piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par ann65 » 20 sept. 2010, 15:49

lolipop a écrit :Je ne sais pas concernant le code APE, je n'ai encore reçu aucun papier.Lorsque j'ai été m'enregistrer à l'Urssaf j'ai indiqué "pigiste" et la personne qui s'occupait de moi n'a pas eu l'air de "tiquer".
C'est maintenant que j'apprends au goutte à goutte tous les problèmes qui peuvent en découler. Je suis embarrassée. Pensez-vous que je dois "rectifier le tir" en me déclarant "consultante en communication" par exemple et non pigiste?
Je veux gagner ma vie, mais je veux pas de problème. :(
Je croyais que les démarches pour devenir AE se faisait en ligne "en quelques clics ? Tu t'es déplacée où pour ton inscription ?

Tu as vu la réponse qui a été faite à Egery par l'ACPE ?

Tu devrais d'abord commencer par te renseigner afin de savoir quel code APE t'a été attribué et à quoi il correspond (voir le le site de l'Insee). C'est à mon avis la première des démarches à faire...
lolipop

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par lolipop » 20 sept. 2010, 17:09

Oui je me suis déplacée car j'avais peur de faire une erreur par internet. Je ne connais pas mon code APE je n'ai aucun papier, ni aucune trace qui m'a été fournie par l'agent de l'Urssaf que j'ai vu. Je vais les appeler demain et demander si je peux rectifier ou rajouter la compétence de "consultante en communication" à la place de "pigiste".
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par ann65 » 20 sept. 2010, 17:30

lolipop a écrit :Oui je me suis déplacée car j'avais peur de faire une erreur par internet. Je ne connais pas mon code APE je n'ai aucun papier, ni aucune trace qui m'a été fournie par l'agent de l'Urssaf que j'ai vu. Je vais les appeler demain et demander si je peux rectifier ou rajouter la compétence de "consultante en communication" à la place de "pigiste".
Tu devrais y retourner oui...

Ce qui est très curieux c'est que celui qui s'inscrit sur internet a immédiatement un récépissé d'inscription... Et toi, tu n'as rien.

Lorsque je me suis inscrite comme travailleur indépendant (conseil en communication) au centre de formalités des entreprises (guichet unique rue Bergère), je suis repartie avec un récépissé où figurait mon numéro d'APE.
J'ai reçu ensuite par courrier, très rapidement, mon numéro Siret , ainsi que les différents doc à renvoyer aux caisses de sécu et retraite et au centre des impôts.
lolipop

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par lolipop » 20 sept. 2010, 17:45

Oui je vais éclaircir tout ça au plus vite, ça me parait pas très clair en effet. :(
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par ann65 » 20 sept. 2010, 18:13

lolipop a écrit :Oui je vais éclaircir tout ça au plus vite, ça me parait pas très clair en effet. :(
Et SURTOUT ne te lance pas avec la boite qui t'a proposé ce boulot avant d'être dûment inscrite comme AE.
Ce serait le meilleur moyen de bosser et ne pas être payée au final...
Dès que tu auras tes numéros APE et SIRET, fais un devis à cette boite en indiquant clairement : la mission, la période sur laquelle elle se déroulera et les conditions de paiement de ta facture (acompte mensuel + solde à la fin du contrat de prestation).
Et lorsque ton devis sera accepté, tu pourras commencer à bosser pour elle.
lolipop

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par lolipop » 20 sept. 2010, 19:18

Très bien, merci :wink:
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par ann65 » 20 sept. 2010, 19:54

lolipop a écrit :Très bien, merci :wink:
J'ai relu ton premier message Lilipop et j'ai vu que tu "venais de commencer à travailler" pour cette boite. :?

Cette entreprise est donc doublement dans l'illégalité.

D'une part parce qu'elle fait bosser des gens sans les salarier (donc sans déclaration préalable à l'embauche) en présumant qu'ils sont AE. Tant que tu n'as pas le récépissé de ton inscription, tant que tu n'as pas de numéro SIRET, tu n'es pas présumée être AE.
Cette entreprise aurait dû vérifier que tu étais vraiment AE avant de te confier un quelconque mission.

D'autre part parce qu'elle propose à des AE de boulot qui relève du travail salarié (le lien de subordination entre cette boite et toi existe bel et bien).

A ta place, je me méfierais comme de la peste de ce genre de lascars...
Si ça tourne mal (si tu n'es pas payée ce que tu devais, par exemple), j'espère que tu n'hésiteras pas à dénoncer à l'Urssaf les pratiques douteuses de ces margoulins.
vincentgbx
Messages : 16
Inscription : 08 oct. 2004, 14:46
Contact :

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par vincentgbx » 20 sept. 2010, 20:13

kankan75 a écrit : Auto-entrepreneur : déclaration trimestrielle. Assiette d'imposition : 23% de ton resultat net.
Attention : les charges (ou plutôt les cotisations car c'est un acquis commun pour l'avenir !) représentent 23 % du chiffre d'affaires et non du résultat ! C'est-à-dire qu'une prestation facturée 100 euros implique 23 euros de cotisations. Le résultat -bénéfice ou perte- n'entre pas en ligne de compte : à vous de facturer le juste prix au juste client !
lolipop

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par lolipop » 20 sept. 2010, 20:14

Pour être tout à fait claire, j'avais déjà un n° de Siret car je m'étais mis en AE il y déjà quelques années de ça (3-4 ans) mais je n'avais jamais travaillé avec. J'avais laissé ça "de côté". Il se trouve qu'aujourd'hui j'ai cette proposition de travail mais c'est "autre chose" et du coup je me suis remis en AE mais pour ce besoin spécifique. En expliquant ça à la personne de l'Urssaf, elle m'a dit que je pouvais déjà facturer avec mon ancien n° de Siret car ça serait le même sauf les 3 derniers chiffres (il me semble). C'est ce que j'ai fait. Sinon,les personnes pour qui je travaille m'ont l'air honnêtes puisque j'ai déjà été payée.
Voilà, c'est un peu un imbroglio qu'il va falloir que je résolve assez vite, afin de régulariser tout ça. Demain je contacte l'Urssaf et je vois ça avec eux.

Sinon en ce qui concerne les charges j'ai fait une demande d'Accre
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par ann65 » 20 sept. 2010, 21:10

lolipop a écrit :Pour être tout à fait claire, j'avais déjà un n° de Siret car je m'étais mis en AE il y déjà quelques années de ça (3-4 ans) mais je n'avais jamais travaillé avec. J'avais laissé ça "de côté". Il se trouve qu'aujourd'hui j'ai cette proposition de travail mais c'est "autre chose" et du coup je me suis remis en AE mais pour ce besoin spécifique. En expliquant ça à la personne de l'Urssaf, elle m'a dit que je pouvais déjà facturer avec mon ancien n° de Siret car ça serait le même sauf les 3 derniers chiffres (il me semble). C'est ce que j'ai fait. Sinon,les personnes pour qui je travaille m'ont l'air honnêtes puisque j'ai déjà été payée.
Voilà, c'est un peu un imbroglio qu'il va falloir que je résolve assez vite, afin de régulariser tout ça. Demain je contacte l'Urssaf et je vois ça avec eux.

Sinon en ce qui concerne les charges j'ai fait une demande d'Accre
Mais.. le statut d'auto entrepreneur n'existait pas il y a trois ou quatre ans !!! Il a été officiellement crée en janvier 2009.

Tu étais peut-être inscrite en tant que "travailleur indépendant". Mais tu le saurais car tu aurais reçu des appels de cotisations forfaitaires la première année, puis des régularisations les année suivantes. On ne laisse pas "de côté" comme ça un statut de TNS... L'Urssaf et la caisses de RSI et de retraite ne te mettent pas "de côté" eux...

Quant à l'Accre, là encore, je ne suis pas sûr que cette aide soit compatible avec le statut d'AE. Mais c'est à vérifier. Et surtout, si ton inscription en tant que TNS date de 3 ou 4 ans... c'est trop tard pour en bénéficier.
Invité

Re: piges com : autoentrepeneur ou autre ??

Message non lu par Invité » 20 sept. 2010, 23:33

Pour répondre à Ann65, en tant que demandeur d'emploi créateur d'entreprise, sous le statut d'AE, on peut en effet bénéficier de l'Accre. Cette aide offre un abaissement des cotisations non négligeable la première année, un peu moins la seconde, et au bout de la troisième... mieux vaux changer de statut ! J'ai pris ce statut pour des travaux de com' et, en optant pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu, je ne paye actuellement, tout compris, que " 7,5%" de charges sur mon CA. Et vu la couverture sociale proche du néant offerte par ce statut, je trouve cela déjà suffisamment cher payé ! Mon sentiment général : ce statut est une véritable peste qui ne vise qu'à déréguler encore plus les lois du marché et de la concurrence et celles du code du travail. Un deux en un, en somme ! Maintenant, entre cela et des revenus salariés misérables, j'ai effectivement choisi momentanément d'agir en fonction de mon intérêt personnel (celui de mon portefeuille, plus précisément) et non celui de la collectivité... En me dédouannant à bon compte car il s'agit de "com'" et non de journalisme. Mais honnêtement, et même sans connaître grand chose de ce monde honni et pourtant si proche des méthodes journalistiques dominantes, la communication doit sans doute aussi être un secteur régi par des règles et un code du travail, avec des salariés... Pas sûr que l'irruption d'AE dans ce domaine leur fasse grand bien. Alors, oui, à quand des plaintes pour concurrence déloyale ?
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

E

Message non lu par ann65 » 21 sept. 2010, 09:16

Invité a écrit :Pour répondre à Ann65, en tant que demandeur d'emploi créateur d'entreprise, sous le statut d'AE, on peut en effet bénéficier de l'Accre. Cette aide offre un abaissement des cotisations non négligeable la première année, un peu moins la seconde, et au bout de la troisième... mieux vaux changer de statut ! J'ai pris ce statut pour des travaux de com' et, en optant pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu, je ne paye actuellement, tout compris, que " 7,5%" de charges sur mon CA. Et vu la couverture sociale proche du néant offerte par ce statut, je trouve cela déjà suffisamment cher payé ! Mon sentiment général : ce statut est une véritable peste qui ne vise qu'à déréguler encore plus les lois du marché et de la concurrence et celles du code du travail. Un deux en un, en somme ! Maintenant, entre cela et des revenus salariés misérables, j'ai effectivement choisi momentanément d'agir en fonction de mon intérêt personnel (celui de mon portefeuille, plus précisément) et non celui de la collectivité... En me dédouannant à bon compte car il s'agit de "com'" et non de journalisme. Mais honnêtement, et même sans connaître grand chose de ce monde honni et pourtant si proche des méthodes journalistiques dominantes, la communication doit sans doute aussi être un secteur régi par des règles et un code du travail, avec des salariés... Pas sûr que l'irruption d'AE dans ce domaine leur fasse grand bien. Alors, oui, à quand des plaintes pour concurrence déloyale ?
Je pense que l'info sur la possibilité d'obtenir l'Accre intéressera pas mal de monde. C'est toujours ça de gagné.

Pour le reste, je partage ton sentiment sur ce statut d'AE.

Je suis TNS depuis 6 ans, afin de pouvoir facturer des travaux de com, car le statut d'AE n'existait pas alors.
Eh oui, ne pouvant vivre décemment du journalisme, il a bien fallu que j'envisage "reconversion" et je n'en ai pas honte...

J'ai moi aussi bénéficié de l'Accre, mais ma première année d'exercice ayant été excellente, j'ai eu des régularisations très importantes à payer les deux années suivantes (l'exonération des charges sociales ne porte pas sur l'intégralité du résultat, mais sur 120% du Smic).

Je n'ai pas eu le choix du statut, mais il est bien probable que si je l'avais eu, j'aurais moi aussi opté pour le statut, "allégé" de l'AE, alléchée par l'appât du gain facile.

Je ne regrette pas aujourd'hui, cependant, de ne pas avoir eu le choix.
En tant que TNS, mes cotisations sont plus importantes, mais les calculs ne sont pas faits sur les mêmes bases, ma protection sociale est un peu plus convenable que celle des AE puisque je cotise davantage et je ne suis pas limitée à un plafond de recettes.
Et surtout, je facture au "juste prix" mes prestations, ce qui n'aurait pas été le cas en tant qu'AE, puisque j'aurais "logiquement" répercuté le faible taux de cotisations sur mes honoraires...

Je crains néanmoins, moi aussi, que la multiplication des AE représente, à très court terme, une concurrence "déloyale" pour mon activité et plus généralement pour toutes les activités qu'il s'agisse de com ou non.
Une première condamnation pour concurrence déloyale est déjà tombée d'ailleurs...

Les agences de com sont les premières aujourd'hui à "utiliser" des AE... ce qui leur permet de réaliser des marges substantielles. Mais demain, ces AE sous-traitants, pourraient bien faire cavaliers seuls en s'affranchissant des agences et proposer à leurs clients des prestations clé en main en s'associant avec d'autres AE.
Ces agences pourraient alors porter plainte pour concurrence déloyale si elles perdent les appels d'offres... et après avoir abondamment usé et abusé des AE... :roll:

En tant qu'indépendante, je me vois mal, en revanche, porter plainte contre un confrère AE qui aurait "cassé les prix". Beaucoup d'énergie et de frais engagés pour un résultat très aléatoire. Les prix sont libres... Et je n'ai pas envie non plus de faire condamner des gens qui ont juste besoin, comme moi, de bosser et qui n'ont fait que bénéficier d'un statut qui leur a été proposé.

"'Grâce" au statut d'AE, les clients s'habituent tout simplement à ne pas payer le travail commandé à sa juste valeur. Et c'est dramatique.

Les AE, quant à eux, sont "condamnées" à ne pas développer leur activité au-delà d'un certain seuil sous peine de basculer dans le statut de TNS... de devoir alors payer plus de cotisations... donc, d'être contraints d'augmenter leurs tarifs... et risquer ainsi de perdre leurs clients qui ne voudront pas payer 20% de plus la même prestation. :roll:
Et la boucle est bouclée.

Et je ne parle même pas pas du montant des retraites des AE ou de leurs indemnités en cas de maladie ou de grossesse... Elles seront à la hauteur de leurs cotisations...
Ils risquent de devoir continuer à "bricoler" très longtemps pour survivre.
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »