Concours : faites un portrait

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
Peter

Concours : faites un portrait

Message non lu par Peter » 03 nov. 2002, 21:26

Salut à tous

je découvre ce forum et je ne regrette rien. Bravo Mireille continue tes interventions : ça met du mordant !
Je propose un concours : rédiger un portrait sur une personnalité qui fait l'actualité. Votre travail est à poster avant le 15 novembre minuit. Les participants du forum pourront ensuite commenter (de manière constructive les contributions des uns et des autres). A vos stylos !!
pigistement vôtre.
Peter
Bethoux

Message non lu par Bethoux » 04 nov. 2002, 19:06

Bonjour !
Ta suggestion est intéressante mais j'ai l'impression qu'au forum on papote. Alors l'écriture...
Je serais bien candidat, mais pas tout seul. :cry:
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 266
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Bakounine activiste anarchiste

Message non lu par Mireille » 04 nov. 2002, 19:51

Homme de terrain avant tout
Le XIX a vu s’embraser l’Europe. Les travailleurs découvraient le début des luttes sociales. De grands penseurs activistes ont laissé derrière eux des textes qui seront les bases du syndicalisme du XX ème siècle. Qui se rappelle leurs noms ? A part MARX qui voulait imposer le collectivisme, que reste t-il de toutes ces luttes ? Portrait de BAKOUNINE.


Michel BAKOUNINE né en 1814 dans un village de Russie. Ce fils de la noblesse, après sept années dans l’armée, deviendra déserteur. Il fuit sa terre natale et à peine arrivé à Berlin il participe à de nombreuses réunions d’étudiants contestataires. Déchu de ses titres de noblesses, il fait cependant l’objet d’une surveillance accrue de la part de la police prussienne. Cette surveillance le poussera à fuir vers la Suisse. Repéré par les services secrets russes, il s’enfuit à Paris. Là il rencontre l’intelligentzia française d’opposition : Proudhon, Louis Blanc, Georges Sand, Karl Marx. Etiqueté comme « révolutionnaire dangereux » en 1847 il s’exile en Belgique suite à son extradition, puis revient clandestinement en 1848 à Paris. Mais, il ne tient pas en place, il part pour Prague où a lieu des combats de rues auxquels il participe activement. De nouveau il s’enfuit, cette fois-ci son combat le mène à Dresde (Allemagne) en 1849. Il va être fait prisonnier et échappe à une condamnation à mort grâce à la Russie qui réclame son extradition. Il va passer six ans en prison au terme desquels il est déporté en Sibérie. Il passera au total treize années loin des changements sociaux.

Au cours de son isolement, il commence à douter de la capacité des mouvements populaires à l’emporter sur l’état. Il garde la certitude que seule les actions minoritaires et secrètes peuvent frapper les états à leur tête. Il conçoit le projet de détruire les fondements policiers, administratifs, judiciaires et bancaires, pour abolir l’étatisme et égaliser les classes sociales. Il s’évade en 1861 et revient en Europe avec sa nouvelle doctrine fondée sur le collectivisme, l’antiétatisme, le fédéralisme et l’anticléricalisme.
A Londres il s’oppose de nouveau à Marx. Bakounine redoute qu’un état fort ne reproduise les structures classiques de l’opposition du peuple. Il repart pour la Suisse afin de réaliser son projet. De là il entre en contact avec les mouvements ouvriers de l’Italie, l’Espagne, de France et même de Suisse. Ses idées dominent sur les internationales ouvrières de ces pays. Tandis qu’en Angleterre, Belgique et en Allemagne se sont celles Marx qui ont de l’influence.

Au congrès de la Hayes en 1872 l’internationale exclue Bakounine. Accusées « d’activités fractionnelles » les sections anarchistes doivent quitter le mouvement Marxiste. Aujourd’hui bien que confuse son idéologie reste inscrite dans l’histoire du mouvement ouvrier. Cet homme qui croyait en Dieu et dans la science, rejetait cependant les doctrines des religions et l’utilisation de la science par l’état.
Extrait de Dieu et l’état : « Avec le nom de Dieu, ils s’imaginent pouvoir établir la fraternité parmi les hommes et au contraire, ils créent l’orgueil, le mépris ; ils mènent la discorde, la haine, la guerre ; ils fondent l’esclavage. »

Le 1er juillet 1876 Bakounine mourra à Berne (Suisse) épuisé par une vie de combats.



Valà Berthoux tu ne seras pas le seul, j'en ai plein en réserve.
Avatar de l’utilisateur
benitoc
Messages : 71
Inscription : 10 oct. 2002, 12:18
Contact :

Message non lu par benitoc » 05 nov. 2002, 09:36

Un rédacteur en chef te dirait que ce que tu viens d'écrire est nul. Moi je dis plus gentillement que tu viens de nous pondre - copier / coller une biographie, pas un portrait. Il manque quelques rapports avec l'actu.

A+
Benitoc
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 266
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 05 nov. 2002, 09:48

Tu as presque raison, pour le copié/collé. Autrement moi je te dirais gentillement que vu le nombre de gens qui me lisent, ton redac en chef ferait mieux de se recycler. S'il fallait toujours croire ceux qui se prennent au sérieux, nous finirions par penser que nous sommes nuls. Hors, c'est faux, nous sommes tous UNIQUES. Mais, ne s'appelant pas louis d'or, nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. mais après tout on s'en fou !


Voilà l'histoire de ce portrait :
Bibliographie : Ecrits libertaires : Michel BAKOUNINE de Philippe PARAIRE Ed. Le Temps des cerises
Pour en savoir plus voir le site : « L'éphéméride anarchiste du mois de juillet »
Portrait de Bakounine du site l'éphéméride anarchiste
AUTEUR : Jeanne-Lucienne DUCHEMIN DATE : 27 juillet 2002


La jalousie est un vilain défaut, mais pas les pruneaux.. :mrgreen: :mrgreen: :P
Bethoux

Message non lu par Bethoux » 05 nov. 2002, 09:59

Mireille bonjour,

Je crois que la réflexion de Bénitoc est juste. Tu as fait une bio mais cela ne correspond pas au portrait. La dernière page de Libé offre des exemples de portrait. Le Monde aussi. Bénitoc pourrait t'indiquer par quelques éléments pour faire un bon portrait. Bakounine, actuellement, ne fait pas l'actu. Pourquoi pas un portrait sur Mr Poilâne ?
Ou Voynet ?
Avatar de l’utilisateur
benitoc
Messages : 71
Inscription : 10 oct. 2002, 12:18
Contact :

Message non lu par benitoc » 05 nov. 2002, 10:06

Mireille,

Quel est l'intérêt de copier cette bio? Est-ce juste pour montrer que tu connais Bakounine, que tu es une femme libre? C'est un peu énervant de lire ce que tu viens d'écrire. Ce matin j'ai perdu mon temps à lire ces lignes bien vaines.


Benitoc
Avatar de l’utilisateur
flute
Messages : 701
Inscription : 17 sept. 2002, 19:40
Localisation : Ici et là-bas
Contact :

Message non lu par flute » 05 nov. 2002, 10:32

Petit rappel, messieurs, il n'y a pas que des journalistes confirmés sur ce forum, d'autres sont encore étudiants voire auditeurs libres.
Une petite démo de ce qu'est selon vous un bon portrait et pourquoi serait la bienvenue. Quitter à faire un lien vers un portrait de Libé si vous n'avez pas le temps ou pas ça dans votre production actuelle.
Dernière modification par flute le 05 nov. 2002, 10:34, modifié 1 fois.
Sad story. You got a smoke?
Welcome to the human race!
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1246
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 05 nov. 2002, 10:32

En plus la bio est mal ficelée et ponctuée d'approximations historiques un peu gênantes (le chapeau est ridicule, Karl Marx n'était pas vraiment français, etc.)

exemple :
Il garde la certitude que seule les actions minoritaires et secrètes peuvent frapper les états à leur tête.
Une fois viré de l'Internationale par Marx, c'est sûr qu'il en était réduit aux "actions minoritaires et secrètes" ...

Mais surtout on n'y apprend pas grand-chose sur sa doctrine et la façon dont elle s'oppose totalement à celle de Marx, doctrine qui n'a rien de "confus" et qui avait perçu avec une précision prémonitoire impressionnante les dérives à venir du socialisme autoritaire. Il faut quand même attendre le dernier paragraphe pour lire le mot "anarchiste" !

Je recommande par ailleurs la lecture de "Dieu et l'Etat", tout petit bouquin limpide, et, pour ceux qui pensent encore que l'anarchisme se résume au n'importe quoi, les deux volumes de "Ni dieu ni maitre, anthologie de l'anarchie", notamment le premier tome qui résume la portée philosophique de ce courant de pensée à partir des écrits de Stirner, Proudhon et Bakounine entre autres
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 266
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 05 nov. 2002, 10:44

benitoc a écrit :Mireille,

Quel est l'intérêt de copier cette bio? Est-ce juste pour montrer que tu connais Bakounine, que tu es une femme libre? C'est un peu énervant de lire ce que tu viens d'écrire. Ce matin j'ai perdu mon temps à lire ces lignes bien vaines.


Benitoc
Je ne l'ai pas copiéeeeeeeeeeeeeeeeeeee. Et puisqu'il est question de personnages celèbres et médiatisés. J'ai choisi celui-là car il est emblèmatique, ici
Avatar de l’utilisateur
Mireille
Messages : 266
Inscription : 17 sept. 2002, 19:56
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par Mireille » 05 nov. 2002, 10:55

De toute façon, Bakounine à part ses discourts, n'a pas écrit de livre.

Sa "doctrine" n'était pas l'objet du portrait quand je l'ai écrit. J'avais choisi l'angle de la vie de combatants et de militants pour démontrer à un collègue, passionné de l'action physique, à quoi cela pouvait mener.

Alors, avant de montrer sa science, on commence par demander comment et pourquoi ? Mon but n'était pas de faire l'éloge d'une théorie au détriment d'une autre.

je ne m'étonne plus que les lecteurs lambda cesse de lire en général la presse. Ils doivent vite être lassés, si les uns et les autres vous écrivez comme vous réagissez.
Bethoux

Message non lu par Bethoux » 05 nov. 2002, 11:39

Qui veut venir au secours de Mireille ? Transmettez vos ficelles. Alors nous aurons un super portrait de Bakounine relié je ne sais comment à l'actu. (Bakounine s'attaque au Mac Do ! Ah je confonds avec Bové !!!!!!!!)
Avatar de l’utilisateur
benitoc
Messages : 71
Inscription : 10 oct. 2002, 12:18
Contact :

Message non lu par benitoc » 05 nov. 2002, 12:06

Non, non, ne venez pas à son secours, "la Mireille est revenue". Elle nous livre en direct sur le forum un grand moment de surréalisme. Ce qui a l'air d'être du grand n'importe quoi est en fait très étudié, calculé, du grand art. Elle fait passer des messages. Lesquels? Je ne sait pas encore, je suis en train d'étudier sa prause (je vais certainement devoir entrer en contact avec des scientifiques, peut-être, les frères Bogdanov - http://www.liberation.fr)
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1246
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 05 nov. 2002, 12:24

Mireille : tout est dans la signature :D
mouette
Messages : 6
Inscription : 28 oct. 2002, 14:53
Contact :

Message non lu par mouette » 05 nov. 2002, 14:34

Moi je vous trouve bien sévères. Après tout Mireille a eu le courage de se jeter à l'eau. Vous critiquez, mais où est votre prose ???
Répondre

Revenir à « Général / divers »