Novice mais motivée... et imbécile?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Saly94
Messages : 6
Inscription : 01 nov. 2007, 20:34
Contact :

Novice mais motivée... et imbécile?

Message non lu par Saly94 » 03 nov. 2007, 11:27

Bonjour, je suis pigiste toute neuve donc certainement un peu, beaucoup et passionément naïve.
Et j'ai un petit souci, j'ai réalisé 3 feuillets, commandés je précise, pas au hasard pour ensuite les soumettre à différents magasines, avec interview et tout le tralala. je me suis démenée comme une perdue, j'ai remué téléphone et mail et rencontre et rédaction donc (voire même des photos argh.) Et puis voilà, ma rédac' chef joue la morte, ne répond pas aux mails envoyés, du coup je me retrouve avec 3 papiers sur les bras, des interviewés qui me demandent des nouvelles à qui je ne sais quoi répondre, et ma colère sur les bras...

Hum quoi faire?
Fab5
Messages : 2
Inscription : 23 août 2007, 16:24
Contact :

Message non lu par Fab5 » 03 nov. 2007, 14:23

Cela fait une dizaine d'années que je pige et ce genre de truc arrive quelques fois. On peut toujours tenter les poursuites... je suis aussi d'avis de faire circuler le pus possible auprès des pigistes les noms des red chefs indélicats
Mais il y a pire : il y a deux ans j'ai publié trois papiers dans un "grand" quotidien suisse, le Temps, qui depuis lors refuse de me les payer. Que faire? les poursuivre devant un tribunal de Genève. Pas facile...
Saly94
Messages : 6
Inscription : 01 nov. 2007, 20:34
Contact :

Message non lu par Saly94 » 03 nov. 2007, 18:54

Oui j'attends encore un peu, et crois moi, j'en ferais une petite publicité...
Je ne pense pas avoir de recours dans la mesure où je nai rien "signé".
Je vais tenter de lui envoyer un mail pour qu'elle me donne signe de vie.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 03 nov. 2007, 19:06

Bonjour Saly,

En effet, ce sont des choses qui arrivent. Nombreux sont les journalistes qui ont connu la même mésaventure.
Pour trois feuillets, il serait difficile d'aller au tribunal, même si tu avais signé quelque chose.
Le mieux, c'est d'insister. Lui téléphoner, aller à la rédaction, lui rappeler qu'elle te l'avait commandé et que commande vaut payement... Bref, ne pas la lâcher.
Ensuite, il faut que tu en tires une leçon : pas de boulot sans commande, du moins lors d'une première collaboration.

Fab, dans ton cas, ça me semble plus facile, puisque les papiers sont publiés (signés de ton nom ?). Pourquoi rechignes-tu à les attaquer ? Existe-t-il l'équivalent du référé aux prud'hommes, en Suisse ? Si oui, c'est simple et rapide, et ne nécessite pas d'avocat.
Saly94
Messages : 6
Inscription : 01 nov. 2007, 20:34
Contact :

Message non lu par Saly94 » 03 nov. 2007, 21:04

Merci Cilou, oh oui la leçon m'est servie, sur un joli plateau, je ne décolère pas encore pour le moment, pourtant il va falloir que je "passe-à-autre-chose".
Tu me dis: pas de boulot sans commande, mais le problème elle là, elle m'avait commandé ces interviews. Tout est question de respect qu'elle n'a pas en main visiblement (d'autant qu'elle a mon âge, je crois que c'est encore moins digérable ;) ).
BOUSSICOT
Messages : 369
Inscription : 09 avr. 2004, 23:42
Contact :

Message non lu par BOUSSICOT » 04 nov. 2007, 00:56

1ere regle:

pas de boulot sans bon de commande, du moins lors d'une première collaboration.

http://www.snj.fr/article.php3?id_artic ... e=commande
BOUSSICOT
Messages : 369
Inscription : 09 avr. 2004, 23:42
Contact :

Message non lu par BOUSSICOT » 04 nov. 2007, 01:04

Esperons que la leçon t'AIT servie...

Au tour d'autres pigeons débutants de se faire avoir.

Quand on est jeune, on se fiche de l'avis des anciens...

Voir l'histoire du vieux coq... :-D


Un bon gros paysan a acheté un tout nouveau coq, trouvant le sien trop vieux pour "satisfaire" toutes ses poules. Quand le jeune coq arrive dans la basse-cour, le vieux coq vient le trouver et lui dit :
- Salut jeunot, j'approche de la fin, alors si tu veux, tu pourrais me laisser quelques poules,...
Le jeune coq, lui répond : - Ah non ! Tu as fait ton temps pépé, maintenant c'est mon tour, je prends toutes les poules....
Mais le vieux coq, malin, lui demande : - Alors je te propose une course : le premier arrivé à la clôture aura toutes les poules mais tu me laisses quand même 1 mètre d'avance, ok ?
Le jeune coq répond : - OK, papy, pas de problème.

La course commence.... Le paysan voit son jeune coq courir après le vieux coq, s'empresse de saisir son fusil, et le tue en gueulant :
- Boudiou, c'est le 5ème coq que j'achète et c'est encore un gay ! finalement, je vais garder le vieux....
Saly94
Messages : 6
Inscription : 01 nov. 2007, 20:34
Contact :

Message non lu par Saly94 » 04 nov. 2007, 08:51

Génial l'histoire du jeunot :lol:
Oui mon bizutage a été fait, donc maintenant, je tournerai 7 fois mon stylo entre les doigts avant de m'engager quelque part!
A d'autres de se faire avoir :evil:

merci pour le lien Boussicot
Jojomigrateur
Messages : 59
Inscription : 17 janv. 2007, 14:39
Contact :

Message non lu par Jojomigrateur » 04 nov. 2007, 19:45

Cette histoire m'en rappelle une autre...

Il y a quelques années, j'avais pigé pour trois numéros consécutifs d'un mensuel sportif, le rédac chef me demandait d'intervenir sur d'autres épreuves et j'avais dit que je ne ferais plus rien avant d'être payé...

Grande partie de sourde-oreille, fausses excuses jusqu'au jour où je suis monté à Paris et où j'ai débarqué à l'improviste avec un pote à la rédaction un matin en disant que je ne quitterais pas les lieux sans mon chèque....

Branle-bas de combat... le comptable n'est pas là, la personne qui signe le chèque non plus... peu importe, j'attends.... Nos tronches patibulaires doivent inquiéter et on nous menace d'appeler la police alors que nous sommes traquilles comme des anges....

Deux heures passent... A travers une vitre, j'ai aperçu le rédacteur en chef qui n'a plus l'air d'avoir envie de me voir alors qu'il s'est toujours montré très sympa les fois précédentes...

Trois heures plus tard, les flics ne sont toujours pas là et les gens passent et repassent en nous jetant des regards réprobateurs... S'ils comptent me faire craquer en me faisant perdre patience, ils sont plutôt mal barrés...

Quatre heures plus tard, une secrétaire arrive avec une enveloppe qui contient des bulletins de salaire et un chèque pour solde de tout compte...
le rédac chef n'a même pas daigné venir me saluer ni s'excuser et je ne l'ai jamais revu...

Et il est évident que je n'ai jamais retravaillé avec ces escrocs !

Jojomigrateur
http://jojomigrateur.over-blog.com
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 863
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

Message non lu par Lara Croft » 04 nov. 2007, 22:51

J'ai la flemme de lire le post, mais stop à cet autodénigrement à la fin, c'est insupportable !
Si vous êtes vous-même enclin à vous traiter d'imbécile, croyez bien que les autres (vos employeurs notamment) ne se gêneront pas pour vous emboîter le pas.
Avatar de l’utilisateur
maudeml
Messages : 152
Inscription : 12 mars 2006, 03:41
Localisation : Nantes, France
Contact :

Message non lu par maudeml » 04 nov. 2007, 22:54

Jojomigrateur a écrit :Quatre heures plus tard, une secrétaire arrive avec une enveloppe qui contient des bulletins de salaire et un chèque pour solde de tout compte...
Bien joué ! :twisted:
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 863
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

Message non lu par Lara Croft » 04 nov. 2007, 23:04

Pas mieux !
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 06 nov. 2007, 16:58

Saly, plutôt que "commande", j'aurais bien sûr dû dire "commande écrite". Ou au moins un mail de confirmation.

Bravo Jojomigrateur, bien joué. Le nom de ce journal ? (après tout, faut que ça serve à tout le monde).
lorielorette

Message non lu par lorielorette » 06 nov. 2007, 18:26

moi très sincèrement, je ferais comme jojomigrateur, j'irais les voir et squatterais leur bureau avec tout le sourire et la bonne humeur en provocation dont je pourrais disposer!
Une fois, j'ai mis huit mois avant de me faire payer. Heureusement que j'avais pas plus besoin de ces thunes que ça! Bref, j'ai appelé le rédacteur en chef tous les deux jours. C'était devenu un rituel. Je l'appelais en me marrant, en lui disant que je logeais sous les ponts par sa faute et qu'il allait devoir me fournir l'hospitalité, que j'en étais réduite à manger des nouilles sans beurre, que je pouvais même pas payer mes cadeaux de Noël...Il me répondait "oui oui cette semaine", et ça pendant huit mois, c'était beau! Bref, le jour où j'ai reçu mon chèque j'ai failli avoir un orgasme. Ceci dit, il ne m'aurait vraiment pas payée, je crois que je squattais son bureau. Il va sans dire que je lui ai fait une petite réputation qui s'est répendu comme une trainée de poudre dans le petit milieu de la presse spécialisée où j'officie. Il s'est même fait remonter les bretelles par ses collègues. Très drôle :D
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 06 nov. 2007, 19:10

Expérience presque similaire, quoique nettement plus cocasse : un magazine qui me devait quelque argent a profité d'un week-end prolongé pour déménager. Et sans laisser d'adresse !
Dirigeants introuvables, journalistes désarçonnés, et on le serait à moins. Assurément, cette affaire-là relevait du pénal. C'était au début des années 90, lorsque je faisais mes premiers pas de journaliste, donc encore tout pétri de naïveté. Un temps où il n'existait ni le téléphone portable, ni Internet. Et personne pour vous donner de précieux conseils. Un temps que les moins de 20 ans n'ont pas connu :lol:
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »