CLP pour tous

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
zoom
Messages : 350
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

CLP pour tous

Message non lu par zoom » 09 févr. 2010, 11:47

Je vous laisse trouver parmi les annonces de Categorynet, une belle offre de CLP ... Rien de bien normal me direz-vous, sauf qu'il ne s'agit pas de PQR, mais d'un gratuit hebdomadaire.
A 0,20 € le point (quezaco ?), je doute que leurs tarifs se rapprochent de ceux de la pige. Ah, çà en fait réver des patrons de presse, le tarif CLP pour remplir leurs canards: avec les sous économisés, ils vont pouvoir passer de l'audi A4 à l'A8 ! :lol:
A quand le CLP étendu à toute la presse, pour la sauver de cette crise, créée comme chacun sait par les émoluments indécents des journalistes. Pensez, certains pigistes exigent même d'être payés en salaires et au SMIC ... :twisted:

Pourtant, il existe des gratuits qui payent leurs piges plus ou moins dans lees règles... :roll:
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par ann65 » 09 févr. 2010, 12:46

zoom a écrit :Je vous laisse trouver parmi les annonces de Categorynet, une belle offre de CLP ... Rien de bien normal me direz-vous, sauf qu'il ne s'agit pas de PQR, mais d'un gratuit hebdomadaire.
A 0,20 € le point (quezaco ?), je doute que leurs tarifs se rapprochent de ceux de la pige. Ah, çà en fait réver des patrons de presse, le tarif CLP pour remplir leurs canards: avec les sous économisés, ils vont pouvoir passer de l'audi A4 à l'A8 ! :lol:
A quand le CLP étendu à toute la presse, pour la sauver de cette crise, créée comme chacun sait par les émoluments indécents des journalistes. Pensez, certains pigistes exigent même d'être payés en salaires et au SMIC ... :twisted:

Pourtant, il existe des gratuits qui payent leurs piges plus ou moins dans les règles... :roll:
En même temps, les entreprises seraient bien stupides de se priver d'une main d'oeuvre corvéable à merci et à si bon marché puisque leurs annonces trouvent preneurs. :(
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par cilou » 09 févr. 2010, 20:55

ann65 a écrit :En même temps, les entreprises seraient bien stupides de se priver d'une main d'oeuvre corvéable à merci et à si bon marché puisque leurs annonces trouvent preneurs. :(
Même si elle trouve preneur, une annonce illégale reste... illégale.
liliboniche
Messages : 5
Inscription : 08 févr. 2007, 14:06
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par liliboniche » 09 févr. 2010, 21:19

Faut arrêter de taper en bas (sur les CLP), allez-y journalistes vous avez identifié une plaie? Portez la plume.
Dénoncez ce qui se passe, pourquoi la PQ est truffée de CLP qui peu à peu restreignent le champs des possibles professionnels (rédacteur,photographe,SR tout à la fois...)

Un témoignage?

CLP (rédac/photos) pendant trois ans en tant que vrai correspondant puis recruté à nouveau mais cette fois en tant que fauxclp/vrai journaliste (1000€/mois mini, activité exclusive..) pendant trois ans et voyant que la DRH ne m'intégrerait jamais (nombreuses et vaines demandes), j'ai moi même soumis mon dossier, pour me professionnaliser, au CCIJP. Ce dernier a répondu favorablement et a même reconnu ma période de stage en tant que titulaire.

Suite à quoi évidemment la porte,de sortie, s'est grande ouverte, puis prud'hommes. Débouté au premier échelon quant à la totalité de mes demandes (requalification interne,rappel salaire, formation,...droit d'auteurs,eh oui articles en vente sans mon accord).

J'aurais pu accepter l'achat de mon silence et celui de la justice par les quelques dizaines de milliers d'euros (oui oui j'ai une preuve un papier avec montant ...), mais je me dis, encore aujourd'hui après un appel que je redoute pourtant, qu'il est peut-être temps de dévoiler plus largement certains aspects sombres de la presse.

Celle ci n'est pas vertueuse et ce qu'elle dénonce à longueur de colonnes (travail dissimulé, exploitation, stress au travail...) elle l'applique aussi mais qui le dénonce? Elle tient les manettes de la com. Mais et les autres médias alors...???

Ce n'est pas la faute des CLP (les faux, car les vrais les relais,sont satisfaits de ce qu'ils font et n'interfèrent pas dans le parcours des journalistes,pigistes...) si ils sont exploités. Ils sont poussés à l'être. Une fois lancés ils ne peuvent plus reculer car la loi oblige un CLP a être travailleur indépendant, sans ressources donc après une rupture de travail. Ce qui explique aussi le peu de CLP qui se lèvent pour dénoncer ces abus.

Je n'ai pas vu de journaliste salarié, CDI, (un en fait en ce qui me concerne sur pfou...) prendre le "risque" de dénoncer cette situation. Car les CLP c'est bien pratique dans une rédac et entre autres raisons c'est moins de boulot à abattre.

Alors tout le monde la joue frileux. Les syndicats itou et le CCIJP idem, alors qu'il aurait de quoi, lui qui organise la profession, se mêler un peu (entendre dans un prétoire que le CCIJP et sa carte délivrée ne servent à rien et que la délivrance même de cette carte est inutile devrait le pousser à s'interroger)

Stop ne tirez plus sur ces "avides CLP" (j'en connais qui taffent 6jours semaines à tenir une locale pour un demi poste de secrétaire collé à un poste de CLP) mais allez demander des comptes aux DRH, aux RC, mais aussi aux club de la presse et écoles de formations pour que cette problématique qui emmerde tout le monde,sauf les titres, soit enfin largement et clairement débattue.

Moi maintenant j'attends ce que va dire la justice (j'ai pourtant un dossier baléze, carte de presse,feuille d'honoraire, articles, photos,demande d'intégration,refus,témoignage "D'un" ancien journaliste avec qui je bossais...), j'attends avec un lucidité désabusée, car je ne me fais pas trop d'illusions. Comme j'attends que la presse, "VOUS", fasse, fassiez, le ménage en prenant des risques en dénonçant les abus de ceux que vous désirez si ardemment comme employeurs.

Allez, comme on dit, bon courage. Liliboniche
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par cilou » 09 févr. 2010, 21:54

Témoignage accablant... non pour les CLP, mais pour les journaux qui exploitent les "faux CLP - vrais journalistes".
Ne t'y trompe pas, ce n'est pas sur les CLP qu'on tape, au contraire, mais sur les journaux qui dévoient un système prévu à la base pour les retraités.
Clairement, tu fais un travail de journaliste, tu devrais être considéré(e) comme tel(le). Et tu as raison de te battre pour l'être.
Ce qui m'interpelle plus, c'est la passivité des journalistes de PQR et PHR sur ce sujet. C'est très probablement la peur pour leur propre boulot qui joue, mais c'est dommage. N'ayant jamais travaillé en presse régionale, donc jamais été confrontée au problème, je ne me permets pas de jeter la pierre à qui que ce soit, mais je pense que les journalistes doivent faire particulièrement attention à ne pas être complices de l'exploitation des CLP.

Concernant ton procès aux prud'hommes, as-tu un avocat ? Car même si tu as toutes les preuves en main, il est bon d'être aidé par quelqu'un qui connaît toutes les subtilités du droit, et surtout, qui ne se laissera pas déstabiliser par la mauvaise foi adverse. C'est un investissement, mais il est rentable si les sommes en jeu sont de plusieurs dizaines de milliers d'euros, comme tu l'indiques.

Et bonne chance !
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par ann65 » 10 févr. 2010, 09:27

liliboniche a écrit :j'attends avec un lucidité désabusée, car je ne me fais pas trop d'illusions. Comme j'attends que la presse, "VOUS", fasse, fassiez, le ménage en prenant des risques en dénonçant les abus de ceux que vous désirez si ardemment comme employeurs.e
Bonjour Lilibonniche.

Nous sommes un certain nombre ici à dénoncer régulièrement sur ce forum les dérives des entreprises de presse : statut du CLP perverti, abus de stagiaires corvéables à merci dans les rédaction, propositions tarifaires scandaleuses, paiement des piges en droit d'auteur et autre "honoraires"....

Nous sommes un certain nombre à rappeler ici qu'il existe une loi et que si nous ne faisons pas respecter nos droits et la loi, personne ne le fera pour nous.
Ce n'est pas faute de répéter qu'un journaliste doit être payé en salaire et que les rémunérations sous forme de droits d'auteur ou d'honoraires par les entreprises de presse sont illégales.

Ton témoignage illustre parfaitement ces dérives.

Et pourtant, ça continue et c'est de pire en pire année après année. Cela est assez logique puisque les écoles de journalisme fleurissent sur le territoire et forment des armées de jeunes qui ne demandent qu'à bosser... dans n'importe quelles conditions... C'est la loi du marché qui s'applique dans toute sa splendeur.

Et certains journalistes revendiquent même maintenant le droit d'être payés en honoraires dénonçant au passage l'archaïsme des syndicats....

Je croise les doigts pour ton appel... Je suis très surprise que tu aies été déboutée en première instance d'ailleurs.
liliboniche
Messages : 5
Inscription : 08 févr. 2007, 14:06
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par liliboniche » 10 févr. 2010, 10:09

Je constate, la passivité des journalistes, notamment ceux qui sont en CDI (la peur de perdre leur propre boulot?) et qui sont donc protégés, celle des syndicalistes également, celle du CCIJP qui refuse comme les syndicats de regarder le problème en face. En tout cas de le dénoncer franchement de manière audible. Je ne fais que constater. Qu'un pigiste ou un CDD soit plus frileux peut se comprendre.

Les journalistes et tous les acteurs de la PQ sont complices de ces situations, du fait avéré que les titres exploitent des précaires (qui fournissent tout de même plus de 60% des pages), tel un patron d'hôtellerie qui exploiterait l'articulation de travailleurs peu, pas ou mal déclarés.

Les organismes de contrôle (URSSAF,CPAM,DDTEFP,)sont également très lents à suivre le peu d'initiatives prises par certains, même si tout de même de nombreuses jurisprudences apparaissent.

Pourtant les URSSAF auraient beaucoup à gagner à redresser des titres qui dissimuleraient des journalistes derrière des CLP autrement dit des salariés derrière des travailleurs indépendants. Les sommes à récupérer seraient conséquentes.

Le seul problème reste le relais. Il faudrait une vraie enquête en presse mag, en radio, tv,webtv,journaux en ligne... visant à mettre en évidence les points de départs (le statut historique du CLP le besoin de sa création alors) et les causes du dévoiement de ce statut (la maximisation du profit de la masse salariale en PQR et PHR au détriment de l'affluence des jeunes diplômés, de l'emploi de pigistes,de la création de poste,le nivellement de la profession, les stratégies pour articuler et asseoir le système faux CLP, les liens en local qui peuvent freiner les initiatives en justice...)

Ce qu'il manque c'est un(e) (des) journaliste(s) qui porte(nt) la plume dans la plaie; mais travaillant ou pas en PQ aujourd'hui les journalistes veulent bien déplorer une situation qui participe au nivellement de leur profession mais quand même pas informer sur ses excès.

Aujourd'hui il y a 35 000 CLP en France, la majorité correspond au statut de base mais combien sont en réalité des journalistes déguisés? 5%,10%,30%...

J'ai pris un avocat dés le début. En dépit de ma carte de presse balayée par l'avocat adverse lequel a été suivi, en dépit de mes honoraires versés tous les mois, en dépit du fait que je travaillais sur les logiciels et dans les locaux de l'entreprise dont je possédais les clés et selon des directives qui m'étaient adressées, la justice, pour l'heure, a donné raison à l'entreprise qui peu continuer, comme l'ensemble e la PQ en France, à exploiter sereinement une multitude d'autre faux clp/vrai journalistes.

Ce qu'il manque c'est une enquête, un relais pour alerter des écarts, abus et excès dont la presse se rend coupable.Comme elle se fait relais et échos en informant des abus qui peuvent avoir lieu dans certains autres secteurs. Ce ne sont pas les témoignages qui manquent. Allez voir par ici:



Alors si quelqu'un se lance bon courage, Liliboniche.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par ann65 » 10 févr. 2010, 10:31

liliboniche a écrit : Le seul problème reste le relais. Il faudrait une vraie enquête en presse mag, en radio, tv,webtv,journaux en ligne... visant à mettre en évidence les points de départs (le statut historique du CLP le besoin de sa création alors) et les causes du dévoiement de ce statut


Ce qu'il manque c'est un(e) (des) journaliste(s) qui porte(nt) la plume dans la plaie; mais travaillant ou pas en PQ aujourd'hui les journalistes veulent bien déplorer une situation qui participe au nivellement de leur profession mais quand même pas informer sur ses excès.
Certes Lili Boniche, il "faudrait"... Ca "manque".
Et à mon avis, ce n'est pas l'envie qui manque...

Encore faut-il que le sujet soit "acheté".
Le journaliste (en CDI ou pas) ne décide tout seul comme un grand du sommaire de son canard.
Et quel journal, quelle chaîne de TV ou de radio, quelle boite de production serait prêt à acheter un tel sujet ? ... puisque TOUTES les entreprises de presse et toutes les chaînes de TV et radio participent à ce dévoiement généralisé.

Imaginons que Libé fasse un grand sujet sur la question... Eh bien, il faudrait avant tout que Libé balaie devant sa porte.

Il ne reste plus que les blogs pour "dénoncer". Avec une visibilité qui est ce qu'elle est.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par cilou » 10 févr. 2010, 10:36

Tu as toutes les preuves en main, un avocat... je ne comprends pas, moi non plus, pourquoi tu as été déboutée en première instance. J'espère vraiment que la justice va se rattraper en appel !
Tiens nous au courant.
liliboniche
Messages : 5
Inscription : 08 févr. 2007, 14:06
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par liliboniche » 10 févr. 2010, 14:18

Ann65

"y'a qu'a, faudrait, il manque...", mais oui c'est sûr c'est le cas, cependant je suis d'accord avec toi car toute la presse à peu près s'appuie sur ces abus et ça peut réduire, à priori le champ des possibles rédactionnels, mais certains peuvent encore informer. Celles et ceux qui sont indépendants, celles et ceux qui ont encore une réflexion sur ce que doit être la presse d'information avec le risque et le courage de dire aussi "ok nous aussi nous avons participé".

Des journaux numériques, locaux ou nationaux, indépendants, je crois que les "acheteurs potentiels" ne sont pas réduits au nombre de zéro.

Car au delà de la simple description de ces abus de recrutement avec tout ce que cela comporte (voir posts précédents), il y a le constat d'argent public versé indirectement aux entreprises de presse (le statut de CLP est une aide d'état dite indirecte) lesquelles encaissent puis détournent ce statut pour un second bénéfice au travers l'utilisation de travailleurs à moindre coût.

Les relais, je le répète, sont possibles, Télérama, Rue89 ont déjà traité de problématiques en lien avec les "soutiers" de la presse; il s'agissait alors plus du sort des pigistes et autres stagiaires. Pourtant toute la presse en use et en abuse. Pourquoi ne serait-ce pas possible avec ces soutiers que sont les fauxclp/vrais journalistes?

Faites tourner l'info, soumettez un papier, sait-on jamais qu'un(e) journaliste, même si nous savons tous qu'il ou elle ne décide-pas-tout-seul-comme-un-grand-du-sommaire-de-son-canard, reste quand même force de PROPOSITIONS.

Des exemples de nobles investigations pour dénoncer les pratiques peu vertueuses de secteur professionnels faisant de l'argent sur la précarité,pratiquant l'évasion de charges... (ce qui, jusqu'à preuve du contraire, n'est pas le cas de la presse quotidienne) :

Le lien renseigné par l'utilisateur ne fonctionne plus et a été supprimé par un modérateur




Allez en attendant... , Liliboniche.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par ann65 » 10 févr. 2010, 15:05

liliboniche a écrit :Ann65

"y'a qu'a, faudrait, il manque...", mais oui c'est sûr c'est le cas, cependant je suis d'accord avec toi car toute la presse à peu près s'appuie sur ces abus et ça peut réduire, à priori le champ des possibles rédactionnels, mais certains peuvent encore informer. Celles et ceux qui sont indépendants, celles et ceux qui ont encore une réflexion sur ce que doit être la presse d'information avec le risque et le courage de dire aussi "ok nous aussi nous avons participé".

Des journaux numériques, locaux ou nationaux, indépendants, je crois que les "acheteurs potentiels" ne sont pas réduits au nombre de zéro.

Car au delà de la simple description de ces abus de recrutement avec tout ce que cela comporte (voir posts précédents), il y a le constat d'argent public versé indirectement aux entreprises de presse (le statut de CLP est une aide d'état dite indirecte) lesquelles encaissent puis détournent ce statut pour un second bénéfice au travers l'utilisation de travailleurs à moindre coût.

Les relais, je le répète, sont possibles, Télérama, Rue89 ont déjà traité de problématiques en lien avec les "soutiers" de la presse; il s'agissait alors plus du sort des pigistes et autres stagiaires. Pourtant toute la presse en use et en abuse. Pourquoi ne serait-ce pas possible avec ces soutiers que sont les fauxclp/vrais journalistes?

Faites tourner l'info, soumettez un papier, sait-on jamais qu'un(e) journaliste, même si nous savons tous qu'il ou elle ne décide-pas-tout-seul-comme-un-grand-du-sommaire-de-son-canard, reste quand même force de PROPOSITIONS.

Des exemples de nobles investigations pour dénoncer les pratiques peu vertueuses de secteur professionnels faisant de l'argent sur la précarité,pratiquant l'évasion de charges... (ce qui, jusqu'à preuve du contraire, n'est pas le cas de la presse quotidienne) :

Le lien renseigné par cet utilisateur ne fonctionne plus et a été supprimé par nos modérateurs





http://tempsreel.nouvelobs.com/actualit ... imule.html

Allez en attendant... , Liliboniche.
Pourquoi ne la proposes-tu pas cette enquête Lili ? Tu es déjà hyper documentée.
Tu n'as rien à perdre.
liliboniche
Messages : 5
Inscription : 08 févr. 2007, 14:06
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par liliboniche » 10 févr. 2010, 15:13

"Juge et partie" pour le coup aucune crédibilité, en revanche je suis prêt a fournir mon dossier avec les pièces, les infos récupérées, les contacts... bref tout ce qu'il faut pour un reportage clés en main et même le coup de main gratuit, y'a pas plus lowcost là je crois, pour tenter de rendre plus audible ce qui reste pour l'heure étouffé par les titres.

Salut, Liliboniche.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par ann65 » 10 févr. 2010, 16:02

liliboniche a écrit :"Juge et partie" pour le coup aucune crédibilité, en revanche je suis prêt a fournir mon dossier avec les pièces, les infos récupérées, les contacts... bref tout ce qu'il faut pour un reportage clés en main et même le coup de main gratuit, y'a pas plus lowcost là je crois, pour tenter de rendre plus audible ce qui reste pour l'heure étouffé par les titres.

Salut, Liliboniche.
Nous pigistes, sommes tous juges et parties. Nous avons tous été confrontés un jour ou l'autre à des margoulins de la pire espèce qui nous ont fait ou voulu nous faire bosser comme des esclaves.
labelle
Messages : 31
Inscription : 09 sept. 2004, 06:28
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par labelle » 14 févr. 2010, 07:53

Bonjour
Voilà bien un exemple malhonnête de la vision journalistique du "je défends mon pt'it cul". Car des CDD occasionnels, ou inscrits dans le temps, qui ne bénéficient pas d'une surprotection sociale comme nous, il y en a des dizaines. N'en déplaise aux rédacteurs de ce post, ils méritent aussi d'être défendus. Exemple : un extra de restaurant, après trois collaborations chez Ducasse se DOIT de devenir salarié de Ducasse ! Mieux, un intérimaire de Peugeot, après trois collaborations doit devenir le mécanicien de Sébastien Loeb ! Toucher un treizième mois et bénéificer d'une carte d'identité officielle de mécanicien ?
Vos avantages, nos avantages ne tiennent que par les relations malsaines que nous entretenons avec les politiques... Pas focément à notre talent d'Albert Londres ! Encore moins à notre spécificité sociale. L'honneteté journalistique, la vraie, pas celle de pacotille que je lis, ici serait de refuser tout cela.LB
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: CLP pour tous

Message non lu par cilou » 15 févr. 2010, 09:34

Qu'est-ce qui est scandaleux ? La soi-disant "surprotection" des journalistes ? Ou la précarité des CDD et intérimaires que tu cites ?
D'autre part, je crois que tu ne connais pas bien la réalité des pigistes. La loi Cressard n'a jamais dit qu'après trois collaborations pour un canard, tu étais CDI. La loi dit simplement qu'on n'a pas le droit de nous payer en facture ni en droit d'auteur (d'ailleurs, ça m'étonnerait aussi que tu trouves beaucoup de serveurs ou de mécaniciens payés en facture ou en droit d'auteur). Pour le reste, on est comme n'importe quel salarié, à part quelques avantages (13ème mois par exemple) qui existent dans plein d'autres professions. Elle est où, la malhonnêteté journalistique ???
Pour ma part, je suis payée en CDD à répétition par un des journaux pour lesquels je bosse : un papier = un CDD. Pour les autres, je suis en effet protégée puisque je bosse chaque mois pour eux depuis plusieurs années. Cete protection est très relative, puisqu'on a pu me baisser mes piges et me supprimer une rubrique sans que je ne puisse rien dire.
Enfin, je te rappelle que plusieurs fois, des prud'hommes ont transformé des CDD à répétition en CDI, dans bien d'autres secteurs que la presse.
Bref, je crois que tu te trompes de combat. Les pigistes ne sont pas des privilégiés, et il est toujours inutile et dangereux d'opposer les professions lorsqu'on lutte pour certains droits.
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »