Brève trace mn'ézigues.

Espace de discussion non professionnel : envie de parler du beau temps ? Un coup de déprime ? Votre sujet ne rentre dans aucun forum ?
SacriPanard
Messages : 105
Enregistré le : 26 oct. 2012, 16:31
Contact :

Brève trace mn'ézigues.

Message non lupar SacriPanard » 19 sept. 2017, 14:57

L'appréciation de quelqu'un et de son image, image de l'enfance qui a subit le morphisme de l'age, considérée avec l'image d'un autre adulte en rapport avec le souvenir de l'enfance, est une empathie qui peut être trompeuse ou traîtresse par son usage considéré, et de ses papouilles en conséquences, son inversion peut être également réciproque.

« Bonjour à Alexèièv ... papouilles ?! » ./. « C'est qui lui ? .... le bouboule chauve ...»

Pareillement, l'image positivée ou négativée est souvent une difficulté d'empathie. Elle est à apprécier dans les cas généraux " normaux " ou par le fait d'une anomalie représentative, image fictive ou en décalage de représentation .

La chose - culturelle possède ce caractère, positif ou négatif ou de représentation particulière, sujet d'une acquisition " volontaire ", de situation, ou d'une manipulation.

Le dôme psychiatrique d'une libéralité, d'une image, qui est puisée-manipulée par le fait d'une intelligence communautaire, sont des moyens particuliers « coûte que coûte » dont la certitude - culturelle, par rapport à l'acte ou à soi, est elle-même soit décalée soit fictive.

Un groupe d'organisation-fermé en regard d'une situation plus étendue est une acquisition de situation différenciée.

En particulier, émettre un rapport général d'éléments de fictivités - manifestes, d'objets culturels d'une communication valorisée ou dévalorisée, est à l'évidence une action d'agression et de préjudices en conséquence. « 'Emettre-éduquer l'anomalie sociale' (Rapport de cette différence fictive) ou 'entraver-organiser-détenir' le gain du rapport social (rapport du grever et détenir) » est équivalent à une agression majeur.

L'agression majeur, n'est pas la bourrade ou l'injure directe, mais elle est éducative, sociale et économique.

Plus quotidiennement, une législation par rapport à la culture de l'acte " légal ", est l'ambiguïté d'une certitude de la chose - culturelle, démente, intéressée, volontaire ou involontaire, et de ses considérations multiples.

S'entendre sur une forme de législation, qui peut avoir une certaine multiplicité, est une représentation de quelque chose d'existant en Soi ; il n'y a pas une invention d'une nature de quelque chose d'absent, mais un accord sur une forme possible existante.

L'existence en Soi de ce quelque chose précisément, est une chose niée ou d'objet culturel pur, par le fait d'établir un objet - culturel de légalité. Ouvrir les yeux sur ce qui est présent en général, est la légalité, le moyen, la forme, l'usage de ce qui peut être établi, courant, ou présent.

La légalité est ce qui existe par-elle même, le moyen (forme) est ce qui existe par lui-même....
« Je 'possède' la légalité...Je 'possède' le moyen... » et l'objet culturel d'une négation d'existence et un péjoratif en soi.

Le prétexte, la considération, l'usage, de l'objet tel quel, d'une légalité est une " tare " au regard de ce qui est présent en général. « Je peux répondre de mon incohérence parce que c'est légal.... » « Je suis, l'objet culturel, de quelque chose parce que j'ai une légalité apprise »

L'avancée -culturelle au regard du législatif de sens très général, est une considération d'image en quelque mesure péjorative dans son absolue " avancée ou recul ", « déjà présent » dans toutes ces mesures d'une manière ou d'une autre.
SacriPanard
Messages : 105
Enregistré le : 26 oct. 2012, 16:31
Contact :

Re: Brève trace mn'ézigues.

Message non lupar SacriPanard » 27 sept. 2017, 14:21

Blague : Souvenir de Colo. : On s'endort en buvant un verre d'eau, on se réveille avec mal au c.l ! Sans doute à cause de l'eau de source...

Retourner vers « Discussion générale »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités