Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
capcaro
Messages : 41
Inscription : 01 août 2011, 16:23
Contact :

Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par capcaro » 10 nov. 2011, 15:28

Bonjour à tous,

Hier soir devant le journal de M6, je suis restée bouche bée devant l'explication de la mise en pratique de la nouvelle orthographe qui devrait être une généralité et l'ancienne juste tolérée!!

En voici un résumé, publié par M6 Actualités le mercredi 9 novembre 2011 12:08 :
"Revue et corrigée en 1990 dans une logique de simplification approuvée par l'Académie française, l'orthographe a connu une petite révolution il y a plus de vingt ans. Fini notamment les accents circonflexes sur le i et le u, la réforme prévoit par exemple d'écrire "nénufar" au lieu de "nénuphar". Autant de règles qui ont du mal à s'imposer, notamment en raison des manuels scolaires qui n'appliquent pas ces directives..."

Je suis en cours d'apprentissage du métier de correcteur et je me pose cette question: doit-on appliquer la nouvelle ou l'ancienne orthographe lors des corrections? Entre autres, supprimer les accents circonflexe me paraît être une hérésie. Et puis, il est difficile de réapprendre à écrire! :shock:
Comment travaillez-vous?

Merci pour vos réponses de professionnels!
nesk
Messages : 201
Inscription : 11 janv. 2009, 18:34
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par nesk » 10 nov. 2011, 22:40

Pour ma part, je considère que c'est au client de décider s'il veut que l'on applique l'ancienne ou la nouvelle orthographe – il faut savoir d'ailleurs que la réforme n'est que "recommandée" par l'Académie française, qui se donne le temps de voir, au fil des années, si ces recommandations seront justement intégrées dans notre quotidien, ou non.

Je demande systématiquement, donc, à chaque client ; et soi ils n'appliquent pas la réforme (éditeurs scolaires compris), soit ils n'en ont carrément jamais entendu parler.

Pour l'heure, je n'ai donc pas encore eu à la mettre en pratique.
coco47
Messages : 1051
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par coco47 » 11 nov. 2011, 05:43

nesk a écrit :il faut savoir d'ailleurs que la réforme n'est que "recommandée" par l'Académie française, qui se donne le temps de voir, au fil des années, si ces recommandations seront justement intégrées dans notre quotidien, ou non.
Il serait peut-être temps, après vingt et un ans, que l'Académie se rende compte que ses recommandations n'ont pas « pris ». Personne, dans quelque milieu que ce soit, ne les applique. Et ceux qui ne respectent pas l'ancienne orthographe ne respectent pas non plus la nouvelle, qu'ils ignorent totalement. Nombre d'entre eux sont souvent bien au-delà de toute orthographe, dans un monde où les verbes et les substantifs, les possessifs et les démonstratifs, les adjectifs et les adverbes se mélangent ; un monde où l'on écrit : « Je c'est que ces pas facile parceque sait choses son difficiles. » Un petit tour sur Facebook ou sur un quelconque forum autre que celui-ci permet de le vérifier. A ce niveau de pratique, aucune réforme ne peut rien.
Bref : si un patron (j'ai la chance d'avoir des patrons et pas encore des clients) me demandait d'appliquer la prétendue « nouvelle orthographe », je refuserais le travail*, parce que moi non plus je ne connais pas la prétendue nouvelle orthographe (prétendue parce que, pour l'instant, si l'on s'en tient à l'usage, qui en matière de langue est le seul juge, elle n'existe pas).
Amusant tout de même de constater que, alors qu'il faudrait, par souci de simplification, supprimer les accents circonflexes, on trouve de plus en plus souvent, dans les journaux, le mot tache orthographié tâche. Pourquoi donc ce flexe incongru ? Peut-être parce qu'une tache est une salissure et que le â, avec sa prononciation traînante un peu vulgaire et sa présence dans des mots à connotation péjorative comme jaunâtre, blanchâtre, marâtre, bellâtre, évoque quelque chose de pas très net. C'est une hypothèse qui vaut ce qu'elle vaut, mais ce â qui devient presque systématique dans le mot tache m'énerve prodigieusement.

* Il me revient en mémoire que j'ai un jour refusé une correction, que m'avait commandée un « écrivain » qui fréquentait ce forum, parce que l'auteur exigeait que île s'écrive ile. Désolé, je ne pouvais pas…
Catherine_75
Messages : 700
Inscription : 06 févr. 2008, 19:21
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par Catherine_75 » 11 nov. 2011, 20:52

Il faut savoir que, depuis plusieurs années, les instituteurs ont pour consigne d'enseigner l'orthographe aux enfants selon ces nouvelles règles.
Le font-ils réellement ? Je n'en sais rien, sans doute pas tous. Mais ils seront de plus en plus nombreux à les appliquer.
Il me semble donc que, si ces règles étaient seulement "recommandées" par l'Académie française en 1990, elles deviennent aujourd'hui "très vivement recommandées" et seront la norme dans quelque temps, puisqu'elles sont enseignées aux enfants d'aujourd'hui, donc aux correcteurs de demain.

Pour ma part, jusqu'à présent, je n'ai pas été confrontée à la "nouvelle orthographe" dans le cadre de mon travail. Je n'applique donc pas ces recommandations. Mais je ne corrige pas "évènement" en "événement", sauf si les deux graphies sont présentes dans le même texte (dans ce cas, j'harmonise en employant "événement").

J'avoue que je serais perturbée si je trouvais dans un texte que je corrige "nénufar", "un compte-goutte", "des après-midis", "je jète", etc. Il faudrait déterminer si c'est une vraie banale faute ou une volonté de l'auteur d'appliquer la nouvelle orthographe.
Loukoumounette

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par Loukoumounette » 12 nov. 2011, 14:24

Personnellement ça me choque. Je ne trouve pas ces changements valables. J'en ai discuté avec une amie enseignante et voilà ce qu'elle m'a répondu :

"Cela fait 3-4 ans que les écoles primaires doivent l'enseigner et les instit' sont parfois contre. Certaines nouvelles règles simplifient beaucoup la vie (comme les nombres, l’accent circonflexe ou le tréma qui d'ailleurs est beaucoup plus logique comme ça) pour d'autres il va falloir du temps pour les assimiler comme la soudure des mots. Les modifications sont toutes assez logiques et pour la plupart ça rentre facilement même si ça fait bizarre au premier abord notamment pour les verbes en -eler -eter.
Pour par exemple je jette, c'est la double consonne qui fait que l'on prononce le [è] comme dans terre. C'est vrai que je ne m'y fait pas à voir écrit jète mais je suppose que ça rentrera dans les mœurs. Pour les nombres, je ne dis pas que c'est logique mais que c'est plus simple, tu n'as plus besoin de réfléchir quand tu dois mettre un tiret. L'accent circonflexe je trouve ça pas plus mal puis ce n'est que sur le "i" et le "u". Et pour le tréma c'est plus logique de le mettre sur la lettre que l'on prononce, je ne voyais pas la logique dans aiguë alors que maintenant je la vois avec aigüe. Pour ma part, je parle en tant qu'enseignante, c'est plus facile d'enseigner l'orthographe quand elle est logique car on peut l'expliquer aux enfants. Quand elle n'est pas logique on dit juste "c'est comme ça apprenez le par cœur" et pas facile quand on voit l'orthographe parfois déplorable de certains enfants."

Je ne suis pas du tout d'accord avec ses propos...

Quand on était à l'école (enfin pour ma part) on avait des dictées, l'orthographe était peut être dur à connaître mais on s'en est sorti. Je ne vois pas pourquoi les générations d'aujourd'hui n'y arriveraient pas. L'académie française ferait mieux de regarder ailleurs et de restaurer certaines choses comme la dictée. Mon petit frère en avait quasiment jamais...

Il décide de modeler la langue française pour qu'elle soit "plus facile", pourquoi ne pas instaurer le langage SMS tant qu'on y est !

Encore aujourd'hui, la plupart des enseignants sont contre cette nouvelle orthographe. On verra bien...
Itello
Messages : 45
Inscription : 17 nov. 2010, 16:56
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par Itello » 12 nov. 2011, 16:28

Dès lors que l’on parle des recommandations orthographiques de 1990, la peur de l’évolution fait que l’on entend hélas les pires caricatures possible à propos de ces rectifications.

Non, coco47, nous ne pouvons pas considérer que ces recommandations sont un échec parce qu’elles ne sont pas unanimement adoptées au bout de vingt malheureuses années. L’orthographe met du temps à évoluer, et cela passe d’abord par les bancs de l’école. Les professeurs sont réticents à former les élèves à la nouvelle orthographe, et je le comprends aisément : ils ont appris des règles différentes dans leur jeunesse et considèrent donc celles-ci comme artificielles. Tout comme Voltaire considérerait sans doute l’orthographe actuelle comme artificielle. La langue évolue, sinon ce serait une langue morte. On peut critiquer ces rectifications point par point, et je serais prêt à participer à ce débat s’il avait lieu : certains points de la rectification me gênent énormément alors que d’autres me séduisent. Tout n’est jamais tout blanc ou tout noir, et l’usage finira par trancher. Revenons en discuter dans un demi-siècle ou plus, et voyons alors ce qu’il en est. En l’état, faire un bilan serait prématuré.

Malgré ce que vous semblez penser, Loukoumounette, les recommandations orthographiques s’opposent en tout point au langage SMS. Alors que celui-ci est anarchique et incohérent, les rectifications prônent au contraire une plus grande cohérence. Si simplicité il y a, le but premier reste bien la cohérence. Nous ne parlons pas là de dénigrer la langue française, mais plutôt de simplifier et d’éclaircir certains points dont le manque de logique n’apportait que complexités injustifiées. Le maître mot de la rectification est cohérence, je le répète en espérant que ce soit entendu. Le propos n’est donc pas d’écrire humble avec une graphie phonétique imble. La graphie pratiquée se justifiant par son étymologie, elle permettra d’indiquer la relation entre ce mot et humilité. Devoir écrire chariot mais charrette, porte-monnaie mais portefeuille, imbécile mais imbécillité, c’est assez déroutant par contre. Il faut savoir, par exemple, que certaines graphies actuelles ne se justifient non pas par leur étymologie, mais par des erreurs des moines copistes qui recopiaient les livres.

Regardons quelques graphies qui semblent faire débat et choquer ouvertement la plupart des puristes pour voir si les recommandations proposent vraiment aveuglément des simplifications inutiles.

oignon => ognon
L’orthographe ognon était celle conseillée par l’Académie française jusqu’en 1987. Elle n’a pas eu le courage à l’époque de lutter contre la vox populi. Trois ans après, elle recommande à nouveau cette orthographe. Voyez comment trois pauvres années peuvent devenir la norme incontestable et intemporelle pour certains.

Notons quand même qu’il est incorrect de prononcer OUAGNON, qu’importe la façon dont on écrit ce mot. Le i muet (dit « mouillé ») indiquait qu’il ne fallait pas prononcer og-non mais ogn-on.

événement => évènement
Je ne sais pas pour vous, mais je ne prononce pas événement mais bien évènement. Sur le même modèle qu’avènement, on prononce un accent grave et non un accent aigu. La langue évolue en même temps que la parole. Voltaire, il y a de cela très longtemps, se plaignait d’écrire des terminaisons en oi (Tu étois françois) alors même que tout le monde prononçait ai. Ce n’est pas dénigrer notre belle langue que d’écrire les mots comme ils sont et non comment ils ont pu être (en supposant qu’événement se soit un jour prononcé ainsi)…

boursoufler => boursouffler
L’on souffle, mais l’on boursoufle, c’est logique. Ciel, donner un peu de vraisemblance (pourquoi ne prononce-t-on pas vraizemblance, d’ailleurs ?) à notre langue, ce n’est pas vouloir détruire le français.

nénuphar => nénufar
L’Académie française a écrit nénufar jusqu’en 1935 (huitième édition de son Dictionnaire) et le rapport de 1990 sur les rectifications orthographiques préconise de revenir à cette orthographe du fait de l’origine arabopersane du mot, laissant au graphe ph la fonction de transcrire la lettre phi du grec ancien.

igloo => iglou
De l’inuktitut (iglu). Pourquoi un double o ? Pourquoi ?

Ces rectifications ne sont pas vraiment utilisées de nos jours, coco47 l’a bien dit (bien que sa conclusion me paraisse erronée). Certains journaux belges les appliquent, mais le but n’est pas d’imposer une nouvelle orthographe que personne ne maîtrise. Elles prendront du temps à être mises en place, plusieurs générations peut-être, allez savoir. On ne va pas demander aux personnes qui ont déjà appris l’ancienne orthographe d’en apprendre une nouvelle, ce serait un non-sens. Nous sommes actuellement dans une phase de transition. Les deux orthographes sont acceptées dans les concours, les dictionnaires en utilisent certaines et pas d’autres, c’est au cas par cas. Il faudra un jour faire le bilan pour voir quelles sont les modifications qui sont restées dans l’usage et celles qui ont été oubliées.
capcaro
Messages : 41
Inscription : 01 août 2011, 16:23
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par capcaro » 14 nov. 2011, 15:20

Tout cela est vraiment très intéressant et montre à quel point il est difficile de savoir quel sera l'avenir de l'orthographe, tellement la langue est vivante. Cependant, j'avoue avoir beaucoup de mal à m'habituer à ces nouveautés qui, si je les rencontre, me sembleront-être des fautes.
coco47
Messages : 1051
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par coco47 » 15 nov. 2011, 03:15

D’abord, je ne mêle pas le débat sur l’orthographe et le langage SMS. Le langage SMS ne me gêne pas tant qu’il reste cantonné aux SMS. De même que le langage radio (Je vous reçois fort et clair, Alfa Tango Charly. A vous !) quand il ne s’applique qu’aux communications radio. Laissons donc en paix les SMS. Moi-même, je m’y essaie parfois avec amusement.

Venons-en au sujet. Pour ma part, il ne m’intéresse pas de discuter des détails de la réforme de 1990 ou de toute autre réforme. Franchement, nénufar ou nénuphar, igloo ou iglou (iglou, iglou, iglou… il est des nôtres…), boursoufler ou boursouffler, trois cents quarante-et-un ou trois cent quarante et un, je m’en fiche un peu. (Sauf, bien sûr, dans mon activité professionnelle, quand on me rémunère pour traquer les fautes.) Pour tout dire, je pense avoir écrit trois fois dans toute mon existence le mot nénufar. Pour igloo, pas mieux. Et les nombres avec des mille et des cents, des traits d’union ou non, seuls mon banquier et mon percepteur les lisent, et ils ne s’intéressent qu’aux sommes que je leur annonce. Tout ça ne mérite vraiment pas une réforme. Et je pense que nos gouvernants le pensent aussi.
Je pense qu’en réalité la réforme de 1990 et ses éventuelles petites sœurs sont des cache-misère, des trompe-l’œil, des rideaux de fumée : on détourne l’attention, on suscite volontairement des discussions sur le sexe des anges pour empêcher que soit mis au jour le véritable problème. Le vrai problème, c’est que des millions de nos concitoyens ne connaissent pas non seulement l’orthographe du français, mais le français lui-même : la grammaire, la conjugaison, la nature et la fonction des différents éléments du langage, la construction des phrases, la structure élémentaire de l’expression en français. Ils sont étrangers à leur propre langue.

Le problème, c’est ceci, lu il y a trois jours sur Facebook (et je précise que l’auteur du texte qui suit, que je connais un peu, n’est pas un ado des cités ; il a plus de 50 ans et est animateur dans une radio locale) :
je suis d'accort avec toi ils font ce qui'il l'eur plait bises mes moi je n'aime pas ça un jour je partirais voir si l'abas je trouve la perle rare et je sais que je trouverais car un jour tu verras
quelle stile ma simone et ton mari ses le pianiste
tu ma dit que l'on allais écris des chanson pour toi
ses bien feras tu un album

Je n’ai pas changé à ces lignes une virgule (de toute façon il n’y en avait pas ! ni ponctuation, ni capitales).

Alors je pose la question : quelle réforme permettra de remédier à cela ? Là on n’est plus dans le nénuf(ph)ar. On est dans une autre dimension ! Dans un monde où tout est mélangé : articles et pronoms, adjectifs et adverbes, substantifs et verbes, démonstratifs et possessifs, féminin et masculin. Les malheureux qui écrivent ainsi sont hors de portée de toute réforme. Autorisez-les à écrire chariot ou nénufar (de toute façon ils s’autorisent tout seuls), ils vous écriront chatriaud ou sharriau, neznuphare ou nainuefart. Et ils sont des millions et des millions !
Il y a aussi ceux qui savent mais se foutent complètement de la façon dont ils écrivent. J’ai fait une expérience avec des jeunes de ma famille (avec des adultes, je n’aurais pas osé : ils l’auraient mal pris !). Je leur ai demandé de réfléchir à l’orthographe de mots qu’ils avaient écrits n’importe comment sur Facebook. (Je suis « ami » à la mode Facebook avec plusieurs de mes neveux et nièces.) Ils y ont consacré quelques dizaines de secondes et me les ont orthographiés correctement. Donc ils « savaient », mais considéraient que ce n’était pas important. D’autres, il est vrai, ne savent pas, ne savent rien. Mais, je le répète, quelle réforme de l'orthographe pourra les sauver ?

Alors, la solution ? Vaste programme. Il faudrait tout reprendre, depuis les petites classes. Et, avec la crise, on va nous dire qu’il faut encore tailler dans les effectifs de l’Education nationale… En tout cas, je me refuse à cautionner cette opération de diversion que constitue toute prétendue réforme de l’orthographe.

P.S. Itello a écrit ceci :
Itello a écrit :Les professeurs sont réticents à former les élèves à la nouvelle orthographe, et je le comprends aisément : ils ont appris des règles différentes dans leur jeunesse et considèrent donc celles-ci comme artificielles.
D'où je conclus que, selon Itello, les professeurs considèrent comme artificielles les règles qu'ils ont apprises dans leur jeunesse. Est-ce bien ce qu'il voulait dire ?
Itello
Messages : 45
Inscription : 17 nov. 2010, 16:56
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par Itello » 15 nov. 2011, 10:35

Si j’entends votre remarque concernant la baisse du niveau orthographique, si je la comprends et si je partage votre avis — comme probablement la plupart des membres de ce forum —, il me semble tout de même que c’est hors sujet. Ces quelques rectifications ne peuvent être une diversion au laisser-aller actuel : la résolution de ce problème n’est tout simplement pas leur rôle. Ceux qui s’intéressent aux rectifications orthographiques s’intéressent d’abord et avant tout à l’orthographe. Je doute que l’animateur dont vous parlez ait connaissance des rectifications orthographiques — ou bien de façon très caricaturale. Effectivement, ces rectifications ne sont pas une solution au difficile problème que vous posez, mais je pense qu’il s’agit d’un motif insuffisant pour les refuser dans leur ensemble.

P.S. J’ai effectivement réalisé un joli contresens. Je vous remercie. C’est toujours un plaisir d’apprendre de ses erreurs.
coco47
Messages : 1051
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par coco47 » 16 nov. 2011, 04:20

Itello a écrit :Si j’entends votre remarque concernant la baisse du niveau orthographique
Décidément ! Cher Itello, ma remarque ne porte pas sur la baisse du niveau orthographique, mais sur la perte totale de la langue, orthographe, grammaire, vocabulaire, syntaxe. Et il me semble à moi que c'est cela LE sujet.
Itello a écrit :Ces quelques rectifications ne peuvent être une diversion au laisser-aller actuel : la résolution de ce problème n’est tout simplement pas leur rôle.
Je ne vous le fais pas dire. Leur véritable rôle, c'est d'amuser le terrain, comme on dit. C'est en cela qu'elles sont une diversion. Parce que leur rôle « officiel » : réformer des bricoles, est sans intérêt. Qu'est-ce qu'on a à b… que nénufar prenne un f ou un ph ? Et le reste de ce toilettage est à l'avenant.
Itello a écrit :Je doute que l’animateur dont vous parlez ait connaissance des rectifications orthographiques
Bien sûr qu'il n'en a pas connaissance ! Et qu'il s'en taperait s'il les connaissait. Et ils sont des millions comme lui ! Peut-être 20 % ou 25 % de la population. C'est bien plus important que le pinaillage sur des broutilles. Le fond de l'affaire, c'est qu'une « réforme » de plus, ça ne coûte rien. C'est ce que se disent ceux qui nous gouvernent : laissons un joli hochet aux orthographistes et qu'ils nous fichent la paix sur ce qui est sérieux : le démantèlement de l'Education nationale, les suppressions de postes, le nivellement par le bas.
Itello
Messages : 45
Inscription : 17 nov. 2010, 16:56
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par Itello » 16 nov. 2011, 11:22

Pardonnez-moi, cher coco47, de parler d’orthographe dans un sujet qui se nomme « nouvelle orthographe » et qui a trait à des rectifications… orthographiques. Veuillez humblement pardonner au sot que je suis de traiter le sujet qui nous concerne.

Que ce soit dit, vous êtes indéniablement plus compétent que moi en ce qui concerne la langue française, et je lis donc vos interventions avec un grand plaisir. Mais aller interpréter cette proposition comme une diversion vis-à-vis d’un sujet totalement différent me semble risible. Tout le monde a conscience des problèmes actuels dans l’Éducation nationale. Si ces rectifications étaient une diversion, ce serait la plus mauvaise diversion de tous les temps ! Alors même que l’on parle de l’évolution problématique de l’orthographe, de la grammaire, de la syntaxe ou encore du vocabulaire très régulièrement, il arrive périodiquement que l’on s’intéresse parfois, de manière très ponctuelle, aux rectifications orthographiques. Preuve en est : certains, même sur un forum comme celui-ci où l’on n’arrive pas par hasard, n’en avaient pas encore entendu parler. Nous sommes effectivement tous désolés que les politiciens ne fassent que peu cas d’un problème pourtant si important — vous aurez compris que je ne parle pas des rectifications. Mais ce n’est pas le sujet de cette discussion : le sujet n’est autre qu’une petite réformette de l’orthographe, qui n’est pas une solution au(x) problème(s) que vous énoncez, qui ne s’est jamais voulu en être une, encore moins une diversion quelconque… Les académiciens, qui ont voté ces rectifications à l’unanimité, ne souhaitent pas le nivellement par le bas et ne sont pas non plus tous des sots aisément manipulables par de machiavéliques politiciens.
ann65
Messages : 1380
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par ann65 » 16 nov. 2011, 12:33

Itello a écrit :Mais aller interpréter cette proposition comme une diversion vis-à-vis d’un sujet totalement différent me semble risible. Tout le monde a conscience des problèmes actuels dans l’Éducation nationale. Si ces rectifications étaient une diversion, ce serait la plus mauvaise diversion de tous les temps !
Personnellement je ne trouve pas les propos de Coco « risibles ».

Je ne trouve pas qu'il y ait de quoi rire quand on constate dans quel état lamentable est l'éducation nationale.

Je ne trouve pas qu'il y ait de quoi rire quand la seule solution proposée aux gamins rencontrant des difficultés d'apprentissage en primaire soit : « Il faudrait qu'il consulte un orthophoniste. Votre môme est sans doute dysquelquechose. Nous on ne peut rien pour lui ».
Je suppose que vous n'ignorez pas que les instits spécialisés qui faisaient de la remédiation avec ces mômes là, au sein de leur école, disparaissent peu à peu du paysage.

Je ne trouve pas qu’il y ait de quoi rire lorsque pour un ado difficultés au collège ou en lycée, la réponse des profs soit : « Il faudrait le faire aider » (entendez engraisser Acadomia et consorts), parce que les dotations horaires globales des établissements ne permettent plus de dégager des heures pour le soutien aux élèves qui peinent à suivre.

Ce que je trouve franchement ridicule et risible, en revanche, c'est le fait qu’un nénuphar transformé en nénufar devienne une affaire d’État… Comme si le problème était là...

Cette réforme n'est rien d'autre qu'un rideau de fumée. Ça me rappelle la fameuse phrase de Marie Antoinette « S'ils n'ont pas de pain, qu'ils mangent de la brioche ! »
Dernière édition par ann65 le 17 nov. 2011, 10:06, édité 1 fois.
Itello
Messages : 45
Inscription : 17 nov. 2010, 16:56
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par Itello » 16 nov. 2011, 12:54

Alors, ça, non… Je ne vous permets pas de caricaturer mon propos. Ma phrase était claire : « Mais aller interpréter cette proposition comme une diversion vis-à-vis d’un sujet totalement différent me semble risible. »

La graphie de nénuphar n’est pas une affaire d’État, ce n’est pas même une affaire du tout. C’est simplement une réformette de l’orthographe qui mettra probablement plusieurs décennies à être adoptée, probablement pas en totalité d’ailleurs. Il ne s’agit pas d’une réforme, mais bien d’une proposition de rectifications. Votre propos est vrai, mais ces rectifications, pertinentes pour la plupart, n’y sont pour rien. Ce n’est pas parce que l’orthographe n’est plus respectée qu’on devrait arrêter de réfléchir à son propos.
ann65
Messages : 1380
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par ann65 » 16 nov. 2011, 13:01

Itello a écrit :Alors, ça, non… Je ne vous permets pas de caricaturer mon propos. Ma phrase était claire : « Mais aller interpréter cette proposition comme une diversion vis-à-vis d’un sujet totalement différent me semble risible. »

La graphie de nénuphar n’est pas une affaire d’État, ce n’est pas même une affaire du tout. C’est simplement une réformette de l’orthographe qui mettra probablement plusieurs décennies à être adoptée, probablement pas en totalité d’ailleurs. Il ne s’agit pas d’une réforme, mais bien d’une proposition de rectifications. Votre propos est vrai, mais ces rectifications, pertinentes pour la plupart, n’y sont pour rien. Ce n’est pas parce que l’orthographe n’est plus respectée qu’on devrait arrêter de réfléchir à son propos.
Je ne crois guère aux coïncidences à vrai dire. Faire tant de raffut au sujet de cette "nouvelle orthographe" me semble suspect. Pendant que l'on parle de cela... on ne parle pas d'autre chose.
Si ce n'est pas de la diversion ça.
Mais peut-être suis-je devenue totalement parano.
Itello
Messages : 45
Inscription : 17 nov. 2010, 16:56
Localisation : Paris, France
Contact :

Re: Nouvelle orthographe sur M6 hier soir

Message non lu par Itello » 16 nov. 2011, 13:04

L’on parle fort peu des rectifications orthographiques… Ceux qui en parlent sont souvent des gens inquiets, pensant qu’ils vont devoir réapprendre leur langue, alors que ce n’est bien sûr pas le cas. La plupart des Français n’ont pas eu vent des rectifications, et ce n’est pas bien grave : elles ne leur sont pas utiles. Imaginer que l’on parle plus des rectifications orthographiques que des problèmes d’orthographe actuels, c’est effectivement de la paranoïa.

Cela fait plus de vingt ans qu’elles existent et personne ne les connaît… Je n’aurais pas pensé lire un jour que l’on en parle trop, effectivement.
Répondre

Revenir vers « Correction & correcteurs »