restant disponible au moment de la reprise d'une collaboration à la pige.

Les militantes du SNJ impliquées dans les questions emploi et chômage ont par ailleurs obtenu que le passage du dispositif du CSP (ASP ou IDR) à l'allocation de retour à l'emploi (ARE, chômage "classique") soit automatique, alors qu'il demandait jusqu'ici la nouvelle démarche d'une inscription volontaire.

Ces deux mesures sont en principe déjà applicables.

*Le dispositif comprend deux volets : a) un suivi personnalisé avec formations éventuelles, accompagné d'une allocation de 80 % du salaire brut perdu, l'ASP (allocation de sécurisation professionnelle), pendant une période pouvant aller jusqu'à 12 mois. Des CDD, sous certaines conditions, ne sont pas incompatibles avec ce premier volet, accessible à tout licencié économique ; b) si on retrouve un travail moins payé que l'emploi perdu, on perçoit à la place l'indemnité différentielle de reclassement, l'IRD, complément à hauteur de 80 % de l'emploi perdu."
Avatar de l’utilisateur
kvaldah
Messages : 40
Inscription : 19 mai 2004, 12:41
Contact :

Re: Contrat de sécurisation professionnelle (CSP, exCRP)et p

Message non lu par kvaldah » 06 janv. 2013, 13:43

Bonjour
je reviens sur le sujet, car je me pose une question. Mon journal a fermé: licenciement économique en tant que pigiste régulière. Dans ce cas, quel est l'intérêt ou non de souscrire au CSP? Sachant que j'ai plusieurs autres collaborations en cours en tant que pigiste, dont le montant moyen mensuel est supérieur au salaire moyen mensuel qui sert de base aux allocations CSP? De façon synthétique: faire ces démarches permettrait il de me faire récupérer quelques sous en attendant de trouver une collaboration qui remplacerait celle-ci ou pas?
Merci à ceux qui auraient été dans le même cas ou qui aurait l'info!
Répondre

Revenir à « Général / divers »