Jeudi, 30 Octobre 2014

Vous êtes ici : Communiqués >> Annuaire des communiqués >> Religion >> Droit de réponse pour un journalisme de débat…

Droit de réponse pour un journalisme de débat…

Envoyer Imprimer PDF
de Joseph GHEBALI,
Président de la Communauté Juive du Vésinet (78), ACIP-IDF

Nous lisons dans l’édition du 12 juillet 2010 d’ISRAEL Actualités sous l’écriture d’Alain SAYADA, une lettre ouverte à Joël MERGUI dans laquelle il est exigé que de nouvelles élections soient organisées afin que les adhérents de l’ACIP s’expriment une nouvelle fois au suffrage universel.

C’est méconnaitre les règles prévues par les
statuts qui organisent l’Institution.

Après le passage éphémère du Président ZERAH, nommé par le Président de la République à la tête de l’AFC, il appartenait au Conseil d’Administration de l’ACIP de désigner immédiatement son successeur et combler le vide laissé. Cette situation est inédite pour l’Institution en deux siècles d’existence.

Conformément aux statuts, tous les administrateurs étaient présents le 3 juin 2010 avec le Grand Rabbin de Paris : 18 voix se sont portées sur Joël MERGUI, 7 voix sur David REVCOLEVSCHI et 2 voix “NULLE”.

C’est donc dans une parfaite légalité que l’Institution a su palier à cette crise inédite dans son histoire et porter à sa tête, un homme à l’expérience communautaire reconnue, auquel a été adjoint Moïse COHEN ancien président de l’ACIP.

L’élection de Joël MERGUI s’est trouvée confortée lors de l’Assemblée Générale Ordinaire du 27 juin 2010 convoquée pour l’approbation des comptes 2009, réalisés sous sa présidence et qui furent approuvés par 151 voix “POUR” et 3 voix “CONTRE”.

A quelques jours d’intervalle, ces 2 instances ont renouvelé leur confiance à Joël MERGUI.

L’Institution a su affronter cette crise, et nous aurions compris la démission de Dov ZERAH, de son poste de Président si elle était accompagnée de celle d’Administrateur et de tous ses colistiers, dont certains en ont eu le courage.

Le mécanisme statutaire de l’Institution a parfaitement fonctionné dans la forme et laisse ouverte la discussion sur le fond.

Fort de cette expérience malheureuse d’une démission d’un Président du Consistoire de Paris, le problème de la compatibilité des fonctions s’est révélée essentielle. Ce que le candidat ZERAH avait volontairement occulté lors de sa campagne alors même qu’il se présentait à la présidence de l’ACIP et qu’il était également candidat à l’AFC.

Les Présidents de Communauté, colonne vertébrale de l’Institution, se sont exprimés très largement lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire convoquée par Dov ZERAH le 27 juin 2010 avec pour objet la modification des statuts.

Il faut rendre hommage au Président démissionnaire pour cette initiative.

Mais les textes proposés ce sont révélés imparfaits par leur rédaction faite dans la précipitation, et ont donc reçu un vote de désapprobation par 139 voix «CONTRE», 8 «POUR» et 5 absentions, des adhérents présents lors de l’Assemblée Générale Extraordinaire du 27 juin 2010, soutenus par les Présidents de Communauté.

Ces mêmes Présidents de Communauté dont le rôle est capital, n’entendent pas voir l’Institution dévalorisée en dépréciant son Président et vous invitent Mr SAYADA à un journalisme de débat en faisant preuve d’un esprit éclairé, en publiant le présent article dans les colonnes d’ISRAEL Actualités.

--
Contact Presse:
Présidence de la Communauté Juive du Vésinet (78), ACIP-IDF
Joseph GHEBALI


Profil du diffuseur :
http://www.categorynet.com/reseaucategorynet/profile?userid=44046



--

Communiqué envoyé le 09.08.2010 16:09:55 via le site Categorynet.com dans la rubrique Religion

Diffuser votre communiqué de presse : http://www.diffuseruncommuniquedepresse.com


______ 3395 consultation(s)