Trop de communicants !

Forum Relations Presse & Communication : comment rentrer en agence RP ? Quid des relations entre les attaché(e)s de presse et les journalistes ?
Gwenola

Trop de communicants !

Message non lu par Gwenola » 10 mars 2006, 21:23

Bonjour,

Ce matin j'ai pu lire sur BatiActu que 74% des jeunes entre 15 et 25 ans seraient tentés par le fait de travailler dans la communication. Vous connaissez comme moi la situation du marché de l'emploi dans ce secteur, et franchement ça me file le blues d'imaginer tous ces individus qui vont se jeter dans un ravin en se lançant dans ce secteur. Nous sommes déjà trop ! Je sais c'est dur d'entendre dire "je fais un métier passionnant mais je te déconseille de te lancer sur cette voie... Tu risquerais de ne pas trouver d'emploi", mais je crois que c'est nécessaire. J'ai moi même entendu ce genre de discours il y a 5 ans, et je me suis lancée dans ces études malgré tout, convaincue que j'avais une vraie prédisposition pour ce métier, et je pensais sincèrement que mes qualités feraient la différence, une fois arrivée sur le marché de l'emploi. J'ai eu mon diplôme haut la main, et malgré celà je suis restée deux ans au chômage, accumulant les stages, et puis rien. Au bout de deux ans, malgré mes compétences, je n'ai non pas baissé les bras mais plutôt agi en écoutant ma raison. Il n'y a pas de travail dans la communication ? Et bien tant pis, je saurai bien être utile et performante ailleurs. Et c'est aujourd'hui le cas, je ne regrette pas mon choix, il existe d'autres métiers intéressants.
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 10 mars 2006, 21:33

IL y a trop de chômeurs, trop de rmistes, trop de médecins en ville et pas assez en campagne, trop de fonctionnaires... Quelle idée aussi de vouloir faire un métier qui nous passionne !
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 863
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

Message non lu par Lara Croft » 11 mars 2006, 02:08

C'est marrant parce que, à lire notamment les diverses interventions sur le forum de Catego, on a l'impression que ceux qui s'orientent vers la comm le font plutôt par dépit (mieux payé et moins dur d'y faire son trou que dans le journalisme). Me tompe-je ? Je-ne-sais-plus-qui récemment il me semble disait que plutôt de faire du sous-journalisme, il préférait faire de la merde en appelant ça de la comm (ça doit pas tout à fait être les termes, j'ai un peu oublié). Je précise que c'est juste une impression, moi je ne suis ni journaliste ni communicante. Bref, et à part ça Corsaire, si je comprends bien même chômeur c'est bouché ? merdre...
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 11 mars 2006, 09:35

hé oui Lara Croft, même dans le chômizness c'est bouché ! Il vaut mieux faire la manche ou faire semblant de chanter aux sorties de métro. Je propose de délocaliser le chômage ! :twisted:
Ptitjeune

Message non lu par Ptitjeune » 11 mars 2006, 09:39

Il y a également trop de personnes qui font des fac d'histoire, de lettres, de philo... Et ce sont des formations qui n'apprennent pas un métier mais qui permettent de s'occuper pour faire son temps d'études pour entrer dans la fonction publique.

Mais concrêtement, qui voudraient les embaucher ensuite? Mieux vaut un BTS en alternance avec un stage. C'est plus concrêt.
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 11 mars 2006, 09:59

IL y a trop d'intermittents du spectacle qui on l'a bien compris ne foutent rien les trois quarts du temps et gonflent les chiffres du chômage partiel en réclamant en plus des indemnités assedic, il y a trop d'étudiants, trop de diplômes sans débouchés, il y a trop d'hommes politiques compte tenu du nombre de places disponibles, il y a trop d'extrémistes, trop de religieux, trop de chinois, trop de pays sous-développés qui obligent les entreprises françaises à délocaliser, trop de travailleurs immigrés, trop de journalistes. Il n'y a pas assez de consommateurs surendettés, pas assez de banquiers, pas assez d'assureurs, pas assez d'agences immobilières, pas assez de rentiers. Et puis, je vais vous dire un truc : on ne mange pas assez de pommes dans ce pays ! :evil:
Avatar de l’utilisateur
Lara Croft
Messages : 863
Inscription : 12 févr. 2004, 02:39
Contact :

Message non lu par Lara Croft » 11 mars 2006, 10:10

:lol:
Voilà qui s'appelle démarrer le week-end du bon pied ! Quelle verve ! Allez, allez, un autre tir groupé (t'as oublié les bananes, les raisins, les SDF... les mouches ?...) :lol:
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2823
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

Re: Trop de communicants !

Message non lu par dani l » 11 mars 2006, 14:16

Gwenola a écrit :Bonjour,

Ce matin j'ai pu lire sur BatiActu que 74% des jeunes entre 15 et 25 ans seraient tentés par le fait de travailler dans la communication. Vous connaissez comme moi la situation du marché de l'emploi dans ce secteur, et franchement ça me file le blues d'imaginer tous ces individus qui vont se jeter dans un ravin en se lançant dans ce secteur. Nous sommes déjà trop ! Je sais c'est dur d'entendre dire "je fais un métier passionnant mais je te déconseille de te lancer sur cette voie... Tu risquerais de ne pas trouver d'emploi", mais je crois que c'est nécessaire. J'ai moi même entendu ce genre de discours il y a 5 ans, et je me suis lancée dans ces études malgré tout, convaincue que j'avais une vraie prédisposition pour ce métier, et je pensais sincèrement que mes qualités feraient la différence, une fois arrivée sur le marché de l'emploi. J'ai eu mon diplôme haut la main, et malgré celà je suis restée deux ans au chômage, accumulant les stages, et puis rien. Au bout de deux ans, malgré mes compétences, je n'ai non pas baissé les bras mais plutôt agi en écoutant ma raison. Il n'y a pas de travail dans la communication ? Et bien tant pis, je saurai bien être utile et performante ailleurs. Et c'est aujourd'hui le cas, je ne regrette pas mon choix, il existe d'autres métiers intéressants.

_ 2006 ... :idea:.
.
.
"Chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence." Peter et Hull
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 695
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 11 mars 2006, 14:35

Pour Gwenola...Tu as raison, chaque parent devrait être vigilant lorsque les voies sont bouchées et orienter les jeunes dans des métiers où il y a plus d'emplois. :wink:

justement ....il manque des filles ingénieurs dans certains secteurs 8)

http://www.cefi.org/CHOIX/Motivations.htm
Derrière le chaos règne un ordre parfait ...
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 11 mars 2006, 20:14

et beaucoup de maind d'oeuvre dans le BTP...
Avatar de l’utilisateur
louloute
Messages : 43
Inscription : 02 avr. 2004, 20:28
Localisation : LYON
Contact :

Trop de communicants ?

Message non lu par louloute » 13 mars 2006, 09:12

Moi je ne pense pas qu'il y ait trop de [b]bons[/b] communicants...
Il y a aujourd'hui en France 4 fois plus de jeunes en formation "métiers de la com" diverses que de professionnels en exercice dans le métier.
Et moi par exemple, j'y suis rentrée plus par hasard qu'autre chose ! c'est pour dire !

Je crois qu'il y a surtout trop de com insipide et mauvaise qui ne sert à rien et que ce milieu s'auto-enorgueillit de n'exister que par et pour du relationnel...
Exemple : pourquoi ce doublon quasi systématique annonceur / agence : genre une attachée de presse en interne chez l'annonceur + une agence de RP ? ben oui quoi ! si l'attachée de presse connaissait bien son secteur, elle n'aurait pas besoin d'un bureau de RP !
des exemples comme ça j'en passe et des meilleurs.

Moi je crois vraiment qu'on est déjà trop nombreux dans ce secteur. Personnellement j'aime mon boulot mais je suis à peu près sûre aujourdhui que je changerai de voie un jour pour faire des choses plus concrètes, plus utiles aussi peut-être.
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 695
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 26 mars 2006, 17:23

Louloute a écrit :
pourquoi ce doublon quasi systématique annonceur / agence : genre une attachée de presse en interne chez l'annonceur + une agence de RP ? ben oui quoi ! si l'attachée de presse connaissait bien son secteur, elle n'aurait pas besoin d'un bureau de RP !
Avec un peut de retard....Je pense que le fait de déléguer un peu de son métier ... çà donne du travail à quelqu'un....mais c'est aussi "l'effet du développement marketing" qui veut cela.

Il est vrai que l'on peut penser que çà diminue la qualité d'un métier de le disperser comme çà. :roll:
Derrière le chaos règne un ordre parfait ...
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 26 mars 2006, 18:26

quand on pratique l'économie d'échelle sur le marché planétaire il ne faut pas venir avec un escabeau...
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 695
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 26 mars 2006, 21:42

J'ai des problèmes de réceptivités, tu peux traduire plus concrètement... :roll:
Derrière le chaos règne un ordre parfait ...
corsaire
Messages : 766
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 28 mars 2006, 20:35

La grande économie planétaire impose qu'on délocalise la production y compris la production des idées. Cette délocalisation travaille par économie d'échelle. Donc il faut déléguer certes et essayer de vendre à des tarifs concurrentiels. Si on délègue une partie de ses travaux à des compétences compétentes mais moins chères, on pratique l'économie d'échelle. Donc ne pas comprendre qu'on puisse déléguer c'est entrer dans cette économie avec un escabeau qui contrairement à l'échelle va beaucoup moins haut. Evidemment cette démonstration ne peut prouver que l'escabeau est une courte échelle mais là j'aurais besoin d'un coup de main pour arriver à franchir ce cap. Cela ne te paraît pas clair ?
Répondre

Revenir à « Communication - RP »