Mercredi, 16 Avril 2014

Vous êtes ici : Communiqués >> Annuaire des communiqués >> Histoire >> Sur les routes de la guerre
 

Sur les routes de la guerre

Envoyer Imprimer PDF
LIVRE

"MA DERNIÈRE VIE" (Sur les routes de la guerre)

Frédérique LEON GUITTAT

(Préface des filles du général Thuaire)





Les commémorations du 60e anniversaire de la Libération, en juin 2004, éveillèrent en moi une foudroyante nostalgie. Je le constatais douloureusement : j’avais presque oublié que mon père avait fait partie de ces soldats souriants, acclamés, embrassés au bord des routes de France, et qu’il avait été, comme eux, jeune et radieux, au volant de sa jeep.



Quelles routes avait-il parcourues pour en arriver là ? Je l’ignorais. Je n’avais que des réminiscences de ses rares récits, de pudiques évocations qui m’avaient laissé entrevoir des chemins moins réjouissants que ceux des dix-sept jours de liesse du mois d'août 44... Quelques papiers fanés réunis depuis 1980 dans une boîte, une très petite boîte : les “souvenirs de guerre” de mon père.





Il en va de la vie des hommes comme des architectures. Si élégantes et riches qu’elles aient pu être, il n’en reste bientôt que des vestiges.





Aurait pourtant le cœur bien sec, celui qui n’y verrait que des ruines.

La patience, la passion d’un archéologue peuvent faire renaître le riche éclat du passé. Il découvrira ici une allée à peine recouverte de sable, là une énigmatique stèle, et plus loin - ou plus profond - les pièces d’une riche mosaïque qu’il assemblera avec ferveur.

Bientôt, s’il prête son âme, il entendra des promesses, des murmures, des prières, puis des clameurs et des chants. Les yeux clos, il verra s’avancer vers lui des êtres lumineux, des foules délivrées et puis, venues de l’horizon, des armées tout entières.



Après mille recherches, j’allais reconstituer le parcours chevaleresque de mon père. Un chemin singulier de chauffeur d’officier, (colonel Thuaire) pour lui qui n’était qu’un simple jeune homme de la banlieue parisienne, un chemin lumineux dont les étapes figurent à peine dans les livres d'histoire: les prisons de l'Espagne franquiste, l'Afrique du Nord, la libération de Rome et de Sienne, le débarquement en Provence, les Campagnes des Vosges et d'Alsace, l'entrée en Allemagne, l'occupation de l'Autriche.



Recherches au Service Historique de l’Armée de Terre, rencontres émouvantes avec d'anciens camarades, journal de guerre confié par un ami, accueil bienveillant de descendants d'officiers et entretiens passionnants, échanges d’informations sur Internet, courriers en Espagne, voyages en Autriche et une collection de livres incontournables me permirent de réaliser au fil des mois mon improbable projet.



C'est avec honneur et fierté que j'ai fait revivre dans cet ouvrage la Mémoire sacrée de mon Père, celle de ses camarades Français Libres, celle de son unité, celle enfin de la trop méconnue 1re Armée Française.



Livre auto-édité. 290 pages, 20 pages de photos. 18 €

POUR EN SAVOIR PLUS Site Internet à la mémoire de mon père http://perso.orange.fr/r-fre-dt.guittat/effelle/francais-libre/

Frédérique LEON GUITTAT

04.76.08.89.96.



4077 consultation(s)