accessibilité... financière des concours journalis. Et vous?

Discussions générales sur les écoles et les formations en journalisme et en communication (préparations écoles, choix d'une formation, hésitation entre plusieurs écoles, ...)
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 27 juil. 2006, 18:51

Je trouve ce débat sur catego intéressant et pour une fois on a pas l'impression de se faire taper dessus à chaque fois qu'on dit quelque chose.

Je connais un étudiant de la FACO, une école de journalisme lancée il y a deux ou trois ans et qui semble (déjà) morte aujourd'hui. L'école a débarqué de nulle part, sans pub, sans rien. Il ont fait une première promo et ont placé des stagiaires dans de très bons médias. Mon pote m'a expliqué que le directeur de l'école avait misé à fond sur les stages.

Dès lors, j'en viens à me demander si l'argent que l'on paie pour ces écoles ne permet pas de créer une sorte de "marketing" auprès des recruteurs et un meilleur encadrement au niveau des stages. Ce que j'ai compris, c'est que dans le public, pour les stages tu te débrouilles un peu, non ?

Je pense aussi que certaines idées ont changé. Dire que certains médias ne recrutaient que les gens de l'ESJ ou du CFJ, c'était vrai mais cela commence vraiment à changer.
kankan
Messages : 100
Inscription : 30 avr. 2006, 15:18
Contact :

Message non lu par kankan » 27 juil. 2006, 19:46

Juste une dernière mise en garde pour les futurs candidats: ne surtout pas acheter leurs fameuses annales, c'est vraiment bidon et moi je m'en veux de leur avoir fait confiance les yeux fermés postulant du sérieux de ces établissements. Au total, j'en ai eu pour 60 euros + une dizaine d'euros de frais d'envoi (parce qu'ils ne sont pas compris dans le tarif), soit largement de quoi se payer un concours pour une publique.
delphya
Messages : 132
Inscription : 09 sept. 2005, 02:17
Contact :

Message non lu par delphya » 27 juil. 2006, 23:48

kankan a écrit :
Petite nouveauté : je viens de voir que pour la modique somme de 600 euros, l’ESJ vient de mettre en place une « télé-préparation » à leur concours (http://www.esj-lille.fr/article.php3?id_article=328), certainement pour squiser les prépas privées. Dire qu’il y a peu ils indiquaient sur leur site qu’aucune préparation spécifique n’avait leur soutien !

Y a pas de petits bénéfices… Et si on multiplie cela par le nombre de candidats… Les sommes recueillies doivent être assez confortables.

Alors là, c'est le bouquet. Vive l'égalité des chances... Avec des épreuves préparées par les futurs correcteurs c'est sur il n'y aura pas de favoritisme. Dire qu'il y a peu les membres honorables de l'esj dénigraient les prépas privées... Les temps changent...

Au final, cela risque de les desservir. Une sélection, qui devient de plus en plus financière, ne leur donnera pas les "profils" variés qu'ils se targuent d'accueillir. En disant « au revoir » à la diversité, c’est le niveau même de l’école qui risque d’en pâtir. Cet appât du gain risque de réduire à néant la possibilité d’échanges enrichissants entre individus venus d’horizons divers et surtout l’accroître le sentiment de suffisance qu’ont déjà certains diplômés (quand un milieu fonctionne en vase clos, c’est le danger).
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 28 juil. 2006, 00:36

c'est quoi leurs annales ?
kankan
Messages : 100
Inscription : 30 avr. 2006, 15:18
Contact :

Message non lu par kankan » 28 juil. 2006, 07:55

MarcB a écrit :c'est quoi leurs annales ?
Un torchon! Non sérieusement, lorsque l'on navigue sur les sites de ces trois écoles, ils nous les proposent en rubrique concours. Alors, lorsque l'on ne fait pas de prépa privée, les passe pour la première fois et trouve l'intitulé de certaines épreuves assez flou, il est tentant de les demander. Au final, on se retrouve avec des photocopies des sujets des années précédentes, c'est-à-dire bien avancé... Au contraire, à Bordeaux, ça m'a bien aidé pour cerner leurs attentes puisqu'ils y joignaient des corrigés et les meilleures copies.
delphya
Messages : 132
Inscription : 09 sept. 2005, 02:17
Contact :

Message non lu par delphya » 28 juil. 2006, 19:10

kankan a écrit :
MarcB a écrit :c'est quoi leurs annales ?
Un torchon! Non sérieusement, lorsque l'on navigue sur les sites de ces trois écoles, ils nous les proposent en rubrique concours. Alors, lorsque l'on ne fait pas de prépa privée, les passe pour la première fois et trouve l'intitulé de certaines épreuves assez flou, il est tentant de les demander. Au final, on se retrouve avec des photocopies des sujets des années précédentes, c'est-à-dire bien avancé... Au contraire, à Bordeaux, ça m'a bien aidé pour cerner leurs attentes puisqu'ils y joignaient des corrigés et les meilleures copies.
Toujours la même logique... J'espère que le message passera et que les futurs candidats ne se feront pas avoir.
nelomette

Message non lu par nelomette » 30 juil. 2006, 08:34

delphya a écrit :
kankan a écrit : Un torchon! Non sérieusement, lorsque l'on navigue sur les sites de ces trois écoles, ils nous les proposent en rubrique concours. Alors, lorsque l'on ne fait pas de prépa privée, les passe pour la première fois et trouve l'intitulé de certaines épreuves assez flou, il est tentant de les demander. Au final, on se retrouve avec des photocopies des sujets des années précédentes, c'est-à-dire bien avancé... Au contraire, à Bordeaux, ça m'a bien aidé pour cerner leurs attentes puisqu'ils y joignaient des corrigés et les meilleures copies.
Toujours la même logique... J'espère que le message passera et que les futurs candidats ne se feront pas avoir.
Je ne me fais pas de souci, ils trouveront autre chose... L'esj semble d'ailleurs déjà bien avancé sur ce point...
MarcB
Messages : 169
Inscription : 10 oct. 2004, 04:10
Localisation : Paris 75002
Contact :

Message non lu par MarcB » 30 juil. 2006, 15:10

je n'ai jamais passé de tel concours mais pourquoi est-ce que les forums de catego servirait pas à ce genre de choses ? genre Peer2peer pour faire la nique à ces écoles et s'envoyer l'un l'autre les annales et autres documents. Quid ? Je nage en plein rêve ?
kankan
Messages : 100
Inscription : 30 avr. 2006, 15:18
Contact :

Message non lu par kankan » 30 juil. 2006, 21:25

Pour amener de l'eau au moulin, voici la fin d'un article paru dans le monde diplomatique de février 2003.





"Au fil des années 1980 et 1990, cet économisme a progressivement imprégné toutes les formations au journalisme. Mais c’est plus flagrant encore au CFJ, qui est allé plus loin et plus vite dans son ajustement au marché. Un virage libéral, que des circonstances historiques expliquent.

Traditionnellement, le Centre de formation et de perfectionnement des journalistes (CFPJ) (16) était gouverné paritairement, par une moitié de syndicalistes et une autre de patrons. Au printemps 1998, il y eut un dépôt de bilan, suivi d’une privatisation de fait : RMC, La Vie du rail, Bayard Presse, France 2, France 3, Le Nouvel Observateur, Hachette, etc., « sauvèrent » alors le CFPJ. Déjà, les employeurs contrôlaient largement la structure. Via la taxe d’apprentissage, qu’ils choisissaient de verser - ou non - à l’école. Via le recrutement dans leur équipe de nouveaux diplômés, surtout. Désormais, ils décideront directement, puisque TF1, Havas, l’agence Capa, Le Monde, Midi libre, France3 entrent au conseil d’administration et placent Pierre Lescure (alors PDG de Canal+) à sa tête.

Dans la trajectoire du Centre, cette faillite a permis une rupture : les gardiens du temple ont été limogés et les archives supprimées. Si bien que les traditions, et leurs dépositaires, ne sont plus là pour freiner l’ascension de l’argent-roi. Ce basculement se perçoit dans la pédagogie, avec un savoir-faire techniciste qui éclipse le savoir humaniste ; dans le lieu, avec une bibliothèque rayée des murs ; dans une hausse vertigineuse des frais d’inscription, multipliés par 2,3 en cinq ans. Et jusque dans le vocabulaire : le CFJ est devenu le Groupe CFPJ. A l’entrée, une affichette ne parle plus de l’école mais de « l’accès à l’entreprise ». Quant à la directrice, elle proclame : « La maison mère, qu’entre nous on appelle holding... », et nourrit des ambitions de magnat : « On étudie, en ce moment, comment se tourner à plein vers le management. » « La SA, on souhaite qu’elle devienne énorme. On veut en faire quelque chose de lourd, de fort, de numéro un. »

Comme dans un miroir grossissant, se découvre au CFJ un reflet des médias, de leurs réflexes, de leurs renoncements. A l’image de journaux cotés en Bourse ou fleurons de groupes industriels, cet établissement d’élite est ravalé par le libéralisme ambiant. Entre ses murs s’enseigne ce journalisme ordinaire, convenu et convenable, sans risque et sans révolte, dépourvu d’espérance mais rentable, qui écrase les rédactions de sa pesanteur.

« Mais c’est terrible ! se rebiffe un élève. Dans cette école, on ne s’épanouit pas du tout. » Le responsable de la première année réplique, amusé : « Mais heureusement ! Vous n’êtes pas là pour vous épanouir. Ce serait un très mauvais service à vous rendre que de vous épanouir. Parce qu’après, quand vous travaillerez dans les boîtes, il faudra bien vous résigner, après. » Que les jeunes entrent dans les rédactions déjà vaincus, c’est un louable progrès. Voilà qui leur épargne de futures désillusions et qui évite à leurs employeurs des conflits, des mutineries, des bouffées d’utopie. Les voilà prêts pour une éternité de publi-reportages, eux qui ont renoncé d’avance. Les voilà mûrs pour des « unes » sur le sexe en été, le salaire des cadres, le marché de l’immobilier, le palmarès des meilleurs lycées, le classement des grands vins français, eux qui, marchands de phrases cyniques, blasés avant leurs premiers pas, vivront du commerce des mots.
"

François Ruffin.
kankan
Messages : 100
Inscription : 30 avr. 2006, 15:18
Contact :

Message non lu par kankan » 30 juil. 2006, 21:28

MarcB a écrit :je n'ai jamais passé de tel concours mais pourquoi est-ce que les forums de catego servirait pas à ce genre de choses ? genre Peer2peer pour faire la nique à ces écoles et s'envoyer l'un l'autre les annales et autres documents. Quid ? Je nage en plein rêve ?
J'suis bien d'accord mais il y aura toujours le problème de la correction et puis, ils sont malins, souvent on ne peut repartir avec les sujets qui sont imprimés sur nos copies. Lorsqu'ils ne font que 2 ou 3 lignes c'est faisable mais pour les épreuves type cult g ou actu, avec une centaine de questions, des cartes à remplir... c'est impossible. Idem pour l'anglais (commentaire de dessin de presse, lecture d'un texte puis réponse à des questions en lien...).
letibelim
Messages : 245
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 31 juil. 2006, 09:01

Kankan, cela ressemble aux bonnes feuilles des petits soldats du journalisme du même François Ruffin. A lire. Ca prend deux heures, c'est excessif, mais il y a quelques bons passages.
kankan
Messages : 100
Inscription : 30 avr. 2006, 15:18
Contact :

Message non lu par kankan » 31 juil. 2006, 19:08

letibelim a écrit :Kankan, cela ressemble aux bonnes feuilles des petits soldats du journalisme du même François Ruffin. A lire. Ca prend deux heures, c'est excessif, mais il y a quelques bons passages.
je trouvais que cela constituait un bon résumé de ce bouquin pour ceux qui ne l'ont pas lu...
delphya
Messages : 132
Inscription : 09 sept. 2005, 02:17
Contact :

Message non lu par delphya » 02 août 2006, 13:29

Hum! pas très réjouissant tout ça...
garden.girl
Messages : 31
Inscription : 10 mai 2005, 23:08
Contact :

Message non lu par garden.girl » 03 août 2006, 23:36

Bonjour à tous,

Tout d'abord j'aimerais savoir où vous avez l'information sur la prépa "intégrée" de l'ESJ à 600 euros, je n'ai rien trouvé sur leur site... ça ma parait vraiment contradictoire avec leur politique de recrutement...

Ensuite je voudrais faire une petite mise au point sur le CFJ : depuis la parution des "petits soldats" et la reprise en main de l'école par le nouveau directeur Fabrice Jouhaud en 2005, le CFJ a beaucoup changé, et en bien. Je n'ai eu que des bons échos, des élèves - diplomés ou en cours de scolarité - mais surtout des rédactions elles-mêmes. A tel point que, admise à l'ESJ et au CFJ cette année... j'ai choisi le CFJ.

Troisième chose : je ne sais pas si ce concours commun entre les "big 3" permettra une vraie diversification, ce qui était au départ le but premier de ce rapprochement. Les noms des admissibles étaient partout les mêmes, à quelques variations près. Et des admis aussi !
mariehoel
Messages : 5
Inscription : 04 août 2006, 00:41
Contact :

Message non lu par mariehoel » 04 août 2006, 02:06

Hey,

J'ai eu une conversation avec Edwy Plenel au salon du livre de Metz (je conseille au passage son livre, procès). Le débat est bien vite parti vers l'élitisme journalistique. Là, il commence à sourire : " non vous savez je suis intervenant à un master professionnel « Métiers du journalisme »
à Montpellier, ouvert à tous". Là mon coeur s'envole : ouf enfin une issue sympatique à ma licence..
Emotion de type "ascenseur" par la suite : "vu la grand nombre de solicitations blabla, concours d'entrée blabla"...

Faisons les calculs, pour trouver un master l'an prochain : bordeaux, tours, strasbourg, et maintenant pour montpellier. Trajet + hotel + frais d'inscription... De plus il va falloir faire en sorte que ces examens soit en dehors de mes deux mois de stages en licence (quoi qu'il sera possible de s'arranger) mais surtout qu'il ne tombe pas pendant mes CM(Lille est tombé cette année en plein dans mes CM, toujours pas eu de rembourssement, joie!)

A quand un recrutement sur le mérite? Quand je pense que je me tue tous les congés, à faire des stages tandis que d'autres sont en vacances.

Blasée.
Répondre

Revenir à « Forum général »