Si mon expérience d'éditrice vous est utile...

Espace Edition : comment éditer un livre ? Auteur, ca paye ? Quelles maisons d'édition approcher ? ...
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 271
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 24 août 2006, 11:44

Pour moi la Suisse c'est .... Aujourd'hui Genève où je suis depuis hier :lol:

Vive les contacts qui font voyager. Bon les claviers n'ont pas les lettres à la même place, mais c'est un détail. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 271
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 24 août 2006, 11:44

Pour moi la Suisse c'est .... Aujourd'hui Genève où je suis depuis hier :lol:

Vive les contacts qui font voyager. Bon les claviers n'ont pas les lettres à la même place, mais c'est un détail. :lol:
ArianeV
Messages : 26
Inscription : 23 avr. 2006, 21:15
Localisation : Genève/Gland (Suisse romande)
Contact :

Message non lu par ArianeV » 25 août 2006, 18:31

Superbe, Mireille, tu as donc concrétisé ton rêve! Si tu le souhaites, dis-m'en davantage... plutôt en privé, car on s'éloigne franchement du sujet du fil.
Je te rassure, on s'habitue vite au clavier. Désormais, je ne parviens plus à taper correctement sur un AZERTY!

Quant au message d'Appenzel, j'y trouve du juste, du "résonnant". La Suisse (ou peut-être Genève), ce n'est malheureusement pas que des montagnes et des lacs -au demeurant magnifiques. C'est aussi une large palette de gens qui ne profitent pas (plus?) des petits bonheurs à portée de main. Evidemment, ce n'est pas un comportement spécifiquement helvétique, mais j'ai ce sentiment qu'il est plus répandu ici.

Pour ce qui est des "visages jetés aux oubliettes", personnellement je ne connais pas. Chaque tranche de vie, quelle qu'elle soit, heureuse ou douloureuse, chaque visage qui a compté sont des trésors inestimables dans notre cheminement à tous. Alors comment les oublier?
Ce serait nier une partie de soi...

A vous lire,
Ariane
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 271
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 25 août 2006, 19:40

Ce n'était qu'un aller/retour, je suis denouveau à Paris :wink:

Genève a une situation particulière par rapport au reste de la Suisse, ils sont les plus français des suisses, à cause de leurs trois frontières avec notre pays :wink:

Dès que j'ai cinq minutes je t'envoie un mp, J'ai même des photos, plein de photos. Là, je carbure pour dégotter des tafs. Pas facile la vie de vacataire :wink:
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 271
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 25 août 2006, 19:43

Ps , je vais peut-être avoir besoin de tes lumières en science pour notre émission rigolotte "Les chroniques scientifiques de Natacha".

Histoire d'être plausibles :wink:

http://spip.chacun-ses-gouts.levillage. ... d_breve=69
ArianeV
Messages : 26
Inscription : 23 avr. 2006, 21:15
Localisation : Genève/Gland (Suisse romande)
Contact :

Message non lu par ArianeV » 25 août 2006, 21:47

Mireille a écrit :Ce n'était qu'un aller/retour, je suis denouveau à Paris :wink:

Genève a une situation particulière par rapport au reste de la Suisse, ils sont les plus français des suisses, à cause de leurs trois frontières avec notre pays :wink:

Dès que j'ai cinq minutes je t'envoie un mp, J'ai même des photos, plein de photos. Là, je carbure pour dégotter des tafs. Pas facile la vie de vacataire :wink:
Ben zut alors, moi qui espérais te rencontrer...

Les plus français des Suisses, les Genevois? Faut d'abord bien chercher pour trouver les Genevois pure souche! C'est vraiment une ville internationale, multiculturelle. J'ai vécu quelques mois dans le quartier des Pâquis, avant de devoir quitter la ville (et le canton!) pour cause de crise du logement. Tout un poème, ce quartier "hot"! Bien plus de charme à mon sens que la Vieille Ville.
ArianeV
Messages : 26
Inscription : 23 avr. 2006, 21:15
Localisation : Genève/Gland (Suisse romande)
Contact :

Message non lu par ArianeV » 25 août 2006, 21:55

Mireille a écrit :Ps , je vais peut-être avoir besoin de tes lumières en science pour notre émission rigolotte "Les chroniques scientifiques de Natacha".
Oups... :oops: et bien il te suffit de me dire en quoi tu penses que je pourrais t'être utile!
A tout bientôt,
Ariane
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 271
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 26 août 2006, 02:46

Pour les genevois AOC pas de prob, je dors chez l'un d'eux.

Mais en parlant des Pâquis, mercredi j'avais 2 heures de battements en libre, alors je me suis promenée la 2ème rue que j'ai pris c'est la rue de Berne!

heu! vi c'était exotique, j'ai fait demi tour! lol!

La prochaine fois que je fais une escapade à Genève, je t'en parle avant. On tachera de prendre un verre ensemble, je te présenterai un genevois. :lol:
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 271
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 18 oct. 2006, 09:19

Que vient faire dans l'édition adriana Karembeu ?


Je n'ai pas cliqué sur le lien, j'ai demandé à google de me renseigner sur le nom :P
Victoire Wildors
Messages : 60
Inscription : 06 mai 2005, 07:02
Contact :

Message non lu par Victoire Wildors » 18 oct. 2006, 09:31

Bonjour, Mireille,

Je découvre un peu tard la proposition d'Ariane. Le lien ne mène plus nulle part. J'ai un problème technique ? (ça ne m'étonnerait pas) Ou le site est abandonné ? Merci de me renseigner.
ArianeV
Messages : 26
Inscription : 23 avr. 2006, 21:15
Localisation : Genève/Gland (Suisse romande)
Contact :

Message non lu par ArianeV » 18 oct. 2006, 10:52

S'il s'agit de mon site DéfiSciences, effectivement, j'ai de gros problèmes au niveau de mon fournisseur d'accès, et mon site a été temporairement transféré à l'adresse suivante: http://www.defisciences.info

Au plaisir de vous y lire!
Ariane
Tronchipette
Messages : 11
Inscription : 14 mars 2005, 08:44
Contact :

Envie d'être édité mais...

Message non lu par Tronchipette » 18 oct. 2006, 14:51

Je suis journaliste depuis 20 ans et donc, l'écriture, c'est vraiment mon dada. Depuis 2 ans, depuis le décès de ma mère, j'ai en ma possession dix classeurs pleins d'infos sur la généalogie de ma famille (connue en Belgique). J'aimerais en faire quelque chose, un bouquin mais qui serait passionnant à lire...pas un truc barbant...mais voilà, j'ai beau réfléchir, je ne trouve pas d'idées!! Oui, je pourrais écrire un roman mais...et puis, je ne suis pas sûre de trouver un éditeur qui ne me demandera pas des sous pour l'éditer! Alors que faire? Comment s'y prendre? Oui, bien sûr, il faut d'abord écrire...mais!! Quels sont tes conseils en tant que spécialiste de l'édition?
ArianeV
Messages : 26
Inscription : 23 avr. 2006, 21:15
Localisation : Genève/Gland (Suisse romande)
Contact :

Message non lu par ArianeV » 18 oct. 2006, 15:15

Bonjour Tronchipette!

Difficile de te répondre sans avoir plus de détails...

Au delà de sa sensibilité, un éditeur voudra avoir les moyens de parier que l'ouvrage sera rentable. Inévitablement...
Si ta famille est connue (à quel point?), si son histoire présente un intérêt pour le public, si l'auteur (toi) a sa réputation, tu peux en effet imaginer que ton projet puisse intéresser un éditeur.

A ta place, avant de me lancer dans un énorme travail, je préparerais un petit document de présentation de ton projet, même s'il reste très évasif, et je tenterais par ce biais de convaincre quelques éditeurs choisis judicieusement de te rencontrer. Si tu tombes sur autre chose qu'un personnage qui te demandera d'emblée combien de volumes tu comptes vendre, tu pourras probablement bénéficier de son expérience et, s'il croit à ton projet, les échanges enrichiront tes idées...
L'avantage de ce mode de fonctionnement est que tu ne t'es pas mise au travail pour rien ("rien"... faut-il être publié nécessairement pour que le travail présente un intérêt? Cela reste à prouver...). Tu peux ainsi commencer la rédaction de l'ouvrage avec une idée claire de ce qu'attend l'éditeur, et un contrat en poche.
Si ton livre peut marcher, tu dois toucher des droits d'auteur et non payer de ta poche. Parfois, il y a néanmoins des négociations d'un apport partiel de l'auteur qui revendique la quadrichromie "juste pour faire joli".

Il y a aussi la formule de plus en plus utilisée de l'édition à compte d'auteur. Là, tu as toute la liberté, mais tu payes et tu te débrouilles pour la diffusion. Je ne pense pas que c'est cela que tu recherches.

Voici donc mes premières réactions à chaud! Si je peux être utile, fais signe...
Et... en privé... peux-tu me dire qui tu es? Je suis Belge.

Amicalement,
Ariane
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 271
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 18 oct. 2006, 15:27

Ariane, excuse moi, mais le "à compte d'auteur" est totalement déconseillée.

Mieux vaut passer à l'autoédition. Après avoir essuyé le refus des éditeurs classiques pour les auteurs intéressés par le fait d'être édités par une tierce entreprise.
ArianeV
Messages : 26
Inscription : 23 avr. 2006, 21:15
Localisation : Genève/Gland (Suisse romande)
Contact :

Message non lu par ArianeV » 18 oct. 2006, 15:32

Bien entendu que je déconseille cette formule!
Mon expérience ne concerne que l'édition au sens classique d'une collaboration entre l'auteur et l'éditeur (y compris, si nécessaire, au niveau de la conception-même du texte), où l'auteur est payé si le manuscrit est accepté et bénéficie d'une prise en charge complète de la fabrication et de la diffusion.

Ariane
Répondre

Revenir à « Métiers de l'édition »