Dimanche, 20 Avril 2014

Vous êtes ici : Actu Médias >> Liberté presse >> Inde - Nouvelle offensive du gouvernement indien sur le Net
 

Inde - Nouvelle offensive du gouvernement indien sur le Net

Envoyer Imprimer PDF
Reporters sans frontières exprime sa vive inquiétude suite aux nouvelles exigences des services de sécurité indiens, afin de renforcer la surveillance des communications des utilisateurs du Net. Les entreprises étrangères offrant des services de messagerie électronique, dont Yahoo ! et Gmail, doivent désormais faire en sorte que tous les messages échangés via leurs services transitent par des serveurs locaux. La presse indienne rapporte que, lors d'une réunion au bureau du secrétaire d'Etat à (...)

Inde - Nouvelle offensive du gouvernement indien sur le Net

Reporters sans frontières exprime sa vive inquiétude suite aux nouvelles exigences des services de sécurité indiens, afin de renforcer la surveillance des communications des utilisateurs du Net. Les entreprises étrangères offrant des services de messagerie électronique, dont Yahoo ! et Gmail, doivent désormais faire en sorte que tous les messages échangés via leurs services transitent par des serveurs locaux. La presse indienne rapporte que, lors d'une réunion au bureau du secrétaire d'Etat à l'Intérieur, le Département des technologies de l'information a été chargé de prendre contact avec ces sociétés dans les plus brefs délais pour leur faire part de cette nouvelle directive. Les services de renseignements ont également pris contact avec les opérateurs de téléphonie mobile pour leur demander de mettre en place un système de surveillance de leurs clients, selon un article du Times of India publié le 22 février 2012.

“Il s'agit d'une énième requête abusive de la part des autorités auprès des entreprises et acteurs du Web. Le gouvernement, dont la volonté d'accroître la surveillance des télécommunications est devenue obsessionnelle depuis les attentats de Bombay en 2008, ne doit pas oublier le droit fondamental au respect de la confidentialité et de la vie privée. Les autorités doivent renoncer à ce projet et mettre un terme à l'acharnement contre les acteurs du web”, a déclaré Reporters sans frontières.

Pour le moment, Yahoo ! fait transiter les mails échangés par des comptes enregistrés en Inde par des serveurs locaux. Les messages envoyés par des comptes enregistrés à l'étranger (des adresses finissant en yahoo.fr par exemple) passent en revanche par des serveurs situés à l'étranger, et les services de sécurité indiens ne peuvent y avoir accès sans commission rogatoire internationale.

L'organisation a appris que, lors d'une réunion au ministère des Télécommunications en janvier 2012, les services de sécurité avaient exprimé leur volonté d'avoir accès aux communications chiffrées échangées via le service de messagerie pour entreprises (BlackBerry Enterprise Server) de BlackBerry. Le ministère doit fournir la liste des entreprises utilisant BES en Inde, afin que les autorités puissent prendre contact avec les sociétés concernées, qui ont chacune leur clé de chiffrement propre avec BES. Les services de sécurité semblent vouloir négocier directement avec les entreprises.

D'après le Times of India, la société canadienne Research In Motion (RIM) est en train de construire un serveur BlackBerry à Bombay, ce qui permettra aux autorités d'avoir accès en temps réel aux communications échangées via BlackBerry Messenger (BBM).

L'Inde a perdu neuf places dans le classement mondial de la liberté de la presse 2011-2012 établi par Reporters sans frontières, et se situe désormais à la 131ème place sur 179 pays.


Posted: 2012-02-23 16:59:27

Source : RSF (rsf.org)
Author:...454 consultation(s)