ESJ Paris:je suis outrée!

Forum à propos de l'ESJ Paris
Vrilles
Messages : 12
Inscription : 25 mars 2004, 18:37
Contact :

Les sous les sous

Message non lu par Vrilles » 27 avr. 2004, 12:28

"Cela fait de 275 à 340 euros de sa poche rien que pour passer le concours si j'ai tout compris. "

Evidemment, c'est délirant.
MAIS! (car il y a un mais),
Si tu es titulaire d'un deug ou d'une licence, tu es dispensée de concours, admise sur dossier et tu ne paie rien. Cela s'est du moins passé comme ça pour moi. Rien raqué pour l'inscription.

Comme quoi...

(Et un petit PS qui ne mange pas de pain: il ne s'agit pas de défendre à toute force une formation somme toute bien banale, càd grosso modo la même que celle dispensée ailleurs, mais de casser le mythe d'une école de merde. Ce n'en est pas une. Même s'il arrive, comme partout, que de mauvais journalistes en sortent...)
Nicocool
Messages : 86
Inscription : 24 févr. 2004, 11:52
Localisation : Quelque part au pays des étoiles
Contact :

Message non lu par Nicocool » 27 avr. 2004, 12:55

ex de l'ESJ Paris que j'ai quitté à cause des frais à la fin de la première année (diplome en poche, merci les profs) je ne partage pas l'enthousiasme de certains... Mais plutôt que d'envenimer le débat, je serai juste curieux de savoir quel pourcentage d'étudaints de première année finissent par épouser la jolie profession de journaliste...

Peut-être qu'en regardant l'ensemble des écoles, cela pourrait t'aider à choisir...
le lundi c'est permis et les autres jours aussi ;-)
alicep

dépensons aujourd'hui notre pain de demain

Message non lu par alicep » 27 avr. 2004, 15:42

Alors là, je dois dire que le ton de cette discussion m'étonne franchement. Il ne s'agit pas d'une guéguerre entre écoles, ni de se regarder le nombril, mais on peut quand même faire un constat qui ne mange pas de pain : les prix des formations de journalisme sont trop élevés et inabordables pour de très nombreux étudiants. Est-ce normal ?? Je ne trouve pas.
Comment peut on espérer que la presse soit plurielle quand elle trie ses travailleurs en fonction de leur portefeuille. Si les tarifs avaient été ceux d'aujourd'hui à l'époque ou j'ai fait ma formation, je n'aurai pas pu me la payer. Ce qui veut dire que des dizaines de gens comme moi vont se reporter sur les IUT ou l'enseignement est moins bon. Peut être que leur cote va monter auprès des employeurs, sait on jamais...
Bon courage Audrey
Alice
vandergraaf

Message non lu par vandergraaf » 27 avr. 2004, 15:54

Oui je suis d'accord avec toi les écoles sont trop chères. Mais TOUTES les écoles.

C'est d'ailleurs valable en dehors du journalisme. Les écoles de commerce par exemple sont extrêmement chères, bien plus que toutes les écoles de journalisme. L'enseignement privé tape toujours dans des tarifs trop élevés.
pach

Re: ESJ Paris:je suis outrée!

Message non lu par pach » 27 avr. 2004, 17:00

audreymad4it a écrit : Bref, j'arrive sur le site de ces voleurs de l'ESJ Paris et voyez ce que je lis dans les conditions ( financières) d'inscription:
- 115 € de frais de dossier et suivi administratif ( traduction: prix à payer pour que ces messieurs dames de l'ESJ daignent bien recevoir et ouvrir votre courrier et lire votre lettre de motivation... Evidemment cela n'englobe pas le prix des timbres qui restent à votre charge)
-190 € pour passer l'examen d'entrée ou
-225 € pour passer le concours d'entrée ( entre nous soit dit je ne vois pas la différence, faudrait qu'ils expliquent) ou
- 150 € pour passer l'entretien de selection en vue de l'admission directe en 2ème année ou
- 225 € pour passer le test de connaissances techniques en vue de l'admission directe en 3ème année-

Et encore, tu ne sais pas tout...
quand t'as payé tout ça, plus les frais d'inscription (importants!!!) tu dois égalkement payer pour avoir le droit de passer tes exams! L'année dernière 150€ pour passer trois exams en fin de 3e année :shock:
etttt oui!
audreymad4it
Messages : 28
Inscription : 19 sept. 2003, 15:31
Localisation : Poissy, Yvelines
Contact :

Re: Les sous les sous

Message non lu par audreymad4it » 27 avr. 2004, 21:21

Si tu es titulaire d'un deug ou d'une licence, tu es dispensée de concours, admise sur dossier et tu ne paie rien. Cela s'est du moins passé comme ça pour moi. quote]

hum, tu as du bénéficier d'un traitement de faveur ou bien les choses ont du changer depuis car sur ils m'ont confirmé les infos indiquées sur le site: les frais de dossiers à la base sont de 115€ sans concours ni examen... Donc meme avec une licence ( c'est mon cas et je leur ai demandé) tu raques minimum 115€ rien que pour envoyer ta paperasse ( CV, lettre...)
audreymad4it
Messages : 28
Inscription : 19 sept. 2003, 15:31
Localisation : Poissy, Yvelines
Contact :

Message non lu par audreymad4it » 27 avr. 2004, 21:47

vandergraaf a écrit :Oui je suis d'accord avec toi les écoles sont trop chères. Mais TOUTES les écoles.

C'est d'ailleurs valable en dehors du journalisme. Les écoles de commerce par exemple sont extrêmement chères, bien plus que toutes les écoles de journalisme. L'enseignement privé tape toujours dans des tarifs trop élevés.
Oui, les frais de scolarité des "grandes" ( ou pas grandes d'ailleurs) écoles sont élevés mais ce n'est pas ce qui me révolte. Non ce qui est révoltant, et je crois que je ne le répèterai jamais assez, c'est cette surrenchère dès le départ. L'écrémage intellectuel c'est compréhensible ( tests de culture G, d'anglais et compagnie) mais l'écrémage par l'argent tel que le pratique l'ESJ Paris ( et probablement beaucoup d'autres) c'est inadmissible: 115€ pour savoir si on mérite de passer le concours d'entrée puis entre 100 et 200 € pour passer le concours en lui meme ou l'entretien de motivation, ça en dit long sur la mentalité des dirigeants de l'école...
En me portant candidate à cette école, j'aurais le sentiment de cautionner leur façon de faire, de contribuer à la bonne marche d'un petit système que je n'approuve pas. J'ai envie d'apprendre à exercer ce métier mais pas à n'importe quel prix ( et là je ne parle pas seulement d'argent).
cara
Messages : 15
Inscription : 08 août 2003, 14:30
Contact :

Message non lu par cara » 27 avr. 2004, 23:26

Il n'y a pas de concours à passer si tu as une licence. Donc tu ne paies pas 115 euros pour savoir si tu peux passer le concours. Certes 115 euros c'est énorme pour juste analyser ton dossier et je suis d'accord avec toi pour dire que ce n'est pas normal. Mais donne des infos sérieuses jusqu'au bout. Je suis entrée à l'esj cette année sur dossier, sans passer de concours. Tu envoies ton dossier et ton chèque et ils te disent ensuite si tu es admis ou non.
Personne ne te force à le faire et tout le monde est d'accord pour dire que ça coûte trop cher. A part ça il est peut-être temps de passer à autre chose, à moins que tu aies la solution miracle pour rendre les études de journalisme gratuites. En ce qui me concerne je ne regrette pas d'être à l'esj. Certes il y a des choses à changer, mais j'ai constaté auprès de professionnels que ça restait une bonne carte pour trouver des stages. Jamais on ne m'a dit qu'on ne me prendrait pas à cause de ma formation, bien au contraire puisqu'on a retenu ma candidature. Le principal c'est de se donner à fond et d'être motivé.
Bon courage à tous et essayez d'égayer un peu ce forum au lieu de le remplir d'amertume et de résignation. Il est quand même temps de se motiver ensemble au lieu de se déprimer!
Carole.
Nicocool
Messages : 86
Inscription : 24 févr. 2004, 11:52
Localisation : Quelque part au pays des étoiles
Contact :

Message non lu par Nicocool » 27 avr. 2004, 23:38

parfois, je me demande vraiment si la direction de l'ESJ ne poste pas des réponses...
le lundi c'est permis et les autres jours aussi ;-)
gribouille
Messages : 1
Inscription : 28 avr. 2004, 10:17
Contact :

Message non lu par gribouille » 28 avr. 2004, 10:50

Pour clore ce débat sur les tarifs d'inscription à l'ESJ qui a pris une ampleur hallucinante je voudrais juste rappeler à notre nouvelle venue sur le site un détail essentiel: tu n'es pas obligé de passer le concours d'entrée. Si tu envisage de passer les concours des autres école c'est ( je l'espère pour toi sinon tu peux faire une croix sur tes concours ) que tu as au moins une licence. Or, dans ce cas tu ne passe pas le concours de l'ESJ tu y entres sur dossier. Tu n'as donc que 115 euros à payer. Ces tarifs exorbitants pour les concours sont ausssi un moyen pour l'école de limiter l'accès en première année aux élèves fraichement bacheleir à qui il manque quelques base de débrouillardise et de culture G . L'accès direct en année supérieire passe aussi par un concours car là c'est toutes les techniques journalistiques qui risquent de manquer aux universitaires. Bref, si l'Esj est effectivement très commerçante elle veille aussi au niveau de ses élèves, ce qu'on ne peux pas lui reprocher.
Une fois à l'intérieur, d'autres abus financiers sont par ailleurs plus condamnables : faire payer les inscriptions aux deux sessions d'exam par exemple ( 220 / 150 euros selon l'année ) mais c'est malheureusement une pratique courante dans les écoles de commerce par exemple.
Quant au niveau de l'école il n'est pas catastrophique du tout ( au moins en radio et en presse écrite) et la profession ne boude pas tant ça cette école à en juger par les stages que l'essentiel de ma classe à pu trouver pour cet été. ( Figaro, marianne , ouest france, le mouv', La Croix, le républicain, M6..) Alors, il a certainement matière à certaine critiques, mais tant que l'école nous met sur les rails du boulot, moi je suis satisfaite.
Voilà, tout, je ne cherche pas à te faire changer d'opinion sur l'esj mais au moins à te donner plus d'élémnet pour te faire une opinion. La virulence des autres messages t'aura certainement fait comprendre aussi que dans cette école on se bat pour être reconnu et qu'on se serre bien les coudes : pas questions de cracher dans la soupe quand c'est elle qui nous nourri et nous permettra de travailler prochainement.
Bonne chance pour tes autres concours et une fois dans les autres écoles revient sur le site pour nous dire si c'est si exceptionnel que ça.
"Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur."
vandergraaf

Message non lu par vandergraaf » 28 avr. 2004, 11:01

Nicocool a écrit :parfois, je me demande vraiment si la direction de l'ESJ ne poste pas des réponses...
Est-ce que tu as seulement une seule preuve de ce que tu avances ? C'est lamentable !
Tu sais de quoi j'ai l'impression moi ? Qu'il y a une poignée d'andouilles qui créent un nouvel utilisateur régulièrement pour revenir lancer un topic sur notre école. ça expliquerait que le sujet revienne régulièrement sans personne pour utiliser la fameuse commande "rechercher". Mais je n'ai pas de preuves alors je me tais, et tu devrais en faire autant au lieu d'evenimer les choses !

Et merci à gribouille et cara de venir donner des avis DE L'INTERIEUR, ça nous change !
Nicocool
Messages : 86
Inscription : 24 févr. 2004, 11:52
Localisation : Quelque part au pays des étoiles
Contact :

Message non lu par Nicocool » 28 avr. 2004, 11:07

heureusement que les journalistes ne sont pas des juges ! Cher Vandergraaf, je te trouve bien virulent !
Est-ce que tu as seulement une seule preuve de ce que tu avances ? C'est lamentable !



Depuis quand dans notre beau métier et dans la vie réelle, une question est-elle une affirmation ?!

On t'as pas appris la différence à l'ESJ ??? :shock: [/quote]
le lundi c'est permis et les autres jours aussi ;-)
audreymad4it
Messages : 28
Inscription : 19 sept. 2003, 15:31
Localisation : Poissy, Yvelines
Contact :

Message non lu par audreymad4it » 28 avr. 2004, 11:10

cara a écrit : à moins que tu aies la solution miracle pour rendre les études de journalisme gratuites.
Bon courage à tous et essayez d'égayer un peu ce forum au lieu de le remplir d'amertume et de résignation. Il est quand même temps de se motiver ensemble au lieu de se déprimer!
Je n'ai pas de « solution miracle » comme tu dis et je n'ai jamais prétendu pouvoir en donner une! Je dénonce des abus... Mais visiblement ça dérange... Il ne s'agit pas de déverser une quelconque amertume gratuite sur le site mais de dénoncer un façon de faire que je trouve aberrante
Bedos a dit "je croirai vraiment à la liberté de la presse le jour où un journaliste pourra parler librement de son journal", ça vaut aussi pour leurs écoles, car visiblement certains revêtent des oeillères dès qu'il s'agit de remettre en cause leur établissement de formation.
:?
Nicocool
Messages : 86
Inscription : 24 févr. 2004, 11:52
Localisation : Quelque part au pays des étoiles
Contact :

Message non lu par Nicocool » 28 avr. 2004, 11:14

très joliment dit Audrey.

Faut croire que la déontologie, l'appréhension des faits et suppositions échappe totalement à certains enseignements... Voilà qui ne donne pas envie de fréquenter ces bancs qui forment certainement d'illustres et très grands journalistes dans leur tête :lol:
le lundi c'est permis et les autres jours aussi ;-)
Avatar de l’utilisateur
LeLapin
Messages : 68
Inscription : 26 avr. 2004, 11:24
Localisation : Pays Basque

Message non lu par LeLapin » 28 avr. 2004, 11:14

Yaurait-y une clause de non-dénigrement à vie dans le contrat des écoles de journalisme ? ;)
Répondre

Revenir vers « ESJ Paris »