Pigiste et carte de presse ?

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Lyloo

Pigiste et carte de presse ?

Message non lu par Lyloo » 24 juin 2005, 21:05

Voilà, il est fort possible que le sujet ait été abordé, mais j'avoue que je n'ai pas eu le temps de relire et de faire une recherche pour trouver une réponse à ma question qui, somme toute, urge.

Je suis actuellement correspondante locale de presse (le fameux "en attendant mieux") pour un quotidien local pour lequel je gère la vie d'une ville de 16 000 habitants. Bref, c'est du détail, mais j'explose assez souvent le plafond d'honoraires requis pour ce travail (sans contrat, sans feuille de paye).
Histoire de gagner un peu mieux ma croûte, je cherche donc des collaborations ici et là, et j'ai trouvé une petite boîte sympathique qui édite un trimestriel gratuit (agenda des spectacles et sorties) pour lequel j'ai déjà collaboré. Cette collaboration a été rémunérée sous la forme d'un CDD d'un mois, et le surplus passé en notes de frais. Comme je leur ai plu, ils font de nouveau appel à mes services, et se pose la question de savoir comment me rémunérer. Cela ne les dérange pas de me refaire un CDD à chaque fois, mais il me semblait plus simple de leur proposer de me payer en piges (moins de paperasse et de contrats surtout). Seulement, d'après eux, il faudrait que je sois titulaire de la carte de presse pour que, au niveau comptabilité, ils puissent inscrire une ligne "salaire des pigistes" (pour avoir cette ligne, ils ont besoin d'un numéro de carte)

Voilà donc ma question : peut-on piger sans carte de presse ? Si oui, comment faire ? Si non, quel est le meilleur mode de rémunération que je peux leur proposer pour mon travail ? Sachant que niveau honoraires, je suis déjà au plafond avec la correspondance. De plus, mon chef d'agence m'a dit que si j'avais la carte de presse, je ne pourrai plus être correspondante, le statut de journaliste professionnel étant incompatible avec celui de CLP...

Merci de votre aide ! :)
zoom
Messages : 350
Inscription : 03 mai 2004, 09:41
Localisation : Montpellier
Contact :

Message non lu par zoom » 25 juin 2005, 10:07

On peut piger sans carte de presse... Tout travail journalistique doit etre remunere en salaire, carte de presse ou pas carte de presse.
Je crois juste que la carte de presse permet a l'employeur de beneficier de quelques abattements sur les petits salaires, a verifier aupres du comptable.
La pige est d'ailleurs une sorte de CDD, en plus informel: pas toujours de contrat ecrit (mais essaie toujours d'avoir un bon de commande precis ... des fois camarche), le bulletin de salaire fait foi.

Quant a l'incompatibilite de la CP avec le statut de correspondant, c'est bien la preuve que la PQR ne veut surtout pas considerer ses correspondants comme des journalistes, mais prefere garder sous le coude un vivier d'esclaves prets a tout pour publier quelques lignes.
Si tu envisages serieusement de devenir journaliste professionnel, a un moment ou un autre, il te faudra laisser tomber cette petite arnaque de la correspondance !
Lyloo

Message non lu par Lyloo » 25 juin 2005, 17:36

zoom a écrit :On peut piger sans carte de presse... Tout travail journalistique doit etre remunere en salaire, carte de presse ou pas carte de presse.
Quelle différence alors pour la boîte qui veut m'employer ? Ils me font quoi comme contrat ?
Sachant que ces piges ne seront pas régulières (c'est un trimestriel, et ils n'ont pas forcément besoin de moi à tous les numéros...)
Je crois juste que la carte de presse permet a l'employeur de beneficier de quelques abattements sur les petits salaires, a verifier aupres du comptable.
La pige est d'ailleurs une sorte de CDD, en plus informel: pas toujours de contrat ecrit (mais essaie toujours d'avoir un bon de commande precis ... des fois camarche), le bulletin de salaire fait foi.

Quant a l'incompatibilite de la CP avec le statut de correspondant, c'est bien la preuve que la PQR ne veut surtout pas considerer ses correspondants comme des journalistes, mais prefere garder sous le coude un vivier d'esclaves prets a tout pour publier quelques lignes.
Si tu envisages serieusement de devenir journaliste professionnel, a un moment ou un autre, il te faudra laisser tomber cette petite arnaque de la correspondance !

Je le sais bien, mais je débute tout juste (j'ai fini mes études fin octobre 2004, et je suis correspondante depuis ce qui me permet d'avoir un revenu plus ou moins régulier, même s'il es tmodique, tout en cherchant d'autres pistes)[/quote]
Lyloo

Message non lu par Lyloo » 25 juin 2005, 17:38

lafactory.com a écrit :
Non, faute de contrat le pigiste est en cdi au bout de trois mois de piges consécutives, cela pose d'ailleurs des problèmes dans certaines assedic qui refuseront d'indemniser à cause de la mention "cdd" qui est erronée.
Donc en gros, s'il y a signature d'un accord de pige, le pigiste est considéré comme étant en CDD ?
Lyloo

Message non lu par Lyloo » 25 juin 2005, 19:39

Pour cette collaboration, il est clair depuis le début qu'ils n'auront besoin de moi qu'exceptionnellement et en fonction de l'activité. Ils ont déjà une publication qui sort tous les toris-quatre mois, plus un guide annuel, donc ils ne peuvent fournir du travail régulièrement...

Ca ne me dérange pas outre mesure, je voudrais juste savoir quel est pour eux comme pour moi le meilleur moyen d eme payer.

Même si, je le répète encore, ca ne les dérange pas de me faire un CDD à chaque fois, c'est juste leur compatble qui gueule, et je me dis qu'il doit bien exister dans le métier une solution mieux pour tout le monde... Mais selon eux (et surtout le comptable) pas moyen de me payer en piges sans carte de presse (ils ont besoin d'un numéro de carte pour la compta, je suppose que c'est pour l'abattement)
Lyloo

Message non lu par Lyloo » 26 juin 2005, 11:53

lafactory.com a écrit : le comptable se trompe (hypothèse optimiste). tu as droit à un bulletin de salaire sans carte de presse, heureusement car il faut justement en avoir pour demander sa carte (vu les abus la commission a assoupli sa position pour la première demande ceci dit) en effet il n'y aura pas d'abattement mais cela n'enpêche pas de payer en salaire.
Donc je peux demander à être payée en piges, avec feuille de salaire etc.
Pour l'employeur, la seule différence sera qu'il n'aura pas d'abattement sur mes charges ? Donc en gros, comme s'il me payait en CDD mais sans contrat et sans els contraintes de ce contrat ?

Déolsée si j'essaye de bien mettre les choses au clair, mais c'est difficile d'expliquer à l'employeur si on ne maîtrise pas soi même le truc, surtout quand en face, l'employeur est habitué à payer ses collaborateurs en honoraires, sur factures ou en droit d'auteurs (à chaque fois à leur demande)

De plus, me faire payer en piges me permettra-t-il de rester correspondante ?
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »