À quoi peut bien servir un correcteur ?

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
prof
Messages : 542
Inscription : 30 janv. 2007, 10:12
Localisation : Lot
Contact :

À quoi peut bien servir un correcteur ?

Message non lu par prof » 03 avr. 2015, 21:05

     Un novice, frais émoulu de l’école de copistes de Tournai, arrive au monastère, avec pour tâche d'aider les moines à reproduire les anciens canons et règles de l’Église.
     Il s’aperçoit aussitôt que ce travail est effectué d’après des copies et non d’après les manuscrits originaux. Encore tout imprégné des excellentes leçons qui lui ont été prodiguées, il fait humblement remarquer au responsable qu’une erreur faite dans un texte risquait ainsi de se propager dans les restitutions ultérieures.
     Le chef copiste, un tant soit peu surpris, réfléchit un moment, puis acquiesce :
     — Cela fait des siècles que nous avons l’habitude de procéder ainsi, et que nous écrivons conformément à la copie précédente. Mais ta remarque est très pertinente, mon fils. Aussi j'irai vérifier moi-même les originaux dès demain.
     Le lendemain matin, les bras chargés de feuillets, il descend dans les sombres sous-sols, jusqu’à une cave voûtée où sont précieusement conservés les manuscrits et parchemins d’origine. Depuis longtemps personne n'y a mis les pieds, et les fermetures des coffres empoussiérés sont intactes.
     Il y passe la journée entière, puis la soirée, sans donner signe de vie. Les heures s’écoulent dans un silence pesant, et, dans le scriptorium, la curiosité et l'inquiétude grandissent. Tout à coup des cris assourdis parviennent des profondeurs. Les moines se précipitent en se bousculant dans l’escalier raide et obscur, tandis que les vociférations se précisent :
     — Mais quel c... ! Mais quel c... !
     Ils trouvent un homme hors de lui, tapant des poings sur la table, les yeux exorbités intensément fixés sur un texte traitant des obligations religieuses.
     — Mon père, mon très cher père, que justifie votre colère ?
     Celui-ci, plaçant l’ouvrage soigneusement calligraphié sous la lueur vacillante d’un cierge, pointe alors un mot du doigt, prenant chacun à témoin :
     — Regardez ce qui est écrit ici : « … vœux d’obéissance, de pauvreté, de ‹ charité ›. » Quel est donc le foutu imbécile qui, je ne sais quand, a recopié ‹ chasteté › ?
coco47
Messages : 1037
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: À quoi peut bien servir un correcteur ?

Message non lu par coco47 » 08 avr. 2015, 04:28

CathyBerberian a écrit ::D
Suis-je la seule à avoir rit ?
Moi, j'ai juste sourit.
mijo
Messages : 64
Inscription : 01 juin 2010, 13:24
Contact :

Re: À quoi peut bien servir un correcteur ?

Message non lu par mijo » 08 avr. 2015, 10:26

:D :D :D
CathyBerberian
Messages : 120
Inscription : 05 oct. 2011, 20:59
Contact :

Re: À quoi peut bien servir un correcteur ?

Message non lu par CathyBerberian » 08 avr. 2015, 12:09

coco47 a écrit :
CathyBerberian a écrit ::D
Suis-je la seule à avoir rit ?
Moi, j'ai juste sourit.
Je devais avoir envie de friture hier soir :oops:
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »