Page 76 sur 79

Re: Perles de journalistes

Publié : 26 juin 2013, 17:55
par MaraDesBois
Pour le statut, je n'ai pas tellement le choix :mrgreen: donc, oui, lancée. Enfin, je crois !

Et si je revois "tarmac" dans un texte, j'y ferai attention, à présent !

Re: Perles de journalistes

Publié : 01 juil. 2013, 20:35
par loony
MaraDesBois a écrit :Pour le statut, je n'ai pas tellement le choix :mrgreen: donc, oui, lancée. Enfin, je crois !

Et si je revois "tarmac" dans un texte, j'y ferai attention, à présent !
Indépendant complémentaire donc ? Pour ma part, j'ai tranché : je prendrai le statut d'AE. Et dès que je pourrai (au niveau des tarifs), hop, si je reste en Belgique (et m'y installe vraiment, surtout…) je passerai par la Smart.

C'est super en tout cas Mara, je te souhaite bonne chance !

Moi aussi je ferai attention à "tarmac" dorénavant, j'aurais décidément appris des choses grâce à l'exercice de Coco ! :wink:

Re: Perles de journalistes

Publié : 05 nov. 2013, 04:41
par coco47
Ce fil dort un peu. Et moi aussi. J'ai pourtant pas mal de perles en réserve, mais on devient paresseux…
Quand même, aujourd'hui sur LCI, ce bandeau : YANN MOAX LOREAT DU PRIX RENAUDEAU. Il y peu, un autre bandeau sur France 2 nous disait que Untel était « ministre des missionnaires », obligeant David Pujadas à signaler que l'on parlait d'un ministre qui avait donné sa démission.
Certes, ce ne sont que des perles de stagiaires. Et on leur pardonnera d'autant plus généreusement que les journalistes chevronnés en font aussi de belles. Ainsi, il y a quelques semaines, Claire Chazal dans son J.T. : « Un navire transportant des réfugiés a chaviré hier soir entre Malte et la Sicile et a coûté la vie à des dizaines de personnes. » Et le même jour : « Une vaste affaire de maltraitance de chevaux vient d’être démantelée. »
Si, pour une grande professionnelle, les bateaux coûtent des vies et les affaires sont démantelées, les stagiaires ont droit à l'indulgence.

Re: Perles de journalistes

Publié : 06 nov. 2013, 10:42
par MaraDesBois
coco47 a écrit : Il y peu, un autre bandeau sur France 2 nous disait que Untel était « ministre des missionnaires », obligeant David Pujadas à signaler que l'on parlait d'un ministre qui avait donné sa démission.
Coco, ce site devrait beaucoup vous amuser, je pense !

http://lestagieaireditele.tumblr.com/

Re: Perles de journalistes

Publié : 06 nov. 2013, 12:28
par loony

Re: Perles de journalistes

Publié : 06 nov. 2013, 18:04
par loony
Petit conseil à mes amis débutants ou moins débutants : si vous voulez vous entrainer, lisez les pages web du Vif (presse belge, vous trouverez leur page sur Facebook). Je compte quasi systématiquement entre 1 et 5 ou 6 fautes par article. Des fautes grossières en plus, visibles par le commun des mortels ou presque.
C'est un peu comme le jeu des 7 fautes, mais là c'est gratos. ;)

Je leur ai proposé mes services :mrgreen: , mais Le Vif préfère visiblement la quantité à la qualité (la presse web quoi…), et je ne fais là pas seulement allusion aux fautes. J'ai une amie qui y travaille, elle doit pondre une quantité énorme d'articles par jour. Donc bon…

Re: Perles de journalistes

Publié : 06 nov. 2013, 19:06
par MaraDesBois
Oh, Le Vif, c'est loin d'être le pire ! Tu as la DH, qui est vraiment catastrophique. J'en ai les yeux qui brûlent.

(Je leur ai aussi proposé mes services, mais avec autant de succès que toi :mrgreen:)

Re: Perles de journalistes

Publié : 25 nov. 2013, 17:44
par lepleindefautes
Bonjour

Ici, vous pouvez même les "dénoncer" gentiment (ou pas, selon l'humeur): http://www.lepleindefautes.com et parfois, ça les énerve :) https://twitter.com/xcolombani/status/3 ... 5581092864

Ce qui est ahurissant, c'est

1. L'absence totale de correction avant/après publication
2. L'absence quasi générale de réaction quand on signale la faute


Allez, une faute, pour la route..(Mais eux, ils se sont corrigés rapidement)

Re: Perles de journalistes

Publié : 26 nov. 2013, 09:11
par Ségaline
coco47 a écrit :Il y peu, un autre bandeau sur France 2 nous disait que Untel était « ministre des missionnaires », obligeant David Pujadas à signaler que l'on parlait d'un ministre qui avait donné sa démission.
ministre des missionnaires... c'est pas un ministre du culte? :lol:

Re: Perles de journalistes

Publié : 09 févr. 2014, 03:19
par coco47
Bel exemple de relâchement rédactionnel dans une lettre aux préfets signée Vincent Peillon. (Certes, ce n'est pas lui qui l'a rédigée, mais c'est lui qui l'a signée.)
« La prévalence du suicide chez les jeunes homosexuels est d’ailleurs plus de cinq fois supérieure que chez les jeunes hétérosexuels. »

Re: Perles de journalistes

Publié : 09 févr. 2014, 03:48
par coco47
Perle d'animateur de télévision : « C'est impolitiquement correct. »
(Laurent Ruquier dans On n'est pas couché, sur France 2, samedi 8 février.)
Intrigué par la bizarrerie de la tournure, j'ai interrogé Google, et j’ai appris qu’un certain Romain Jacoud avait écrit un livre intitulé Impolitiquement correct. A ce qu’on en disait, il ne semblait pas qu’il y eût dans ce titre une volonté ironique.
Il me semble que politiquement correct nous vient tout droit des Etats-Unis. Mais les Américains disent-ils unpolitically correct ? J’en doute. (Je me suis d’aillleurs toujours demandé ce que la politique venait faire là-dedans. Par exemple, j’ai lu récemment que quelqu’un ne pratiquait pas le politiquement correct parce qu’il n’aimait pas telle région de France. Qu'y avait-il de politique dans cette attitude ? Mais passons.)
Je me suis amusé à construire des expressions sur le modèle d'impolitiquement correct. J'ai ainsi imaginé :
— inesthétiquement réussi,
— immoralement admissible,
— immondialement connu,
— inéconomiquement viable,
— inscientifiquement prouvé.
D'autres propositions ?

Re: Perles de journalistes

Publié : 16 févr. 2014, 18:59
par coco47
Perle de ministre :
« Une opération militaire ne se décrète pas comme du papier à musique. »
Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, le 15 février 2014.

Re: Perles de journalistes

Publié : 19 févr. 2014, 05:13
par coco47
Lors des jeux Olympiques d’hiver à Sotchi, un débat a opposé — y compris à l’antenne — les journalistes de France 2, certains reprochant à d’autres d’utiliser des mots anglais pour commenter les épreuves de half-pipe. Pratiquant moi-même une activité (la voile) dans laquelle le recours à des termes anglais est systématique, je ne reprocherai rien aux tenants de l’anglais. Je note toutefois avec amusement qu’ils reviennent au français dès que ça se complique un peu. Ainsi, pour parler d’une figure dans laquelle les concurrents font un tour, ils disent trois cent soixante. Puis sept cent vingt pour deux tours et mille quatre-vingt pour trois tours.
Et pourquoi diable, quand il s'agit de half-pipe, s’obstinent-ils à prononcer allf au lieu de hhâf ? Alors qu’en anglais, dans half, le h est fortement aspiré et le l ne se prononce pas. Cette erreur sur le l se retrouve d’ailleurs systématiquement à la télévision et à la radio quand il s’agit des talk-shows ou du célèbre moonwalk de Michael Jackson, que les journalistes et les gens du showbiz s’appliquent à prononcer avec un l bien audible.

Re: Perles de journalistes

Publié : 11 mars 2014, 03:23
par coco47
Perle de président de la République.
Voulant rendre hommage à Alain Resnais, François Hollande a dit qu'il était « un auteur prolixe ». Ouvrons le Petit Larousse illustré : Prolixe. Qui se perd en détails inutiles, en développements superflus. Sympa, le compliment. Bien sûr, M. Hollande voulait dire prolifique. Notons à sa décharge que cette erreur est de plus en plus répandue.

Re: Perles de journalistes

Publié : 30 mai 2014, 01:30
par coco47
Pêché le même jour (lundi 26 mai), cet assortiment de tics, effets de mode et perles.
— Il n’est pas de jour que l’on n'entende, dans la bouche de journalistes ou de personnalités politiques lisant un prompteur, des phrases défigurées par des pauses mal placées qui les découpent en dépit du bon sens. A croire que ces gens ne comprennent pas ce qu’ils lisent. Ainsi le président de la République dans son discours sur les élections européennes, dont les résultats, selon lui, traduisent « la peur du déclin… de la France… de la mondialisation ». Où l’on comprend que les Français ont peur du déclin, peur de la France et peur de la mondialisation. Alors que, évidemment, il s’agit, pour François Hollande, de la peur du déclin de la France…
— L’instant d’après, sur une station de radio, le député UMP Bernard Debré déclare : « Je demande à ce que Jean-François Copé se mette en retrait de la direction de l’UMP. » Ce demander à ce que, aujourd’hui systématique, est assez agaçant. S’attendre à ce que au lieu du très classique mais vieilli s’attendre que, je veux bien. Puisque le verbe s’attendre à est tout à fait correct et très usité : on s’attend à quelque chose. En revanche, on ne demande pas à quelque chose (même si on peut demander à voir, demander à boire, à manger, mais c’est autre chose), on demande quelque chose. On ne demande pas à du vin, à du pain, on demande du vin, du pain. Pour rester dans la politique, Edouard Balladur n’a pas dit : « Je demande à ce que vous vous arrêtiez ! »
— Quelques secondes plus tard, sur la même radio, on ne pouvait manquer de nous dire que l’UMP était sur le point d’imploser, tandis qu’à la télévision un autre nous parlait de l’explosion, puis, se reprenant, de l’implosion de l’UMP. Le mot explosion est tellement commun.
— On termine sur deux ou trois mezzo voce. Ça aussi, c’est énervant. Parce que, si on ne connaît pas l’italien, il n’est pas interdit de parler français et de dire à mi-voix. Mais ce serait d’un banal…