ESJ PARIS

Forum à propos de l'ESJ Paris
mai na

ESJ PARIS

Message non lu par mai na » 02 févr. 2015, 16:31

Bonjour,

Je viens d'être admise à ESJ PARIS, néanmoins c'est avec beaucoup de tristesse que j'observe que peu de monde la recommande... pourquoi ?

Je suis vraiment indécise j'étais si heureuse de l'avoir réussi
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Lextraterrestre » 03 févr. 2015, 01:20

Bonjour mai na,
Vous allez déchaîner une pluie de critiques sur cette école de la rue de Tolbiac, établissement privé dirigé par Guillaume Jobin, un homme qui a beaucoup investi pour la réussite de son entreprise. C'est récurrent. Et sans doute l'écho d'une époque révolue. Journaliste indépendant, j'y donne un cours d'expression écrite avec le souci d'essayer de faire comprendre aux jeunes gens que vous êtes, souvent pleins d'allant, ce qu'est l'écriture journalistique, sa fonction, son but, ses secrets, même, et bien sûr le plaisir de la maîtriser. J'ose croire que vous y trouverez votre voie : elle dépend avant tout de votre investissement, de votre travail, de votre volonté.

Vous avez réussi les tests d'entrée. Ils ne sont sans doute pas aussi sélectifs que dans d'autres écoles, mais les jurys qui vous ont auditionnée ne cherchent pas non plus à débusquer le futur Pulitzer : ils s'assurent simplement que vous savez aligner quelques idées et que vous montrez une réelle motivation. C'est sur vous seule que reposera votre réussite.

On vous dira peut-être pis que pendre sur tel ou tel "prof", sur le matériel (pourtant renouvelé), sur les salles, sur l'investissement que vous ou vos parents aurez dû consentir... On en dit à peu près autant sur les autres écoles, et ces critiques émanent souvent d'anciens étudiants qui n'ont peut-être pas toujours fourni l'effort qu'aucune école n'accomplira à leur place. Je peux vous dire que de l'assistante au directeur, tous veulent votre réussite.

Ne prêtez pas plus d'attention à ces critiques qu'elles n'en méritent. Ce qui comptera, c'est votre travail. Vous aurez face à vous des journalistes plus ou moins pédagogues peut-être, à commencer par moi, mais qui tous ont la passion de leur métier et le désir de vous l'apprendre. Ils et elles attendent de vous votre écoute et votre capacité à "tomber de la copie", à appliquer leurs directives, seul moyen de progresser. À travailler vraiment.

Je répète souvent que le français sera votre outil comme un artisan apprend à maîtriser les siens. Je ne vous réapprendrai pas, mes collègues pas davantage, l'orthographe, la syntaxe, malgré les heures que je consacre à des rappels qui ne devraient pas exister. Venez avec un bagage solide, et nous vous apprendrons à voyager loin.

L'ESJ a ses atouts et ses défauts. Mais tout dépend de vous. Aucune école de journalisme ne transforme un dilettante en vrai journaliste. Aucune école de journalisme ne sert de cycle de rattrapage.

Venez sans a priori, n'écoutez pas les oiseaux de mauvais augure, mais attendez-vous à devoir faire vos preuves. Sachez que nous aimerions, nous aussi, ne pas être déçus par nos étudiants !

À bientôt peut-être, et soyez fière de vouloir réussir.
Marko800
Messages : 12
Inscription : 27 juin 2005, 13:04
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Marko800 » 04 févr. 2015, 16:35

Bien sûr, on pourra dire ceci ou cela sur cette école, en bien ou en mal. On pourra évoquer par exemple les frais de scolarité exorbitants qu'elle réclame pour ensuite (cela s'est vu sur ce forum) demander à des enseignants de contribuer GRACIEUSEMENT à éclairer ses étudiants sur le métier de secrétaire de rédaction ! Je n'invente rien, le message doit pouvoir se retrouver ici-même.
Solliciter l'intervention gracieuse d'un SR professionnel pour appuyer un cours de DECOUVERTE de cette branche du journalisme, à 6000 euros l'année, comment appeler ça ? Euh : du foutage de gueule, non ? De l'art de se tirer deux balles dans le pied d'un seul et même mouvement : la première en demandant le concours gracieux d'un SR, la deuxième en arguant qu'il s'agit d'un cours de découverte du métier de SR. Autrement dit, les étudiants de cette fantastique école n'auront droit qu'à un survol d'un métier essentiel. Bon courage, chère Mai Na. Vous avez réussi un concours pas trop difficile pour mieux vous faire tondre par la suite. Tout s'explique !
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Lextraterrestre » 04 févr. 2015, 22:44

Voilà, c'est le genre de réaction habituelle, récurrente et imbécile que j'attendais, je l'avais même annoncée. L'infortuné Marko ne sait pas, mais en journaliste (?) doué il affirme, pourquoi j'invite, de temps en temps, à titre gracieux, tel ou tel professionnel du métier à venir parler devant des étudiants de 1re année totalement ignorants des facettes de nos professions.

Il ne sait pas que l'ESJ n'est pour rien dans ces participations amicales, j'invite à ma discrétion des collègues, des amis, parfois des gens que j'ai envie de connaître pour les entendre parler métier. Ils et elles viennent avec plaisir. Car ils et elles ont envie de transmettre. Ils et elles n'ont besoin d'aucune pige, et la refuseraient si l'école le proposait. Quelques dizaines d'euros pour deux heures de pure rencontre ? Pour mes étudiants, triple avantage : 1/ les voilà plongés dans la réalité de leurs futurs métiers, 2/ ils écoutent avec intérêt un spécialiste qui renouvelle leur attention (c'est de la pédagogie basique), 3/ ils savent que, huit jours plus tard, ils/elles devront me livrer une copie notée, application du cours : interview, papier de synthèse, enquête enrichie par ce témoignage.

Qui invité-je ? Une SR, une chef de rubrique de PQR (venue spécialement de province en plus, à ses frais, parce qu'ancienne de l'ESJ trop heureuse de retrouver son école !), un confrère spécialisé en sciences, un spécialiste de la presse et tout dernièrement l'ancienne RC d'aufeminin.com, spécialiste du basculement du papier vers le numérique... Bientôt, une journaliste de Libé. Elle en ferait une tête si je lui disais "Euh, tu veux être payée pour venir ?"

Autant d'ouvertures, de bouffées d'oxygène, d'initiation à des points de vue, des situations que lesdits étudiants n'auraient guère l'occasion de vivre au cours de leur scolarité.

De son côté, le directeur des études, à son tour, invite des personnalités des médias, emmène ses groupes dans des manifestations culturelles, les fait participer à des plateaux d'émission... Et tout ça, croyez-le, sans rétribuer les personnalités, sans payer les producteurs des émissions ! C'est une honte...

Alors, oui, pour ce prix de scolarité exorbitant (mais pourtant fort comparable à celui de toutes les écoles privées du genre...), nous nous décarcassons pour en donner davantage à nos futurs jeunes confrères/sœurs.

Tout ça, au final, pour qu'un ignorant fasse croire qu'une heure donnée avec cœur par un SR venu parler de son métier se confond avec une formation de SR au rabais : c'est tout simplement ridicule.

Mais qu'à cela ne tienne, cette ineptie se relaie sur ce forum, se répétera, reviendra, se déversera, histoire de montrer qu'il n'y a rien de plus obtus qu'un journaliste en boucle qui écrit sans savoir.

En attendant, je continuerai à inviter, de mon propre chef, ces exploités de l'enthousiasme qui s'en viennent à l'ESJ bénévolement se faire plaisir à parler de leur métier. C'est fou, j'ai l'embarras du choix. Idée : je vais les faire payer. Merci, Marko, je vois maintenant comment gérer ma liste d'attente de volontaires bénévoles.
Marko800
Messages : 12
Inscription : 27 juin 2005, 13:04
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Marko800 » 05 févr. 2015, 17:44

Comment noyer le poisson sans répondre sur le fond : un cours de découverte du SR pour 6000 euros l'an, c'est tout ce que l'ESJ Paris (dont la réputation n'est évidemment pas, ne peut pas, ne sera jamais, usurpée) a à proposer ? Ben ça pisse pas loin, L'Extraterrestre. Mais peut-être s'agit-il d'un standard sur Mars ou Jupiter... Heureux de n'avoir jamais mis les pieds dans ce piège à cons.
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Lextraterrestre » 05 févr. 2015, 22:25

Parce qu'en plus, Marko, vous parlez de quelque chose que vous ne connaissez pas ? Où vous n'avez jamais mis les pieds ? Vous parlez par ouï-dire ?

Et grossièrement ?

Alors vite, sachez que l'ESJ Paris ne forme pas des SR, mais des rédacteurs, presse écrite, télé, radio. 6 000 euros pour un cours de découverte du secrétariat de rédaction ? Pourquoi répéter des âneries ? Il existe ailleurs des formations pour les journalistes qui se destinent au secrétariat de rédaction. Auparavant, il faut apprendre son métier de journaliste rédacteur. Si bien que l'exposé gracieux d'un SR en 1re année n'a qu'un but : donner l'occasion à des jeunes gens qui ne connaissent rien aux métiers de la presse de découvrir cette spécialité. Rassurez-vous, ça ne remplace pas une formation qui n'entre pas dans le cursus. Les autres écoles de journalisme, à ma connaissance, ne dispensent pas non plus de formation de SR, surtout en 1re année.

Mais bien sûr, mieux vaut recourir aux insultes quand on ne sait pas. On paraît ainsi un peu moins idiot, sans doute.

Cela dit, restons-en là, apparemment notre jeune inquiète ne se sent pas concernée :)
Marko800
Messages : 12
Inscription : 27 juin 2005, 13:04
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Marko800 » 05 févr. 2015, 23:17

L'extraterrestre s'enfonce un peu plus à chaque message. Pathétique. Moi, imbécile, lui escroc. Une école de journalisme digne de ce nom forme à la rédaction, à la TV, au métier d'agencier, de journaliste radio, ET, accessoirement, au métier de SR, en bref : à tous les sports en vigueur dans le métier. Premier point.
Deux : je me flatte en effet de ne pas avoir mis les pieds dans ce piège à cons. Les quelques journalistes croisés issus de l'ESJ Paris savaient à peine écrire, ne comprenaient rien au rapport titre/photo, quand ils étaient capables de titrer. J'ai eu la faiblesse de penser qu'à l'époque où j'ai eu à choisir une école, mieux valait cibler celles reconnues par les professionnels de la profession. Où j'ai appris pas mal de choses en SR : maquette, titraille, la totale. Mais pour vous, SR est un métier subalterne, en voie de disparition, qui ne mérite au mieux qu'un cours d'initiation de 2 heures sur deux ans de scolarité. Pourquoi ça n'entrerait pas dans le cursus ? C'est entré dans le mien.
Vous êtes bien un escroc, qui profite du miroir aux alouettes du journalisme pour continuer à faire du pognon. Les gens du métier ne s'y trompent d'ailleurs pas. Mais je vous comprends : on ne mord pas la main qui vous nourrit.
Bref, avis aux jeunes tentés par l'aventure : sortez-vous les doigts du cul, bossez un concours vers une école reconnue, ou bien tentez un IUT, qui vaudra cent fois mieux que cette impasse. L'ESJ Paris, c'est la garantie de vous voir fermer toutes les portes.
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Lextraterrestre » 05 févr. 2015, 23:36

Bon, on arrête là, l'insulteur à la petite semaine, amateur de petites polémiques qui tournent en boucle, débiteur des mêmes crachouillis à base de cul, de con, d'escroc, etc. Je ne suis ni permanent à l'ESJ ni dirigeant, je donne des cours du mieux que je le peux à de très jeunes gens qui sortent du lycée. Et je n'ai jamais parlé de "cours" de "deux heures" au métier de SR. Inventez, il en restera toujours quelque chose ! Vous êtes complètement hors sujet, ennuyeux pour un brillant polémiste.

Je suis RC, directeur de rédaction, auteur, traducteur, correcteur d'édition et j'assure le SR de toutes mes productions. Je méprise donc sans doute cette spécialité journalistique ! Bizarrement, je rencontre des anciens de l'ESJ qui ont parfaitement réussi et qui viennent même parler de leur parcours aux débutants. Que des diplômés ESJ se révèlent piètres pros, je ne doute pas que ça existe. Je crois même qu'ils en sort de toutes les écoles.

Stop, donc, je vous laisse le dernier mot, le dernier cul, le dernier con et encore quelques autres appris à l'école que vous ne manquerez pas d'aligner. Et je retourne à mes travaux.
kenzo133
Messages : 33
Inscription : 14 mars 2014, 11:48
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par kenzo133 » 06 févr. 2015, 11:11

Bon, j'interviens de l'extérieur au vu de vos échanges. Je précise que je ne connais pas non plus l'ESJ, mais que je sais combien les écoles très reconnues sont sélectives.
Je pense Marko qu'il est inutile de te montrer grossier, ça dessert ton propos plus qu'autre chose, même si je comprend ton énervement.
Pour ce qui est du métier de SR, c'est le mien à mi-temps et l'autre je suis journaliste, donc je respecte les deux. SR ce n'est pas du sous-journalisme, car personne mieux qu'un SR n'est capable de mettre en valeur un article. Donc effectivement, ce serait bien qu'une école l'intègre totalement au cursus, plutôt que de laisser penser, comme souvent : tu ne peux pas trouver de boulot comme journaliste, essaye SR !
Ensuite, eh bien je vais raisonner en tant que parent, parce qu'un jour, il faudra que je paye une école pour mon enfant. L'école coûte 6 000 euros et peut-être que pour les parents de Mai Na, c'est un gros sacrifice. Donc avoir l'argument : nous faisons de notre mieux pour vous enseigner quelque chose, mais c'est à vous de vous débrouiller pour y arriver, c'est vous qui faites la différence, je trouve ça léger. Si on compare avec les études de cinéma, d'un côté, il y a la FEMIS, gratuite, de l'autre , EICAR, ESRA, privées (8 000 euros) et quelques autres, et au final, les élèves de l'EICAR et l'ESRA s'en sortent plutôt bien, parce que ces écoles pensent vraiment qu'elle ont une obligation non de résultats, c'est impossible, mais de moyens, ça s'est sûr. Or, ce n'est pas l'impression que vous donnez l'Extraterrestre, avec la meilleure volonté du monde.
Avatar de l’utilisateur
Gregmanset
Administrateurs
Messages : 318
Inscription : 17 sept. 2002, 18:07
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Gregmanset » 06 févr. 2015, 11:15

En tant que modérateur je rejoins Kenzo sur la forme et pas sur le fond du sujet, l'agressivité et la vulgarité n'apportent rien aux arguments... et plusieurs personnes se sont plaintes du ton utilisé dans vos propos Marko. Que vous ne soyez pas un partisan de l'ESJ, que vous soyez en désaccord, aucun souci. Par contre ne prenez pas ce forum comme défouloir. Merci par avance.
JuYa

Re: ESJ PARIS

Message non lu par JuYa » 06 févr. 2015, 14:39

Bonjour,

Je vais essayer d'apporter un avis un peu plus utile que les guerres habituelles entre anciens ou actuels des différentes écoles, qui défendent leur paroisse sans vraiment répondre aux questions de départ.

J'ai fait l'ESJ Paris, j'en suis sortie l'année dernière. J'ai été plutôt satisfaite de ma formation, même si je regrette le manque d'intégration des diplômés dans les rédactions en fin de cursus. Certes, il y a des stages obligatoires, mais on ne participe pas à des concours pour obtenir des CDD dans les grands médias, comme le font les étudiants des écoles reconnues. C'est à mon sens le reproche principal qu'on peut faire à cette école.

Concernant le prix, c'est effectivement cher (6000 €) mais comparable aux autres écoles privées, y compris reconnues (5000 € pour le CFJ par exemple). Cela reste une somme importante pour une scolarité.

Concernant le matériel, j'ai l'impression d'avoir travaillé dans de bonnes conditions (deux studios TV, dont un avec régie complète sur laquelle on a pu s'entraîner, studios radios tout neufs, 3 logiciels de montage différents qu'on apprend à utiliser, des caméras et des nagra qu'on peut emprunter en-dehors des cours...). Ceci dit, je ne connais pas les autres écoles donc ne peux pas comparer.

Enfin, sur le fond, j'ai trouvé l'enseignement complet, avec beaucoup de pratique (TV, radio, presse et web) mais aussi des cours magistraux importants (droit, histoire de la presse, géopolitique, sociologie, droit de la presse...).
Ce que j'ai trouvé intéressant, ce sont les cours spécialisés en dernière année : par exemple des cours de journalisme d'investigation ou de web-documentaire. Autour de moi, je ne connais aucun étudiant en journalisme qui a eu des cours de web-documentaire...
Mon reproche sur le fond : il y a des cours d'anglais, mais cela mériterait plus d'importance, voire qu'ils proposent d'autres langues.



En résumé,
=> Positif : équipement et matériel, diversité des cours.
=> Négatif : manque d'intégration en entreprise, pas assez d'importance aux langues.
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Lextraterrestre » 06 févr. 2015, 23:39

@Kenzo
Vous m'avez mal compris, autrement dit je me suis mal exprimé. Quand j'insiste sur l'effort à fournir, je pourrais le dire d'étudiants en ingénierie, en médecine, à des apprentis, à des élèves avocats. L'enseignement à l'ESJ est soutenu et nous ne ménageons pas notre peine pour apprendre ce métier difficile, au départ à de tout jeunes gens parmi lesquels certains ont du mal à composer deux phrases compréhensibles sans fautes d'orthographe.

Il ne suffit pas d'assister aux cours et de rendre ce qu'ils nomment encore des "devoirs". Il leur faut lire, la presse, les livres, se cultiver, s'entraîner, voir des expositions, prendre des initiatives. Bosser.

C'est à ce prix que leur scolarité sera efficace. Et si, au passage, je les aurai convaincus que le SR n'est pas une voie de garage, qu'au contraire il/elle fut, et reste parfois, le "patron" des rédacteurs, je n'aurais pas perdu mon temps.
Marko800
Messages : 12
Inscription : 27 juin 2005, 13:04
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Marko800 » 08 févr. 2015, 12:23

Une petite dernière, à l'attention du grand Mamamouchi Lextraterrestre (le mal nommé, il est tout à fait à sa place dans le système) et de Gregmanset, modérateur occasionnel chaste sauf lorsqu'il est question de sodomiser les diptères (voyez, je me surveille !) quant au fait de savoir si nœud prend un "s" dans l'expression "des têtes de nœud": les cul, con, bite et couilles figurent tous dans le dictionnaire (Littré et autres), mais je conçois qu'il faille éviter de froisser la sensibilité des fils et filles de bonne famille qui lisent sur ce forum ce qui intéresse l'ESJ. Mais moi y en a pas fils de bonne famille, moi y en a utiliser les ressources les plus fleuries de la langue française ! Lisez Rabelais...
Tout ça pour dire que l'ESJ Paris sélectionne ses membres non pas au vu d'un potentiel, mais par le pognon. Vous signez là, en bas, et hop : vous êtes admis ! Magique !
j.felkowski
Messages : 6
Inscription : 09 févr. 2015, 16:14
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par j.felkowski » 09 févr. 2015, 16:23

Bonjour Mai Na et bonjour à tous,

Pourquoi ne suis-je pas étonné d'assister à un énième déballage alimenté sous pseudo en ouvrant une page dédiée à mon ancienne école... Comme un air de déjà vu. Quelques souvenirs remontent à la surface...

Mais là n'est pas l'important !

Mai Na, n'attendez pas d'une école qu'elle décide quel type de journaliste vous serez. C'est à vous de vous engager sur cette voie, de vous cultiver (même si la profession nous résume de plus en plus à des fonctions et des outils...), de travailler et d'oser proposer des concepts différents et originaux.

Si vous avez décidé d'investir 6000 euros (multipliés par le nombre d'années de votre cursus) dans cette école, c'est votre droit le plus absolu.

En cas de besoin, n'hésitez pas.

Jérémy
Lextraterrestre
Messages : 94
Inscription : 05 nov. 2008, 16:18
Contact :

Re: ESJ PARIS

Message non lu par Lextraterrestre » 10 févr. 2015, 09:18

@ Jérémy, ancien de l'ESJ. Ça fait du bien d'être compris.
@ Marko. Rabelais avait, lui, du talent.
@ Mai Na. On ne vous entend pas. Dommage.
Répondre

Revenir vers « ESJ Paris »