Page 1 sur 1

Quel statut choisir pour devenir journaliste indépendant ?

Publié : 29 mars 2013, 22:15
par anne06
Bonjour,
Je suis actuellement à la recherche d'un emploi de rédacteur (après 7 ans d'expériences intégrée dans une rédaction) et je souhaite me lancer comme travailleur indépendant car j'ai des pistes pour des piges et des travaux de rédaction. J'ai lu et entendu plein de choses concernant les différents status. On me déconseille le statut d'auto-entrepreneur. Par contre, on me conseille plus de passer par une société de portage salariale. D'autant - qu'à la différence du statut d'auto-entrepreneur il me semble - on peut cumuler pendant 15 mois le chômage et les revenus générés par les différentes missions (sous certaines conditions).
Par contre, la CCIJP m'a bien précisé que "le portage salarial ne permet pas d'obtenir la carte de presse" (j'en suis titulaire). Donc là je ne sais plus quoi penser :shock: :shock: .
Le SNJ ne jure que par les salaires etc... sauf qu'à moment donné il faut bien se lancer quand il n'y a aucun contrat en vue (ce que je souhaiterais). Quelle est donc la meilleure solution ? Auto-entrepreneur ? Portage ? Dans quel cas conserve t-on sa carte ? Je vous remercie pour votre aide.

Re: Quel statut choisir pour devenir journaliste indépendant

Publié : 31 mars 2013, 13:25
par inlandsis
Je te conseille de te procurer le Guide de la pige, qui est une mine d'information sur toutes ces questions.
Et sache que le pigiste est un salarié avant tout et doit donc être payé en salaire.

Re: Quel statut choisir pour devenir journaliste indépendant

Publié : 31 mars 2013, 19:57
par ann65
anne06 a écrit : Le SNJ ne jure que par les salaires etc... sauf qu'à moment donné il faut bien se lancer quand il n'y a aucun contrat en vue (ce que je souhaiterais). Quelle est donc la meilleure solution ? Auto-entrepreneur ? Portage ? Dans quel cas conserve t-on sa carte ? e.
Le SNJ, ainsi que les autres syndicats ne "jurent" par rien d tout. Ils ne font que rappeler ce que prévoit le code du travail, en l'occurrence, que les entreprises de presse doivent payer leurs journalistes réguliers ou occasionnels (pigistes) en salaire...
S'ils ne le font pas ces "journalistes" ne sont plus considérés comme tels... et il ne peuvent donc plus prétendre ni à la carte de presse, ni aux avantages fiscaux accordés aux journaliste.

Si tu acceptes d'être payé en honoraires par une entreprise de presse, mieux vaut donc savoir que ce n'est pas conforme au code du travail. Ceci étant, tu ne seras ni le premier ni le dernier à accepter cela. Et tu ne risques pas d'aller en prison, ni ton client pour cela.

Re: Quel statut choisir pour devenir journaliste indépendant

Publié : 01 avr. 2013, 19:04
par anne06
Merci pour vos réponses !
Oui j'ai bien compris que le fait d'être payé en "salaire" relevait du code du travail etc. Et bien entendu je souhaiterais avant tout être rémunérer de la sorte. Comme beaucoup j'imagine, je me trouve face à des "institutions" qui acceptent de bosser avec moi mais ne peuvent/ne veulent me faire de contrat et, en l’occurrence, me demandent de facturer. J'ai refusé à plusieurs reprises et si moi je ne prends le travail d'autres oui. Jusqu'à présent je n'ai pas "cédé" mais aujourd'hui, lassée de ne décrocher un contrat et ayant envie de travailler je me dis que je vais me lancer en indépendante mais via d'autres moyens à savoir, le portage salariale ou l'auto-entrepreneuriat. Quitte à perdre ma carte de presse :(
Donc quelle est la solution ? J'ai l'impression qu'il n'y en a pas vraiment. :|

Re: Quel statut choisir pour devenir journaliste indépendant

Publié : 02 avr. 2013, 11:53
par ann65
anne06 a écrit :Merci pour vos réponses !
Oui j'ai bien compris que le fait d'être payé en "salaire" relevait du code du travail etc. Et bien entendu je souhaiterais avant tout être rémunérer de la sorte. Comme beaucoup j'imagine, je me trouve face à des "institutions" qui acceptent de bosser avec moi mais ne peuvent/ne veulent me faire de contrat et, en l’occurrence, me demandent de facturer. J'ai refusé à plusieurs reprises et si moi je ne prends le travail d'autres oui. Jusqu'à présent je n'ai pas "cédé" mais aujourd'hui, lassée de ne décrocher un contrat et ayant envie de travailler je me dis que je vais me lancer en indépendante mais via d'autres moyens à savoir, le portage salariale ou l'auto-entrepreneuriat. Quitte à perdre ma carte de presse :(
Donc quelle est la solution ? J'ai l'impression qu'il n'y en a pas vraiment. :|
Chaque solution présente des avantages et des inconvénients.
Le taux de cotisations sociales des auto-entrepreneurs est moins élevé que celui des salariés. Mais la protection sociale est moindre. Les AE ne cotisent pas aux Assedics par exemple (donc pas d'indemnités chômage calculées sur les revenus AE).
En tant qu'AE, quand tu facture 1000 euros à un client, il te restera en net environ 800 euros, après paiement de tes cotisations.
En tant que "porté", si tu factures 1 000 euros, tu touchera un salaire net de 500 euros. Mais tu restes salariée.

Dans les deux cas, tu n'es pas directement salariée par l'entreprise de presse pour qui tu bosses, et tu perds donc, à terme, ta carte de presse...

A toi de voir ce qui est préférable pour toi.

Re: Quel statut choisir pour devenir journaliste indépendant

Publié : 08 avr. 2013, 17:54
par Entreprendre avec JAM
Bonjour,
Pour vous éclairer davantage voici un complément d'information :
Avec le portage salarial vous devenez salariée ce qui signifie que vous bénéficiez des avantages liés à ce statut : couverture sociale, retraite, droits pôle emploi (vous les gardez et vous en générez de nouveaux), assurance RCP. Cette solution est plus coûteuse que l'AE mais peut également vous apporter : du réseau, des formations... à voir selon les services proposés par la société de portage salarialvoici une liste de critères à prendre en compte.
Important : cela reste à vous de décrocher vos contrats.
En portage, vous êtes rédacteur, c'est-à-dire que vous dépendez de la convention syntec et non plus de la convention collective des journalistes.
Ce qui remet en cause l'obtention ou le renouvellement de votre carte de presse et l'abattement fiscal dont vous pouvez bénéficier en tant que journaliste. Idéalement, vous pouvez essayer la solution du portage pour renouer avec une activité tout en gardant dans la mesure du possible une activité de journaliste. A terme si vous effectuez plus d'heures avec ce dernier statut (de journaliste), vos privilèges ne seront pas forcément perdus.
J'espère que cela vous aidera. Bonne chance !