Feu au centre de rétention - Des sans-papiers témoignent

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
Fred (CNT)
Messages : 36
Inscription : 30 mai 2003, 11:48
Contact :

Feu au centre de rétention - Des sans-papiers témoignent

Message non lu par Fred (CNT) » 07 nov. 2008, 12:20

Alors que le CRA de Vincennes doit réouvrir ce 10 novembre, nos camarades des éditions indépendantes et militantes Libertalia
(www.editionslibertalia.com) sortent un livre de témoignages des
sans-papiers de ce centre de rétention dans les six mois qui ont précédé l'incendie du 22 juin 2008. Ci-dessous une présentation du livre.

PRÉSENTATION DU LIVRE
Au cours des six mois qui ont précédé l’incendie du centre de rétention de Vincennes, le 22 juin 2008, les migrants « retenus » ont multiplié les actes de résistance, refusant de manger, d’être comptés, déchirant leurs cartes, brûlant leurs chambres, affrontant la police. Six mois de luttes collectives durant lesquels nous n’avons cessé de leur téléphoner et de recueillir le récit de leurs révoltes. Alors que Brice Hortefeux vient d’annoncer la réouverture du centre de rétention quelques mois seulement après l’incendie, la lecture des témoignages des ex-retenus est plus que nécessaire. Au fil des pages, il apparaît clairement que l’incendie de Vincennes et la révolte des enfermés étaient inévitables. Le décès d’un retenu tunisien le 21 juin, à qui l’administration refusait les soins appropriés, a été l’élément déclencheur. Ce que les sans-papiers de Vincennes nous disent pourrait tout aussi bien avoir été recueilli ailleurs, dans l’un des nombreux camps d’internement pour migrants érigés par les pays riches afin de contrôler les mouvements des populations pour mieux les exploiter. À la suite de la révolte collective qui a abouti à la destruction de cette prison spéciale pour étrangers, six personnes ont été interpellées. Elles sont aujourd’hui détenues à Fresnes et à
Fleury-Mérogis, dans l’attente de leur jugement. Les bénéfices de ce livre seront entièrement consacrés à leur défense.

« Il faut penser la lutte autrement. Les gens et les flics se foutent de la grève de la faim. Ils se foutent des sans-papiers. Ils s’en foutent si on crève. Les gens bouffent des lames de rasoir tous les jours et l’on n’entend pas parler d’eux. Les petits trucs qu’on fait ne valent pas le coup. Il faut vraiment foutre le bordel pour leur mettre une vraie pression. Quand j’étais dehors, je travaillais. J’allais boire des verres après le travail. Je sortais avec mes amis. Je me foutais du reste. Quand j’ouvrais un journal, je ne m’intéressais qu’aux gros titres. Pour les gens, c’est pareil. Il faut que ça pète pour qu’ils s’intéressent à nous. »

Feu au centre de rétention - Des sans-papiers témoignent
Editions Libertalia - collection À boulets rouges

7€ - 160 pages - format 11/16,5
ISBN 978-2-9180590-0-4
Parution : 10 novembre 2008

éditions libertalia
21 ter, rue Voltaire - 75011 Paris
www.editionslibertalia.com
libertalia@editionslibertalia.com
Téléphone : 06 03 80 47 78
Syndicat interprofessionnel de la presse et des médias
33, rue des Vignoles
75020 Paris
presse.rp@cnt-f.org
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 07 nov. 2008, 13:52

Entre une demoiselle de la presse féminine qui, à intervalle régulier, se sert de ce forum pour ses appels à témoin et un militant qui y déverse la propagande de son cher syndicat, on a parfois le sentiment que Categorynet est devenu une vraie auberge espagnole ! Bon, on ne s'en offusquera pas plus que de raison, mais cela finit tout de même par laisser un arrière-goût désagréable. :oops:
vincentgbx
Messages : 16
Inscription : 08 oct. 2004, 14:46
Contact :

Info/propagande

Message non lu par vincentgbx » 07 nov. 2008, 15:11

Information ou propagande ? Je penche pour la première assertion. Le bouquin présenté ici s'apparente a priori à un travail d'enquête ou tout au moins à un recueil de témoignages. Il a donc a toute sa place ici. Certes la signature syndicale ne s'imposait pas, mais en tout cas je suis ravi d'apprendre la parution de cet ouvrage, tout comme la réédition de textes rares de Jack London sur le site de l'éditeur.
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 07 nov. 2008, 16:57

Soyons justes, la branche presse du CNT, c'est le même principe que tout autre syndicat de journalistes : quand il s'agit de battre le fer pour la défense des journalistes payés à la pige, n'y a pas grand-chose de concret, n'était de belles déclarations d'intention. En revanche, pour ceux des journalistes bien au chaud dans une rédaction, là, les esprits s'échauffent plus vite ! :lol:
Fred (CNT)
Messages : 36
Inscription : 30 mai 2003, 11:48
Contact :

Message non lu par Fred (CNT) » 07 nov. 2008, 18:45

archaud a écrit :Soyons justes, la branche presse du CNT, c'est le même principe que tout autre syndicat de journalistes : quand il s'agit de battre le fer pour la défense des journalistes payés à la pige, n'y a pas grand-chose de concret, n'était de belles déclarations d'intention. En revanche, pour ceux des journalistes bien au chaud dans une rédaction, là, les esprits s'échauffent plus vite ! :lol:
Allez monsieur je-sais-tout, comme tu peux pas t'empêcher de polluer tous les sujetss, deux petites remarques :
- le SIPM n'est pas un syndicat de journalistes mais de la presse et des médias (comme son nom l'indique) c'est-à-dire interprofessionnel et non corporatiste ;
- sur les pigistes, camarade (j'aime bien ce mot… pas toi ?), je pense que chaque syndicat fait ce qu'il peut, mais je suis sûr que t'as des idées de génies pour faire appliquer la loi Cressard, aller au prid'hommes sans perdre son boulot, faire respecter les conditions de travail, etc. Allez j'attends tes idées de génie !

J'arrête là, je vous incite juste à lire ce livre très instructif sur la situation dans les centres de rétention et à découvrir les autres bouquins de cette petite maison d'édition alternative…

Par ailleurs pour l'autre remarque sur la signature syndicale… désolé j'ai posté avec la signature attachée par réflexe, mais je pense pas que les éditions Libertalia m'en voudront, au contraire :D Cette fois je la vire :wink:
vincentgbx
Messages : 16
Inscription : 08 oct. 2004, 14:46
Contact :

Message non lu par vincentgbx » 08 nov. 2008, 17:35

La signature ne me dérangeait pas, c'était juste pour satisfaire "l'éthique" de certains membres du forum, comme Archaud. Bonne continuation et continuez à informer de la sortie de ce type d'ouvrage.
La Garde
Messages : 2
Inscription : 10 nov. 2008, 06:36
Contact :

Message non lu par La Garde » 10 nov. 2008, 06:43

archaud a écrit :Entre une demoiselle de la presse féminine qui, à intervalle régulier, se sert de ce forum pour ses appels à témoin et un militant qui y déverse la propagande de son cher syndicat, on a parfois le sentiment que Categorynet est devenu une vraie auberge espagnole ! Bon, on ne s'en offusquera pas plus que de raison, mais cela finit tout de même par laisser un arrière-goût désagréable. :oops:

Voilà qui me laisse rêveuse sur le vrai métier de journaliste...
vivez vous dans un monde lisse, où seuls les sujets qui ne coupent pas l'appétit du dîner à 20h, pris devant TF1 sont les bons?

pour mémoire: forum:
Les lieux où se discutent les affaires publiques. Si du forum les fougueuses cabales Ou du sénat les discordes fatales.... DELILLE, Convers. Prolog. L'intelligence des passions violentes lui manque [à l'historien qui n'est qu'homme de lettres] ; comment, d'un cabinet ou d'une académie, entendrait-il les cris d'un forum ? VILLEM. Littér. franç. XVIIIe siècle, 2e part. 4e leç.
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 10 nov. 2008, 10:32

On pourra toujours discourir à l'infini sur les vertus des syndicats de journalistes, dire qu'ils sont de bons conseils, ce qui est souvent exact, affirmer que, sans eux, les conditions, et financières et juridiques, des pigistes seraient pis que celles qu'ils connaissent aujourd'hui, tout cela est vrai. Pour autant, je continue de penser que la situation des pigistes demeure le cadet de leurs préoccupations. Certes, ils proposent, s'opposent parfois quand nécessaire ; il n'en demeure pas moins qu'ils ne croiseront jamais le fer pour les pigistes dans l'entreprise, préférant, lors des réunions avec la direction du journal, défendre les intérêts des salariés permanents, quoique, bien sûr, il existe de notoires exceptions.
Au risque de heurter, je pense que, au sein des syndicats de journalistes, il existe une espèce de surenchère sur le cas des pigistes : lequel de ces syndicats les défendra le mieux ? C'est bien gentil tout ça, mais ce n'est qu'un positionnement stratégique ; dans la réalité, il ne se passe pas grand-chose.
Mais soyons plus précis, ce sont moins les syndicats que je mets en cause, que leur représentant au sein des journaux, dont la fibre syndicale ne dépasse guère, le plus souvent, la défense de leur propre intérêt et celles des copains. Sans oublier, last but not least, l'immunité qu'une telle position offre, et qui, soyons lucides, est leur principale motivation.
Une fois encore, que Fred (CNT) et la demoiselle du magazine féminin en quête continue de témoignages déposent sur ce forum, sa propagande (appelons les choses par leur nom, camarade !) pour l'un, ses appels à témoins pour l'autre, ne me heurte pas outre mesure. Ce qui me dérange davantage, c'est que ces deux personnes ne participent jamais au forum, n'aident jamais les autres, ne donnent jamais leurs points de vue, préférant se servir dudit forum, sans jamais y participer.
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 10 nov. 2008, 11:29

archaud a écrit : Allez monsieur je-sais-tout, comme tu peux pas t'empêcher de polluer tous les sujetss:lol:
Camarade, je serais ravi de lire votre prose, gorgée d'humanisme, ô combien lumineuse, à propos des sujets divers, initiés ici par d'autres journalistes. :lol: Je cherche, je cherche, je ne trouve rien d'autres, sous votre plume, camarade, que vos rouges libelles. :P
Sinon, pour la publicité - quel vilain concept capitaliste ! -, il existe de vrais professionnels de la communication, capables de propager la bonne parole d'une maison d'édition sur des supports plus appropriés que celui-ci ! 8)
La Garde
Messages : 2
Inscription : 10 nov. 2008, 06:36
Contact :

Re: Feu au centre de rétention - Des sans-papiers témoignent

Message non lu par La Garde » 11 nov. 2008, 16:06

Ne pas résister à l'envie d'y mettre une couche supplémentaire!
Les sources, l'arbre qui cache la fôret...
L'importance de l'information elle même est finalement relégué au second plan, son contenu a disparu... Seul son contenant est retenu...

"Les gens et les flics se foutent de la grève de la faim. Ils se foutent des sans-papiers. Ils s’en foutent si on crève. Les gens bouffent des lames de rasoir tous les jours et l’on n’entend pas parler d’eux. Les petits trucs qu’on fait ne valent pas le coup. Il faut vraiment foutre le bordel pour leur mettre une vraie pression. Quand j’étais dehors, je travaillais. J’allais boire des verres après le travail. Je sortais avec mes amis. Je me foutais du reste. Quand j’ouvrais un journal, je ne m’intéressais qu’aux gros titres. Pour les gens, c’est pareil. Il faut que ça pète pour qu’ils s’intéressent à nous. »

Comme les flics et les gens, les journalistes, majoritairement, se foutent des sans-papiers...
C'est pas tendance, ça défigure le visage des kiosques, c'est bien connu...
Et puis comme on sait si bien: "dictature, c'est ferme ta gueule, et démocratie, c'est cause toujours..."
Je n'accuse personne en particulier, je regarde, et c'est ce que je vois... Pas meilleure que les autres, je suis... le compteur tourne pour chacun...
Parfois, j'ai honte de moi, quand ça m'indiffère, mais je me console en me disant que c'est déjà un début, cette honte...
Mais quand on est blasé, il faut arrêter de faire ce métier et tenter autre chose si on s'y ennuie... La routine, ça tue.
La capacité de révolte disparaît quand le coeur a vieilli...

donc:
témoignages des sans-papiers de ce centre de rétention dans les six mois qui ont précédé l'incendie du 22 juin 2008.
C'est ça la forêt.

éditions libertalia
21 ter, rue Voltaire - 75011 Paris
libertalia@editionslibertalia.com
Téléphone : 06 03 80 47 78
www.editionslibertalia.com sortent
archaud
Messages : 706
Inscription : 06 déc. 2003, 05:40
Contact :

Message non lu par archaud » 11 nov. 2008, 18:18

Tiens, après le camarade rouge, voici l'éditeur libertaire himself qui vient faire sa promotion pseudo humaniste sur ce forum ! Sont sympas, n'empêche, sur Categorynet, de laisser faire sans broncher ce qui bientôt va s'apparenter à du spam :twisted:
Le camarade Besancenot n'a pas une quelconque feuille de chou militante qui pourrait accueillir la propagande rouge ?
Et pourquoi ne pas en appeler au camarade Mermet de France Inter ? Et le prochain libelle, c'est quoi ? "Comment les Israéliens martyrisent le peuple palestinien ?" ou "Grandeur et amour du camarade Fidel" :lol:
Fred (CNT)
Messages : 36
Inscription : 30 mai 2003, 11:48
Contact :

Message non lu par Fred (CNT) » 12 nov. 2008, 17:05

Meilleure idée : "Pourquoi Archaud a peur que les méchants anarcho-communistes viennent le manger tout cru dans leurs chars soviético-cubano-chinois prêts à envahir notre beau monde occidental" :D
Allez lâche-nous un peu, en plus ça évitera de faire remonter sans cesse le topic et de faire encore plus de pub :wink:
Syndicat interprofessionnel de la presse et des médias
33, rue des Vignoles
75020 Paris
presse.rp@cnt-f.org
Répondre

Revenir à « Discussion générale »