Perles de journalistes

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 18 déc. 2011, 05:04

Cette nuit, dans l'émission de Laurent Ruquier sur France 2, Natacha Polony a placé trois fois en deux minutes le mot qui fait fureur chez les intellos (et les journalistes) depuis quelques mois : solaire ! James Blunt était solaire, son album était solaire, telle chanson était solaire. Ça me gonfle grave ce tic ! Il y a quelques jours, dans je ne sais quel média, c'était Omar Sy qui était solaire. (« […] et mon luth constellé / porte le soleil noir de la mélancolie », écrivait Gérard de Nerval dans un poème immortel.)
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par ann65 » 19 déc. 2011, 11:09

coco47 a écrit :Natacha Polony a placé trois fois en deux minutes le mot qui fait fureur chez les intellos (et les journalistes) depuis quelques mois : solaire ! James Blunt était solaire, son album était solaire, telle chanson était solaire. Ça me gonfle grave ce tic ! Il y a quelques jours, dans je ne sais quel média, c'était Omar Sy qui était solaire. (

Ce doit être à cause du réchauffement climatique que cet adjectif est tellement à la mode. Seriez-vous "climato-sceptique" Coco ?
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 23 déc. 2011, 03:07

Je n'ai pas l'habitude de m'autociter, mais je vais pour une fois répéter ici une intervention que j'ai faite hier sur le très intéressant et enrichissant forum du site ABC de la langue française.
A quelqu'un qui tenait à écrire : « Je les ai vus en live à Besançon au début des années 2000, pour un des concerts les plus loupés auquel il m’ait été donné d’assister » et qui, malgré plusieurs avis contraires, dont le mien, s'entêtait à vouloir conserver auquel au singulier, j'ai répondu ceci (on verra à la fin que ce message n'est pas hors sujet dans le présent fil) :

Certains concerts ont été les plus foireux que j'aie vus dans toute mon existence, les plus foireux auxquels il m'ait été donné d'assister. Celui-ci en faisait partie. Il est un des concerts les plus foireux auxquels…
Si vous maintenez votre singulier auquel, vous devez alors écrire : C'est un des concerts le plus foireux auquel… Vous voyez bien que cela n'a pas de sens. Il vous faut alors aller jusqu'au bout de votre logique et dire carrément : C'est le concert le plus foireux auquel… Là on ne pourra rien reprocher à votre phrase. Mais il faudra vous engager plus que vous ne le faites. Osez !
P.S. : J'insiste sur cet aspect « oser », parce que je pense que la fortune grandissante de l'accord au singulier suivant un de ceux, un des rares, etc. tient au refus de ceux qui écrivent, notamment les journalistes, de dire vraiment ce qu'ils pensent. Ne voulant pas dire que Untel est celui qui a raison, ils vont dire qu'il est un de ceux qui ont raison. Toutefois, comme ils pensent vraiment que c'est lui qui a raison, mais qu'ils n'osent pas s'engager jusque-là, ils ratissent large en disant qu'il est un de ceux qui a raison. Ils jouent ainsi sur les deux tableaux : un de ceux pour amoindrir l'affirmation, l'édulcorer, la diluer ; qui a pour la maintenir, la réaffirmer. Ça me rappelle le défunt quelque part, qui permettait de ne pas se mouiller puisqu'on ne disait jamais . Ça me rappelle aussi le savoureux « Tu veux ou tu veux pas ? » du grand Marcel Zanini. Le mal de notre époque, dont l'un des principaux vecteurs de contagion est l'activité journalistique, c'est le refus de s'engager. C'est lui qui déforme notre langue ces temps-ci. Engagez-vous ! ai-je envie de dire aux plumitifs.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 29 déc. 2011, 05:32

Il paraît que le Web-journalisme est l'avenir de l'information. Voici donc un exemple de ce qui nous attend, offert par l'inénarrable site Gentside. Curieusement, il y a dans ce qui suit aucune faute d'orthographe. (On ne peut en dire autant de la typographie.) Mais le style ! Ces mots de transition qui tombent mal. Ces expressions ampoulées. Cette dramatisation à la c.. Accrochez-vous !

« Après avoir trouvé 10 000 dollars à l'aéroport de Las Vegas, un homme a cherché activement leur propriétaire pour lui restituer cette somme d'argent.
« Cette histoire est une allégorie, une hyperbole même de l'honnêteté révélée par Fox News. Mitch Gilbert est un père de famille originaire du Colorado aux États-Unis. De passage à l'aéroport de Las Vegas, il a trouvé là-bas deux enveloppes contenant près de 10 000 dollars, soit environ 7 600 euros. Mais le plus extraordinaire est que Mitch a eu comme première réaction de restituer impérativement cette somme d'argent à son propriétaire. Le but était de donner un exemple de geste citoyen à ses enfants.
« Il s'est donc adressé au personnel aéroportuaire pour essayer de trouver l'identité de cet infortuné. Mais pour des raisons de sécurité, les services de l'aéroport ont catégoriquement refusé de lui dévoiler son identité. Cependant Mitch n'en a pas démordu, voulant rendre cet argent à son propriétaire coûte que coûte. Il a donc continué à solliciter l'aéroport de Las Vegas jusqu'à ce qu'une employée, touchée par son honnêteté, décide de l'aider.
« Imaginez donc la surprise du propriétaire au moment où on lui apprend qu'il va retrouver ses dix mille dollars. "Il y a peu de gens qui auraient fait comme lui" a-t-il déclaré, visiblement reconnaissant. »
TomD
Messages : 1
Inscription : 29 déc. 2011, 16:28
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par TomD » 29 déc. 2011, 16:33

Bonjour,

Je ne découvre qu'aujourd'hui cette section, ou plutôt ce sujet, du forum, et je le regrette bien, car j'aurais pu passer d'excellents moments depuis plus de deux ans ! Je ne m'en priverai pas, maintenant que je connais l'adresse, et j'essaierai d'apporter ma modeste contribution au fil, si possible.

Bien à vous,

Tom
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par CathyBerberian » 29 déc. 2011, 23:41

Eh bien, moi qui ai peur d'être parfois trop critique, me voilà rassurée.
Certes, le style est emphatique, mais libre à chacun d'apprécier ou pas (et donc, d'être ou ne pas être un lecteur de la publication en question).
Quant aux fautes de typo et aux mots de transition mal choisis, j'aimerais que tu m'éclaires. C'est sûrement dû à l'heure tardive, mais ça ne me saute pas aux yeux (excepté pour "10 000" puis "dix mille").
Par contre, je suis dérangée par : « Imaginez donc la surprise du propriétaire au moment où on lui apprend qu'il va retrouver ses dix mille dollars. » Le présent de l'indicatif ne colle pas avec ce qui précède, et la phrase pourrait être allégée : « Imaginez donc la surprise du propriétaire lorsqu'il apprit qu'il allait retrouver ses 10 000 dollars. »

Et sinon, si vous trouvez 10 000 €, c'est moi qui les ai perdus. Merci de me contacter en MP. :)
des Esseintes

Re: Perles de journalistes

Message non lu par des Esseintes » 02 janv. 2012, 21:22

coco47 a écrit :Il paraît que le Web-journalisme est l'avenir de l'information. Voici donc un exemple de ce qui nous attend, offert par l'inénarrable site Gentside. Curieusement, il y a dans ce qui suit aucune faute d'orthographe. (On ne peut en dire autant de la typographie.) Mais le style ! Ces mots de transition qui tombent mal. Ces expressions ampoulées. Cette dramatisation à la c.. Accrochez-vous !

« Après avoir trouvé 10 000 dollars à l'aéroport de Las Vegas, un homme a cherché activement leur propriétaire pour lui restituer cette somme d'argent.
« Cette histoire est une allégorie, une hyperbole même de l'honnêteté révélée par Fox News. Mitch Gilbert est un père de famille originaire du Colorado aux États-Unis. De passage à l'aéroport de Las Vegas, il a trouvé là-bas deux enveloppes contenant près de 10 000 dollars, soit environ 7 600 euros. Mais le plus extraordinaire est que Mitch a eu comme première réaction de restituer impérativement cette somme d'argent à son propriétaire. Le but était de donner un exemple de geste citoyen à ses enfants.
« Il s'est donc adressé au personnel aéroportuaire pour essayer de trouver l'identité de cet infortuné. Mais pour des raisons de sécurité, les services de l'aéroport ont catégoriquement refusé de lui dévoiler son identité. Cependant Mitch n'en a pas démordu, voulant rendre cet argent à son propriétaire coûte que coûte. Il a donc continué à solliciter l'aéroport de Las Vegas jusqu'à ce qu'une employée, touchée par son honnêteté, décide de l'aider.
« Imaginez donc la surprise du propriétaire au moment où on lui apprend qu'il va retrouver ses dix mille dollars. "Il y a peu de gens qui auraient fait comme lui" a-t-il déclaré, visiblement reconnaissant. »
C’est de la resucée de resucée de resucée de reresucée.
Il y a de fortes chances pour que le texte original ait été publié en américain, puis traduit en français, repris et tripatouillé par les uns et les autres…
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 24 janv. 2012, 03:35

Quand le Parisien confond sauterie et coterie.
Dans le P.L. du dimanche 22 janvier : « Il y a un an, [Anne Sinclair] accompagnait son mari dans les dîners officiels de Washington. Aujourd'hui, c'est DSK que l'on verra au bras de sa femme dans les coteries parisiennes. »
Après avoir tant sauté, il sera donc coté…
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par CathyBerberian » 24 janv. 2012, 08:57

Extrait de la définition de "coterie", trouvée sur le site du cnrtl :
"2. P. ext., péj. Groupement de personnes se soutenant mutuellement, en cherchant par la lutte ou l'intrigue à faire prévaloir leur(s) intérêt(s) commun(s)."

Tu es sûre que le Parisien s'est trompé ? Cette définition leur convient très bien, non ?
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par ann65 » 24 janv. 2012, 10:52

CathyBerberian a écrit :Extrait de la définition de "coterie", trouvée sur le site du cnrtl :
"2. P. ext., péj. Groupement de personnes se soutenant mutuellement, en cherchant par la lutte ou l'intrigue à faire prévaloir leur(s) intérêt(s) commun(s)."

Tu es sûre que le Parisien s'est trompé ? Cette définition leur convient très bien, non ?

Coco, t'es à côté :wink:
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 25 janv. 2012, 03:14

@Cathy et Ann
Ah ! Celles-là, d'objections, je les attendais ! Merci de me les offrir !

Vous vous doutez bien que je m'étais moi aussi interrogé. Et que, en professionnel, j'avais vérifié que le mot coterie signifiait bien ce que je croyais qu'il signifiait : un petit clan de magouilleurs qui agissent dans l'ombre pour leurs intérêts communs — d'où la mention péj. que lui adjoignent les dictionnaires.
Et c'est après avoir consulté plusieurs dicos que j'ai conclu à un contresens de la part du journal. Parce que je ne crois pas que le Parisien ait voulu dire qu'Anne Sinclair allait entraîner son mari « dans des coteries ».
D'abord, on ne peut pas dire que l'on a vu quelqu'un « dans une coterie ». On appartient à une coterie, on est membre d'une coterie, mais on ne se montre pas « dans une coterie », fût-ce « au bras de sa femme ». Dirions-nous que Untel « a été vu au bras de sa femme dans un lobby parisien » ? Une coterie, comme un lobby, n'est pas une réunion de personnes physiques, c'est une notion abstraite. (D'ailleurs, réécrivons la phrase en remplaçant coterie par groupement de personnes, etc., le résultat sera marrant.)
Ensuite, les coteries sont par essence discrètes, secrètes ; on ne s'y affiche pas. Or l'article dit : « C'est DSK que l'on verra […] dans les coteries […] ». « On », c'est la presse, les télés, le public… Que voilà des coteries bien ouvertes !
Enfin, n'oublions pas que, dans la phrase incriminée, les coteries parisiennes font pendant aux dîners officiels de Washington. Il y a donc un jeu de balance qui marche très bien entre dîner et sauterie (on pourrait dire aussi raout, réception ou cocktail) — il l'emmenait dans des dîners, elle l'emmènera dans des sauteries —, mais pas du tout entre dîner et coterie — il l'emmenait dans des dîners, elle l'emmènera dans des coteries. A coterie, il faudrait associer (ou opposer) clan, lobby…, ce que ne fait pas l'article.

Voilà ce que j'ai cru comprendre en essayant de voir un peu plus loin que le bout de mon gros nez.

P.-S. : Dans mon message initial, j'avais écrit le P.L., par un automatisme datant de l'époque du Parisien libéré ! lol
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par CathyBerberian » 25 janv. 2012, 10:52

Respect Coco ! quelle argumentation !
Il ne reste plus qu'à aller me cacher, rouge de honte.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par ann65 » 25 janv. 2012, 14:03

Ce n'est donc pas Coco, mais bien le journaliste du Parisien qui a donc voulu faire son malin... et qui est tombé à côté. Et moi avec.
Je ferais décidément mieux de tricoter que de quoter Coco.
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Perles de journalistes

Message non lu par coco47 » 26 janv. 2012, 07:03

Et dire que celle ou celui qui a écrit l'article du Parisien ne saura peut-être jamais quelle discussion et quelle réflexion profonde son papier a suscitées !
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 531
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Re: Perles de journalistes

Message non lu par PascalSR » 03 févr. 2012, 15:32

Réponse automatique par mail ; ils ont effectivement besoin de correcteurs (correction + reformulation). Et vite ! J'aime beaucoup ! :mrgreen: :


Bonjour,

Nous accusons bonne réception de votre mail et vous remercions pour l'intérêt porté à notre agence.
Les candidatures sont étudiés sous un mois maximum. Si vous n'avez pas reçu de demande de contact passer ce délai c'est que votre candidature n'a pas été retenue.
Vous pouvez nous contacter tous les vendredis si vous souhaitez des renseignements sur les recrutements par téléphone au 01
et le reste je préfère le cacher.

Cordialement.
Ces technologies fabriquent une société qui détruit ce qui permet une vie décente.
Sous nos yeux, on voit le monde plonger dans le libéralisme.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »