accros à la clope....

Appels à témoins : vous recherchez un témoignage pour vos articles et interviews ? Lancez votre appel ici et trouvez la perle rare..
libele

acros à la clop

Message non lu par libele » 10 sept. 2004, 10:09

la "future journaliste" a bien raison...je pense comme elle.
j'ai 35 ans, je suis fumeuse et chomeuse (encore une !!).
Un jour, un homme d'un âge m'a dit ..."avec toutes ces réformes, le gouvernement pousse les gens à devenir des bandits !!".
A force de tout nous interdire et d'entretenir un climat oppressant dans un contexte actuel précaire, stressant, et fatigant, les plus intelligents (et les hauts placés et les pistonnés) trouveront toujours des astuces pour subvenir à leur besoin. Ce qui est plus triste pour certain, c'est devoir se débrouiller non plus pour une cigarette mais pour un bout de pain chaque jour !!
Bon courage à tous... :roll:
libele

acros à la clop

Message non lu par libele » 10 sept. 2004, 10:10

la "future journaliste" a bien raison...je pense comme elle.
j'ai 35 ans, je suis fumeuse et chomeuse (encore une !!).
Un jour, un homme d'un âge m'a dit ..."avec toutes ces réformes, le gouvernement pousse les gens à devenir des bandits !!".
A force de tout nous interdire et d'entretenir un climat oppressant dans un contexte actuel précaire, stressant, et fatigant, les plus intelligents (et les hauts placés et les pistonnés) trouveront toujours des astuces pour subvenir à leur besoin. Ce qui est plus triste pour certain, c'est devoir se débrouiller non plus pour une cigarette mais pour un bout de pain chaque jour !!
Bon courage à tous... :roll:
libele

acros à la clop

Message non lu par libele » 10 sept. 2004, 10:11

la "future journaliste" a bien raison...je pense comme elle.
j'ai 35 ans, je suis fumeuse et chomeuse (encore une !!).
Un jour, un homme d'un âge m'a dit ..."avec toutes ces réformes, le gouvernement pousse les gens à devenir des bandits !!".
A force de tout nous interdire et d'entretenir un climat oppressant dans un contexte actuel précaire, stressant, et fatigant, les plus intelligents (et les hauts placés et les pistonnés) trouveront toujours des astuces pour subvenir à leur besoin. Ce qui est plus triste pour certain, c'est devoir se débrouiller non plus pour une cigarette mais pour un bout de pain chaque jour !!
Bon courage à tous... :roll:
gwendeline

difficile!

Message non lu par gwendeline » 11 sept. 2004, 06:11

Salut,
Moi j'ai 24 ans, j'ai arrêté de fumer deux fois et je viens de reprendre pour la deuxième fois... Et oui, après quasi un an, le combat pour ne pas fumer était tout aussi difficile, j'ai donc craqué... Jusqu'à la prochaine fois! Comme c'est parti, dans 6 mois, je réarrêterai peut être à nouveau. J'ai l'impresion que toute ma vie je devrai lutter avec moi-même car, fumeuse ou non-fumeuse, c'est difficile et culpabilisant. Tout cela pour dire que c'est vraiment pas facile, quelque soit sa position (non-funeur, nouveau non-fumeur ou fumeur). Le tout, c'est de respecter chacun : fumer est un droit que l'on a mais choisir d'être non-fumeur en est un aussi. Ici en Belgique, le prix du paquet n'augmente pas autant qu'en France, mais tout de même! 4 euros, c'est énorme et c'est vrai que cela peut être une fameuse motivation pour arrêter. Personellement, ce fut en partie la raison pour moi d'arreter...
shuka3
Messages : 5
Inscription : 25 mars 2004, 16:06
Localisation : Nice
Contact :

Message non lu par shuka3 » 20 sept. 2004, 10:57

J'ai 26 ans, je fumes depuis l'âge de 13 ans entre un paquet et un paquet et demi par jour. Malgré de l'asthme, une insuffisance respiratoire évaluée à près de 40 %, et tous les risques qui suivent, je persistes. Depuis près de 2 mois, j'essayes en vain d'arrêter. Mon problème est que je ne parviens pas à bannir définitivement la cigarette de ma vie. Il y a de nombreuses occasions où cette dernière est synonyme de véritable plaisir (après un repas notamment, lors de soirées entre amis, pour décompresser, ... et j'en passe).
Quant aux hausses successives de prix, à chacun de mes passages obligés à Menton, j'ai pris le parti de faire un détour par le poste-frontière (le magasin est situé à 50 m de la frontière). Cela me prend un quart d'heure de mon temps et me permet de faire une économie de 15 euros par cartouche.
carotte
Messages : 45
Inscription : 17 sept. 2004, 21:16
Contact :

Message non lu par carotte » 25 sept. 2004, 09:21

J'adore ou plutot j'adorais fumer et j'ai arreté deux fois, la première volontairement dans les années 90, la seconde en 2001 après une rupture d'anevrysme (en réa, c'est interdit de fumer !)...J'ai toujours envie et mes copines les plus sympas me soufflent leur fumée au visage quand elles viennent me voir... :twisted:
carotte
Messages : 45
Inscription : 17 sept. 2004, 21:16
Contact :

Message non lu par carotte » 27 sept. 2004, 12:14

il y a des gens qui trouvent ça malpoli, moi au contraire, j'adooore !
B@d Request

@ méditer

Message non lu par B@d Request » 30 sept. 2004, 12:13

_ " le tact de l'audace, c'est de savoir jusqu'où on peut aller trop loin " ... disait Jean Cocteau ... ce qui est valable pour ç@ ... comme pour le reste !


@ +
dani l


Post-Scriptum: 400_Bad Request ...
Jérôm

je suis ton cobaye

Message non lu par Jérôm » 01 oct. 2004, 19:40

Malgré le prix du paquet de cinq euros, même souvent 6 ou 7 euros dans les bars...ou quelques fois dans les restaurants, je reste fidèle à cette foutue drogue...mais heureusement je commence à lire le bouquin de M. Allen Carr alors si tu souhaites comprendre un cas qui doit ressembler à bcp d'autres sur ce point...N'hésites point...je suis dispo pour te répondre...correspondre...où ce que tu jugeras utile...pour traiter mon cas..pas désespéré je suppose.
2/3 paquets par jour, la moitié de mon budget loisirs (l'esprit de la fête !!), surtout qu'en ce moment je lutte pour boucler les fins de mois !! Je pars plus en vacances à cause de cela...
Bonne soirée à tous...
magw

*

Message non lu par magw » 05 oct. 2004, 13:23

Bonjour,

Mon profil: 27 ans, grosse fumeuse depuis 7 ans, de 1 à 2 paquets par jours), j'ai essayé d'arrêter de cloper une bonne vingtaine de fois, de trois jours à deux mois en sevrage net. J'ai tenté les nicorettes et les cigarettes aux plante en pharmarcie avec dégoût, et sans aucun effet positif.

La hausse du tabac n'a rien changé à mon addiction, contrairement à des amis pour qui le prix élevé a été une motivation certaine pour stopper leur consommation. Je m'approvisionne à l'étranger essentiellement mais cela ne m'empêche pas d'acheter également mon paquet au tabac du coin.

Depuis quelques temps j'ai remarqué que le regard des gens envers les fumeurs se fait de plus en plus agressif. Pas plus tard que la semaine dernière deux personnes m'ont agressée verbalement: sur un passage piéton, une dame m'a littéralement crié dessus parceque qu'elle était génée par la fumée, et un homme d'un certain âge m'a lancé "allez, encore une autre! pff!!" alors que je fumais tranquilement à la terrasse d'un café dans le Marais. J'ai vraiment l'impression d'être une paria, et j'ai de plus en plus honte de fumer dans la rue. Cette honte ajoutée à la culpabilité chronique de fumer, j'ai décidé d'entrependre une démarche sérieuse et j'ai pris rendez-vous avec un tabacologue qui propose des scéances de groupe. Je ne suis pas motivée pour arrêter mais je me sens tellement mal d'être accro... Je vis le tabac comme un faiblesse terrible et culpabilise à chaque bouffée.


Mag
choucroute

lachez nous la grappe

Message non lu par choucroute » 13 oct. 2004, 17:54

a l'heure actuelle les grands discours moralisateurs fleurissent à tousles coins de rue concernant le tabac comme l'alcool.

Je suis une clopeuse depuis près de 10 ans (j'en ai 25 faites le compte) et je ne compte pas m'arreter.
La culpabilité ?? Aucune, en gros lachez moi la grappe.
C'est MA santé !! trop simple me direz vous, tu détruit celle des autres et tu construit le trou de la sécu.
Peut être mais que ces personnes se regardent un peu mieux le nombril avant de jeter la première pierre.
la notion du "tabac c'est mal" qui commence à devenir prégnante dans notre société m'hérisse le poil ! D'autant que pour moi ces discours simplistes et moralisateurs ou l'interlocuteur se sent dans son bon droit me fait toujours un peu penser (sans équivalent bien sûr) à ceux d'un certain mr BUSh qui en s'appuyant sur le bien e le mal défend des causes par des moyens qui me semblent plus que limites.

Bref laissez moi mon mégot et mon verre de bordeaux ....

Deuxièmement, en ce qui concerne l'achat des clopes, j'ai la chance d'habiter Bordeaux : donc l'espagne à 2h de route et nous faisons régulièrement des voitures pleines pour aller se fournir en clopes à la frontière.
Sinon, j'ai une deuxième chance d'être à la fac. Ce qui signifie, des étudaints de tous pays qui dès qu'ils vous voient la clope au bec vous porpose des clopes à bas prix. Et il y a un certain plaisir quand je sais que je ne cautionne pas par l'achat de mes clopes l'action d'un gouvernement. Je fume donc politique ....
Bref chèrs amis fumeurs, soyez étudiants ou frontaliers...
Malika

35 ans de tabac...

Message non lu par Malika » 13 oct. 2004, 23:28

J'ai commencé à fumer à 15 ans, j'en ai 50... Arrêté maintes fois, de quelques mois à un an. Avec toutes les techniques (plan de 5 jours, laser, acupuncture, chewing gum et autres nicorettes). Je suis parfois passée aux cigarillos, aux biddies : 1 ou 2 par jour au début, puis 5, 10, jusqu'à atteindre le paquet. J'ai fumé en cachette de mes parents, mes copains, mon fils (encore aujourd'hui).
Bref, je suis une fumeuse et je ne m'aime pas fumeuse. Pour des tas de raisons : la santé, l'odeur, la gêne occasionnée aux autres (ceux dont je ne me cache pas, j'entends). Je raconte mes difficultés aux jeunes qui m'entourent et qui me font confiance en espérant qu'ils ne commencent jamais (ça a marché pour mon fils).
Ceux qui veulent arrêter et qui ne sont pas accros psychologiquement peuvent tester les patches. C'est vraiment une formule top sur le plan physiologique car on n'a plus aucun manque si l'on prend la dose adaptée (avec l'aide d'un toubib, c'est plus sûr). Je ne désespère pas d'arrêter définitivement un jour où l'autre par ce moyen. J'y reviens régulièrement et je tiens à chaque fois un peu plus longtemps...
hymie

accro à la clope

Message non lu par hymie » 14 oct. 2004, 10:08

Depuis l'augmentation du prix des clopes, je me fournis en Allemagne: à Strasbourg, il suffit de faire trois petits kilomètres. Je n'achète plus de clopes au paquet mais par cartouches comme d'ailleurs presque tous les fumeurs frontaliers. J'ai aussi des copains qui me ramènent des cigarettes du Luxembourg encore moins chers et qui fournissent tout leur entourage.
Je ne connais plus de fumeurs qui achètent leurs clopes dans un débit de tabac français et non seulement on achète sa drogue à l'étranger mais on en profite pour acheter des tas d'autres trucs bien moins chers que dans notre Hexagone! [/b]
Invité

Message non lu par Invité » 14 oct. 2004, 11:05

J'ai fumé pendant 7 ans et arrêté depuis 5 sans me faire aider pour cette deuxième tentative.

Et oui, j'ai arrêté avant la mode du "c'est bon pour votre santé", sans embêter mon entourage pour qu'il en fasse de même. Pire, je supporte l'odeur de la cigarette dans les restos, bars. Exception faite pour celle du tabac froid dans mon studio salle à manger/salon/chambre à coucher... (normal quoi ;) )

Mon copain fume et commence à me retenter. Du coup, il fume dehors (sans lui avoir demander ;) ) pour ne pas "m'influencer" ... Je ne lui ai pas demandé d'arrêter, c'est plutôt à moi de tenir mes engagement, mais ça commence à être un peu dur...

Bref, tout ça pour dire que ce n'est pas parce qu'on a arrêté qu'on est sauvé. Être accro, c'est un peu toute sa vie, il faut être vigilant :oops:
c'est un peu comme les alcooliques anonymes, une clope et on peut facilement redevenir fumeur :(
Sous la fumée

La cigarette

Message non lu par Sous la fumée » 14 oct. 2004, 19:41

44 ans, fumeuse depuis 18 ans, je me suis rarement posée la question : Vais-je arrêter? Pourtant j'ai eu autour de moi beaucoup de gens malades directement ou pas à cause de cela, même des morts.
Je ne cherche pas à savoir si c'est pour lutter contre les stress, la timidité ou par simple habitude/dépendance. Depuis la hausse Rafarin(sale chien), j'ai commencé à me dire, je vais diminuer, alterner,et même arrêter. Ayant comme d'autres des combines économies, voyages à l'étranger (presque un choix des pays en fonction du prix du tabac) je plaisante, mais je viens à me poser des questions, depuis le début de l'année, j'ai fumé une seule cartouche vendue en France,(merci aussi les amis qui pensent à moi durant leurs vacances), comme quoi, ce n'est pas une mesure dissuasive mais bien de l'escroquerie légalisée.
Quand tu vois les lobbies(dixit maintenant la pub qu'ils veulent remettre pour le vin etc.) Quand tu dois supporter les regards des non fumeurs, alors que c'est toujours dans des lieux où tu peux le faire(en général);ce qui a même réveillé chez certains,le coté collabo (aller se plaindre, te dénoncer presque) je me dis que je devrais continuer dans cette dynamique de contournement. Surtout que j'allais arrêter dès que mes cartouches étrangères seraient terminées, mais il en arrive toujours d'autres. Alors maintenant c'est une question de santé avant tout, peut-être qu'à mon prochain voyage j'irai là où c'est encore plus cher.
Autre solution, les cures de désintox(j'y crois pas trop), tant que je ne serais pas convaincue, je vais toujours trouver la solution :idea: pour continuer et en plus, côté rebelle en payant moins !
Alors je ne vois pas qui j'emmerde à part moi, pour qu'on me fasse régulièrement la morale, je suis de celle qui sort fumer chez les non fumeurs quand même ! J'engraisse les yankees et les autres, c'est vrai, le jours où je vais retourner chez le buraliste d'à côté(souvent très con, pas sympa, méchant, raciste, etc.)je vais peut-être enfin me décider à changer...
Répondre

Revenir à « Appels à témoignages »