Situation des journalistes dans les boîtes de production

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Fabienne Marcel
Messages : 23
Inscription : 25 avr. 2008, 11:39
Contact :

Situation des journalistes dans les boîtes de production

Message non lu par Fabienne Marcel » 26 juin 2008, 14:39

Je suis à la veille de terminer mes études de journalisme. Je dois effectuer un dernier stage de 3 mois dans une chaîne de télé dans l'Est et je serais sur le marché du travail. On m'a déjà parlé de perspective d'emploi après mon stage mais même si j'aime bien la région, je vis depuis longtemps à Paris c'est donc là évidemment que j'ai mes attaches. J'ai dans la perspective de commencer à chercher des piges dans des boîtes de prod et des chaînes de télé mais je pense qu'il y a peut être plus de chance de trouver du boulot dans les boîtes de productions.
J'aimerais qu'on discute de la situation des salariés et des pigistes dans l'audiovisuel car je regrette de ne pas voir dans le forum figurer ce thème. De plus avec le bordel que ce cher Nico a mis dans l'audiovisuel public l'avenir dans de la télé paraît incertain :roll: . Je suis actuellement dans une boite qui bosse pour France 24 notamment, et les journalistes ou personnels (type chargé de prod, documentaliste) sont plus que pessimiste sur le sujet.
Si certains veulent faire part de leur expérience. Je suis toute ouïe.
spleenda
Messages : 27
Inscription : 14 oct. 2007, 21:09
Contact :

Message non lu par spleenda » 26 juin 2008, 16:37

Salut,

Je pense que ce ne sera que l'audiovisuel public qui va vivre des déconvenues dans les mois et années à venir, mais le reste du secteur audiovisuel au contraire me semble de plus en plus prolifique : de nouvelles chaines sur la TNT, et maintenant TNP (television nationale portable) avec Orange TV...
Sinon pour le reste, j'attends l'avis de ceux qui font des piges, car moi j'en suis à mes débuts-débuts-débuts.

Dalyna
Dalyna.wordpress.com
Eric H.
Messages : 118
Inscription : 29 nov. 2007, 12:27
Contact :

Message non lu par Eric H. » 27 juin 2008, 10:29

Attention tout de même aux conditions de travail des chaînes de la TNT. Salaires minables, heures interminables, directions qui de léonines (BFM TV par exemple) à franchement incompétentes (Direct 8).

Sinon, beaucoup ne font que sous-traiter à des boîtes de prod, avec les aléas que ça implique.
Fabienne Marcel
Messages : 23
Inscription : 25 avr. 2008, 11:39
Contact :

Message non lu par Fabienne Marcel » 27 juin 2008, 11:19

Eric H. a écrit :beaucoup ne font que sous-traiter à des boîtes de prod, avec les aléas que ça implique.
Peux-tu être plus précis ? Qu'est ce que tu veux dire ? C'est quoi le tarifs des piges à Direct 8 ou BFM TV ? Sont-ils les mêmes que sur les chaînes hertziennes?
Eric H.
Messages : 118
Inscription : 29 nov. 2007, 12:27
Contact :

Message non lu par Eric H. » 30 juin 2008, 10:34

Pas de tarifs précis pour ses deux chaînes, mais concernant BFM TV, c'est réduction de coûts à tous les étages. Pas d'équipes de tournages, mais un journaliste qui filme et fait la prise de son tout seul.

Pour Direct 8, les journalistes de la chaîne travaillent aussi pour Direct Matin et Direct Soir, les deux gratuits du groupe. Les émissions sont programmées et déprogrammées à la fantaisie de Vincent Bolloré, le boss...

Sinon, des chaînes comme France 4 ou France 5, n'ont que très peu de journalistes intégrés. La plupart de leurs programmes sont achetés, ou à des sociétés de production indépendantes ou à des agences comme Capa. C'est bien moins coûteux que d'entretenir une rédaction, et si tu choisis bien tes prestataires, absolument pas dommageable à ton antenne.
Fabienne Marcel
Messages : 23
Inscription : 25 avr. 2008, 11:39
Contact :

Message non lu par Fabienne Marcel » 03 juil. 2008, 09:11

Et bien écoute ça promet !! Merci pour toutes ces réponses. En ce moment je suis en stage de fin d'études dans une rédac' locale. Ici tu fais le boulot de 4 personne : JRI, Rédacteur, Monteur ET ingé son puisque tu filme tu écris tu montes, tu pauses ta voix ET tu mixes ton sujet !!! La folie !!!!
Inutile de dire que les sujets sont donc très inégaux et parfois ça craint franchement !!! :roll:
Vive la notion de "rentabilité" à la télé !
Fabienne Marcel
Messages : 23
Inscription : 25 avr. 2008, 11:39
Contact :

Message non lu par Fabienne Marcel » 07 juil. 2008, 13:56

Je me demande si qqn saurait les tarifs des piges en télé. C'est très inégale on dirait. Une amie m'a dit que par exemple à Cap 24, la nouvelle chaîne locale parisienne, c'est 150 € les 2 min de reportage pour le JT (évidemment tu es tout seul à avoir bosser sur le sujet à tes frais donc tu enlèves des 150 bah tes notes de frais :shock: ).
Cette amie tient cette info de sa copine chargée de prod pour Cap 24 qui lui a dit je quote "j'ai honte de payer mes journalistes à ce tarif !"

D'autres télé ou boîte de prod pratiquent-elles ces tarifs hallucinant ?? Je pensais que ce n'était légion qu'en presse écrite...
Suis-je à ce point naïve ? :roll:
Alphonsette
Messages : 3
Inscription : 31 mars 2004, 10:40
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Alphonsette » 08 juil. 2008, 09:57

Le tarif des piges varient selon les boîtes de prod. Mais un journaliste/rédacteur peut être payé 300 euros la journée.
Fabienne Marcel
Messages : 23
Inscription : 25 avr. 2008, 11:39
Contact :

Message non lu par Fabienne Marcel » 10 juil. 2008, 11:58

En clair il n'y a pas du tout de tarifs "de bases". C'est super aléatoire selon la chaîne, la boite de prod etc.
Je m'étonne quand même qu'il n'y ait pas de grilles tarifs de piges audiovisuelles comme il en existe une pour les autres médias.
Eric H.
Messages : 118
Inscription : 29 nov. 2007, 12:27
Contact :

Message non lu par Eric H. » 10 juil. 2008, 14:39

Des grilles, il y en a plus ou moins partout, mais comme les boîtes de prod sont des prestataires, ce sont elles qui essuient la plus forte pression des chaînes.

J'ai même une copine journaliste ciné, qui avait été démarchée par une boîte qui devait faire un mini mag pour une chaîne cablée. Le genre de comblage d'antenne destiné à prouver au CSA qu'on ne parle pas que d'un simple canal de pay per view mensualisé. Pour 700 € par émission elle devait tout faire. Et quand je dis tout faire, c'est tout faire : caler les itws, les réaliser (caméra au poing), planifier ses séances presse, clearer les droits des images auprès des distributeurs, taper les banques d'images pour les sujets d'actus (le tout sans budget évidemment), elle a même fait le générique toute seule.

Elle ne disposait que d'un stagiaire technique pour le montage, et la prise de son.

Bref ! Carrément n'importe quoi !

Elle a fini par laisser tomber quand son prod lui a dit qu'il allait devoir supprimer la ligne de 200 € destiné à l'achat de droits d'images. Un tarif, en soit, déjà risible.
Fabienne Marcel
Messages : 23
Inscription : 25 avr. 2008, 11:39
Contact :

Message non lu par Fabienne Marcel » 10 juil. 2008, 14:52

Waou ! Juste :shock: :shock: :shock: :shock:
ça promet ! :evil:
moi qui pensais que la multiplication des chaînes allaient accroître le besoin de pigistes et la création de postes ! j'avais apparemment zappé que la pub serait aussi dispatchée et finalement déjà radines, les boîtes de prod allaient encore plus se serait la ceinture :cry:
L'avenir est donc si noire ??
Eric H.
Messages : 118
Inscription : 29 nov. 2007, 12:27
Contact :

Message non lu par Eric H. » 15 juil. 2008, 11:51

Ces chaînes du câble n'ont qu'une seule raison d'être, multiplier les canaux de diffusion de pubs (le temps de cerveau disponible de Mougeotte). Il n'y a qu'à voir la pauvreté de leur programmes pour s'en rendre compte (TV Realité US, émission de plus 10 ans, films fond de catalogue, séries déjà multidiffusées qui sont amorties depuis des lustres). Les programmes qui sont crées spécialement, plutôt des pastilles en fait, ne sont là que pour donner l'illusion que la chaîne produit quelque réellement quelque chose. Il est hors de question, donc, pour ces canaux low cost, que ça leur coûte de l'argent. Résultat, ils pressurent à mort de petites boîtes de prod qui ne dépendent bien souvent que d'elles pour survivre.
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »