Publication d'un livre témoignage sur l'ESJ

Forum à propos de l'ESJ Lille
Riwoal
Messages : 18
Inscription : 28 janv. 2006, 16:10
Contact :

Publication d'un livre témoignage sur l'ESJ

Message non lu par Riwoal » 16 mars 2006, 01:29

Bonjour,

Ancien élève de l'ESJ (2002-2004), je vais publier à la rentrée prochaine un récit critique de ma seconde année à l'Ecole Supérieure de Journalisme de Lille. Ce témoignage illustre la manière dont l'école donne la priorité à l'audiovisuel, au détriment de la formation presse écrite. C'est aussi une critique de l'étroitesse de vue de la direction, empêtrée dans ses problèmes de gestion financière.

Ce témoignage s'inscrit dans la lignée des Petits soldats du journalisme, qu'il vise à compléter, et non reproduire. Il s'en distingue de plusieurs manières:
-Le livre est organisé sous la forme d'un récit (au lieu de chapitres thématiques)
-la médiocrité de la formation y est expliquée par la structure et le conservatisme de l'école, plutôt que la soumission de celle ci aux grands médias, eux même soumis aux intérêts financiers
-On ne retrouve pas "l'esprit de sérieux" qui émerge parfois de certaines pages des Petits soldats. C'est un livre insolent et -je l'espère- assez drôle.

Cela s'intitule: La preuve par Zouzou (et ce n'est pas moi, promis ;-))))



Cordialement,

Norbert Balcon
reac29
Messages : 26
Inscription : 30 août 2005, 11:24
Contact :

Message non lu par reac29 » 16 mars 2006, 10:35

Dis moi,
C'est un sujet qui m'interesse, mais à lire le passage en lien on dirait plutot une note d'humeur, une remise en cause de toi meme "Mais que fais je sur cette terre...". En gros, selon toi, qu'est ce qui cloche vraiment dans cette école? Cette Christine ressemble à n'importe qu'elle élève motivée et pas sur d'elle... Je cerne pas trop ton point de vue. Tu t'attendais à quoi en venant dans cette école par exemple?
Riwoal
Messages : 18
Inscription : 28 janv. 2006, 16:10
Contact :

Message non lu par Riwoal » 16 mars 2006, 12:50

Bonjour,

J'ai écrit de diverses manières, et je ne pense pas qu'on puisse utiliser la typologie des articles qu'on trouve dans la presse traditionnelle pour un livre.
Cet extrait est une fiction, mais qui rend assez bien mon état d'esprit durant ces sessions télé. LPPZ est essentiellement un récit dans lequel j'ai intégré quelques analyses. Je voulais que cela soit lisible par d'autres lecteurs que les anciens ou les futurs candidats aux concours des écoles. Pour ne pas alourdir le texte j'ai eu recours à un appareil de notes et aussi des encadrés.
Pour ce qui est de Christine, elle est effectivement très motivée, mais surtout: elle ne réfléchit pas.
Le passage que tu cites, enfin, n'est pas à prendre au premier degré. Pour ce qui est de mes attentes, je développe tout ça dans mon livre.

Cordialement,

Norbert Balcon
yoyo01
Messages : 35
Inscription : 02 sept. 2005, 12:45
Contact :

Message non lu par yoyo01 » 16 mars 2006, 13:27

Ok, j'aurais bien aimé en savoir un peu plus. Tanpis, j'attendrai la rentrée prochaine...
Jason Poulet
Messages : 8
Inscription : 16 mars 2006, 18:18
Contact :

De l'intelligence des JRI etc.

Message non lu par Jason Poulet » 16 mars 2006, 18:47

Salut Norbert!

Laisse-moi reprendre la rhétorique de mon notre grand manitou Eric Maitrot pour te poser cette question: des clichés comme celui du JRI-technicien incapable de réfléchir, tu en alignes beaucoup comme ça dans ton bouquin ? Parce que pour le moment, ça n'a pas l'air de casser trois pattes à un canard tout ça...

T'es-il venu à l'esprit que même si tu n'arrivais pas à comprendre la motivation de Christine, son travail était tout aussi respectable que celui de n'importe quel journaliste d'agence, de presse écrite, de radio ou que sais-je ?

Autre question : si je ne m'abuse, tu n'as pas fini ta scolarité à l'ESJ et pourtant tu te permets de remettre en cause l'école entière, ses formations, et sa direction. Je ne trouve pas que tu sois légitime pour le faire.
De surcroît, j'ai tendance à penser que ta frustration est davantage due à une erreur d'orientation qu'au contenu de la formation, qui, lui, semble satisfaire une bonne majorité d'ESJiens.

Pour les remarques purement subjectives, j'aime bien le ton de l'extrait. T'as une écriture incisive, efficace, et effectivement, l'extrait choisi est plutôt poilant. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser que tu pisses dans un violon en espérant récolter ensuite les fruits marketing de ta prétendue insolence. Et ça m'énerve royalement de rentrer dans le jeu de petit futé dans ton genre.
Riwoal
Messages : 18
Inscription : 28 janv. 2006, 16:10
Contact :

Message non lu par Riwoal » 16 mars 2006, 21:08

Bonjour Jason,

Tu écris:

JP>Laisse-moi reprendre la rhétorique de mon notre grand manitou Eric Maitrot pour te poser cette question: des clichés comme celui du JRI-technicien incapable de réfléchir, tu en alignes beaucoup comme ça dans ton bouquin ? Parce que pour le moment, ça n'a pas l'air de casser trois pattes à un canard tout ça...

T'es-il venu à l'esprit que même si tu n'arrivais pas à comprendre la motivation de Christine, son travail était tout aussi respectable que celui de n'importe quel journaliste d'agence, de presse écrite, de radio ou que sais-je ?

Moi>Oui

JP>Autre question : si je ne m'abuse, tu n'as pas fini ta scolarité à l'ESJ et pourtant tu te permets de remettre en cause l'école entière, ses formations, et sa direction. Je ne trouve pas que tu sois légitime pour le faire.

Moi>J’ai passé un an et demi dans l’école. C’est moi qui ait décidé de partir. C’était déjà, en soi, une démarche critique (avec les jambes). J’ai l’impression d’être cohérent et honnête.

Pour être « légitime » pour écrire un article sur le parti socialiste, ou sur le FN, faut-il être encarté chez eux ?
Tu as un raisonnement "d'école". Sans diplôme, on n'est rien. Aucune légitimité. Mon livre est une critique de cette "légitimité". Tu pourras juger sur pièce et te dire que de toute manière je ne suis pas diplômé.


JP>De surcroît, j'ai tendance à penser que ta frustration est davantage due à une erreur d'orientation qu'au contenu de la formation, qui, lui, semble satisfaire une bonne majorité d'ESJiens.

Moi>Il se trouve que je fais partie de la minorité. Ce sont les minorités qui décèlent les tensions, ce sont elles qui pâtissent en premier lieu, ce sont elles qui suscitent la réflexion. La majorité peut s’en indigner, peut craindre pour sa paix majoritaire, jusqu’au jour où le rapport de force bascule. Mon histoire est singulière, mais ma critique touche l’institution. Et la réaction panique de l’école à la lecture de mon blog atteste de sa portée.

JP>Pour les remarques purement subjectives, j'aime bien le ton de l'extrait. T'as une écriture incisive, efficace, et effectivement, l'extrait choisi est plutôt poilant. Mais je ne peux pas m'empêcher de penser que tu pisses dans un violon en espérant récolter ensuite les fruits marketing de ta prétendue insolence. Et ça m'énerve royalement de rentrer dans le jeu de petit futé dans ton genre.

Moi>Pas d’inquiétude. J’essaierai d’obtenir des bons de réduction de 5% auprès de mon éditeur, et je compte bien les réserver pour les anciens (je vous les ferai passer via Réseau-ESJ).
Jason Poulet
Messages : 8
Inscription : 16 mars 2006, 18:18
Contact :

Message non lu par Jason Poulet » 17 mars 2006, 11:49

Cher Norbert,


Le problème, ce n’est pas d’avoir un diplôme ou pas. Fustiger une formation que tu n’as pas finie pour des raisons personnelles, et croire que tes réflexions sur cet échec éclaireront les formateurs et les futurs étudiants en journalisme, je trouve ça un peu prétentieux, c’est tout.

J’ai également été très critique à l’égard de l’enseignement que j’ai reçu en première année. Mais aujourd’hui, alors que je suis sur le point de terminer l’école, je pense que je me suis en partie trompée. A mon sens, la filière généraliste a une cohérence qu’on ne peut apprécier qu’en fin de parcours. Par conséquent je crois qu’un ancien élève, qui de surcroît se serait rendu régulièrement en cours, serait plus « légitime » que toi pour écrire un bouquin de ce type.

Autre point : je trouve ta comparaison de l’ESJ à un parti politique complètement délirante et hors de propos. Quant à la prétendue « réaction panique » de l’école à l’ouverture de ton blog, là on est dans le domaine du pur fantasme…
Riwoal
Messages : 18
Inscription : 28 janv. 2006, 16:10
Contact :

Message non lu par Riwoal » 17 mars 2006, 12:45

Bonjour Jason,

Je suis impressionné par ta capacité à critiquer un livre qui n'est pas encore sorti et dont tu ignores le contenu. (Je veux bien que tu m'envoies une note de lecture.)

Tu me contestes le droit d'avoir une opinion sur une formation que j'ai suivie. Tu ne t'intéresses pas au contenu de la critique, tu souhaiterais qu'il n'y ait pas de critique. Tu n'es pas "légitime". On sent dans tes propos une pulsion de censure à priori qui m'étonne, chez une élève qui s'apprête à finir l'ESJ...et qui préfère garder l'anonymat.

Cela me rappelle ton directeur des études.

Quand on consacre autant de temps et d'énergie à l'écriture d'un livre, ce n'est pas pour qu'il soit prévisible et critiquable six mois avant sa sortie.

Il est normal que tu ne saches pas quelle a été la réaction de l'école. Je les imagine mal vous réunir dans un amphi pour vous l'expliquer.
Lorsque je dis panique, cela ne veut pas dire: courir dans la cour en poussant des cris.

Bon. J'aurai au moins une lectrice (très critique).

Norbert
Avatar de l’utilisateur
havas
Messages : 1643
Inscription : 12 févr. 2003, 10:51
Localisation : Lyon
Contact :

Message non lu par havas » 17 mars 2006, 13:46

Je viens de lire ton extrait sur ton blog...
N'ayant pas moi-même fait l'ESJ, et encore moins de formation en audiovisuel, je ne comprends pas ce que tu cherches à dénoncer.
Le fait qu'on t'envoie sur des sujets qui à priori ne t'intéresse pas, de ne pas avoir su dire que tu ne voulais pas porter ce trépied...
Je ne trouve pas ton style très personnel, plutôt une resucée d'influences où tu pioches allègrement, et cela ne me donnes pas envie de lire la suite.
Par ailleurs, traiter ton école de " grande école de merde ", c'est de la diffamation pure et simple, passible de dommages et intérêts pour toi et ton éditeur.
Ce serait dommage d'amputer encore ton capital ( déjà 3500 euros pour une formation pas finie, où tu pars de toi même... ) par une amende pouvant aller jusqu'à très chère.
Bonne continuation à toi...
Jason Poulet
Messages : 8
Inscription : 16 mars 2006, 18:18
Contact :

Message non lu par Jason Poulet » 17 mars 2006, 14:31

Norbert,

Arrête de jouer les persécutés, tu es ridicule.

Je ne critique pas ton bouquin, mais ta démarche. Tu voulais suivre la filière journaliste scientifique et tu as atteri dans la filière généraliste. Evidemment, c'était prévisible, tu t'es fait chier comme un rat mort et tu as raté une bonne partie de ta scolarité à cause d’absences, pour finir par partir prématurément.

C’est moche, mais tant pis pour toi. Je ne pense pas que cela justifie un bouquin qui critique l’ « institution ESJ » dans sa globalité.

Je ne remet pas en cause le droit à la critique, droit dont moi et maints camarades de l’ESJ usons et abusons jusqu’à rendre chèvre la direction, rassure-toi. Je ne suis pas une groupie d’Eric Maitrot. Je suis en désaccord avec lui sur de nombreux points, mais pour autant je pense que la formation que je reçois à l’ESJ est solide et plutôt réfléchie.

Je n’ai aucune « pulsion de censure ». Je tiens juste à préciser sur ce blog, qui est un lieu d’expression publique, qu’à mon sens, tu es loin de représenter l’opinion d’une majorité d’élèves. Peut-être que je me trompes, je ne sais pas. En tout cas, ton délire de persécution aura sans doute le mérite d’ouvrir le débat.

Enfin bref, j’ai pas spécialement de perdre mon temps avec une personne dont la mauvaise foi est aussi patente. Moi qui hésitais lire ton bouquin, tu viens définitivement de me convaincre d’abandonner.

Jason Poulet

PS : Au sujet de la réunion en amphi, tu te plantes complètement. Y en a justement une de prévue, si elle n'a pas déjà eu lieu, je ne sais pas.
Jason Poulet
Messages : 8
Inscription : 16 mars 2006, 18:18
Contact :

Message non lu par Jason Poulet » 17 mars 2006, 14:32

Norbert,

Arrête de jouer les persécutés, tu es ridicule.

Je ne critique pas ton bouquin, mais ta démarche. Tu voulais suivre la filière journaliste scientifique et tu as atteri dans la filière généraliste. Evidemment, c'était prévisible, tu t'es fait chier comme un rat mort et tu as raté une bonne partie de ta scolarité à cause d’absences, pour finir par partir prématurément.

C’est moche, mais tant pis pour toi. Je ne pense pas que cela justifie un bouquin qui critique l’ « institution ESJ » dans sa globalité.

Je ne remet pas en cause le droit à la critique, droit dont moi et maints camarades de l’ESJ usons et abusons jusqu’à rendre chèvre la direction, rassure-toi. Je ne suis pas une groupie d’Eric Maitrot. Je suis en désaccord avec lui sur de nombreux points, mais pour autant je pense que la formation que je reçois à l’ESJ est solide et plutôt réfléchie.

Je n’ai aucune « pulsion de censure ». Je tiens juste à préciser sur ce blog, qui est un lieu d’expression publique, qu’à mon sens, tu es loin de représenter l’opinion d’une majorité d’élèves. Peut-être que je me trompes, je ne sais pas. En tout cas, ton délire de persécution aura sans doute le mérite d’ouvrir le débat.

Enfin bref, j’ai pas spécialement de perdre mon temps avec une personne dont la mauvaise foi est aussi patente. Moi qui hésitais lire ton bouquin, tu viens définitivement de me convaincre d’abandonner.

Jason Poulet

PS : Au sujet de la réunion en amphi, tu te plantes complètement. Y en a justement une de prévue, si elle n'a pas déjà eu lieu, je ne sais pas.
Riwoal
Messages : 18
Inscription : 28 janv. 2006, 16:10
Contact :

Message non lu par Riwoal » 17 mars 2006, 18:22

Havas,
Merci pour ton expertise juridique. Bonne continuation à toi aussi.

Jason> Bonne lecture.
Riwoal
Messages : 18
Inscription : 28 janv. 2006, 16:10
Contact :

Message non lu par Riwoal » 18 mars 2006, 21:27

Hello Jason,

Penses tu qu’un journaliste sportif, en locale, assiste à tous les matchs de foot jusqu’à la dernière seconde (essentielle pour la compréhension de la rencontre) ? Penses-tu qu’un critique de cinéma s’astreigne à passer trois heures devant un pensum ? (Et pourtant, affirme le réalisateur, c’est la dernière scène qui donne tout son sens aux trois heures d’ennui). Penses tu, en tant que journaliste, que tu auras jamais l’occasion de connaître exhaustivement le sujet à traiter ? Est-ce que, dans la démarche, cela t’a jamais fait douter de ta vocation ? Le journaliste, surtout le journaliste généraliste, n’a de légitimité, au sens où tu l’emploies, pour rien.
Personne, à ma connaissance, n’a jamais écrit de véritable critique de l’ESJ. En fait je ne crois pas qu’un seul étudiant, en 80 ans d’existence, ait pris la peine de raconter dans un livre son expérience de manière aussi détaillée que moi. Lorsqu’on va au bout de la formation, ce n’est pas pour s’octroyer une légitimité suffisante pour pouvoir ensuite la critiquer.
Si tu le souhaites, tu peux à ta sortie consacrer du temps pour expliquer que l’ESJ est un excellent établissement. Les candidats, les investisseurs pourront ainsi se faire un avis à partir de matériaux contradictoires.
Tu ignores une bonne partie des raisons pour lesquelles je suis parti. Le livre que j’ai écrit est complexe. Il possède plusieurs axes, de nombreux arguments, de nombreux exemples, dont tu ignores quasiment tout.
L’ESJ n’est pas un parti politique. Ce n’est pas non plus une divinité. C’est une école très réputée, pour laquelle on paye une fortune. En tant qu’ancien client, j’ai le droit d’expliquer les raisons pour lesquelles la prestation m’a déçu.

L’image que tu donnes de l’école n’est pas celle de l’ouverture, de la tolérance, du débat. Et malgré ma remarque précédente, tu n’as toujours pas trouvé le cran d’assumer tes interventions en les signant. Premier devoir de la charte SNJ:
"Un journaliste digne de ce nom prend la responsabilité de tous ses écrits, même anonymes"http://www.snj.fr

Norbert
Einstein
Messages : 15
Inscription : 22 sept. 2004, 11:23
Contact :

Il est bon cet extrait

Message non lu par Einstein » 20 mars 2006, 20:41

Salut Norbert

J'ai lu ton extrait de bouquin, il est bon (je trouve). Ton style est bon, il est drôle. Bravo et continue.
etcaetera
Messages : 19
Inscription : 06 juin 2005, 11:26
Contact :

Message non lu par etcaetera » 20 mars 2006, 22:26

Je rejoins Havas sur la dernière ligne: "école de merde" c'est très peu...euh...nécessaire... Cela jette un discrédit sur ce qui est écrit au préalable. C'est dommage, car le style est globalement correct, bien qu'insuffisamment homogène, à mon humble avis.
Toujours sur le texte et le projet, je ne suis pas entièrement convaincu que ton projet puisse aboutir auprès d'un éditeur. L'ouvrage que tu mentionnes et dont tu essaies de te démarquer me semble être plus crédible dans le rôle de dénonciation.
Pour ce qui est de l'école...euh...je n'aime pas les écoles. Ayant fréquenté le celsa, et m'étant intéressé aux journalistes, j'ai effectivement constaté ce qui m'a semblé être des aberrations de formatage. Et lorsqu'il est dit, dans une des premières réponses à ton post, que la majorité est satisfaite de la formation, il est vrai que je me gausse. Cela tend simplement à démontrer que la majorité est contente...pas qu'elle a raison de l'être. Reste les armes lourdes de type charte de déontologie de l'école, etc.. Et là j'arrête la lecture. S'il est une chose à dénoncer, c'est certainement le corporatisme inhérent à nombre d'écoles, que je ne peux m'empêcher, dans sa nature, de rapprocher de l'aveuglement nationaliste.
Néanmoins, je te souhaite bon courage pour l'aboutissement de ton projet.
Répondre

Revenir à « ESJ Lille »