Concours : faites un portrait

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
Avatar de l’utilisateur
boultan
Messages : 1246
Inscription : 18 sept. 2002, 13:09
Localisation : le très-haut
Contact :

Message non lu par boultan » 07 nov. 2002, 10:16

Tiens pourquoi ? On peut pas croire en Dieu ET être un pur bouffeur de curés ?
Nilo

Message non lu par Nilo » 07 nov. 2002, 11:02

Si.
On peut aussi ne pas croire en Dieu et aimer les curés.
On peut aussi croire en Dieu et aimer les petits garçons.
On peut aussi ne pas croire en Dieu et bouffer du curé.

On peut tout si on marche assez vite...
Avatar de l’utilisateur
flute
Messages : 701
Inscription : 17 sept. 2002, 19:40
Localisation : Ici et là-bas
Contact :

Message non lu par flute » 07 nov. 2002, 11:04

Et un portrait d'athée aimant les prêtres tu as ça en stock, Nilo ?
Sad story. You got a smoke?
Welcome to the human race!
Nilo

Message non lu par Nilo » 07 nov. 2002, 11:12

Nan, mais pour avoir lu la Bio (ou son portrait ?) de Desproges (mein grandé Manitou) j'ai noté que le monsieur, bien qu'athée (enfin d'après ce qu'il en disait) et apparemment n'est-ce-pas bouffeur de curés,
fut bien surpris de se retrouver en amitié avec un curé...
Ceci dit c'était un cas spécial.
Disons que dans le lot des curés, doit y avoir des exceptions.
Un peu comme l'armée : vu de l'extérieur tous les trouffions sont cons sauf que on finit parfois par en trouver un de bien et on l'épouse.

Bon curé a priori, c'est plus difficile.

Voilà c'est pô clair.
Mais j'ai faim. Et pas de curé dans le coin.
Avatar de l’utilisateur
flute
Messages : 701
Inscription : 17 sept. 2002, 19:40
Localisation : Ici et là-bas
Contact :

Message non lu par flute » 07 nov. 2002, 11:14

J'ai des vieux M&Ms c'est tout.
D'ailleurs le jour où je mourrais encore plus d'ennui avec mes serveurs, je réécrirais la sagas de ces petites perles chocolatées et cacahuetées.
Sad story. You got a smoke?
Welcome to the human race!
Avatar de l’utilisateur
Olivier T
Messages : 810
Inscription : 17 sept. 2002, 22:42
Localisation : l'outre-tombe
Contact :

Message non lu par Olivier T » 07 nov. 2002, 12:13

Stéphanie (shibia) a écrit :
Olivier T a écrit : Qu'ils soient chiants, c'est la règle générale. L'inconnu a le mérite de me surprendre de temps en temps, le connu par définition a peu de chance de le faire. That's all.
Mauvaise humeur passagère ou aigrissement du à de mauvaises expériences répétées ?
Ma mauvaise humeur n'est jamais passagère, tu aurais du t'en apercevoir depuis le temps :roll:
J'ai rencontré des gens exceptionnels (de la France d'en bas, en plus) lors de portraits et certains sont même devenus des amis. Mais l'immense majorité s'est révélée sans intérêt. D'ailleurs, dès les premières paroles, on le sait et on se crispe. Et c'est encore moins agréable !

Comme les épinards avec des oeufs béchamel quoi.




(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Avatar de l’utilisateur
flute
Messages : 701
Inscription : 17 sept. 2002, 19:40
Localisation : Ici et là-bas
Contact :

Message non lu par flute » 07 nov. 2002, 12:17

Olivier T a écrit : Ma mauvaise humeur n'est jamais passagère, tu aurais du t'en apercevoir depuis le temps :roll:
J'ai rencontré des gens exceptionnels (de la France d'en bas, en plus) lors de portraits et certains sont même devenus des amis. Mais l'immense majorité s'est révélée sans intérêt. D'ailleurs, dès les premières paroles, on le sait et on se crispe. Et c'est encore moins agréable !

Comme les épinards avec des oeufs béchamel quoi.
Il me semblait que tu avais franchi un cran dans la mauvaise humeur. Et justement comment arrives tu à faire d'un entretien sans intérêt un article suffisament bon pour que les lecteurs s'y attardent ?
Sad story. You got a smoke?
Welcome to the human race!
Avatar de l’utilisateur
Olivier T
Messages : 810
Inscription : 17 sept. 2002, 22:42
Localisation : l'outre-tombe
Contact :

Message non lu par Olivier T » 07 nov. 2002, 12:19

Stéphanie (shibia) a écrit :
Olivier T a écrit : Ma mauvaise humeur n'est jamais passagère, tu aurais du t'en apercevoir depuis le temps :roll:
J'ai rencontré des gens exceptionnels (de la France d'en bas, en plus) lors de portraits et certains sont même devenus des amis. Mais l'immense majorité s'est révélée sans intérêt. D'ailleurs, dès les premières paroles, on le sait et on se crispe. Et c'est encore moins agréable !

Comme les épinards avec des oeufs béchamel quoi.
Il me semblait que tu avais franchi un cran dans la mauvaise humeur. Et justement comment arrives tu à faire d'un entretien sans intérêt un article suffisament bon pour que les lecteurs s'y attardent ?
Je suis comme tout le monde, je ne suis pas magicien. Et je n'y arrive pas !




(adsbygoogle = window.adsbygoogle || []).push({});
Lol

Message non lu par Lol » 08 nov. 2002, 11:45

Voici le portrait, non pas d'une personne, mais d'une équipe de rugby loisir paru en juillet 2002. A vos critiques si vous allez le courage d'aller jusqu'au bout...


Quand les Mauvaises filles plaquent les garçons


Parti d’un défi lancé par les rugbymen des Mauvaises pentes à une poignée de copines, l’équipe féminine « Les mauvaises filles » s’entraine aux rudiments de la discipline depuis trois mois au stade de Parilly et étoffe son effectif semaine après semaine. Manque encore quelques amatrices de ballon ovale pour s’engager dès la rentrée prochaine en catégorie loisir. Avis aux amatrices.


Depuis bientôt trois mois, les habitués du parc de Parilly auront certainement remarqué une dizaine de filles en short taquiner le ballon ovale.
Chaque samedi, les mauvaises filles se donnent rendez-vous sur le terrain de rugby longeant la rue du Clos-Verger. Passes, essais, transformations... Même la ligne de plâtre n’a plus de secret pour ces rugbywomen en herbe. Leur objectif : réussir à mettre en place un XV effectif dès le début de la saison prochaine et disputer tournois en tout genre en catégorie loisir.
A l’origine de la création de cette équipe, un simple pari lancé à un groupe de filles par les rugbymen des Mauvaises pentes, réunis dans leur QG des pentes de la Croix-Rousse, le « Petit design du resto broc ». Pour la petite histoire, l’association est née il y a une dizaine d’année dans ce même bar, autrefois appelé le Boxon. A cette époque, une poignée d’habitués du lieu se retrouvait de temps en temps à Parilly pour partager, en tout amateurisme et sans aucune structure formelle, leur passion du rugby. Un jour pourtant, ils ont eu vent que les poteaux du stade allaient être enlevé, faute d’utilisateurs. Seule solution pour les conserver : se monter en association et demander à utiliser formellement le terrain, à la seule condition que le règlement du club reste à l’image des joyeux lurons qui le forme (autant dire pas trop de contrainte du style faire 20 fois le tour du terrain avant chaque entrainement). Ainsi sont nées les Mauvaises pentes qui, au fil des années, ont attirées de plus en plus de pratiquants. En tout une cinquantaine, pour la plupart irrégulier, le noyau dur comprenant une vingtaine de rugbymen qui dispute trois, quatre matchs et tournois par an, en catégorie loisir. Les résultats ne sont pas des plus brillants mais peu importe. Ce qui compte ici, c’est le côté convivial d’une bande de copains qui se tient les coudes pour faire un peu d’exercice. Les années passent, et l’association perdure.
Les garçons maltraités
Mis à part le nom (le Boxon a été racheté en 2000), le « local » de l’association, situé rue Camille-Jordan, n’a pas changé et les réunions se poursuivent chaque jeudi soir. Un fonctionnement à l’ancienne quant l’on sait qu’autrefois de nombreuses associations sportives, notamment les boulistes, étaient rattachées à un débit de boisson. C’est donc un jeudi soir que la patronne du bar, Carole Belmonte et des amies des rugbymen ont décidé de relever le défi lancé par les garçons : "Pas cap de venir vous entraîner avec nous".
Le samedi matin suivant, elles étaient quelques unes à fouler pour la première fois le terrain de rugby du parc de Parilly. Une expérience qui leur a plus puisque trois mois après, leur assiduité aux entraînement n’a pas faibli. Mieux encore, le recrutement de comptoir va bon train et marche du feu de dieu. Affublés de leurs maillots orange et de leurs « noms de guerre », Fixette, Manu, Béa, Sonita, Cap’taine Carole et les autres ont d’ores et déjà appris de leur coach Christophe les gestes techniques élémentaires, et se mesurent aux garçons à la fin de chaque entraînement. Seule consigne (ou restriction) : si les filles ont le droit de plaquer les garçons (?), ceux-ci doivent les déposer délicatement au sol... Du coup, ce sont les mecs qui reviennent du terrain avec le plus de bleus, même si elles ne sont qu’une dizaine pour le moment. Mais si les effectifs continuent à enfler en leur faveur, ce à quoi elles s’appliquent, possible que les gars des Mauvaises pentes finissent par regretter d’avoir lancé le défi.
Martin K

Message non lu par Martin K » 11 nov. 2002, 11:35

Salut à tout le monde,

J'arrive sans doute après la bataille, mais chose promise chose due, je vous livre le compte-rendu de mes cogitations sur votre prose. D'une manière globale, je me disais que ce serait bien, à l'avenir, qu'on précise le média auquel s'adresse nos écrits, juste pour ne pas faire de critiques mal à propos. Certains l'ont fait, d'autres non ... dont moi. J'ai écrit mon article sur Greene pour un site d'infos générales, et non strictement sportives. Bref, voici ce que j'ai pensé de vos "cas particuliers" avec, par ordre d'apparition à l'écran:

- Mireille: j'ai souri en lisant ton papier, c'est vrai que c'est plus une bio qu'un portrait. Tant mieux si tu trouves un média qui publie ce genre de choses ...

- Leepstick: on en a déjà parlé. Pas plus de choses à dire.

- Olivier: mignon tout plein, mais un peu court. A l'impossible nul n'est tenu, comme tu sembles dire.

- Stéphanie: j'suis nul en informatique, j'ai donc trouvé ça techique mais pas inintéressant. C'est un peu court aussi, mais ça se comprend à la lecture de tes précisions.

- Benitoc: sympa, mais ça manque un peu de citations à mon goût.

- Nilo: c'est court, un peu plus "bio" que portrait, pas inintéressant, mais pas assez vivant non plus, je trouve.

- Bethoux: pas mal, l'idée du bleu-vert. On pourra lire la version définitive ? Désolé, je n'ai pas le e-mail du sieur Santini ...

- Dany: sympa, exactement le style que j'aime, peut-être juste un peu trop perso, mais c'est pas forcément une critique. Et puis, je trouve ça chouette, ton attaque reprise en chute ...

- Lol: sympa aussi, ton papier, j'ai juste regretté qu'il n'y ait pas plus de citations.

Voilà. En espérant que mes remarques auront été constructives. A la prochaine sur le forum ...

Martin K
Bethoux

Message non lu par Bethoux » 11 nov. 2002, 12:34

j'ai apprécié le dernier post de Martin k qui a fait le point sur les textes écrits. C'est constructif. Cela donne du sens à ce forum categorynet.
A +
Martin K

Message non lu par Martin K » 11 nov. 2002, 14:18

Bethoux, les autres,

Content d'apprendre que je "donne du sens" au forum Categorynet. Je n'en demandais pas tant ... :wink:

Détail amusant que j'ai relevé: l'initiateur de ce forum ne s'est plus jamais manifesté. Que devient donc le fameux Peter ?

Sur cette question, je vous laisse ...

Martin K
Malaga

Message non lu par Malaga » 14 nov. 2002, 03:48

:oops: Je me lance... Je dois passer le concours. Au fait, ne prenez pas mal ce que vous allez lire.


Portraits virtuels.

Qu'ils soient de sexe masculin ou féminin, le journaliste est un être empreint d'idéaux, de quêtes existentielles et de voracité intellectuelle. Curieux, très sensible, il cherche cette vérité qui lui semble essentielle pour se satisfaire et combler son environnement. Egotique, et suffisant, pour certains, il se veut la raison et non le tort, il se défend d'être ignorant et méprise l'ignare. Il est inique dans ses raisonnements mais juste dans ses sentiments. Le journaliste, c'est vous, c'est nous, c'est moi. Portraits virtuels ? J'ai envie de rendre hommage à ces quelques personnes que je n'ai pas encore rencontrées en chair et en os et qui par le biais de Categorynet gardent encore l'espoir d'un journalisme d'information et non de mésinformation. J'imagine leurs portraits. Ils sont...
Peter, je ne connais que de lui, ce mot étrange : awalé.
Béthoux, il reflète cet indien qui médite sur la colline. Il scrute l'avenir et attend certainement des réponses à ses questions existentielles. "Ma soeur Anne, ne vois-tu rien venir?" (je me suis trompée d'histoire, apparemment!) Il bouleverse tout dans sa vie, il est impulsif. Tintinophile?
Mireille, femme forte et fragile à la fois. Sans doute, elle préfère les heures de marche ou bien se terre derrière son bureau rustique pour se donner à sa passion qu'est l'écriture. C'est une bonne vivante, généreuse qui passe son temps à manger dans des restos. Mireille refuse de faire partie de ce genre de femmes que l'on traite de nunuches et pour cela, elle lit énormément pour se cultiver et faire partager sa culture. Le coeur sur la main, je pense qu'elle est très pratiquante.
Ah! Bénitoc, c'est l'artiste, le créatif. Il joue avec les mots et doit avoir mille idées qui viennent en même temps. Il doit avoir une énergie débordante. Sait-il la canaliser au moins ?
Eh bien, demandons conseils à stéphanie qui pratique le Ju Jitsu. Elle est bilingue en anglais et se passionne pour l'informatique, tout ce qui s'appelle, en gros, technologie. Matheuse, à travers son icône, elle se dit aventurière, très nature, le genre de femme qui respecte l'environnement. Il s'évapore de son corps un côté zen car elle est bien dans sa peau et dans son corps.
Boultan, ton icône me fascine. Au fait, dois-je dire : fascinant ou fascinante? Est-il en train de nous dire qu'il est à la recherche de cette femme idéale représentée sur cette image? Ou bien manque-t-il d'amour?
Et toi Jyl? Homme femme? Androgyne car ces trois petites lettres me portent vers des vieux souvenirs. Les trois drôles de Dames car Jill était la petite blonde de l'équipe, très dynamique, peu farouche. EN fait tu t'appelles tout simplement Jean Yves L. Tu es le fana de la petite reine et des bistrots à gogo. Tu es un personnage qui hésite tout le temps. Voir ta photo : J'aime - J'aime pas. Cool, petite fumette à la commissure de tes lèvres.
Pour leslèvres, je te conseille Leepstick, la caricature d'Edwy Plenel. Il aime rire, ne se prend jamais au sérieux. Il a bien raison. Il nous invite à libérer la Sardonie, en référence à Pierre Bourdieu? ou alors "sardonique" comme méchant, sarcastique ? ou encore "Sardoine", Quartz cristallisé brun ou rouge utilisé en joaillerie ? En fait, si nous concentrons ces principales qualités, il est à la fois précieux, sarcastique et très méchant...
A choisir, il est préférable en petit botaniste qui cultive le Renoncule Sardonie dans les mares salées. Nous explique-t-il alors qu'il tient des propos salés ? Un seul souhait, Leepstick, j'espère que tu ne portes pas de moustache comme ce cher Edwy Plenel. Rase tout ça mon garçon, tu te sentiras plus léger...
Ouh! Ouh! Martin K? tu es avec nous? Tu es toujours fourré dans tes jeux vidéo. L'informatique te passionne sûrement et cette vocation te rapproche sans nul doute de Stéphanie. De temps en temps, tu dois laisser exprimer ta rage sur la piste glacée de hockey et t'acharner à casser la clavicule de ton adversaire contre les vitres remparts. A moins que tu préfères méditer dans la cage "prison". Je t'imagine baraqué, cool, et surtout très humble. Tu sais reconnaître tes erreurs.
Olivier T, comme Oliver Twist? Non pas vraiment, tu es du genre à te moquer de tout sans grande méchanceté, très ludique. Un Fidèle du Professeur choron, tu dois partager avec tes amis ton humour décapant, grinçant parfois cynique. Il doit friser la limite du chiant avec ses airs plein d'assurance. Il aime les coups fumeux et fumants ce qui lui a certainement causé beaucoup de tracas et d'incompréhension de la part de ses amis qui pensaient le connaître bien. A-t-il plusieurs personnalités ? Est-il gémeaux? Conçoit-il l'idéologie du dieu Janus? Ah! je ne puis vous dire, je le trouve trop mystérieux comme Fantomas.
Nilo. Je t'imagine plutôt rétrograde, très classique, né ou née dans une bonne famille. Personnage empreint d'innocence et de candeur absolue. Très intello. Nilo est une fille. au fait tu es Vélasquez ou Goya?
Mickou, je l'appelle Mister Abréviation. Très entreprenant, il sait vous motiver, vous convaincre. Il est plein d'assurance. Brême? pourquoi si loin de nous? Tu me manques déjà! Je retiendrais chez lui la déférence, sa créativité et son professionnalisme perfectible.
Lol, le peace and love pigiste, le moraliste du net.
Isa? Elle est parfois agressive mais cache-t-elle un mal être beaucoup plus profond que ça? Elle doit avoir une peur bleue du ridicule. T'inquiète, Isa, tu as du talent mais personne ne t'a réellement donné le moyen de l'exprimer. Il viendra ce temps. Et ta jalousie et ton agressivité se transformeront en quelque chose de positif et bienfaiteur.
Et enfin Lorelei, la sirène qui appelle les marins à se jeter des falaises ou de leurs navires. Elle nous attire dans ses filets pour nous fragiliser et nous anéantir. En fait, c'est la représentation de la sirène blonde, parfaite, pure, empreinte d'aménité qui tend à faire découvrir le monde à ses hôtes. Et ce dernier portrait me paraît beaucoup plus proche de la réalité.

Portraits virtuels, portraits naïfs, tout semble me rapprocher de vous car je me sens bien avec vous et plus toute seule pour longtemps... :wink:
Nilo

Message non lu par Nilo » 14 nov. 2002, 12:55

Nilo. Je t'imagine plutôt rétrograde, très classique, né ou née dans une bonne famille. Personnage empreint d'innocence et de candeur absolue. Très intello. Nilo est une fille. au fait tu es Vélasquez ou Goya?
:roll:

Malaga, euh, comment dire...
Alors, c'est quoi rétrograde et très classique !?
C'est quoi une bonne famille ?
Lol

Message non lu par Lol » 14 nov. 2002, 12:55

Chapeau Malaga, j'ai beaucoup aimé ces mini-portraits qui m'apparaissent comme la mise en abyme de reflets de personnalités via le virtuel.
Merci pour ce bon moment
Au fait, Lol c'est Laurence
Répondre

Revenir à « Général / divers »