tarification pige web

Ce forum est destiné à des discussions sur le journalisme web : pratiques du journalisme numérique, outils, nouveaux modèles, formations, ...
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par ann65 » 16 nov. 2010, 15:38

cilou a écrit :Ha ha, la mienne n'est qu'à 1,10 !
Donc je peux accepter des piges plus basses :wink:
.
Blague à part, je ne comprends pas pourquoi les jeunes diplômés de l'enseignement supérieur acceptent aussi facilement de brader leurs compétences... alors que les jeunes plombiers ou boulangers ne l'acceptent pas...
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par ann65 » 16 nov. 2010, 15:40

Invité a écrit : Ah que c'est beau la déontologie chez certains commerçants... pardon : "journalistes".
Le journalisme n'est pas (pour moi) un sacerdoce. C'est un métier qui me permet de gagner ma croûte et qui n'est ni plus ni moins honorable que les métiers de vendeur de fruits et légumes ou de plombier.
lafactory.com
Messages : 289
Inscription : 27 avr. 2005, 21:50
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par lafactory.com » 16 nov. 2010, 18:17

Oh la la !

On peut avoir une vocation de journaliste comme de boulanger : faire un pain artisanal (rare) ou vendre du pain surgelé (la majorité, boulangeries de quartier comprises).

La déontologie, pour moi, cela consiste à rendre un article de qualité ou à minima correspondant aux voeux du commanditaire. Donc si on propose un article à vil prix, on peut soit refuser, soit accepter et rendre un papier correct, mais pas un papier de m... au motif qu'il est mal payé.
Il ne faut pas oublier que de nos jours, la plupart des papiers se font assis à son bureau (pas de quoi se vanter du reste) on optimise ainsi son temps et on limite les frais. d'où la possibilité d'accepter des articles moins bien payés, mais plus rapides à faire que par le passé.
Il est très facile de dire que l'on refuse les papiers mal payés, mais c'est de plus en plus un luxe et jamais je ne jetterai la pierre à ceux qui n'ont pas le choix, au motif qu'ils font baisser les prix des piges : La récession est partout, elle touche bien sur aussi le journalisme.
Le plus ancien webzine culturel. Atelier d'écriture journalistique en ligne.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par ann65 » 16 nov. 2010, 18:38

lafactory.com a écrit :Oh la la !
La déontologie, pour moi, cela consiste à rendre un article de qualité ou à minima correspondant aux voeux du commanditaire. Donc si on propose un article à vil prix, on peut soit refuser, soit accepter et rendre un papier correct, mais pas un papier de m... au motif qu'il est mal payé.
C'est très exactement pour cette raison que je n'accepte pas de piges mal payées... Parce que je n'ai pas envie de torcher le travail sur un coin de table en une demi heure. Donc je préfère refuser.

Un commanditaire qui paie des clopinettes doit savoir qu'il en aura pour son argent et rien que pour son argent.
Il est très facile de dire que l'on refuse les papiers mal payés, mais c'est de plus en plus un luxe et jamais je ne jetterai la pierre à ceux qui n'ont pas le choix, au motif qu'ils font baisser les prix des piges : La récession est partout, elle touche bien sur aussi le journalisme.
Oulala ! :wink: Il ne s'agit pas de jeter la pierre à quiconque.
Chacun est en droit d'accepter ou de refuser. Moi, c'est clair, je refuse. Et je préfère faire des boulots de com mieux payés, même s'ils sont moins intéressants...
Ce sont des CHOIX, des choix de vie aussi.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par cilou » 16 nov. 2010, 18:45

lafactory.com a écrit :Donc si on propose un article à vil prix, on peut soit refuser, soit accepter et rendre un papier correct, mais pas un papier de m... au motif qu'il est mal payé.
Oui, mais tu fais comment pour vivre du journalisme si les papiers de qualité sont payés des clopinettes ? Je ne parle pas d'un ou deux papiers "pour se faire plaisir", ou d'un papier qu'on accepte quand on est débutant, pour se faire la main, mais d'accepter régulièrement des papiers mal payés. C'est le cercle vicieux : on ne parvient pas à en vivre, mais on n'a pas le temps de prospecter pour d'autres journaux, vu qu'on doit produire un max.
Au moins, quand on refuse les papiers très mal payés, on garde du temps pour prospecter de nouveaux sujets, susceptibles d'intéresser des journaux qui payent normalement. Je pense qu'à moyen terme, c'est bien plus rentable que d'accepter n'importe quoi. Moi non plus, je ne jette pas la pierre, je parle juste d'efficacité dans notre métier.
lafactory.com
Messages : 289
Inscription : 27 avr. 2005, 21:50
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par lafactory.com » 16 nov. 2010, 19:15

ann65 a écrit : Un commanditaire qui paie des clopinettes doit savoir qu'il en aura pour son argent et rien que pour son argent.
Non, pas d'accord : c'est trop subjectif. Les rémunérations pour une pige à travail équivalent sont d'ailleurs très fluctuantes en fonction du commandiitaire, le rapport pouvant aller de un à dix...
si on accepte un travail on le fait correctement, sinon on le refuse... Mais bâcler non.
Par contre, j'aimerais savoir pourquoi le journaliste très bien payé du Point qui a fait une interview bidon par téléphone ne s'est pas fait virer sur le champ pour faute grave, paresse, bêtise, incompétence et racisme. Mais bon, autre débat...
Dernière modification par lafactory.com le 16 nov. 2010, 19:19, modifié 1 fois.
Le plus ancien webzine culturel. Atelier d'écriture journalistique en ligne.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par ann65 » 16 nov. 2010, 19:18

lafactory.com a écrit : c'est trop subjectif. Les rémunérations pour une pige à travail équivalent sont d'ailleurs très fluctuantes en fonctionnant du commandiitaire, le rapport pouvant aller de un à dix..
Non ce n'est pas "subjectif". Ce n'est pas l'écriture en tant que telle, qui prend du temps mais tout le travail préparatoire.

J'ai déjà accepté des piges à 60 euros brut (y compris CP et ancienneté !) parce que je savais que je pourrais faire ce boulot en restant assise à mon bureau, en passant deux ou trois de coups de fil et parce que je savais que ces papiers ne nécessiteraient pas un véritable un travail d'enquête. Le deal était clair.
J'ai évalué objectivement le temps que me prendraient ces papiers et j'ai accepté la commande en connaissance de cause.

Je n'exigerais évidemment pas d'être payée 70 euros le feuillet si ce que l'on attend de moi, c'est est de bidouiller des communiqués de presse, avec éventuellement un ou deux coups de fil, pour faire une page d'actu si c'est ce que l'on attend de moi.
.
si on accepte un travail on le fait correctement, sinon on le refuse[/b]... Mais bâcler non.
[/quote]
Je suis d'accord. Je refuse de bâcler le boulot donc je n'accepte pas ce type de commande... CQFD
Dernière modification par ann65 le 16 nov. 2010, 19:48, modifié 3 fois.
ann65
Messages : 1233
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par ann65 » 16 nov. 2010, 19:21

cilou a écrit : Oui, mais tu fais comment pour vivre du journalisme si les papiers de qualité sont payés des clopinettes ? Je ne parle pas d'un ou deux papiers "pour se faire plaisir", ou d'un papier qu'on accepte quand on est débutant, pour se faire la main, mais d'accepter régulièrement des papiers mal payés. C'est le cercle vicieux : on ne parvient pas à en vivre, mais on n'a pas le temps de prospecter pour d'autres journaux, vu qu'on doit produire un max.
Au moins, quand on refuse les papiers très mal payés, on garde du temps pour prospecter de nouveaux sujets, susceptibles d'intéresser des journaux qui payent normalement. Je pense qu'à moyen terme, c'est bien plus rentable que d'accepter n'importe quoi. Moi non plus, je ne jette pas la pierre, je parle juste d'efficacité dans notre métier.
Bah oui, si le pigiste n'accepte QUE des papiers mal payés, il passe son temps à bosser sur ces (nombreuses) piges s'il veut rendre un travail correct et il n'a pas le temps de prospecter, de chercher des pistes ou de proposer des sujets à des titres qui pourraient mieux le payer.

C'est le serpent qui se mord la queue.

Même pour un jeune de 25 ans, les journées ne font que 24 heures.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par cilou » 16 nov. 2010, 20:36

lafactory.com a écrit : Par contre, j'aimerais savoir pourquoi le journaliste très bien payé du Point qui a fait une interview bidon par téléphone ne s'est pas fait virer sur le champ pour faute grave, paresse, bêtise, incompétence et racisme. Mais bon, autre débat...
Peut-être, tout simplement, que sa direction était au courant (voire lui a demandé de faire ça).. et qu'il peut le prouver.
plumillon

Re: tarification pige web

Message non lu par plumillon » 20 févr. 2011, 23:33

Bonsoir,

J'aimerai bien avoir des missions de Web Journaliste... Seulement quel en est le statut ? Faut-il que je sois considéré comme " travailleur indépendant non réglementé " comme c'est le cas pour les correspondants ? Faut-il que je sois salarié ? etc... De plus, je ne sais pas vraiment où postuler, et où est-ce que je vais perdre mon temps... Y aurait-il des infos ou des listes d'employeurs convenables s'il vous plaît ? Merci...
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par cilou » 21 févr. 2011, 12:50

plumillon a écrit :Seulement quel en est le statut ? Faut-il que je sois considéré comme " travailleur indépendant non réglementé " comme c'est le cas pour les correspondants ? Faut-il que je sois salarié ? etc...
Si c'est un vrai site d'information, et que le travail demandé est du travail de journaliste, c'est clairement la loi Cressard qui s'applique, donc salaire.
De plus, je ne sais pas vraiment où postuler, et où est-ce que je vais perdre mon temps... Y aurait-il des infos ou des listes d'employeurs convenables s'il vous plaît ?
Non, il n'y a pas de telle liste. Postuler prend en effet beaucoup de temps, mais ça fait partie du métier.
Vanessa_
Messages : 12
Inscription : 10 mai 2007, 15:55
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par Vanessa_ » 21 févr. 2011, 12:57

En effet, ces histoires de piges web ne sont pas très claires. Pour moi idem mon employeur principal me paye le même tarif au feuillet que ce soit pour le support magazine (print) ou pour le support web. Donc je pense que c'est vraiment à l'appréciation de la personne qui t'emploie.
J'ai cru comprendre que la tarification de base générale des piges était de 60 euros brut même si beaucoup aujourd'hui baissent encore ce tarif, pour ce qui est du web il semble que ce soit un peu moins.

Je pense en tout cas que si le mec n'est pas capable de te dire clairement ce qu'il en question tarification, c'est qu'il attend de voir peut-être ce que tu vas annoncer comme couleur, quitte à te "vendre" au rabais...
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par cilou » 21 févr. 2011, 13:13

Vanessa_ a écrit :J'ai cru comprendre que la tarification de base générale des piges était de 60 euros brut même si beaucoup aujourd'hui baissent encore ce tarif, pour ce qui est du web il semble que ce soit un peu moins.
IL n'y a pas de tarification de base, que ce soit pour le web ou pour le papier (sauf dans quelques secteurs, où les employeurs se sont engagés sur des tarifs minimum, mais qui sont assez bas).
Je pense en tout cas que si le mec n'est pas capable de te dire clairement ce qu'il en question tarification, c'est qu'il attend de voir peut-être ce que tu vas annoncer comme couleur, quitte à te "vendre" au rabais...
Oui, je partage cette impression.
En général, les employeurs sérieux annoncent leur tarifs, à toi d'accepter ou refuser.
enimelc
Messages : 11
Inscription : 01 mars 2011, 21:03
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par enimelc » 01 mars 2011, 21:15

Bonjour à tous,
j'ai moi-même une situation particulière : Actuellement en deuxième année de master de lettres modernes, je fais un stage à mi-temps pour un site Internet littéraire.
Le principe consiste à rédiger un article d'actualité "chaude" par heure, en fait il s'agit d'articles très courts, dont l'information provient de différentes sources Internet.
Le rédacteur en chef a évoqué l'idée de m'employer l'année prochaine et avant ça, cet été en tant que saisonnière. Mais c'est une très petite entreprise et pour cause : je serai la première employée (les autres membres de l'équipes sont actionnaires et co-fondateurs), ils n'ont donc que peu de moyen.
Pour cet été le rédac' chef me propose un CCD de deux mois comprenant 25h par semaine (soit plus ou moins 25 articles si je tiens le rythme) pour 875 à 900euros par mois.
Novice dans le métier j'ai du mal à savoir si c'est un salaire correct, sur Internet je vois des articles rémunérés 60euros mais ça me paraît énorme (un article par heure = 60 euros de l'heure ? wouhou ! qui a dit que la pige était un métier précaire ? Il doit y avoir erreur...) et de toute façon un tel salaire est sans doute hors de question pour une entreprise de cette taille.
D'autre part, si tout ce passe bien jusque là, peut-être aurais-je l'opportunité d'être embauchée à la rentrée, quel salaire puis-je alors négocier ?
Je veux à la fois me montrer motivée et conciliante (je n'ai pas d'expérience, ils n'ont pas beaucoup de revenus et j'aime beaucoup le travail que je fais dans cette équipe) mais je ne veux pas me faire arnaquer non plus...
Quelques conseils seraient bienvenus !
Merci d'avance.
cilou
Messages : 1723
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: tarification pige web

Message non lu par cilou » 02 mars 2011, 09:32

enimelc a écrit : Le rédacteur en chef a évoqué l'idée de m'employer l'année prochaine et avant ça, cet été en tant que saisonnière.
Je ne crois pas qu'il puisse t'employer en tant que "saisonnière", qui est un statut très particulier réservé aux métiers par nature saisonniers, notamment le tourisme et certains types d'agriculture (ramassage de fruits...)
Mais plus loin, tu parles de CDD, c'est le statut approprié.
Pour cet été le rédac' chef me propose un CCD de deux mois comprenant 25h par semaine (soit plus ou moins 25 articles si je tiens le rythme) pour 875 à 900euros par mois.
Si on considère 900 euros et que l'horaire temps plein est de 35 heures par semaine, ça revient à 900 * 35 / 25 soit 1260 euros équivalent temps plein. J'imagine que c'est net, puisque le smic net s'élève à 1070 euros par mois, le brut à 1365. Tu serais donc au dessus du smic, ce qui de nos jours, n'est pas si mal pour une débutante dans le secteur sinistré du journalisme.
Novice dans le métier j'ai du mal à savoir si c'est un salaire correct, sur Internet je vois des articles rémunérés 60euros mais ça me paraît énorme (un article par heure = 60 euros de l'heure ? wouhou ! qui a dit que la pige était un métier précaire ? Il doit y avoir erreur...)
En fait, tu ne te rends pas compte du temps pour faire un "vrai" article, parce que tu n'en fais pas : du fais du "desk", de la réécriture d'infos trouvées sur le web (je te cite : "Le principe consiste à rédiger un article d'actualité "chaude" par heure, en fait il s'agit d'articles très courts, dont l'information provient de différentes sources Internet."). Ca, bien sûr, ça ne vaut pas 60 euros du feuillet.
Pour un vrai article, il faut d'abord trouver soi-même le sujet, puis le défricher (sur Internet mais pas seulement), puis trouver des interlocuteurs, les joindre (pas toujours facile), les rencontrer parfois, les interroger de manière intelligente (grâce à toutes les infos qu'on avait ramassées), et enfin rassembler toutes les informations ainsi recueillies pour en faire un papier clair, argumenté et étayé. Pour tout ça, 60 euros du feuillet, c'est pas cher payé, et on est très très loin de faire un article par heure !
(exemple : pour un papier d'un feuillet, un ou deux interlocuteurs suffisent généralement. Pour un papier de 3 à 6 feuillets, il m'en faut au moins 3 ou 4. Et pour une enquête de 10 feuillets, il n'est pas rare que je tente de joindre une quinzaine de personnes, pour arriver à au moins 8 à 10 avis différents au final).
Répondre

Revenir à « Journalisme web »