Page 1 sur 1

Reconversion journaliste scientifique

Publié : 26 mai 2014, 12:07
par doctorant chimie
Bonjour à tous,

Je viens de découvrir ce forum qu'un ami m'a conseillé au vue de ma situation qui est la suivante. Je suis actuellement en dernière année de doctorat biochimie, soit considérée encore comme étudiante dans les sciences. J'ai donc un parcours scientifique, mon dernier diplôme étant un master en chimie spécialisé dans le domaine analytique (Anlyse chimique et biologique).
Le problème est, qu'en un mot, mon doctorat est chaotique. J'ai découvert un univers qui me déplait, un domaine qui ne me passionne pas du tout, la recherche ne m'attire vraiment pas et surtout ne me convient pas du tout. En encore plus que cela, travailler dans les sciences est devenu pour moi un cauchemar. Je voudrais pouvoir sortir de ce monde qui m'étouffe, qui m'a vidé de moi-même, j'ai coulé au plus profond de moi-même, m'enlevant même toute envie de me lever le matin à cause de cette idée de me retrouver dans un laboratoire.
J'aimerai reprendre vie, me lancer dans un projet qui me permettrait de m'épanouir, de donner une chance à mes compétences et à mes connaissances d'être utiles à moi-même et aux autres.
Dans cette recherche de moi-même, un domaine a surgit plus que les autres : le journalisme. Sans développer mon attirance pour le métier de journaliste que j'ai toujours eut, si j'ai bonne mémoire depuis l'époque du collège, je me tourne vers vous pour tout d'abord avoir un ressenti par rapport à ce petit exposé de ma situation et de mon projet, et avoir de l'aide.
Effectivement, j'ai besoin d'aide, de conseils, d'idées, de pistes...
J'aimerai reprendre en main ma vie, me lever le matin et me dire oui je vis et je fais ce qui me plait.
Vous imaginez bien que pour arriver en doctorat j'ai travailler dure, et me battre une fois de plus ne me fait pas peur, je veux y arriver.
Pour ne pas perdre ces années de dure labeur, j'ai pensé au métier de journaliste scientifique.
J'ai fait un tour du forum, je sais qu'il existe déjà des conversations à ce sujet, mais je voulais vraiment vous écrire et vous exposer ma situation.
J'espère trouver de l'aide parmis vous.
Je vous remercie d'avance.

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 27 mai 2014, 19:12
par cilou
Je t'ai répondu en MP.

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 27 mai 2014, 19:33
par jeanberthelot
J'avais posté il y a quelques semaines une réponse à une interrogation du même genre. Elle n'est que le fruit de mon expérience d'une quinzaine d'années dans le journalisme mais peut-être vous intéressera-t-elle.
Il me semble tout à fait possible d'imaginer une reconversion dans le journalisme lorsqu'on a un parcours comme le vôtre. La presse en général traverse une crise, bien sûr, mais pour le dire grossièrement celle professionnelle ou très spécialisée se porte mieux, voire bien selon les secteurs. Pigiste, je vois régulièrement passer des annonces auxquelles je ne peux répondre car je ne connais pas grand-chose au domaine dont il est question; celui de la science revient parfois. Il me semble que les titres sont nombreux et, bien souvent, leurs responsables sont confrontés à un choix: soit ils font confiance à des spécialistes dont la plume laisse à désirer, soit ils prennent des journalistes qui ne connaissent pas très bien le sujet. Il est rare de trouver de bonnes plumes sachant de quoi elles parlent, dans les domaines très spécifiques que traite la presse pro ou très spécialisée.
Par conséquent, et en particulier si vous vous formez, il me semble qu'envisager une réorientation soit tout à fait possible.

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 28 mai 2014, 10:00
par cilou
Une formation n'est pas indispensable. Elle peut aider pour débuter. Dans tous les cas, il te faudra aller taper aux portes. Je te conseille de commencer par les journaux les plus pointus, notamment en presse professionnelle : ce sont eux qui ont avant tout besoin de compétences techniques, et moins de compétences rédactionnelles.
Achète-toi le Guide de l'écriture journalistique, et le Guide de la pige.

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 02 juin 2014, 10:14
par doctorant chimie
Merci pour votre réponse.
Je vais essayer.... on verra bien ...

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 02 juin 2014, 16:57
par Blue Bird
Bonjour,
Je ne veux pas vous décourager mais je suis moi-même journaliste scientifique (pigiste) et je peux vous dire que les débouchés sont très restreints. Au mieux, il faut vous attendre à connaître une longue période de piges mal rémunérées, avec un avenir incertain. Cependant, avec un profil spécialisé comme le vôtre, il est peut-être possible de travailler pour des supports plus "pointus".
La presse magazine était peu touchée par la crise jusqu'au milieu des années 2000 mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.
Personnellement je souhaite arrêter le journalisme et me reconvertir… C'est un secteur très précaire et la situation ne vas pas s'arranger.
Encore une fois, le but de mon message n'est pas de vous décourager. Je vous donne ma vision des choses. Elle est quand même partagée par bon nombre des pigistes que je connais, et plusieurs d'entre eux souhaitent quitter la profession, lassés par la précarité et les bas salaires.

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 03 juin 2014, 09:39
par doctorant chimie
Merci pour votre réponse et votre partage.

Malheureusement, je constate que votre avis est très largement partagé effectivement et du coup cela me fait réellement douter.
Vous n'êtes pas le seul à me prévenir de cette réalité et pas mal de personnes avec lesquelles j'ai pu échanger quelques phrases m'ont plutôt inciter à me tourner vers autre chose.

Je me sens encore plus perdue qu'avant...

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 03 juin 2014, 10:26
par egery
Oui en ce moment le journalisme est précaire. Je suis diplômée du cfpj avec 12 ans d'expériences pour de gros titres mais j'en peux plus de la précarité. Donc je ne conseillerai le journalisme à personne. Je pense moi-même à me reconvertir en passant des concours administratifs.
Dans ton cas je me dis que si ça te branche tu pourrais devenir prof de physique-chimie. Ce n'est pas forcément une sinécure mais ça a plus d'avenir. Bon courage !

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 03 juin 2014, 14:05
par Blue Bird
Je vais en rajouter une couche par rapport à mon premier message : je vous déconseille franchement le journalisme en ce moment, la situation est précaire et n'ira pas en s'arrangeant. Ce n'est pas une voie d'avenir malheureusement. Je suis moi aussi diplômé d'une école reconnue et j'ai une dizaine d'années d'expérience. J'observe que la situation des magazines s'est nettement dégradée ces 5 dernières années, certains sont menacés de disparition. Cette précarité grandissante a tué mon intérêt pour le métier qui est pourtant passionnant en lui-même. Croyez-moi, des journalistes avec beaucoup d'expérience, une fois licenciés, ne trouve plus de travail dans la presse ou pas assez pour vivre.
Vous avez la chance d'avoir d'autres compétences que l'écriture et un diplôme de niveau élevé en sciences, je vous conseille fortement de choisir une autre voie, l'enseignement par exemple.
En vous souhaitant bonne chance !

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 03 juin 2014, 18:12
par cilou
Je rejoins les avis précédents. Moi-même suis en train de me reconvertir en partie, malgré un doctorat scientifique et 15 ans d'expérience en journalisme.
Il y a d'autres possibilités que le journalisme scientifique, dans le même type de créneau : les relations presse des institutions scientifique, la médiation scientifique (tiens, il y a des offres de CDD en ce moment à l'Espace des sciences de Rennes : http://www.espace-sciences.org/emploi), la rédaction technique, l'édition scientifique et scolaire,...
Je pense qu'aucun n'est super porteur, mais en tout cas, il y a plus de débouchés qu'en journalisme.

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 04 juin 2014, 00:05
par PYLG
Bonjour doc (un prénom serait plus sympa !)

Contacte les responsables de la filière "presse scientifique" de l'école de journalisme de Lille pour avoir leur avis sur l'avenir de cette spécialisation.

Tu peux aussi écrire dans la presse professionnelle (brgm, CNRS, inra, CEA, Petrole, Edf, Areva, etc), si tu veux participer à la promo de nos "belles" réalisations (sic) : gaz de schiste, EPR, ogm, etc.

Avant de te recycler dans l'enseignement comme fonctionnaire planqué, fais du bénévolat ou du wwoofing a l'étranger, ca devrait redonner un sens a ta vie.

Bon courage. !
Pierrig

http://esj-lille.fr/wp-content/uploads/ ... S-2014.pdf

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 04 juin 2014, 08:21
par Ideloze
Bonjour,
Je vais rejoindre la majorité des "votes" en te déconseillant cette voie, mais à toi de voir... Je te fais part de mon parcours pour étayer cet avis.
J'ai également un parcours scientifique (doctorat) et me suis lancée dans le journalisme en 2006. A l'époque, on me l'avait déconseillé, mais mon expérience m'a prouvé que j'avais eu raison de persévérer dans cette voie : quelques portes se sont fermées, j'ai un peu galéré avec quelques piges, un stage... Mais j'ai rapidement trouvé un CDI, d'abord à temps partiel puis à temps plein dans la presse pro. Mais, aujourd'hui, malgré mon expérience, comme beaucoup de journalistes, je vais pointer à Pôle emploi : licenciement économique. Ce qui était valable il y a 10 ans ne l'est malheureusement plus...
Il faut toutefois garder espoir : il existe d'autres voies plus porteuses vers lesquelles te tourner, comme la médiation scientifique ou la communication au sein des instituts de recherche. Les places sont chères bien sûr, mais lorsqu'on est motivé rien n'est impossible !
Pour l'heure, si je puis me permettre, je te conseille de te faire accompagner dans ta réflexion. Il existe des associations ou des services à l'Apec qui proposent du "coaching", bon à prendre dans ces moments de doute sur la direction à prendre. Et n'hésite pas à opter pour des formations, au CNAM ou autre. Si elles ne t'apportent pas un "métier", elles ont au moins l'avantage de te faire rencontrer des gens, de t'ouvrir l'esprit (c'est nécessaire quand on sort de longues années de fac...) et donc redonne du sens.
Je te souhaite beaucoup de courage et un avenir serein...

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 04 juin 2014, 08:27
par descampsdesboa
Hello,
Si tu restes sur ta lancée, tu peux aussi regarder du côté de l'année spéciale à école publique de journalisme de Tours. C'est une année d'études qui te donne l'équivalent d'un diplôme de journalisme (DUT), accessible aux personnes qui ont déjà Bac+2 ou 3 (il me semble), avec une spécialité/expertise.
Ils sont donc tout à fait ouverts aux personnes qui ont des parcours atypiques. Encore faut-il réussir le concours d'entrée...
Personnellement, je travaillais dans le social et je me suis reconvertie ainsi dans le journalisme. Je travaille aujourd'hui dans la presse professionnelle sociale et médico-sociale.
Bon courage,
Aurélia

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 04 juin 2014, 08:43
par cilou
@PYLG : l'ESJ de Lille ne donnera pas forcément une vision objective des débouchés, vu que son but est de remplir ses promotions. Elle risque donc d'être plus optimiste que la réalité.
Sinon, je vais nuancer mon propos : si tu penses que le journalisme scientifique est ta voie, fonce, mais sache que tu risques de galérer. Dans ce cas, je te suggère de mettre plusieurs cordes à ton arc, par exemple acquérir quelques compétences en vidéo, ou comme "community manager",... Car même si le web n'a pas encore trouvé son modèle économique, c'est plutôt lui qui bouge aujourd'hui, davantage que le papier.

Re: Reconversion journaliste scientifique

Publié : 13 juin 2014, 16:13
par Blue Bird
Il existe en effet des emplois en communication scientifique dans les organismes publics comme le CNRS, l'Inserm, l'IRD etc. Cependant les recrutements se font au compte-goutte et beaucoup de compétences sont demandées. Les personnes qui obtiennent les postes ouverts lors des concours annuels ont souvent déjà travaillé dans ces organismes en CDD. Autrement dit, beaucoup de ces concours consistent à titulariser une personne qui travaille déjà dans l'organisme en question.