Mercredi, 27 Août 2014

Vous êtes ici : Actu Médias >> Liberté presse >> Colombie - Disparition du journaliste français Roméo Langlois
 

Colombie - Disparition du journaliste français Roméo Langlois

Envoyer Imprimer PDF
Mobilisation nécessaire et prudence de rigueur après la disparition du journaliste français Roméo Langlois Reporters sans frontières attend à la fois avec espoir et inquiétude un signe de vie de Roméo Langlois, journaliste français indépendant et correspondant pour la chaîne d'informations France 24, au lendemain de sa disparition, le 28 avril 2012, dans le département de Caqueta, au sud du pays. Cinq autres personnes seraient portées disparues avec notre collègue à la suite d'une attaque de la (...)

Colombie - Disparition du journaliste français Roméo Langlois

Mobilisation nécessaire et prudence de rigueur après la disparition du journaliste français Roméo Langlois

Reporters sans frontières attend à la fois avec espoir et inquiétude un signe de vie de Roméo Langlois, journaliste français indépendant et correspondant pour la chaîne d'informations France 24, au lendemain de sa disparition, le 28 avril 2012, dans le département de Caqueta, au sud du pays.

Cinq autres personnes seraient portées disparues avec notre collègue à la suite d'une attaque de la guérilla des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) contre des effectifs de l'armée mobilisés dans le cadre d'une opération anti-drogue.

"Cet épisode témoigne à la fois du courage individuel de journalistes exposés au risque maximal dans l'exercice de leur métier. Il rappelle également que la Colombie est très loin d'en avoir terminé avec un conflit armé vieux d'un demi-siècle. Nous exprimons tout notre soutien à Roméo Langlois, à sa famille et à ses collègues, ainsi qu'aux autorités mobilisées, tant en Colombie qu'en France, pour le retrouver avec les autres disparus, dans une région d'accès difficile. A cette heure, notre inquiétude première vient du peu d'informations consécutives à ce drame", a déclaré Reporters sans frontières.

La Colombie figure parmi les pays les plus dangereux du continent pour les journalistes, avec le Mexique et le Honduras. Si le nombre de collègues tués a diminué ces dernières années, celui des exilés a fortement augmenté, notamment en raison de la menace des groupes armés dans certaines régions.


Posted: 2012-04-30 11:24:28

Source : RSF (rsf.org)
Author:...589 consultation(s)