Correction et auto-entreprise

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
Petit-Pierre
Messages : 17
Inscription : 14 janv. 2013, 11:44
Contact :

Correction et auto-entreprise

Message non lu par Petit-Pierre » 04 juin 2013, 23:52

Bonjour,
sur le point de m'inscrire comme auto-entrepreneur, et tout nouveau dans ces considérations, à mille lieues de mon occupation précédente, je me heurte à un premier obstacle qui est la définition de l'activité déclarée. Dans quelle catégorie inscrire le métier de correcteur ? Merci de m'éclairer !
gla10
Messages : 39
Inscription : 27 avr. 2011, 09:43
Localisation : Seine et Marne
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par gla10 » 06 juin 2013, 10:47

Bonjour,

il faut sélectionner : Photocopie, préparation de documents et autres activités spécialisées de soutien de bureau et ensuite correcteur lecteur :wink: .

Bonne continuation !
Petit-Pierre
Messages : 17
Inscription : 14 janv. 2013, 11:44
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par Petit-Pierre » 06 juin 2013, 22:05

Merci beaucoup ! je pouvais toujours chercher...
cargo06
Messages : 197
Inscription : 08 déc. 2011, 18:33
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par cargo06 » 07 juin 2013, 07:41

Bonjour, avant de prendre une décision sur la forme de votre inscription, je vous conseille de chercher sur ce forum : il y a eu une longue série d'échanges très instructifs sur la question. Mais je ne me rappelle plus l'intitulé du fil. Bonne chance !
Virgulon
Messages : 50
Inscription : 22 nov. 2009, 12:06
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par Virgulon » 07 juin 2013, 08:41

Et avant d'opter pour le statut d'AE, je vous conseille de lire ce que je viens d'écrire à l'instant sur le post "Pigiste et AE" dans le forum Pigistes.
C'est à mon avis loin d'être la meilleure solution – je parle d'expérience. J'ai abandonné le statut d'AE pour celui du portage salarial, bien plus confortable et sécurisant, même si cela vous "coûte" 50 % de votre CA brut. À vous de calculer vos tarifs en conséquence, ce n'est pas pire que ce que paie un TNS, si je ne m'abuse.
Bonne chance à vous, dans tous les cas.
Avatar de l’utilisateur
loony
Messages : 273
Inscription : 02 mars 2010, 14:30
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par loony » 07 juin 2013, 11:48

Le statut d'AE n'est pas si mal que ça pour démarrer.

Le portage est très bien quand vous avez déjà des tarifs dignes de ce nom (ce qui n'est pas évident pour le métier de correcteur, cf. les nombreux posts à ce sujet).

Après multiples réflexions, conseils, réunions, études de marché, etc., j'envisage le statut d'AE pour débuter. Rien ne m'empêche d'abandonner ensuite l'auto-entreprise pour un statut plus classique... ou plus avantageux.
:wink:
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par ann65 » 07 juin 2013, 15:59

Bonjour
Bonjour, avant de prendre une décision sur la forme de votre inscription, je vous conseille de chercher sur ce forum : il y a eu une longue série d'échanges très instructifs sur la question. Mais je ne me rappelle plus l'intitulé du fil. Bonne chance !
Le statut d'AE n'est pas si mal que ça pour démarrer.
Le portage est très bien quand vous avez déjà des tarifs dignes de ce nom (ce qui n'est pas évident pour le métier de correcteur, cf. les nombreux posts à ce sujet).
Il me semblerait surtout plus prudent d’attendre que la réforme sur le statut des AE soit passée avant de vous engager. Elle est prévue pour cet été.

Le mode de calcul et le taux de cotisations d’aujourd'hui ne seront pas nécessairement ceux de demain.
Rappelons quand même que l'objectif du gouvernement est d’aller vers un alignement des cotisations des AE et des TNS « classiques » pour éviter la guerre des prix et la concurrence déloyale entre AE et TNS/EURL/SARL.
Donc prudence…

Vous allez donc négocier vos tarifs en tenant compte d’un taux de cotisations sociales qui s'élève aujourd'hui à 21,3 % - prélèvement libératoire compris – (ce taux était de 18,1% jusqu'au 30 décembre 2012). Mais vous ne savez pas si ce taux ne va pas augmenter dans le cadre de cette réforme ou si le mode de calcul ne va pas changer. On ne sait pas non plus si le plafond de recettes ne va pas pas être baissé de façon très significative. La réforme prévoit de faire passer ce plafond de 33 000 euros à 10 000 pour les activités de services quand il s'agit d'une activité annexe... Et de limiter à deux ans la période durant laquelle un entrepreneur peut-être "auto" s'il s'agit de son activité principale...
Deux ans, c'est court pour se lancer...

Et vous aurez ensuite bien du mal à faire accepter à vos clients une augmentation substantielle de vos tarifs une fois que vous les aurez (âprement) négociés...

Après multiples réflexions, conseils, réunions, études de marché, etc., j'envisage le statut d'AE pour débuter. Rien ne m'empêche d'abandonner ensuite l'auto-entreprise pour un statut plus classique... ou plus avantageux
Loony, il n'est effectivement pas très compliqué, d'un point de vue administratif de passer du statut d'AE à celui de TNS classique ou de passer par un système de facturation via une entreprise de portage salarial ou une coopérative d'activité...
Mais les taux de cotisations n'auront plus rien à voir. Et il vous faudra payer en plus des impôts sur votre BNC déclaré (pas de système de prélèvement libératoire comme pour les AE...).

Comment penses-tu faire admettre à vos clients que tu dois augmenter tes tarifs de 15% ? Crois-tu qu'ils accepteront avec le sourire de payer plus cher le même service ? Et s'ils refusent ? Tu continueras à travailler autant (voire plus) pour gagner moins ? :?
accolade
Messages : 59
Inscription : 04 nov. 2008, 13:24
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par accolade » 10 juin 2013, 11:00

ann65 a écrit : Il me semblerait surtout plus prudent d’attendre que la réforme sur le statut des AE soit passée avant de vous engager. Elle est prévue pour cet été.

Le mode de calcul et le taux de cotisations d’aujourd'hui ne seront pas nécessairement ceux de demain.
Rappelons quand même que l'objectif du gouvernement est d’aller vers un alignement des cotisations des AE et des TNS « classiques » pour éviter la guerre des prix et la concurrence déloyale entre AE et TNS/EURL/SARL.
Donc prudence…

Vous allez donc négocier vos tarifs en tenant compte d’un taux de cotisations sociales qui s'élève aujourd'hui à 21,3 % - prélèvement libératoire compris – (ce taux était de 18,1% jusqu'au 30 décembre 2012). Mais vous ne savez pas si ce taux ne va pas augmenter dans le cadre de cette réforme ou si le mode de calcul ne va pas changer. On ne sait pas non plus si le plafond de recettes ne va pas pas être baissé de façon très significative. La réforme prévoit de faire passer ce plafond de 33 000 euros à 10 000 pour les activités de services quand il s'agit d'une activité annexe... Et de limiter à deux ans la période durant laquelle un entrepreneur peut-être "auto" s'il s'agit de son activité principale...
Deux ans, c'est court pour se lancer...
Ann, où avez-vous entendu parler d'un plafond abaissé à 10 000€ ? :shock:
Il me semblait plutôt avoir compris que la réforme toucherait peu les professions libérales, et davantage les artisans et certaines activités de services à la personne.

Pour donner un ordre d'idées de la phase "de lancement" : en rédaction, il m'a fallu 3 à 4 ans pour réussir à négocier des tarifs de qualité, et refuser les missions bas-de-gamme. C'est-à-dire qu'il m'a fallu 4 ans pour être prête à passer d'AE au portage ou à la coopérative d'entreprise sans trop d'angoisse.
mijo
Messages : 64
Inscription : 01 juin 2010, 13:24
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par mijo » 11 juin 2013, 18:45

Bonsoir,
Vous envisagez de devenir auto-entrepreneur ?
Avant, allez donc voir ce qui se passe en ce moment, là : http://www.facebook.com/LesPoussinsAutoEntrepreneurs
ou sur http://www.Defensepoussins.fr

Bonne lecture
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par ann65 » 12 juin 2013, 09:52

accolade a écrit :
Ann, où avez-vous entendu parler d'un plafond abaissé à 10 000€ ? :shock:
Il me semblait plutôt avoir compris que la réforme toucherait peu les professions libérales, et davantage les artisans et certaines activités de services à la personne.
.
Par exemple ici...
http://blog.planete-auto-entrepreneur.com/
http://www.myae.fr/actualites/379-20130 ... forme.html
http://www.gautier-girard.com/dossiers- ... s-maximum/

Les arbitrages n'ont pas encore été faits. Mieux vaut donc attendre que la réforme passe avant de s'engager...
Triquet
Messages : 2
Inscription : 27 févr. 2004, 13:51
Contact :

Portage salarial : les règles ont changé

Message non lu par Triquet » 13 juin 2013, 09:24

Attention : à tous ceux qui voudraient opter pour le portage salarial les règles ont changé depuis l'arrêté ministériel signé le 24 mai 2013 qui entérine l'accord du 24 juin 2010, destiné à encadrer la pratique du portage. Désormais, pour être "porté", il faut être impérativement cadre, avoir une rémunération minimum de 2900 € brut à plein temps. L'élitisme en quelque sorte. La transifition se fera sur deux ans. Cependant, il faut savoir que d'ores et déjà les sociétés de portage salarial ne sont pas d'accord avec cette décision et entendent lancer une action auprès des politiques par le biais de la fédération de portage salarial.
A suivre...
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Portage salarial : les règles ont changé

Message non lu par ann65 » 13 juin 2013, 09:55

Triquet a écrit :Attention : à tous ceux qui voudraient opter pour le portage salarial les règles ont changé depuis l'arrêté ministériel signé le 24 mai 2013 qui entérine l'accord du 24 juin 2010, destiné à encadrer la pratique du portage. Désormais, pour être "porté", il faut être impérativement cadre, avoir une rémunération minimum de 2900 € brut à plein temps. L'élitisme en quelque sorte. La transifition se fera sur deux ans. Cependant, il faut savoir que d'ores et déjà les sociétés de portage salarial ne sont pas d'accord avec cette décision et entendent lancer une action auprès des politiques par le biais de la fédération de portage salarial.
A suivre...
2 900 bruts par mois ?
Il resterait la solution des coopératives d'activité... Plus souple finalement si la réforme dont tu parles aboutit.
Virgulon
Messages : 50
Inscription : 22 nov. 2009, 12:06
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par Virgulon » 13 juin 2013, 11:52

Effectivement, 2900 brut par mois, cela peut paraître énorme ! Mais, je ne crois pas me tromper en disant qu'il s'agit d'un équivalent : nous ne travaillons jamais (hélas) à plein temps. Lorsque le porteur établit votre fiche de paye, il recalcule votre taux horaire afin d'aboutir si vous étiez à plein temps (151 h) à 2900 € brut. Ça semble compliqué, dit comme ça, mais c'est ce que fait mon porteur : en fait, 2900 € reviennent à un taux horaire de 19,80 brut… Si j'ai un travail facturé 400 euros car j'ai travaillé 10 heures (40 € HT de l'heure, mon tarif), le porteur m'établira un salaire sur la base de 20 heures à 19,80 (grosso modo).
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par ann65 » 13 juin 2013, 14:24

Virgulon a écrit :Effectivement, 2900 brut par mois, cela peut paraître énorme ! Mais, je ne crois pas me tromper en disant qu'il s'agit d'un équivalent : nous ne travaillons jamais (hélas) à plein temps. Lorsque le porteur établit votre fiche de paye, il recalcule votre taux horaire afin d'aboutir si vous étiez à plein temps (151 h) à 2900 € brut. Ça semble compliqué, dit comme ça, mais c'est ce que fait mon porteur : en fait, 2900 € reviennent à un taux horaire de 19,80 brut… Si j'ai un travail facturé 400 euros car j'ai travaillé 10 heures (40 € HT de l'heure, mon tarif), le porteur m'établira un salaire sur la base de 20 heures à 19,80 (grosso modo).
C'est très clair.

Je n'ai pas bien compris quelque chose. Si cette réforme passe, pour avoir le droit d'être porté, le salarié devra-t-il gagner assurément 2 900 euros bruts mensuels tous les mois ? Puisque j'ai lu que les CDD disparaissaient....
Si un mois, il ne gagne pas ces 2 900 euros, que se passera-t-il ?
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Correction et auto-entreprise

Message non lu par ann65 » 13 juin 2013, 16:06

La reforme du régime des auto entrepreneur se dessine.




1/ Le Gouvernement souhaite clarifier et mieux distinguer les deux utilisations du régime, en activité d’appoint, ou comme tremplin vers la création d’entreprise. A cette fin, un seuil intermédiaire de chiffre d’affaires sera établi pour détecter les entrepreneurs en croissance. Ce seuil est de 19.000 € pour les professions de services (artisanat et professions libérales) et de 47.500 € pour celles du commerce.

2/ L’auto-entrepreneur dont le chiffre d’affaires dépasse le seuil intermédiaire bénéficiera d’un accompagnement renforcé dans le cadre d’un « contrat de développement de l’entrepreneuriat ». Une fois le seuil dépassé deux années consécutives, il rejoindra un régime classique de création d’entreprise, et bénéficiera d’une période de transition pendant laquelle un dispositif de lissage des cotisations sociales et de la fiscalité sera mis en place, afin de limiter l’impact sur sa trésorerie.

http://www.gouvernement.fr/gouvernement ... at-individ
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »