ISCPA...aie...

redcess
Messages : 24
Inscription : 25 juin 2007, 11:23
Contact :

Message non lu par redcess » 23 mars 2009, 16:53

et si ça t'intéresse, une licence de psycho t'ouvre les portes (fin il reste les concours à passer) de toutes les écoles de journalisme reconnues, y compris les publiques (donc pas chères).
C'est ce que j'ai fait, et je ne crois pas que mon risque de me retrouver au pôle emploi soit plus grand que celui de mes camarades de promo.
Sandorf
Messages : 83
Inscription : 26 janv. 2006, 09:07
Contact :

Message non lu par Sandorf » 23 mars 2009, 19:37

Il ne faut pas se lancer dans les conflits de générations : c'est stérile.
Il y a bientôt 30 ans (1980) la situation de l'emploi était déjà la même...
- La "crise" dans les métiers de la communication ( j'englobe beaucoup de métiers sous ce vocable ) a toujours été une "compagne fidèle"...
Maintenant cette crise est relayée grâce à tous les moyens du "faire savoir" que nous apporte internet. Quand je lis certains témoignages : ce sont des "copiés-collés" des années 80 que je crois lire...
- Rien n'a changé, les stages, la difficulté d'en trouver, les petits job sous-payés, les mauvaises relations avec des employeurs... l'impossibilité de mettre le pied à l'étrier dans milieu où l'on sait que l'on à "quelque chose" à faire...
- Je ne vais pas me mettre à juger... le seul paramètre à intégrer est celui de bien s'accrocher et aussi de se remettre en question pour progresser (combien de fois, j'ai fui des stages "à la con !") et vous y arriverez.
Vous survivrez dans ce "panier de crabes" en ne cherchant pas un "coupable" chez les autres... et en découvrant petit à petit ( et ce n'est pas facile ) où est votre place.
Quant à ce que j'appelle la "diplomite" elle n'empêche pas d'être XXX et croyez-moi je préférerai toujours quelqu'un avec un cerveau en "état de marche" qu'un cerveau borné par ses diplômes...
letibelim
Messages : 284
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 24 mars 2009, 12:35

Sandorf a écrit :Il y a bientôt 30 ans (1980) la situation de l'emploi était déjà la même...
- La "crise" dans les métiers de la communication ( j'englobe beaucoup de métiers sous ce vocable ) a toujours été une "compagne fidèle"...

Maintenant cette crise est relayée grâce à tous les moyens du "faire savoir" que nous apporte internet. Quand je lis certains témoignages : ce sont des "copiés-collés" des années 80 que je crois lire...
- Rien n'a changé, les stages, la difficulté d'en trouver, les petits job sous-payés, les mauvaises relations avec des employeurs... l'impossibilité de mettre le pied à l'étrier dans milieu où l'on sait que l'on à "quelque chose" à faire...
Parlons un peu chiffres et faisons un peu de journalisme. Le taux de chômage en France (nombre de chômeur rapportés à la population active) était inférieur à 6%. Il est monté à 10% vers 1987 et a frôlé les 12% en 1994 et 1997. Aujourd'hui, il est de 8,2 %, mais sur une pente TRES ascendante. Ces chiffres-là vous donnent en partie raison.

En revanche, regardons du côté du travail partiel, du travail temporaire et des stages et CDD.
Temps partiel : environ 8,5% des salariés (tout secteur) déclaraient travailler à temps partiel en 1982. Ils étaient 18% en 2007.(Source Dares)
Stage, intérim et CDD : Entre 1985 et 2000, en France, le taux de recours à l’emploi temporaire (travailleurs saisonniers, CDD,intérimaires, contrats d’apprentissage, travailleurs à l’essai, stagiaires) a augmenté de 10 points, passant de 4,5% à 14,5% (Source OCDE 2002).
Sandorf a écrit :La crise touchaient déjà les métiers de la communication.

Je ne sais pas. Mais parlons journalisme.
Dans le journalisme, Le développement du réseau de locales france bleu (à l'époque Radiofrance) et de France 3 (FR3 région) a créé un très large débouché pour les jeunes journalistes dans les années 80 et 90.
Et tout le monde en a profité, même ceux qui sont allés dans le privé. Ca faisait autant de concurrents en moins. Il y a encore 15 ans, si on faisait un bon stage d'été, on était quasi directement embauché en CDI dans la rédaction.
Aujourd'hui, il y a des purgatoires de 2-3-4 voir 6 ou 7 ans pour intégrer certaines rédactions. Avec des planning et d'innombrables CDD qu'on ne retrouve qu'à la Poste. Tout ça n'est bien sûr pas très légal (même si maintenant tout est organisé pour s'en rapprocher le plus possible, de la légalité).
Tous ces systèmes de recrutement complètement délirants, qui les a mis en place ? La génération de nos gentils parents, qui, décidément, ne vivent pas dans le même univers que nous, avec leur CDI depuis 20 ou 25 ans et leur pactole s'ils se font virer.
Le pire, c'est que certains (pas tous, il y a des aussi des quinquagénaires conscients de la situation) en font l'apologie. "Oui c'est bien ce système, on apprend beaucoup, on apprend à s'adapter, après, on sait tout faire." Courir la pige dans les villes de provinces toutes les semaines jusqu'à la veille de ses 30 ans sans avoir aucune assurance sur ce qu'on fera le mois prochain, voilà quelque chose qu'ils n'ont pas vécu, pour la plupart.
Alors oui, ne montons pas les générations les unes contre les autres. Mais si on pouvait éviter les provocations comme le message qui a provoqué mon énervement, ça serait vraiment sympa. Merci pour nous.

D'ailleurs, ce qui est vrai dans le journalisme l'est aussi ailleurs : Chez les profs, combien de maîtres-auxiliaires titularisés ? Maintenant, on devient vacataire, on n'est pas payé l'été et et on se fait jeter au bout de 2 ou 3 ans par l'Education Nationale.
Sandorf
Messages : 83
Inscription : 26 janv. 2006, 09:07
Contact :

Message non lu par Sandorf » 24 mars 2009, 14:44

Je suis donc "obligé" de préciser que dans les métiers de la communication... j'inclus les journalistes car la communication ne se résume ni se limite à ce que certains cataloguent trop vite en métiers de la publicité ( ce qui n'est en aucun cas déshonorant ! ).
Pour ma part je me suis créé mon "outil" de communication, de guerre lasse et de voir que déjà le milieu de la communication ( selon mes critères globaux ) étaient aux mains de "caciques"...
Donc le problème n'est pas nouveau mais plutôt naturel. Je renouvelle mon opinion que d'aborder ces problèmes d'emploi en tant qu'un problème de conflit de génération n'est pas le bon angle...
letibelim
Messages : 284
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 24 mars 2009, 22:00

Je suis donc "obligé" de préciser que dans les métiers de la communication... j'inclus les journalistes car la communication ne se résume ni se limite à ce que certains cataloguent trop vite en métiers de la publicité ( ce qui n'est en aucun cas déshonorant ! ).
Qui a dit que j'excluais le journalisme de la communication ? J'ai simplement dit que je ne connaissais pas la situation pour la communication (en général, aurais-je pu ajouter), mais que j'allais parler du journalisme (en particulier, aurais-je également pu ajouter).
Évidemment, que le journalisme est un métier de la communication. Dans média, il y a bien l'idée de médiation, voire d'inter-médiation.
Nous sommes donc d'accord sur ce point.
Donc le problème n'est pas nouveau mais plutôt naturel. Je renouvelle mon opinion que d'aborder ces problèmes d'emploi en tant qu'un problème de conflit de génération n'est pas le bon angle...
Eh bien moi je crois que si ce n'est certainement pas le seul, c'est en tout cas un angle d'analyse possible. Et croyais-moi ou non, j'ai une réputation de modéré (peut-être ne vais-je pas la garder longtemps).

Combien d'anciens mao convertis au libéralisme économique dans les soixante-huitards ? Il est vrai qu'il est plus agréable d'être capitaliste lorsqu'on est du bon côté du guichet...
Je crois que la mainmise de la part de ces "caciques", comme vous dites n'est qu'un avatar de ce phénomène.

Encore une fois, je n'ai jamais dit que toute la génération était de cette veine-là. Il faut bien parfois conceptualiser un peu, quitte à caricaturer. En sociologie comme en économie, je suis plus macro que micro...
eowyn316
Messages : 94
Inscription : 08 juil. 2008, 09:24
Contact :

Message non lu par eowyn316 » 25 mars 2009, 17:36

Letibelim + 1 :lol:
Répondre

Revenir vers « ISCOM »