Page 1 sur 1

Ecriture des âges

Publié : 23 juil. 2018, 18:49
par annepa
Bonjour à tous,
J'ai toujours un doute lorsque j'écris les âges : avec des chiffres ou des lettres? L'IN préconise en chiffres et le Gouriou en lettres. Dans le texte que je corrige, ils sont écrits avec des chiffres.
Une phrase commence comme cela :
67 ans et en pleine forme... Est-ce que ce n'est pas gênant de commencer une phrase par un nombre qui n'est pas écrit en toutes lettres? Qu'en pensez-vous?

Deuxième question. L'appellation single malt pour un whisky doit-elle s'écrire en italique et avec des capitales?

Merci de m'éclairer.

Re: Ecriture des âges

Publié : 25 juil. 2018, 14:39
par aureloise
Bonjour annepa,

Pour ta première demande, je pense qu'il vaut mieux écrire l'âge en lettres si le texte à corriger est un roman ou une nouvelle ou n'importe quel autre format littéraire.

Quant à l'appellation single malt, l'écrire en italique et en bas de casse, mais whisky reste bien en romain.

Re: Ecriture des âges

Publié : 25 juil. 2018, 16:43
par Catherine_75
Bonjour,
Je privilégie les âges au court (en chiffres si vous préférez) car cela permet de les différencier des durées qui s'écrivent au long. Je suis donc la marche de l'Imprimerie nationale qui est la plus logique et celle choisie par une majorité d'éditeurs et d'organes de presse.
Cependant, le principal est d'unifier. Si vous choisissez de les écrire au long, il faut veiller à ce que ce soit écrit de la même façon dans tout le texte.
Mais il faut absolument proscrire une phrase commençant par un chiffre ! Dans ce cas, il faut évidemment écrire l'âge au long ou modifier la tournure de la phrase.
Je suis étonnée qu'une correctrice (ou un correcteur, je ne sais pas) ne sache pas cela.

Si vous parlez de "single malt" à propos d'une marque de whisky, cap sans ital. Si on parle dans un texte des whiskies single malt en général, ital et sans cap.

Re: Ecriture des âges

Publié : 26 juil. 2018, 17:24
par annepa
Merci d'avoir pris le temps de me répondre.

Re: Ecriture des âges

Publié : 26 juil. 2018, 18:14
par Ilola
Sauf indication contraire due à une marche maison, ma marche à moi est de mettre au long dans un texte littéraire et s'il y a peu d'occurrences, et au court dans un texte documentaire ou style article de presse.
Au court, aussi, dans un texte "littéraire" de facture style Harlequin, quoique je n'aie jamais travaillé pour ce genre d'éditeur !

Bref : il y a l'orthodoxie, et il y a ensuite le "Ça dépend" :-) Au long, c'est plus élégant ; au court, c'est plus parlant, l'info circule plus vite.

Bien sûr, je ne commencerais pas une phrase par des chiffres, ce qui, donc, mathématiquement, amène parfois à ne pas pouvoir unifier à 100%. Tant pis, la lisibilité prime !