Tout arrêter pour se consacrer aux concours ?

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
redcess
Messages : 23
Inscription : 25 juin 2007, 11:23
Contact :

Message non lu par redcess » 23 juil. 2007, 18:06

voui, fin avoir une tête bien faite n'empêche pas de faire ce qu'on peut pour la remplir un peu, et les points que tu vas pouvoir ainsi gratter en actu sont tous précieux, ne serait-ce que pour te permettre de compenser d'éventuelles faiblesses (anglais, français, sujet libre ou synopsis...).
Moi je n'ai fait que ça à partir d'octobre, après un mois de pqr en septembre (je passais aussi le master de ciences po qui est plus tôt), j'y ai passé environ 6 heures par jour, y compris les samedi et dimanche, et je ne le regrette absolument pas. Ça m'a permis d'avoir le choix, et de toute façon, j'ai vraiment pris plaisir à bosser l'actu, à devenir incollable sur les élections nicaraguéennes et les archevêques de Varsovie. Honnêtement, ce sont des concours difficiles, on est 800 ou 900 candidats à chaque fois, la frontière entre le dernier admis et le premier recalé se joue au quart de point, ça me paraît un peu insensé d'y aller les mains dans les pochesz et de ne pas mettre toutes les chances de son côté en les bossant vraiment sérieusement. Je ne dis pas que c'est impossible, mais le nombre de gens qui peuvent se permettre ça me paraît réduit.
Roxanemargot
Messages : 30
Inscription : 19 juin 2007, 11:49
Contact :

Message non lu par Roxanemargot » 23 juil. 2007, 18:20

Selon ma petite opinion, il n'y a pas besoin de tout arrêter pour préparer les concours. Vivant à l'étranger depuis plus de 2 ans, je n'avais pas le temps (j'étais à la fac là-bas) de les préparer, et je n'ai pas spécialement suivi l'actualité à part le JT de la 2 sur internet, lemonde.fr et canal+ sur internet, et pas tous les jours. Bon, avouons-le, j'ai eu 5/20 au questionnaire d'actu commun...J'ai un peu honte, certes, mais j'ai quand même été admise aux oraux (enfin juste ESJ et CFJ car à l'IPJ, le questionnaire France Europe était celui de trop- mais passons) car j'ai bien réussi la synthèse de dossier et les épreuves spécifiques (visionnage du film, synopsis etc). Juste pour dire qu'ils laissent une chance aux gens qui ne peuvent/veulent pas bachoter ou faire des fiches (moi c'est plutôt que je ne SAIS pas faire une fiche, mais c'est un autre problème). Je ne pense pas qu'ils veulent des fous (génies?) qui connaissent l'actu par coeur. A mon avis, il faut bien sûr suivre l'actu le plus possible (sans pour autant s'en dégoûter) mais aussi essayer de développer un style (facile à dire) afin de réussir ds tte les épreuves de freestyle, genre : "@ : qu'est-ce que ça vous inspire?" ou "nuit blanche" , apprendre tt seul à faire une bonne synthèse. Et puis c'est vrai que la chance joue. Et aussi que des centièmes de points séparent les admis des listes d'attentes, et les listes d'attentes des non-admis.
Bon, je ne sais pas si ça va aider mais j'ai fait de mon mieux !
Cochenille
Messages : 62
Inscription : 31 mai 2007, 17:01
Contact :

Message non lu par Cochenille » 23 juil. 2007, 18:34

Je ne suis pas vraiment d'accord avec Louis XV... ok, tu n'as passé que le pemep et apparement seule l'actu t'as causé du tort. Mais si tu veux passer d'autres écoles où il y a des épreuves spécifiques ( style la dissert sur les médias de Marseille et de Grenoble ), il faut un minimum de préparation sur les annales et de bachotage spécifique ( ou comment s'ingurgiter un bouquin d'histoire des médias en 2 semaines). Et je parle pas de l'anglais avec des merveilleuses questions de grammaire...

Ficher le Monde tous les jours à partir d'octobre m'a vraiment permis de connaître l'actu et de la comprendre. Quand on m'a posé des questions sur l'ETA à Bordeaux, j'ai su répondre en remontant à quelques mois auparavant et ça c'est important. Jme voyais mal arriver comme une fleur en disant: "non mais moi jveux me être journaliste spécialisé culture, hors de question que je lise Le Monde !!"
Celà te permet aussi d'approfondir vraiment ta culture gé, notamment pour des gens comme moi qui sont super spécialisés et donc un peu à l'ouest .

Tu dis que c'est le loto si des gens sont pris à l'IJBA et pas à l'ESJ. Non, les épreuves sont différentes (il n'y a pas d'épreuves d'anglais à l'IJBA par exemple), les jurys aussi. A Marseille, ils ne m'ont laissé aucune chance parce que j'avais foiré l'anglais alors qu'à Bordeaux ils m'ont laissé parler malgré mon maigre 30,5/70 ( et je suis finalement admise).

Donc, je trouve ça moyen de conseiller à quelqu'un de se lancer dans des concours pareils sans aucune préparation...avec comme seul argument de se dire que finalement c'est "aléatoire". Il faut énormément de confiance en soi, certes, ( et l'expérience et les stages sont important aussi ) mais si les connaissances ne suivent pas, tu seras pénalisé finalement aux épreuves de culture gé ET à l'oral ...
Cochenille
Messages : 62
Inscription : 31 mai 2007, 17:01
Contact :

Message non lu par Cochenille » 23 juil. 2007, 18:50

Et pour répondre à la question originelle, il ne vaut mieux pas arrêter la fac. Ca sera un plus de toute façon et tu peux très bien bosser les concours à côté !!

Pour l'anglais, bosse surtout la grammaire ( manuels du lycée) et le vocabulaire ( "english in the news")

Et désolée pour le roman :oops:
gavroche
Messages : 116
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 23 juil. 2007, 19:59

redcess a écrit :voui, fin avoir une tête bien faite n'empêche pas de faire ce qu'on peut pour la remplir un peu, et les points que tu vas pouvoir ainsi gratter en actu sont tous précieux, ne serait-ce que pour te permettre de compenser d'éventuelles faiblesses (anglais, français, sujet libre ou synopsis...).
Ben, avoir des faiblesses en sujet libre et en synopsis c'est quand meme dommage pour un futur journaliste

Après je n'ai pas dit de complètement se désintéresser de l'actualité. on peut lire plusieurs journaux ou ecouter/voir des reportages sans bachoter...
ca s'appelle de la curiosité...

pour ce qui est de la culture générale, je pars du principe que ca ne se révise ni ne se prépare. la culture générale c'est tout ce que tu as emmagasiner dans ta vie. C'est pas en 6 mois de bachottage que tu vas réussir à reprendre certaines faiblesses dans tel ou tel domaine...
qui plus est c'est completement inutile ! ce que vous aurez péniblement engrangé durant ce laps de temps, vous l'oublierez aussi vite ! sinon plus vite encore !
Lirwa

Message non lu par Lirwa » 23 juil. 2007, 20:59

gavroche a écrit :Ben, avoir des faiblesses en sujet libre et en synopsis c'est quand meme dommage pour un futur journaliste
En même temps, c'est ce que tu es censé apprendre en école. Donc ce n'est pas un drame si tu n'es pas un pro de ces techniques avant d'y être.
gavroche a écrit : Après je n'ai pas dit de complètement se désintéresser de l'actualité. on peut lire plusieurs journaux ou ecouter/voir des reportages sans bachoter...
ca s'appelle de la curiosité...
Désolée, mais cela ne suffit pas pour répondre aux questions tordues des questionnaires d'actu.
gavroche a écrit : pour ce qui est de la culture générale, je pars du principe que ca ne se révise ni ne se prépare. la culture générale c'est tout ce que tu as emmagasiner dans ta vie. C'est pas en 6 mois de bachottage que tu vas réussir à reprendre certaines faiblesses dans tel ou tel domaine...
qui plus est c'est completement inutile ! ce que vous aurez péniblement engrangé durant ce laps de temps, vous l'oublierez aussi vite ! sinon plus vite encore !
Je ne suis pas tout à fait d'accord. Pour ma part, j'ai bachoté les institutions avant le concours du CUEJ (pour la partie "droit" de l'épreuve de culture gé), et ça a payé puisque je pense avoir cartonné. Si je ne l'avais pas fait, je n'aurais peut-être pas été admissible.
Enfin, je ne pense pas que ce soit inutile. La culture, c'est ce qui reste quand on a tout oublié. Il restera forcément quelque chose de ces apprentissages.


Je pense que les concours sont par essence injustes. Avec un tel nombre de candidats, les écoles sont obligées de sélectionner, et cela se fait sur des critères qui sont loins d'être idéaux. Le preuve, c'est que toutes les écoles ne proposent pas les mêmes épreuves.
Pour moi, ces concours, c'est de la sélection bête et méchante. Je suis persuadée qu'ils loupent plein de futurs bons journalistes, et admettent des gens pas forcément très motivés.
gavroche
Messages : 116
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 23 juil. 2007, 23:01

bah

si vous voulez continuer à croire que les jurys sont assez betes pour sélectionner juste sur la capacité à engranger des données... ( si c'est le cas, ben c'est pas spécialement une bonne nouvelle sur leur sérieux ! )

le fait que des gens n'ayant pas bachoté ont été admis devraient pourtant vous mettre la puce à l'oreille...

Lirwa, j'ai eu une question d'actu (enfin actu, la guerre en irak ca commence a dater) sur sa couverture par les journalistes et ce que j'en pensais...
j'avais pas de fiche la dessus (j'ai fait aucune fiche ! ) m'en suis tirée je pense.

bien sur faut savoir de quoi on parle un minimum mais avoir une réflexion autonome, originale ( dans le sens que c'est la tienne de reflexion, pas celle que tu as apprise dans un bouquin ) je pense que ca fait la différence avec quelqu'un qui débitera de a à z les évènements mais n'aura aucun réflexion dessus...

je parle en général : surement y'a t'il des différences d'une école a une autre

mais moi j'aurais un seul conseil : réfléchissez au monde qui vous entoure et arretez d'apprendre tout par coeur. Ca c'était bon au lycée pour le bac... vous verrez, vous en saurez bien plus en agissant ainsi au final qu'en apprennant betement par coeur.
Melsilv

Message non lu par Melsilv » 24 juil. 2007, 09:40

Lirwa a écrit : Je pense que les concours sont par essence injustes. Avec un tel nombre de candidats, les écoles sont obligées de sélectionner, et cela se fait sur des critères qui sont loins d'être idéaux. Le preuve, c'est que toutes les écoles ne proposent pas les mêmes épreuves.
Pour moi, ces concours, c'est de la sélection bête et méchante. Je suis persuadée qu'ils loupent plein de futurs bons journalistes, et admettent des gens pas forcément très motivés.
Tout à fait d'accord avec toi :D
jibi
Messages : 38
Inscription : 03 juil. 2007, 14:07
Contact :

Message non lu par jibi » 24 juil. 2007, 10:51

Bon on arrive quand même ici à conseiller à qlq'un de ne pas trop lire le journal avant de passer les concours d'écoles de journalisme... intéressant.

Ok tout savoir par coeur ne sert pas à grand'chose, mais faut pas trop pousser quand même... Dans un concours, tous les points comptent, même les plus misérables, et gagner 4 ou 5 points sur l'actu, ça aide beaucoup, ça fait parfois la différence. Gavroche, même si ça fait "cool" de ne pas en avoir besoin, les gens qui ont eu 15 sur 20 à l'actu, sans le savoir, avaient de la marge à l'oral tu peux me croire.

Maintenant, l'effort n'est peut-être pas une valeur la mode en ce moment, on préfère se dire que c'est pour les "pas doués"... Très bien, mais le jour où le pauvre "pas doué" dépasse un très fort mais qui a pris l'habitude de ne pas trop en faire, je rigole.

Plus sérieusement, les connaissances, c'est important, même pour un journaliste qui a des moyens de documentation pour vérifier. Déjà, bizarement on a tjrs plus envie d'aller vérifier quand on connaît déjà pas mal de choses sur un sujet. Et puis surtout, pour faire les analyses en avance, il faut avoir les faits biens frais en tête...

Sentir l'actu, savoir anticiper pour trouver des sujets... cela passe par la connaissance pointue de l'actu et des journaux.
LBS
Messages : 3
Inscription : 23 mai 2006, 19:57
Contact :

Message non lu par LBS » 24 juil. 2007, 11:43

Toutes l'es écoles n'exigent pas le même niveau d'anglais. En outre, en bossant les annales, on repère vite les questions qui sont toujours posées aux concours.

Courage!
Louis XV
Messages : 56
Inscription : 23 juin 2007, 20:35
Contact :

Message non lu par Louis XV » 24 juil. 2007, 11:55

Je suis d'accord avec gavroche à 100%.
En revanche, l'effort est une valeur à la mode contrairement à ce qu'on peut voir quelques posts plus tôt. Travailler plus, pour remonter plus sur le classement... Evidement qu'il est préférable de travailler pour les concours. Mais ficher le Monde depuis le mois d'octobre !...
C'est un tout petit peu inquiétant tout de même ces têtes bien pleines. Pallier un manque de culture G en faisant des fiches pendant 6 mois, alors qu'on est journaliste pendant 40 ans que ta connaissance de l'actu doit remonter à 10 ans au moins. Je trouve risqué de se "doper" ainsi. Je ne crois pas que l'esprit des épreuves soit de vérifier l'intensité de ton bachotage.
C'est un peu comme se mettre sur la pointe des pieds pour pouvoir monter dans le Space Mountain... Après, une fois dans les écoles, attention à ne pas se casser la figure!
gavroche
Messages : 116
Inscription : 27 déc. 2005, 18:29
Contact :

Message non lu par gavroche » 24 juil. 2007, 15:05

jibi a écrit :Bon on arrive quand même ici à conseiller à qlq'un de ne pas trop lire le journal avant de passer les concours d'écoles de journalisme... intéressant.
Hum, personne n'a jamais dit cela... probleme de compréhension.
bien sur il faut lire ! c'est le systeme de fiches et de bachottage qui me dérange ! c'est tout le contraire d'une réflexion ce syteme. Certes vous apprennez par coeur, mais comprenez vous ce que vous apprennez ? etes vous capables d'expliquer certains évènements au Liban ? par vous même ! sans répéter ce qu'un tel aura dit dans tel article ?

Ok tout savoir par coeur ne sert pas à grand'chose, mais faut pas trop pousser quand même... Dans un concours, tous les points comptent, même les plus misérables, et gagner 4 ou 5 points sur l'actu, ça aide beaucoup, ça fait parfois la différence. Gavroche, même si ça fait "cool" de ne pas en avoir besoin, les gens qui ont eu 15 sur 20 à l'actu, sans le savoir, avaient de la marge à l'oral tu peux me croire.
Jamais dit que ca faisait cool...
Maintenant, l'effort n'est peut-être pas une valeur la mode en ce moment, on préfère se dire que c'est pour les "pas doués"... Très bien, mais le jour où le pauvre "pas doué" dépasse un très fort mais qui a pris l'habitude de ne pas trop en faire, je rigole.
Réfléchir par soi meme et ne pas apprendre betement par coeur, ca demande un effort bien supplémentaire...
redcess
Messages : 23
Inscription : 25 juin 2007, 11:23
Contact :

Message non lu par redcess » 24 juil. 2007, 16:38

On est d'accord en fait. Une fiche, c'est un outil qui permet de compiler des faits, des éléments historiques, des repères, et il ne s'agit certainement pas d'ingurgiter des données sans queue ni tête... C'et aussi le moment de se faire un bout de culture gé pour ceux qui comme moi ni n'ont ni cubé leur khâgne ni usé leurs fonds de culotte rue Saint-Guillaume: le coup d'État contre Mossadegh en 1953 ou la doctrine Monroe et l'Amérique latine, c'est autant de trucs que j'ignorais, que j'ai appris en faisant mes fiches, que je pense retenir encore quelques années, et qui manquaient à ma compréhension du monde. C'est pas parce qu'on bosse qu'on le fait bêtement =p
Aurélie86
Messages : 10
Inscription : 24 juin 2007, 23:09
Contact :

Message non lu par Aurélie86 » 24 juil. 2007, 17:45

Merci pour vos réponses... J'avais initialement posé ma question bête car je sais que certains consacrent leur année aux concours, et comme ça m'inquiétait un peu, je voulais avoir le témoignage de ceux qui ont réussi sans passer par ça...

Je suis bien d'accord sur un point : le bachotage bête et ridicule ne sert à rien. Vouloir devenir journaliste, c'est par essence s'intéresser à ce qui se passe autour de soi, être curieux de plein de choses différentes, suivre l'actualité, et y prendre plaisir. Ca ne doit pas devenir une contrainte, alors autant ne pas se forcer à ficher tout ça, au risque de s'en dégouter à jamais... ! Et de tout oublier bien rapidement... Et puis il y a le style, l'originalité, la pertinence, l'intelligence... que l'on a ou pas. Et enfin cette fameuse culture générale, qui elle aussi est là ou non, et qui ne s'acquiert pas sur commande.

Mais vu la difficulté des concours, autant s'y adapter et se donner tous les moyens de réussir... Faire un effort pour s'intéresser à des domaines qui a priori nous intéressent moins, tenter de combler ses lacunes dans quelques domaines précis, s'entraîner aux épreuves... On peut préparer les concours de manière intelligente.
Pour ma part, j'ai décidé de continuer toutes mes petites activités... Je vais aller en master d'info-com (même si c'est quelque peu frustrant, surtout à l'IFP...), continuer mon travail qui consiste à synthétiser l'actualité diffusée en radio et télé (c'est ce que l'on appelle un job étudiant utile !)... Je vais lire, tenter d'améliorer mon anglais, refaire un stage en presse écrite, essayer de rester motivée... et advienne que pourra !
hugogo

Message non lu par hugogo » 24 juil. 2007, 18:13

moi j arrete tout je ne suis pas fait pour le journalisme. adieu.
Répondre

Revenir à « Forum général »