Magazine Le Bonbon

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
Juliefalcoz
Messages : 10
Inscription : 04 avr. 2009, 20:44
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par Juliefalcoz » 03 févr. 2011, 11:00

Je me considère encore en appreentissage bien sur! Je n'ai pas beaucoup d'expériences, mais je ne peux pas faire de stage parce que je n'ai pas de convention...
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par ann65 » 03 févr. 2011, 11:01

Juliefalcoz a écrit :Mon coup de gueule du matin à moi c'est que, oui effectivement, ça me désole de travailler pour si peu (et c'est pas les seuls à mal payer!) mais que c'est comme ça, si je dis non, d'autres le feront à ma place...

Je comprends tout à fait que ça puisse décrédibiliser la "profession" mais en attendant je fais quoi? Je bosse pas donc je mange pas?

J'ai un peu l'impression que ce genre de discours provient de personnes qui bossent à gogo.. Quels sont vos profils?

Quand je croulerai sous les piges, promis je bosserai pour pas moins de 60€ le feuillet!
Julie, ce que tu gagnes avec Bonbon te permet-il de "vivre" ?
Quand je dis vivre je veux dire : payer un loyer, l'EDF, le téléphone, les courses hebdomadaires, des impôts, etc..

Non seulement tu décrédibilises la profession en te bradant et tu contribues à tirer tout le monde vers le bas. Mais... à la limite, on n'est pas obligé d'être altruiste et de "penser collectif".

Mais surtout tu TE décrédibilises et tu te dévalorises en acceptant de bosser pour des clopinettes. Parce que, ce faisant, tu envoies un signal fort à tes clients, en l'occurrence : "Je ne vaux pas plus que cette aumône que vous daignez me verser".

Tout le monde sait que Bonbon ne paie pas ses pigistes. Quand tu vas postuler dans une rédac en disant "j'ai bossé X mois pour Bonbon", et même si tes papiers sont bons, ton interlocuteur va penser : "Voici une petite qui accepte de bosser pour rien ou très peu". Et si c'est une arsouille, il te proposera des tarifs ridicules.

Pour répondre à ta dernière question, je ne bosse pas "à gogo", mais je bosse suffisamment pour vivre décemment de mon activité. Et le journalisme ne suffisant plus pour me faire vivre décemment, je me suis partiellement réorientée vers la com. Et je refuse de travailler pour des tarifs dérisoires. C'est une perte de temps et un mauvais coup pour l'ego. Quand j'ai commencé à bosser il y a 20 ans, mon salaire n'était pas très loin du Smic. Mais je n'ai jamais accepté de bosser pour un tarif horaire inférieur à celui d'une femme de ménage. Parce que j'estime que mes études et mon savoir faire valent beaucoup plus...

Edit : Il il faudrait savoir, ça te "désole de travailler pour si peu" ou bien tu es "ravie" de travailler pour Bonbon ? :wink:
Dernière modification par ann65 le 03 févr. 2011, 11:28, modifié 2 fois.
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par ann65 » 03 févr. 2011, 11:03

Juliefalcoz a écrit :Je me considère encore en appreentissage bien sur! Je n'ai pas beaucoup d'expériences, mais je ne peux pas faire de stage parce que je n'ai pas de convention...
Et penses-tu que tu apprends beaucoup en bossant pour Le Bonbon ?
Discutes-tu avec le rédac'chef de tes papiers ? Te propose-t-il des techniques pour améliorer ton style, etc.
Prend-t-il au moins ce temps de former ses apprentis, puisqu'il ne les paie pas (ou si peu) ?
Dernière modification par ann65 le 03 févr. 2011, 11:14, modifié 2 fois.
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par ann65 » 03 févr. 2011, 11:08

vdn a écrit :D'accord avec Cilou. Faut arrêter d'abuser ! Si vous travailler gratos, ça veut dire que demain les employeurs n'auront plus besoin de payer ceux qui en on fait leur métier. Et puis, vous n'en avez pas marre de vous faire exploiter? Juste pour faire style je travaille au Bonbon? Allez dans l'associatif, b!, vous aurez au moins l'impression de servir à quelque chose...
C'était mon coup de gueule du matin.
Absolument !
Vous voulez écrire ?
Vous voulez être lus ?
Vous voulez rencontrer des gens sympas ?...
Prenez contact avec les associations qui cherchent de bénévoles et proposez-leur vos services pour rédiger leurs bulletins

Vous préférez être vus comme des personnes généreuses qui donnent un peu de leur temps à une association qui en a besoin.. ou comme des pigeons qui donnent leur temps à des margoulins qui s'en fichent plein les poches ?
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par cilou » 03 févr. 2011, 12:02

Juliefalcoz a écrit :Mon coup de gueule du matin à moi c'est que, oui effectivement, ça me désole de travailler pour si peu (et c'est pas les seuls à mal payer!) mais que c'est comme ça, si je dis non, d'autres le feront à ma place...
Tant mieux ! Ca te laissera plus de temps pour des vraies piges.
Je comprends tout à fait que ça puisse décrédibiliser la "profession" mais en attendant je fais quoi? Je bosse pas donc je mange pas?
En attendant, tu cherches idées de sujets à proposer à des journaux sérieux. Un pigiste n'attend pas qu'on lui commande des piges, il est force de proposition. Personne ne viendra te chercher pour te proposer des piges à 60 euros le feuillet, c'est à toi de te bouger pour montrer aux rédactions que tu peux avoir des idées de sujets qui les intéresse.
De toute façon, j'imagine que ce n'est pas avec des piges à 10 euros ou moins que tu bouffes et payes ton loyer, si ?
J'ai un peu l'impression que ce genre de discours provient de personnes qui bossent à gogo.. Quels sont vos profils?
On bosse (pas à gogo, mais raisonnablement) parce qu'on propose des sujet aux journaux.
Si j'attendais que l'on me propose des piges, mes revenus seraient en effet très très bas.

Ce qui me gène aussi, c'est que tu semblais contente d'être publiée juste pour avoir "l'occasion d'être publiée et de rencontrer des gens sympas!!!". Ca ne semble pas te déranger plus que ça d'être exploitée. Et ça me semble grave.

Moi aussi, il m'arrive de faire des prestations pour rien, pour le plaisir, pour une p'tite bouffe,ou même un peu plus. Mais c'est... en musique. Et là, je me considère comme une amatrice, pas comme une pro, je peux donc me permettre une démarche non pro. Je ne fais pas concurrence aux pros, la qualité n'est pas la même. Et bien vendant tes piges pour des clopinettes, tu te mets au même niveau d'amateurisme.
lorielorette

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par lorielorette » 03 févr. 2011, 14:30

ouais, moi j'ai le soucis inverse...
On me propose trop de piges, du coup j'ai pas le temps de proposer des sujets qui m'intéressent réellement.
Maintenant je bosse depuis 5 ans, j'ai fait maintes fois mes preuves sur maints sujets, je suis pro, les gens m'aiment bien...Yallah...mais j'aimerais avoir plus de temps pour défendre ce que j'ai à défendre...
D'ailleurs Cilou, je bosse en musique, et permets moi aussi de râler sur les gens qui bossent contre une bonne bouffe!! :)
Sinon, merci Cilou, pour toutes tes interventions sur Categorynet, tu y es plus qu'utile!!
A plus!
al
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par ann65 » 03 févr. 2011, 15:33

lorielorette a écrit :ouais, moi j'ai le soucis inverse...
On me propose trop de piges, du coup j'ai pas le temps de proposer des sujets qui m'intéressent réellement.
Maintenant je bosse depuis 5 ans, j'ai fait maintes fois mes preuves sur maints sujets, je suis pro, les gens m'aiment bien...Yallah...mais j'aimerais avoir plus de temps pour défendre ce que j'ai à défendre...
D'ailleurs Cilou, je bosse en musique, et permets moi aussi de râler sur les gens qui bossent contre une bonne bouffe!! :)
al
Difficile de tout avoir. Mais, entre nous, mieux vaut avoir trop de propositions et vivre décemment que peu de propositions et tirer le diable par la queue en ne faisant que des sujets passionnants !

Quant aux prestations musicales, lorsque j'assiste à un concert donné par des amateurs et quand j'ai payé 20 euros la place je sais ce que je vais entendre et mon exigence n'est pas la même que lorsque je paie 120 euros une place à l'opéra ! :wink:
Véronique D.
Messages : 5
Inscription : 25 août 2010, 14:44
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par Véronique D. » 03 févr. 2011, 18:44

Ah ben Le Bonbon, je leur avais envoyé mon CV et des propositions de piges et je n'ai jamais eu de réponse...

Mais avec ce que je lis là, je ne regrette rien.

Si vous saviez le nombre de mags qui m'ont proposé des tarifs ridicules !

Le mieux étant les magazines "people" qui vous donnent 10 euros pour 2500 signes ou les sites HYPER CONNUS de grands groupes qui vous balancent du 90 euros pour 6 feuillets.

Le problème, c'est qu'on est dans un cercle vicieux : dans la tête j'ai toujours "si je dis non, ils trouveront un autre pigeon qui dira oui". Si TOUS les journalistes étaient plus "solidaires" et n'acceptaient pas n'importe quoi, on pourrait enfin vivre décemment de notre métier mais malheureusement, ça ne sera jamais le cas.
ann65
Messages : 1179
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par ann65 » 03 févr. 2011, 18:53

Véronique D. a écrit : Si vous saviez le nombre de mags qui m'ont proposé des tarifs ridicules !

Le mieux étant les magazines "people" qui vous donnent 10 euros pour 2500 signes ou les sites HYPER CONNUS de grands groupes qui vous balancent du 90 euros pour 6 feuillets.

Le problème, c'est qu'on est dans un cercle vicieux : dans la tête j'ai toujours "si je dis non, ils trouveront un autre pigeon qui dira oui". Si TOUS les journalistes étaient plus "solidaires" et n'acceptaient pas n'importe quoi, on pourrait enfin vivre décemment de notre métier mais malheureusement, ça ne sera jamais le cas.
En ce qui me concerne je préfère dire "non"... et ne pas être un "pigeon".

Je préfère accepter un boulot "alimentaire" (standardiste, hôtesse, ou autre) qui n'a rien à voir avec mon métier, mais en étant payée au moins au Smic, que bosser "dans mon domaine", mais pour quelqu'un qui ne me respecte pas en me prenant pour un "pigeon"...

Je laisse donc volontiers (et sans état d'âme) la place de "pigeon" à qui veut la prendre. Je ne me sens même pas en concurrence avec les "pigeons" à vrai dire, ni ne me sens solidaire d'eux, d'ailleurs... :roll:

Je semble peut-être très prétentieuse en écrivant cela. :roll:
Dernière modification par ann65 le 04 févr. 2011, 10:47, modifié 1 fois.
coco47
Messages : 987
Inscription : 27 nov. 2008, 05:00
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par coco47 » 04 févr. 2011, 02:26

Juliefalcoz a écrit :c'est comme ça, si je dis non, d'autres le feront à ma place...
A quelqu'un qui lui tenait un propos de ce genre, Winston Churchill répondit un jour : « Avec de tels raisonnements, on finit par coucher avec sa sœur. » :lol:
mina murray
Messages : 1
Inscription : 11 juin 2012, 18:21
Contact :

Re: Magazine Le Bonbon

Message non lu par mina murray » 11 juin 2012, 18:26

Je vois que je ne suis pas toute seule à m'interroger sur le bien fondé de la pige pour ce genre de média... Après avoir collaboré gracieusement à deux numéros je vais être payée pour le troisième... Enfin "payée" est un bien grand mot puisque là, je suis rémunérée dix euros la page. Il me semble que nous avions évoqué un tarif qui me semblait plus proche de celui des fourchettes de piges dans ma région lorsque j'ai rencontré le rédac chef. Or là, je trouve que c'est raide à avaler comme pilule pour un bonbon. Surtout quand je vois dans ce forum combien les annonceurs payent pour être dans le bonbon. En tout cas, je crois que l'on ne m'y reprendra plus !
Répondre

Revenir à « Général / divers »