Pigistes : que faire face aux mauvais payeurs ?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
r.gary
Messages : 2
Inscription : 11 juil. 2008, 13:09
Contact :

Pigistes : que faire face aux mauvais payeurs ?

Message non lu par r.gary » 11 juil. 2008, 13:32

Bonjour,

Pigiste depuis deux ans, je rencontre toujours autant de difficultés à me faire régler mon dû par mes employeurs. Dernier problème en date, l'une de mes collaborations me devait près de 2000 euros pour des articles rendus et publiés entre janvier et mars. Seule une petite partie de la somme m'a été payée il y a deux mois (600 euros). La personne filtre mes appels, ne répond pas à mes mails, et le peu de fois où je parviens à joindre ce monsieur, il me répond invariablement qu'il n'y a aucun problème, que mon chèque part dans la semaine voire qu'il est déjà parti. Et évidemment, ma boîte aux lettres reste vide.
Ce n'est pas la première fois que cela se produit, et malheureusement sans doute pas la dernière. J'ai toujours réussi à obtenir mon dû en me pointant à l'improviste dans les rédactions, après des mois de harcèlement téléphonique et beaucoup d'énergie et de temps perdu, mais là je suis tombé sur un champion. Je songeais lui parler des Prud'hommes (si toutefois il daigne me répondre), voire ne pas lui en parler et les saisir directement. Le souci : se griller, car le monde est petit.
Alors que faire, et plus globalement, que faites-vous dans ce genre de cas ? J'en ai assez de passer autant de temps à relancer des mauvais payeurs qu'à écrire des articles...
Merci pour vos réponses, conseils et témoignages.
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 12 juil. 2008, 08:25

Hélas ! il n'y a aucune méthode suffisamment efficace qui permettrait de contourner l'écueil des mauvais payeurs. Le seul objectif pour toi, à présent : employer tous les moyens légaux pour recouvrer ta créance. Et, si deux ou notifications de ta part en recommandé et accusé de réception, demeurent sans réponse de la part de l'indélicat employeur, il te faudra prendre ton courage à deux mains et ester en justice ; il n'y pas d'autre choix que celui-ci quand toutes les voies classiques de conciliation ont été épuisées.
Quant à la crainte de se "griller" dans la profession, elle ne doit pas entrer en ligne de compte ; tu réclames ton dû, pas un avantage quelconque.

Enfin, indique donc le nom de cet employeur ; ça servira aux autres. A priori, peu de chance de retrouver trace de Romain Gary :lol:
valdefourn
Messages : 2
Inscription : 11 mars 2005, 16:23
Contact :

Mauvais payeurs suite...

Message non lu par valdefourn » 12 juil. 2008, 12:28

Bonjour,

Je comprends ta déception et ta rage, c'est vrai que non seulement c'est totalement injuste, mais surtout tout cela est très peu professionnel. Comme Archaud, je te conseillerais de contacter un avocat spécialisé étant dans ton cas (contre un beau magazine à 1 euro, qui ne paye pas ses journalistes qui me doit pas mal d'euros et je ne suis pas la seule dans ce cas ! ) j'ai osé prendre le risque de les attaquer en justice.

...En plus, en fonction des cas tu peux bénéficier de l'aide juridictionnelle.

Voilà, ne baisse pas les bras car ça serait soutenir les activités peu scrupuleuses de gens peu corrects qui ne méritent pas qu'on les laisse faire... et pour toi, journaliste professionnel, c'est un moyen de faire valoir tes droits, ce n'est pas un dû, mais tout simplement la LOI.

Courage !!!

:D :lol:
Avatar de l’utilisateur
La Fée Clochette
Messages : 67
Inscription : 26 janv. 2004, 13:46
Localisation : Il était une fois quelque part dans un pays qu'on ne connaît pas, une fée qui avançait dans le froid
Contact :

Message non lu par La Fée Clochette » 12 juil. 2008, 19:38

A mon tour d'apporter ma pierre à l'édifice !
Au diable les mauvais payeurs !

Je crois que j'ai décroché le pompon, avec un magazine de luxe qui me doit 15 000 euros. Le comble, non ? Qui dit mieux ? :lol: (arrivée à un certain stade, mieux vaut en sourire).
On est plusieurs dans ce cas, et sur mon impulsion, nous avons lancé une action en justice. A suivre...

Quant à ta peur de te griller dans le milieu, je suis du même avis que les autres. C'est même plutôt l'inverse dans mon cas : c'est moi qui ai décidé de griller ce personnage auprès de tout mon réseau et les autres en font autant. Histoire de montrer qu'il ne faut jamais sous-estimer l'influence des journalistes surtout quand ils ont du réseau. Bref, on a bien l'intention de lui faire mordre la poussière.

Courage !

La fée
Mr Writer,
Why don't you tell it like it is ?
Cive
Messages : 2
Inscription : 16 juil. 2008, 10:15
Contact :

Message non lu par Cive » 16 juil. 2008, 10:17

Bonjour!

Parlez-vous de pige en salaire ou en agessa? Personnellement, je viens d'essayer de me pourvoir aux prud'hommes avec un contrat en Agessa, mais j'ai été déboutée car il ne s'agit pas d'un contrat de travail mais de "location" (!).

Quelqu'un saurait-il qu'elle est la juridiction compétente dans le cas de paiement en Agessa?
r.gary
Messages : 2
Inscription : 11 juil. 2008, 13:09
Contact :

Message non lu par r.gary » 16 juil. 2008, 13:57

Re-bonjour et merci pour vos réponses !
A Cive : il s'agit de piges payées en salaire. Je ne sais pas comment vous pouvez procéder pour les DA, j'espère que quelqu'un pourra vous répondre.
Je suis en train d'écrire ma belle lettre recommandée et j'ai encore besoin de vos lumières : est-ce que je mentionne une prochaine action aux Prud'hommes en cas de non règlement rapide de la créance ?
Bon courage à tous et toutes pour vos actions, tenez-moi au courant de l'avancée de celles-ci.
cilou
Messages : 1725
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 20 juil. 2008, 11:40

Ne te fais plus mener en bateau : saisis le tribunal des prud'hommes. En cas de non payement de salaires, il suffit de s'adresser aux référés (qui traitent les affaires simples de ce type) : c'est simple, gratuit et rapide. Je l'ai fait deux fois. Si ça se trouve, en recevant sa convocation, ton employeur se rappellera soudainement de te payer.
Quant au fait de te griller... ce sont eux qui se grillent à être mauvais payeurs, pas toi. Aucun pigiste ne se grille dans la profession parce qu'il réclame son dû. Et si tu es grillé vis-à-vis de cet employeur là... est-ce une grande perte ?
proxy
Messages : 326
Inscription : 18 janv. 2005, 16:00
Localisation : Trifouillis les oies
Contact :

Message non lu par proxy » 22 juil. 2008, 09:46

Cive

Vas sur le site des agessa où il est stipulé dans leurs statuts que les journalistes & autres ne sont pas inclus dans leurs assurances.

Imprimes aussi la loi Cressard pour aller devant les Prud'Hommes.

Il faut que tu démontres qu'il y a eu détournement afin que l'employeur se déresponsabilise du paiement des charges sociales.

@+
Franckagostino
Messages : 2
Inscription : 23 juil. 2008, 11:12
Contact :

ENCORE UN EXEMPLE DE MAUVAIS PAYEUR

Message non lu par Franckagostino » 23 juil. 2008, 11:36

Bonjour,
Au mois de décembre dernier, une annonce d'offre d'emploi paraissait sur ce site. On pouvait y lire qu'une nouvelle radio (radioA.infos) diffusée sur le web allait naître. Elle avait pour but de traiter de la maladie d'Alzheimer et des problèmes que pouvaient rencontrer les familles, les aidants etc..
Elle recherchait donc des journalistes et des pigistes.
Après quelques mois d'existence, malgré d'excellentes retombées, et un gros succès (pour un sujet aussi sensible et douloureux), la radio s'arrête.
Benoît Clair, son fondateur n'a jamais payé les journalistes, techniciens et chroniqueurs contrairement à ce qui était convenu au départ.
Il vit aux Etats Unis, est correspondant pour LCI (en théorie) et fait depuis quelques temps l'objet de plusieurs plaintes (assez graves)
Actuellement il fait le mort, malgré la saisine de l'inspection du travail et plusieurs procédures contre lui et le siège de la radio.
La comptable n'a jamais été payée donc elle bloque le paiement de tout le personnel.
Il est odieux que dans un contexte de précarité de l'emploi, de tels agissements existent encore.
Si vous recherchez du boulot, méfiez vous si vous voyez ce nom!
Si vous avez des témoignages là dessus, des mises en garde à faire, si vous vous êtes trouvé dans une telle situation n'hésitez pas à raconter, cela peut intéressé ceux qui se sont fait arnaquer et aider les candidats à un emploi à ne pas subir le même sort!

MERCI
Cive
Messages : 2
Inscription : 16 juil. 2008, 10:15
Contact :

Message non lu par Cive » 24 juil. 2008, 15:09

Merci pour vos réponses, proxy et r.gary.

Malheureusement, mes "piges" relèvent plus de la propriété intellectuelle, (il s'agit de textes pour des applications sur téléphone mobile) et donc doivent bien être payées en agessa...

Soit dit en passant, les prud'hommes ne fonctionnent pas dans ce cas (contrat d'auteur et non de travail); le seul recours est d'aller au tribunal de grande instance et donc de payer un avocat. Voilà encore une bonne raison de se faire payer en salaire quand on le peut!

Par contre, IP4U, la société pour laquelle j'ai travaillé commande aussi des articles (pour un magazine féminin internet) et les paye également en Agessa (sic). A ce que j'ai compris, ils ont des problèmes de trésorerie et ont donc du mal à payer... Evitez-les!

En attendant, j'ai fait un courrier à l'Urssalf pour leur signaler cette dissimulation de travail... Mais bon, pas sûr que ça aboutisse.

Encore merci, et bonne chance à tous!
Eric H.
Messages : 118
Inscription : 29 nov. 2007, 12:27
Contact :

Message non lu par Eric H. » 24 juil. 2008, 17:08

C'est sans doute une très vilaine méthode, mais j'ai un pote, qui, lassé de se faire mener en bateau par un rédac' chef indélicat, s'est pointé un matin dans ses locaux, a forcé la prote de son bureau, arraché son Mac de son bureau et l'a tenu par la fenêtre ouverte au-dessus des trois étages qui le séparait du sol de la cour.

Bizarrement il est reparti avec la somme. En liquide, il va sans dire, parce que le gars était un habitué des chèque en bois.

Bon... il avait aussi le physique pour se permettre ce genre de bravade, et ne risquait pas de se griller, vu le peu de notoriété qu'avait le journal.
Avatar de l’utilisateur
La Fée Clochette
Messages : 67
Inscription : 26 janv. 2004, 13:46
Localisation : Il était une fois quelque part dans un pays qu'on ne connaît pas, une fée qui avançait dans le froid
Contact :

Message non lu par La Fée Clochette » 26 juil. 2008, 20:40

Ben au moins, c'est radical Eric H !
Féériquement.
Mr Writer,
Why don't you tell it like it is ?
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »