Page 2 sur 3

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 24 oct. 2012, 19:19
par ann65
mijo a écrit :Désolée, pas tout à fait d'accord : il est parfois impossible (quelle qu'en soit la raison) de "sortir de chez soi".

Vrai que personne ne viendra le chercher. Mais si j'ai bien compris, il a fait beaucoup de démarches pour se "faire trouver", se manifester, bref dire "hé, je suis là !", alors si tout cela ne marche pas, résultat : coup de mou !
se.
Certes, si notre ami en détresse traverse juste une période de "coup de mou" de quelques mois, il n'y a pas de raison de jeter le bébé avec l'eau du bain. Un coup de barre Mars et ça repart.
Mais si le "coup de mou" dure depuis des années, j'insiste lourdement, mais il faut penser sérieusement à changer de métier et d'autant plus s'il ne peut JAMAIS envisager de sortir de chez lui.
La passion pour son métier ne doit pas empêcher d'être lucide...

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 24 oct. 2012, 21:48
par Brygytte
bonjour, Terrien...
Oui, le monde est stone parfois! En ce qui me concerne, après une longue période en entreprise, pleine de "relations humaines" directes...j'avais plutôt envie d'autre chose. Juriste de formation, je me suis reconvertie dans le métier de correctrice à domicile qui me satisfait pleinement. Je me sens beaucoup plus libre, et je travaille où je veux (y compris à l'étranger si j'en ai l'occasion).
J'ai trouvé mes premiers clients sur le Portail du livre, et je travaille pour plusieurs maisons d'édition, notamment universitaires. Je pense que pour se démarquer, il est bon d'avoir une spécialité. Vous en avez sûrement une, et ce sera un plus. Les maisons d'édition francophones peuvent aussi être une piste, les correcteurs français sont souvent appréciés.
Et si vous avez envie d'écrire des biographies, il y a de la demande parfois dans les maisons de retraite, et c'est intéressant d'aider à transmettre des "tranches de vie"!
Ne vous découragez pas, ça va marcher.

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 24 oct. 2012, 23:12
par loony
De toute façon c'est bouché partout y paraît... :wink:

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 25 oct. 2012, 11:41
par supermag
Courage!

Il faut toujours se battre et peut-être penser à une reconversion. Il est possible de travailler à domicile (merci Internet). A titre d'exemple, j'étais ruiné et limite SDF et j'ai remonté la pente en travaillant à distance pendant plus de 2 ans pour une entreprise Américaine (mais avec une pression énorme et le risque d'être viré chaque semaines). Cela m'a même permis d'obtenir la greencard pour quitter la France!

En vous lisant, je pense que vous êtes intelligent et que vous avez des capacités.

Libre à vous de vous appitoyer sur votre sort ou de vous battre.

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 25 oct. 2012, 12:05
par ann65
Brygytte a écrit : Et si vous avez envie d'écrire des biographies, il y a de la demande parfois dans les maisons de retraite, et c'est intéressant d'aider à transmettre des "tranches de vie.
Sans sortir de chez lui, notre ami aura du mal à entrer en contact avec les maisons de retraite et leurs résidents...

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 25 oct. 2012, 12:37
par mijo
Ah, les "maisons de retraite", une vieille lune qui m'a été si fortement conseillée !
A ma connaissance, on y entre de plus en plus vieux, de moins en moins autonome et surtout, disposant de moins en moins de revenus puisqu'il faut financer l'hébergement, ce qui s'accompagne d'une sorte de "tutelle" non officielle puisque le plus souvent c'est soit la direction de l'établissement soit la famille qui gère les dépenses.
Donc, je ne suis pas opposée à cette "piste", mais je demande vraiment à voir si on peut vraiment gagner sa vie (parce que malgré tout le but est là) en aidant les anciens à raconter leurs souvenirs (idée très sympa mais un peu romantique).

Et évidemment, il faut s'y rendre.

Ceci dit, notre ami ne nous a pas dit quelle était sa formation initiale et ses compétences acquises depuis lors, ni ses goûts et ses passe-temps, ni où il réside (ville, campagne, Paris, ailleurs...). Sans sortir de chez soi, il y a l'écriture pour le Web, proposer des articles... ou l'enseignement à distance... Peut être est-ce que je dis n'importe quoi... :wink:

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 25 oct. 2012, 12:57
par duplex
@Prof,
j'ai répondu très rapidement hier. Mais j'ai toujours employé ce verbe.
Le Petit Robert le donnait pour un régionalisme ou familier et, à l'entrée « chougner », renvoyait à « chouiner ». Je suis dans l'Est et beaucoup de mots entendus dans les Vosges arrivent de Suisse. J'avais pensé à cette origine, Ann ayant dit être en Franche-Comté. Cela semble confirmé par Les mots de la francophonie, qui indique que la forme « chougner » nous vient du canton du jura, en Suisse.

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 25 oct. 2012, 13:15
par mijo
Hello
Moi j'ai dit que j'étais en Franche-Comté et que "chouiner" y était courant.
Je ne sais pas pour Ann.
De mon côté, j'ai fait quelques investigations : trouvé à la BNF un vieux grimoire (XIX) qui rapprocherait "chouiner" ou "chougner" de "chouette" : vrai que certaines hululent sur un ton particulièrement geignard.
Sinon, on le trouve comme "familier" dans le Larousse, mais sans indication d'origine ou d'étymologie. Bon, on va pas chouiner pour autant :lol:

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 25 oct. 2012, 13:38
par ann65
Je n'ai pas grandi en Franche-Comté, mais dans le Berry.
Une de mes amies, Lyonnaise, utilise beaucoup ce verbe, elle aussi.
Dans le Berry, un pleurnicheur est un "chougnou".

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 25 oct. 2012, 13:48
par mijo
Trouvé sur Geneanet (et ailleurs, mais je n'ai pas noté où)
"Chouinard : nom porté dans l'Ouest (44, 85) et dans la Haute-Vienne. Il désigne un rapace nocturne, la chouette ou le chat-huant (racine germanique *kawa), le surnom étant difficile à interpréter de nos jours. Dérivés : Chouinard, Chouisnard (35)."

Bien répandu en France, semble-t-il et également un nom de famille assez porté au Québec.

Bonne journée

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 25 oct. 2012, 13:56
par FlorentT
ann65 a écrit :Une de mes amies, Lyonnaise, utilise beaucoup ce verbe, elle aussi.
Je confirme : je suis Lyonnais, et c'est un verbe que j'ai entendu utiliser par tout le monde dans la région lorsque j'y habitais (tant chouiner que chougner), à un tel point d'ailleurs que je ne m'étais jamais imaginé qu'il pût être régional.

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 26 oct. 2012, 08:45
par Trust84
Bonjour à tous !

Navré de n'avoir pas donné signe de vie depuis trois jours, la raison en étant que je suis actuellement en pourparlers avec un membre de ce forum, lequel m'a soumis une proposition d'emploi ! Rien n'est fait pour l'instant mais ça semble en bonne voie...

Comme quoi tout peut vite arriver... surtout quand on s'y attend le moins, comme le précisait ici même une intervenante (mijo, je crois). Et c'est justement tout le mal que je souhaite à malily et mijo (qui sont à peu près dans la même situation que moi).

Dans tous les cas, je vous tiens au courant et garde dans un coin de ma tête les conseils que vous m'avez apportés. Ça peut toujours servir.

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 26 oct. 2012, 10:30
par mijo
8) Et voilà :)

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 26 oct. 2012, 12:48
par accolade
ann65 a écrit : Quant à la rencontre "de visu" avec nos potentiels clients, je suis désolée d'insister, mais elle me semble incontournable pour démarrer une collaboration.
Ce n'est déjà pas facile quand on peut se déplacer mais quand on ne peut pas, ça devient carrément mission impossible j'imagine.
Je ne suis pas complètement d'accord. J'ai eu plusieurs collaborations ponctuelles, ainsi qu'une plus durable, qui se sont fait sans rencontre. N'étant pas basée à Paris, la prise de rendez-vous est plus compliquée, sachant que je travail essentiellement pour des clients et agences parisiens. Certains clients (rares, sans doute) sont prêts à faire confiance sur un simple appel téléphonique et quelques échanges de mail, en particulier lorsqu'ils sont pressés ! Tu peux donc essayer de te spécialiser dans les commandes urgentes :lol:

Et à l'inverse, j'ai eu beaucoup de rendez-vous qui n'ont pas abouti sur une collaboration, ainsi que d'autres, pour lesquels le déplacement n'avait franchement aucun intéret.

Coline

PS : En Alsace aussi on disait chouiner, quand j'étais enfant.

Re: SOS d'un terrien en détresse... à domicile.

Publié : 26 oct. 2012, 13:31
par ann65
Trust84 a écrit :Bonjour à tous !

Navré de n'avoir pas donné signe de vie depuis trois jours, la raison en étant que je suis actuellement en pourparlers avec un membre de ce forum, lequel m'a soumis une proposition d'emploi ! Rien n'est fait pour l'instant mais ça semble en bonne voie...

Comme quoi tout peut vite arriver... surtout quand on s'y attend le moins, comme le précisait ici même une intervenante (mijo, je crois). Et c'est justement tout le mal que je souhaite à malily et mijo (qui sont à peu près dans la même situation que moi).

Dans tous les cas, je vous tiens au courant et garde dans un coin de ma tête les conseils que vous m'avez apportés. Ça peut toujours servir.
:) Bonne nouvelle. Bonne chance alors.