Piges, Assedic et attestation

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Avatar de l’utilisateur
seb
Messages : 8
Inscription : 30 oct. 2003, 12:34
Localisation : Paris
Contact :

Piges, Assedic et attestation

Message non lu par seb » 30 oct. 2003, 12:55

Bonjour à tous,

Je suis pigiste et allocataire Assedic. C'est à dire que tous les mois, je vais présenter mes bulletins de salaire piges aux Assedic, qui déduisent ces salaires des allocations qu'ils me doivent.
Le système est contraignant, mais quand on est motivé, ça va...

Hier, un agent Assedic m'a prévenu que la "chasse" (ce sont les termes employés en interne !) était ouverte : désormais les Assedic vont réclamer pour chaque "contrat" la traditionnelle attestation Assedic de fin de contrat (la double feuille jaune, destinée aux salariés normaux pour faire valoir leur droit chômage).

Evidemment, pour les journalistes et les employeurs, c'est archi-galère : il va falloir réclamer une feuille jaune pour chaque bulletin de salaire. Mais le vrai problème n'est pas là.

L'employeur est en effet obligé dans cette attestation de motiver la fin du contrat. Pour un employeur de presse, en gros, 2 choix.

1. motif : "fin de contrat CDD". 95 % des boites refusent cette possibilité, car les bulletins de salaires négligent généralement la fameuse prime de précarité de 10 % que tout employeur doit verser à la fin d'un CDD. En choisissant cette option, les employeurs s'exposent alors à des poursuites devant les prudhommes.

2. motif : "autre motif : piges". C'est ce qui est généralement choisi. Le gros problème dans ce cas, c'est que les Assedic considèrent alors qu'il n'y a pas de rupture de contrat et que les employeurs pour lesquels vous pigez régulièrement depuis plusieurs mois ont signé un contrat avec vous. Donc que vous avez un employeur. Et donc que toutes les allocations que vous percevez sont indues. En clair : vous devez rembourser les alloc !!! (bien évidemment c'est rétroactif).

L'agent en question m'a précisé que 300 pigistes sur Paris avaient déjà eu des problèmes, que l'argument des Assedic étaient imparable et que l'agence traitait les pbs complètement froidement (tous les moyens sont bons pour renflouer les caisses)

Y a-t-il qqn ici concerné par ce problème ? Des pigistes ? Des employeurs ?

A+

Séb
Dernière modification par seb le 30 oct. 2003, 13:13, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
Avenger
Messages : 360
Inscription : 01 juil. 2003, 10:46
Contact :

Message non lu par Avenger » 30 oct. 2003, 13:07

Le programme des réjouissances est assez effrayant. Après les intermittents, les pigistes ?

Message non lu par » 30 oct. 2003, 13:21

non pas encore, mais étant pigiste et allocataire assedic, tu me fais peur, là ! :shock:
Jusqu'à présent tout s'est bien passé, les Assedic déduisent un certain nombre de jours d'allocation (qui sont autant de jours rallongeant mes droits, d'après ce que j'ai compris..) et font le complément. Un système que je trouve plutôt pas mal, car j'y gagne un peu quand j'additionne piges et alloc....
S'ils appliquent ça, serait-ce pour inciter les pigistes à choisir entre ne plus travailler du tout pour ne plus déclarer de piges jusqu'à épuisement de ses droits Assedics... Ou bien dire byebye aux Assedic et se jeter dans le grand néant précaire de la pige avec fins de mois galères et petits boulots ??
ça me parait absurde, ta pige régulière est peut-être considérée comme un contrat de travail, mais si ton salaire est inférieure à ce que tu touches dans la cadre du PARE, tu as droit au complément, comme un temps partiel, non ?
:? inquiétant, tout de même
Avatar de l’utilisateur
seb
Messages : 8
Inscription : 30 oct. 2003, 12:34
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par seb » 30 oct. 2003, 13:47

Mµ a écrit :ça me parait absurde, ta pige régulière est peut-être considérée comme un contrat de travail, mais si ton salaire est inférieure à ce que tu touches dans la cadre du PARE, tu as droit au complément, comme un temps partiel, non ?
D'après l'agent, dans le cas où un employeur qui fait appel à toi depuis longtemps ne déclare pas une "fin de contrat", les Assedic considèrent que tu as alors un véritable employeur et donc que tu as retrouvé du boulot (c'est imparable). Donc plus d'alloc ! Il ne m'a pas parlé de montant, juste de fréquence.

Au cas malheureux où la décision extrême est prise par les Assedic, il ne reste que comme solution de faire passer cet argument à l'employeur : c'est à dire requalifier ta collaboration passée en véritable contrat de travail (en grapillant des sous au passage). Inutile de dire que dans ce cas ça se règle aux Prudhommes avec les délais qui vont avec...
lecordelier

Message non lu par lecordelier » 30 oct. 2003, 13:56

résultat des courses :

NE JAMAIS déclarer ses piges aux assedics.

et au prochain CDD : se désincrire du chomdu ! pour s'y réinscrire à la sortie.

Message non lu par » 30 oct. 2003, 13:57

ça m'a tout l'air d'une remise en cause totale du statut de pigiste. C'est "Marche ou crève"...
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 546
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Message non lu par Kitano » 31 oct. 2003, 10:11

Mais ils se foutent du monde ! C'est pas vrai, je rêve !

Toucher les Assedics tout en assurant une activité (même régulière) est tout à fait légal, et normal, tant que le montant de tes salaires reste inférieur aux indemnités assedics. S'ils veulent détruire ce principe, il va donc falloir accepter de travailler pour moins que la misérable obole royalement versée par cet organisme de M... ? Et pourquoi pas considérer le bénévolat comme un contrat de travail qui te coupe des indemnité chômdu aussi ? Non ? Ça serait sympa, pourtant !
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 546
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Message non lu par Kitano » 31 oct. 2003, 10:13

Et je sais qu'il ne faut pas souhaiter de mal à son voisin, mais des agents comme ceux que tu as rencontrés Seb, j'aimerai vraiment les voir eux aussi au chômage, ils perdraient peut-être de leur arrogance !
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
Avatar de l’utilisateur
seb
Messages : 8
Inscription : 30 oct. 2003, 12:34
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par seb » 31 oct. 2003, 10:50

Kitano a écrit :Et je sais qu'il ne faut pas souhaiter de mal à son voisin, mais des agents comme ceux que tu as rencontrés Seb, j'aimerai vraiment les voir eux aussi au chômage, ils perdraient peut-être de leur arrogance !
Qu'on ne se trompe pas : cet agent était simplement prévenant, je le soupçonne même d'être de gauche et de déplorer cet état de fait !
Avatar de l’utilisateur
Kitano
Messages : 546
Inscription : 18 oct. 2002, 19:05
Localisation : Le nez sur l'écran
Contact :

Message non lu par Kitano » 31 oct. 2003, 10:56

Mon souhait se reporte donc sur ceux qui vont participer à "la chasse" (serions-nous des animaux ?) le sourire aux lèvres.
Quand la femme du torero dort sur ses deux oreilles, à qui appartiennent les oreilles ?
corinne65
Messages : 11
Inscription : 30 sept. 2002, 09:35
Contact :

Message non lu par corinne65 » 31 oct. 2003, 13:41

lecordelier a écrit :résultat des courses :

NE JAMAIS déclarer ses piges aux assedics
Y en-t-il parmi vous qui l'ont déjà fait ?
lecordelier

Message non lu par lecordelier » 31 oct. 2003, 14:10

dejà fait quoi ? déclarer ? ou pas déclarer ?
corinne65
Messages : 11
Inscription : 30 sept. 2002, 09:35
Contact :

Message non lu par corinne65 » 31 oct. 2003, 14:12

Et bien, pas déclaré ses piges à l'Assedic... (je précise que je n'en fais pas partie)
Leepstick

Message non lu par Leepstick » 31 oct. 2003, 14:16

Oui, il y en a... :wink: Il y en a même qui ne les déclare pas aux impôts... Si, si, j'en connais :wink:
corinne65
Messages : 11
Inscription : 30 sept. 2002, 09:35
Contact :

Message non lu par corinne65 » 31 oct. 2003, 14:28

Et ils ne se sont jamais faits prendre ? :shock:
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »