Jeudi, 24 Avril 2014

Vous êtes ici : Communiqués >> Annuaire des communiqués >> Société >> Alphabétisation des femmes pour un développement durable »
 

Alphabétisation des femmes pour un développement durable »

Envoyer Imprimer PDF
Aujourd’hui encore, l’alphabétisation est un droit qui est refusé à près d’un cinquième de la population adulte du monde. Près des deux tiers des analphabètes (64 %) sont des femmes. A l’échelle mondiale, seulement 88 femmes adultes pour 100 hommes adultes sont considérées comme alphabètes.



La communauté internationale s’est engagée lors du Forum mondial sur l’éducation pour tous (Dakar, 2000) à améliorer de 50 % les niveaux d’alphabétisation des adultes, et notamment des femmes, d’ici à 2015 et à assurer à tous les adultes un accès équitable aux programmes d’éducation de base et d’éducation permanente.



« L’alphabétisation est d’une importance cruciale pour l’acquisition, par chaque enfant, jeune et adulte, des compétences de base leur permettant de faire face aux problèmes qu’ils peuvent rencontrer dans la vie et elle représente une étape essentielle de l’éducation de base, qui est un moyen indispensable de participation effective à l’économie et à la vie de la société du XXIème siècle », comme l’a souligné l’Assemblée générale des Nations Unies sur la Décennie des Nations Unies pour l’alphabétisation (2003-2012) en 2002.



Il est indispensable et urgent de créer des environnements et des sociétés alphabétisées pour parvenir à éliminer la pauvreté, à réduire la mortalité infantile, à freiner l’expansion démographique, à instaurer l’égalité entre les sexes et à assurer durablement le développement, la paix et la démocratie.



L’alphabétisation des femmes doit leur permettre de s’affirmer en tant qu’être humain mais aussi de s’émanciper dans des cultures ou l’inégalité entre les sexes est omniprésente. Des barrières culturelles, sociales et économiques les empêchent souvent d’accéder à l’éducation et donc à l’alphabétisation. L’éducation et l’alphabétisation des femmes ont pourtant une incidence positive sur beaucoup de domaines. Ainsi, les femmes qui participent à des programmes d’alphabétisation ont une meilleure connaissance de la santé et de la planification familiale et ont plus de chances d’adopter des mesures de santé préventive.



L’UNESCO et Intervida World Alliance (INWA) ont décidé de mobiliser leurs forces pour soutenir l’alphabétisation des femmes pour un développement durable. Elles ont déjà réalisé des campagnes de sensibilisation communes avec succès, notamment sur le thème du VIH/sida.



A l’occasion de la table ronde « Alphabétisation des femmes pour un développement durable », des hommes et des femmes de tous les continents pourront échanger leurs expériences. La diversité des panélistes (acteurs de terrain, représentants de ministères de l’Education, etc.) offrira des témoignages riches et divers autour de deux axes de réflexion :

- L'alphabétisation des femmes pour une participation accrue des femmes dans la vie économique, sociale et politique.

- L'alphabétisation des femmes pour favoriser l'éducation des enfants, en particulier des filles (y compris l'éducation à la santé, avec un accent mis sur le VIH/sida).



Cette table ronde vise à sensibiliser le public à l’importance de l’alphabétisation des femmes. Les échanges d’expériences permettront de dégager des pistes de réflexion et d’action afin que le droit à l’éducation de ces femmes devienne une réalité.

Une exposition de photographies offrant des portraits de femmes de tous les continents sera présentée du 20 au 24 février 2006.

1995 consultation(s)