se désinscrire des assédic ?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
faust
Messages : 66
Inscription : 16 oct. 2007, 11:29
Contact :

Message non lu par faust » 04 nov. 2008, 12:21

à surveiller de près, en effet, parce que mon dossier est bloqué depuis le mois de juin pour un soi-disant trop-perçu datant du mois d'avril...
fatiguée de me battre contre des moulins !
Egmont
Messages : 1
Inscription : 25 mars 2005, 14:12
Contact :

Message non lu par Egmont » 04 nov. 2008, 17:13

J'ai dû renoncer aux indemnités assedic, après avoir eu une période de chômage de deux ans et demie (suite à une démission forcée) pendant laquelle j'ai été pigiste. Je déclarais bien mes revenus, et j'étais indemnisé quand je n'en avais pas.
Mais à la fin de la période, je n'avais que très peu d'attestations des employeurs pour lesquels j'avais travaillé. Je n'ai donc pu prouver que j'avais reconstitué des droits, alors que j'avais des feuilles de salaire.
Lassé, j'ai tiré un trait sur les assedic.
benigne
Messages : 13
Inscription : 18 mai 2008, 19:45
Contact :

Message non lu par benigne » 04 nov. 2008, 20:46

Moi aussi je galère avec ces satanés Assedics. En fait le problème vient du fait qu'un employeur me paie le 15 du mois suivant parution mais me déclare à parution. Pour finir les Assedics me déclarent deux fois la pige et m'accusent de ne pas déclarer celle qu'ils ont inventée...
Moi je ne déclare rien tant que je n'ai pas été payée...
Autre souci: si un de tes employeurs ne te déclare pas comme journaliste mais comme rédacteur ou réalisateur malgré un travail de journaliste. Dans ce cas, il faut déclaré dès la signature du contrat et ne pas attendre d'être payée.
En tout cas, rassurée de voir que d'autres galèrent. D'autant plus que les Assedics sont parfaitement injoignables. Le 3949 hyper surtaxé à partir des neuf box et compagnie. Impossible de voir un conseiller en se rendant directement sur place. Au téléphone aussi. Bref reste la solution lettre recommandée à laquelle ils ne m'ont jamais répondu et faut vraiment être dans un mois creux pour en arriver là !!!
Bon courage à vous
RusselPrice
Messages : 106
Inscription : 10 sept. 2007, 19:28
Contact :

Message non lu par RusselPrice » 05 nov. 2008, 11:39

Bonjour à tous, visiblement nous sommes tout un tas à nous poser les mêmes questions. De l'avis général, il est formellement déconseillé de se désinscrire de l'Assédic sous peine de se compliquer la vie puissance 10 en cas de baisse de piges. Pour la déclaration, il s'agit d'un montant estimé, donc vous avez droit à une marge d'erreur (et de toutes façons, l'Assedic ne se base que sur la fiche de paie). Comme beaucoup d'entre vous, je n'ai mon relevé de piges que vers le 10-12 du mois, mais outre le fait que j'ai une petite idée du montant, je prends le soin de passer un coup de fil au service paye pour préciser le truc.
Maintenant, je relance le débat en abordant un nouveau point : Quelqu'un a-t-il déjà essayé de toucher la "prime de retour à l'emploi" avec un dossier de pigiste ? Parce que là, nous frolons la 5ème dimension...
faust
Messages : 66
Inscription : 16 oct. 2007, 11:29
Contact :

Message non lu par faust » 06 nov. 2008, 14:49

en parlant de 5è dimension (sans passer par la 4è ?), et aussi parce que c'est trop drôle, voici la suite : après moultes tentatives, j'ai enfin réussi à avoir qqun des assédic au téléphone. je lui explique en gros la situation et là, elle me dit, tenez-vous bien : "le paiement est bloqué parce que votre numéro de sécurité sociale n'est pas certifié". PARDON ???????
je lui demande de m'expliquer, elle me dit qu'elle n'a que le début de mon numéro et me dit d'envoyer une attestation de la sécu à mon antenne locale des assédic. et là je ne peux m'empêcher de lui faire remarquer que cela va faire un an que je suis inscrite, que mon dossier a toujours été complet, qu'auncune personne que j'ai eu au téléphone ne m'a jamais parlé de mon numéro de sécurité sociale, mais qu'il y avait toujours un autre problème. "ah ? personne ne vous l'a dit depuis le temps ?" NON, grognasse !!!! et là, elle rajoute, histoire de m'achever : "vous n'auriez même jamais dû percevoir les allocations reçues en mai dernier".
GLOUPS. lesquelles allocations qui, soit dit en passant, sont toujours aujourd'hui considérées comme trop perçues et que je dois toujours rembourser, alors même que mon dossier est bloqué.....

je me demande si tout ça n'est pas une vaste opération de caméra cachée ou de canular téléphonique à la lafesse...
LN4685
Messages : 1
Inscription : 07 avr. 2005, 11:19
Contact :

attention, autre piège de l'assedic

Message non lu par LN4685 » 07 nov. 2008, 10:11

Bonjour à tous,
Je suis exactement dans cette situation : démarrage de réseau de piges assez prometteur mais avec quelques mois où l’Assedic me verse un petit complément pour arriver au montant mensuel d’indemnisation chômage.
Depuis janvier donc tout se passe bien : je déclare le salaire perçu chaque mois (et non pas lorsque j’ai écrit l’article mais lorsqu’il m’est payé !), toute contente de me dire que depuis lors, les Assedic ne m’ont versé qu’un cinquième de ce qu’ils auraient dû, et ce grâce à mes piges.
La plupart des mois, ils complémentent un peu, voire souvent rien du tout alors je suis rassurée, je me dis que les mois où ils ne me payent pas, cela repousse mes indemnités au-delà des 23 mois. Et que les mois où ils complémentent (même de 100 euros), je les retrouverai un jour, après les 23 mois, si je me trouve alors avec des mois creux.
ET bien pas du tout :
J’ai eu mon rdv mensuel (le second en 9 mois) et là j’apprends effarée que :
Les mois où je gagne plus que l’indemnité mensuelle : cela repousse mes droits au-delà des 23 mois
Les mois où je ne gagne rien : ils comptent pour chacun un mois sur la totalité de mes droits (23 mois)
Les mois où je me casse la tête pour gagner le plus possible mais juste un peu moins que le montant de l’indemnité : l’ASSEDIC complémente même si c’est de 50 euros, ok mais l’arnaque à laquelle il faut se préparer et que personne ne te dit c’est que l’Assedic veut bien complémenter mais durant 15 mois maximum !!!!!!!!
En gros naïve que je suis j’ai traduit ainsi :
Si tu ne travailles pas et que tu touche tes Assedics plein pot, tu les auras pendant 23 mois
Si tu te bats pour gagner parfois un peu plus que le montant de l’indemnité mais parfois un peu moins, tu n’auras droit qu’à 15 mois de complémentation. Le 16ème mois de complémentation si tu gagnes 10 euros l’Assedic ne te verse rien, mais si tu gagnes 0 euros alors les Assedic te versent plein pot jusqu’à la fin des 23 mois de droit.
Attention donc
Et tout cas, en sortant du rdv j’étais dégoutée, pas motivée pour faire la tournée des commanditaires pour avoir plus de piges. Ok l’esprit de cette période chômage c’est de voler le plus rapidement de tes propres ailes mais c’est le principe qui m’énerve. Qu’on me dise qu’après 15 mois seulement (et c’est long de constituer un réseau de pige opérationnel) on stoppe tout sous prétexte que j’exerce une activité à « temps partiel choisie », j’en reste bouche bée. Elle est subie, pas choisie !


Voici les 2 réponses de l’Assedic par mail suite à cette déconvenue (j’ai voulu une confirmation écrite)

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

nous avons procédé à l'examen de votre demande et vous communiquons les informations suivantes :

La réglementation stipule que le versement d'un complément d'allocations est possible pendant 15 mois. Les mois où l'on ne vous verse pas d'allocations ne sont bien sûr pas comptabilisés dans ces 15 mois.

Madame, Mademoiselle, Monsieur,

nous avons procédé à l'examen de votre demande et vous communiquons les informations suivantes :

Votre activité de pigiste est considérée comme une activité salariée à temps partiel.
Si vous n'avez pas de commande, vous n'avez aucun revenu, donc nous vous indemniserons la totalité du mois en sachant que la durée maximum de vos droits est de 23 mois (700 jours)
Les mois où vous ne gagnez rien ne sont pas comptabilisés dans les 15 mois.
Si au 16 ème mois de complément, vous gagnez 1 euro, effectivement dépassant le seuil de complément des 15 mois, l'assédic ne vous versera rien.
Si au 15 ème mois de complément, le mois suivant vous ne gagnez rien, le mois dans sa totalité vous sera dû dans la limite de vos droits maximum.



A +
Chochotte
faust
Messages : 66
Inscription : 16 oct. 2007, 11:29
Contact :

Message non lu par faust » 07 nov. 2008, 10:29

une fois de plus j'ai rien compris mais ça a l'air effarant ! j'ai arrêté d'essayer de comprendre. en tous cas bon courage à toi, je trouve admirable la façon dont tu te bats bec et ongle pour la défense de tes droits.
benigne
Messages : 13
Inscription : 18 mai 2008, 19:45
Contact :

Message non lu par benigne » 08 déc. 2008, 17:23

Les Assedics ont tout simplement décidé de bloquer mes paiements. Pourtant ils me doivent de l'argent mais me compte des piges deux fois.
Est ce normal de gagner plus quand on touche seulement les assedics ? Parce que c'est mon cas, quand je travaille et cumule ma paie avec les assedics, au final je gagne moins. Et vous ?
Quelqu'un connaît il un moyen d'obtenir un rendez-vous physique avec les assedics (autre que le 3949 ou leur service de mail délocalisé au Kirghizistan)????? Ou bien c'est une espèce de forteresse impénétrable où nous sommes soumis à leur décision arbitraire sans pouvoir demander des explications.
faust
Messages : 66
Inscription : 16 oct. 2007, 11:29
Contact :

Message non lu par faust » 08 déc. 2008, 22:15

arf, ils ont toujours refusé de me donner un rendez-vous "en vrai". je crois qu'il faut que tu prennes ton courage à deux mains et que tu ailles camper devant ton antenne locale jusqu'à ce que tu choppes quelqu'un qui pourra s'occuper de ton cas.
courage...
menhir
Messages : 11
Inscription : 09 déc. 2008, 08:56
Contact :

aberration

Message non lu par menhir » 09 déc. 2008, 08:57

Ce qu'indique le snj sur le sujet


L’activité réduite, ça ne dure pas indéfiniment La possibilité d’exercer une activité réduite, quelle que soit la durée d’ouverture des droits, est limitée à 15 mois, consécutifs ou non, d’une telle activité (c’est-à-dire à 15 mois partiellement indemnisés), sauf en cas de contrat emploi-solidarité, contrat d’accompagnement dans l’emploi ou chômeur âgé de 50 ans et plus. Au-delà de 15 mois d’activités réduites, seuls les mois sans aucune activité sont indemnisés. Il faut alors parfois drastiquement choisir entre continuer d’essayer de se réinsérer, mais en renonçant aux indemnités de chômage, ou vivre doucement aux frais de l’Assedic en renonçant à ses piges... ce qui peut poser quelques problèmes si on veut plus tard travailler de nouveau avec l’employeur largué, ou même un autre !
faust
Messages : 66
Inscription : 16 oct. 2007, 11:29
Contact :

Message non lu par faust » 09 déc. 2008, 09:10

oui, c'est bien ce qu'il me semblait... c'est le truc le plus aberrant qui soit. sans déc, c'est de la folie. l'Etat nous incite à ne rien glander, à être assisté, et à sérieusement songer à changer de métier... et à côté de ça, c'est la menace de radiation si on refuse un emploi "raisonnable".
j'ai juste envie de pleurer de rage.

alors tiens, j'ai une autre question. si on reprend un taf sans avoir bouffé la totalité de nos droits, je suppose qu'on ne récupère pas ce qu'on n'a pas utilisé une fois le CDD terminé (ou le licenciement eventuel ) ? on recompte les droits sans reprendre en compte ceux qu'on avait avant ?
je vais me suicider et je reviens.
menhir
Messages : 11
Inscription : 09 déc. 2008, 08:56
Contact :

Message non lu par menhir » 09 déc. 2008, 09:30

La réponse est qu'il vaut mieux prendre le travail et ne pas se poser de question pour la suite, c'est bien assez compliqué comme cela.

J'ai une question: deux fois, il m'est arrivé d'envoyer ma feuille de paie au centre Assedic d'Evreux et de recevoir, trois semaines après, un courrier m'indiquant qu'il n'avait pas reçu mon justificatif. A partir de là, la machine informatique s'est mise en marche et a bloqué mes paiements, entraînant une situation pour le moins compliquée. Deux fois, j'ai dû leur faire un chèque de "trop perçu" et deux fois, ils m'ont remboursé partiellement ou complètement...
faust
Messages : 66
Inscription : 16 oct. 2007, 11:29
Contact :

Message non lu par faust » 09 déc. 2008, 10:18

alors ça, le coup de "on n'a pas reçu le justificatif" et trois fois en plus,c'est trop facile !!!! on va quand même pas leur faire un recommandé avec AR chaque mois, non ! AAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH ça me met en rage des incompétents pareils.
menhir
Messages : 11
Inscription : 09 déc. 2008, 08:56
Contact :

Message non lu par menhir » 09 déc. 2008, 10:40

Le problème, c'est le "tout informatique" des Assedic, à partir du moment où tu compliques le système avec des déclarations de revenus, tu te compliques la vie de facto,
bref, ne travaillez pas, 0 revenu, et vous vivrez tranquille pendant toute la durée de votre chômage à taux plein, la machine vous paiera rubis sur l'ongle
On en est là
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 09 déc. 2008, 10:45

faust a écrit :AAAAAAAAAAHHHHHHHHHHHH ça me met en rage des incompétents pareils.
De toute manière, avec ces incompétents de fonctionnaires, syndiqués jusqu'aux dents, cramponnés à leurs avantages parfois indécents, tu auras toujours tort, tiens-le pour acquis ! :twisted: Heureusement qu'il s'en trouve encore des sérieux, consciencieux ; ils sont hélas ! une petite poignée. :cry: Et sont mal vus par leurs collègues, bien au chaud, à vie, dans leur fauteuil.
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »