Compte rendu de film. Epreuve spécifique de l'ESJ de Lille.

Forum à propos de l'ESJ Lille
Le journaliste en OCB

Compte rendu de film. Epreuve spécifique de l'ESJ de Lille.

Message non lu par Le journaliste en OCB » 01 avr. 2009, 22:56

Salut à tous.

Je me suis spécialement inscrit pour m'adresser à ceux qui vont ou ont déjà passé cette épreuve lors du concours à l'ESJ de Lille.
Je me demande vraiment en quoi elle consite, si quelqu'un a des astuces ou d'autres informations, je prends tout.

Merci d'avance. Merci beaucoup d'avance.

Un mec qui prépare son concours mais qui n'a pas encore commencé à ficher Le Monde... :arrow:
Le journaliste en OCB

Message non lu par Le journaliste en OCB » 02 avr. 2009, 21:15

Argh !! aucune réponse !!

je suis foutu :lol:
CASSAGNE
Messages : 6
Inscription : 25 mars 2005, 17:30
Contact :

Message non lu par CASSAGNE » 02 avr. 2009, 21:27

Pour l'épreuve du film, je me souviens que j'ai noté des tas de détails pendant la séance (et c'était dur, parce que Spécial Police de M. Vianney, c'est pas vraiment un chef-d'oeuvre :- ) parce que j'étais obsédée à l'idée d'oublier quelque chose.
Or si je me souviens bien, il y a quelques questions assez générales sur le film, puis il faut ensuite le résumer.
Et je crois que c'est bien là l'essence de l'épreuve : tester l'aptitude du candidat à raconter une histoire de façon synthétique, à faire preuve de concision tout en restant intéressant.

Noter le nom des ppaux protagonistes peut aider (un trou de mémoire ferait mauvais genre :-)), qques détails spécifiques peut-être, mais le principal reste bien la synthèse et l'art de raconter.
Bonne chance
hankao
Messages : 116
Inscription : 12 juil. 2008, 05:00
Contact :

Message non lu par hankao » 03 avr. 2009, 00:17

Le résumé de film et le libre-propos sont deux épreuves qui servent à tester la plume du candidat. Je crois que pour ces deux épreuves ils attendent une plume non pas journalistique mais plutôt "littéraire"! Il faut faire preuve de créativité!
lodaho
Messages : 25
Inscription : 04 juil. 2008, 12:39
Contact :

Message non lu par lodaho » 04 avr. 2009, 18:42

Les deux fois j'ai passé cette épreuve (en 2007 et 2008) il fallait raconter le film à travers les yeux d'un des personnages (à chaque fois ce fut le personnage principal). Il faut faire attention de ne raconter que ce que le personnage a vu et ne pas tomber dans une critique de film. L'exercice est avant tout un exercice d'écriture.
eolia_
Messages : 123
Inscription : 20 mai 2008, 17:06
Localisation : Lille
Contact :

Message non lu par eolia_ » 05 avr. 2009, 23:07

C'est aussi certainement l'épreuve la plus subjective, avec le libre propos ... Bien penser à noter les noms des personnages, leurs liens avec les autres. Il est souvent demandé de raconter l'histoire du point de vue du personnage principal. Pour l'info, en 2008, le film était Caramel.

Le libre propos et le film sont les épreuves les plus terrifiantes du concours ESJ car elles ne répondent en rien à ce qui est connu des autres concours. Il y a autant de chances/risques de se ramasser que d'avoir une super note. Je connais des gens qui sont entrés à l'école car ils avaient cartonné au libre propos. J'en connais aussi qui, comme moi, n'ont absolument pas brillé dans ces épreuves (7 au libre propos, 8 au film !), mais qui ont quand même été admis en liste principale ! !
Patopesto
Messages : 11
Inscription : 04 août 2006, 19:47
Contact :

rendre une ambiance

Message non lu par Patopesto » 06 avr. 2009, 13:06

Même s'il ne faut bien sûr pas se tromper sur les détails qu'on rapporte, l'enjeu est, je crois, surtout de mesurer ton aptitude à rendre compte de ce que tu as vu de façon vivante et vraiment plaisante et à faire sentir une atmosphère. N'hésite pas à en rajouter sur les descriptions, à donner des détails qui prêtent à voir, à entendre et même pourquoi pas à sentir. Mets toi un peu dans la peau d'un grand reporter à qui on a laissé carte blanche pour raconter une histoire vraie dans un magazine. Sans transiger sur l'exactitude des faits, autorise-toi le plaisir de composer une prose qui sera agréable à lire.
Répondre

Revenir à « ESJ Lille »