selon vous, a-t-il le droit de faire ça ?

Discussions générales à propos du journalisme, des journalistes, de la presse et de l'actualité des médias : salaires, techniques de reportage ...
cilou
Messages : 1658
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 18 févr. 2006, 18:10

ionnis a écrit : Si la nenette faisait l'affaire, elle aurait été gardée, un point c'est tout.
C'est un peu facile de dire ça. Je pense qu'on connaît tous de bons journalistes qui restent précaires pour cause de tension sur le marché. Elle peut également avoir été virée parce qu'elle faisait de l'ombre à un petit chef, qu'elle ne bossait que 12 h par jour au lieu de 14, ou tout un tas d'autres raisons qui n'ont rien à voir avec ses qualités de journaliste.
Dans tous les cas, si la journaliste ne fait pas l'affaire, il faut lui dire pourquoi, c'est une question de bon sens et de respect de la personne. Dire, comme Oise Hebdo, "Je lui ai donc annoncé la fin de son contrat mais sans lui donner de raison spécifique. Je trouve qu'il n'est pas nécessaire de faire du mal inutilement d'autant que ce que j'estime être des défauts sont peut-être des qualités pour d'autres", est du pur foutage de gueule : c'est le fait d'être viré qui fait mal, pas le fait d'entendre les raisons pour lesquelles on l'est. Refuser de donner les raisons, c'est empêcher la journaliste de s'améliorer. Et la faire douter de l'ensemble de ses qualités de journaliste. C'est tout simplement dégueulasse.
se faire traiter d'escroc et de salop sans porter plainte pour diffamation...
Ben, sa plainte en diffamation serait peut-être difficile à argumenter, s'il est en effet un escroc et un salaud.
En tout cas, Boussicot, j'aimerais pas travailler avec toi, et encore moins t'avoir comme chef, vu ton mépris pour quelqu'un que tu ne connais même pas, tes propos limite machistes (ah, les nanas, c'est forcément hystérique, ça contrôle pas ses nerfs), et ton parti-pris "les chefs ont toujours raison".
Bon courage, Sansan.
sansan

Message non lu par sansan » 19 févr. 2006, 13:38

Oh la la ! On se calme... "bon journaliste", "mauvais journaliste"... le bien, le mal, très manichéen tout ça ! Ne pensez-vous pas qu'une telle catégorisation de nos confrères se révèle être très subjective ? En tout cas, bravo à ceux qui sont capables de juger une personne sur ses compétences en à peine une semaine de mise à l'épreuve ! Ouaou, super impressionnant !!!
corsaire
Messages : 750
Inscription : 16 janv. 2005, 16:51
Localisation : Mars (58)
Contact :

Message non lu par corsaire » 19 févr. 2006, 14:33

Je renouvelle ma question : si tu estimes avoir subi un préjudice, pourquoi n'as-tu pas été voir la direction du travail pour exposer le problème ?
oisehebdo
Messages : 7
Inscription : 19 déc. 2005, 17:26
Contact :

Message non lu par oisehebdo » 15 sept. 2008, 22:46

Du temps a passé. Oise Hebdo existe toujours. Le travail reste assez dur. L'équilibre financier n'est pas encore atteint. Renseignez-vous, les comptes des sociétés sont publics sur internet. On traite toujours des faits divers, de la politique, des associations, des noces d'or, des assemblées générales de pêcheurs à la ligne, de tout ce qui fait un journal local qui vise à rendre compte de l'actualité de son département. Nous avons des amis, un certain nombre parmi les gens les moins favorisés, quelques ennemis, plutôt chez les nantis. C'est la vie… Nous n'avons de leçon à donner à personne. Et comme on est un peu cons, on aime bien le métier de journaliste, sortir des histoires et bien les raconter. Informer et distraire. Elle est pas belle la vie ?
Vincent Gérard
BOUSSICOT
Messages : 356
Inscription : 09 avr. 2004, 23:42
Contact :

Message non lu par BOUSSICOT » 16 sept. 2008, 06:45

Courage Gérard et à l'avenir sois plus vigilant lors des entretiens d'embauche.

La génération des assistés arrive sur le marché du travail...
Walraff

Fayotage et mauvaises pratiques

Message non lu par Walraff » 16 sept. 2008, 15:23

Journaliste depuis 17 ans et actuel rédacteur en chef, je découvre le différend impliquant le patron de Oise Hebdo. Je vois que monsieur Gérard a quelques amis qui viennent à la rescousse défendre son honneur et sa probité. Bravo à "Boussicot" qui remporte haut la main le concours de fayotage. "la génération d'assistés arrive sur le marché du travail". Je pense que pour arriver à dire des trucs pareils il faut au moins avoir 200 ans. Le métier n'a jamais été autant précaire mais paradoxalement il attire nombre de jeunes journalistes qui en veulent, font des heures, ne se plaignent pas et sont parfois exploités et méprisés par ces petits barons de la presse qui ont oublié leurs débuts. Je peux d'autant mieux en parler que j'enseigne le journaliste et prend des stagiaires dans ma rédaction. Trop souvent, ils sont, comme les pigistes, des "variables d'ajustement" des rédactions.
Je crois volontiers Sansan pour avoir il y a quelques années eu le "plaisir" d'être invité à un entretien d'embauche par...Vincent Gérard. Ce dernier s'est montré très flou sur les conditions de rémunération (c'est un euphémisme), voulait assortir une rémunération fixe assez basse d'un variable sur les ventes du secteur que je couvrirais en tant que chef d'agence, et me proposait de me faire travailler une semaine gratuitement pour me tester. (idem : l'entretien d'embauche dans un café). Malheureusement pour Sansan, la période d'essai de deux mois lui permet de mettre fin au contrat sans explication. On appréciera les arguments "écriture faible", ce qui ne veut rien dire. Ce genre de pratiques ne sont pas à l'honneur de notre métier.
kaeak
Messages : 232
Inscription : 10 juin 2008, 15:06
Contact :

Message non lu par kaeak » 16 sept. 2008, 16:46

"Ecriture faible"... à lire Oise Hebdo, on peine à comprendre qu'il puisse s'agir d'un argument pour mettre fin à un contrat.
Surtout, quand on voit le boulot que doivent fournir les journalistes de ce canard pour le salaire à la fin du mois, on a du mal à imaginer qu'ils soient heureux de leur sort.
Quant à l'éthique... :roll: C'est un journal très trash, prêt à passer au-dessus de tout pour vendre (et il y arrive, tout comme les Public, Closer, etc). "Nous n'avons de leçon à donner à personne", dites-vous : à n'en pas douter !
oisehebdo
Messages : 7
Inscription : 19 déc. 2005, 17:26
Contact :

Message non lu par oisehebdo » 19 janv. 2009, 20:21

Bonjour anonyme "Walraff". Je trouve que vous ne faites pas honneur à Günther Walraff... Mais puisque vous enseignez "le journaliste", je suis prêt à recevoir de vous des leçons "d'embauchiste". Mais je suis désolé, je n'ai pas de bureau. Je suis le seul directeur de journal que je connaisse qui ne dispose pas de bureau propre. Je suis dans la salle de rédaction avec les journalistes, les commerciaux, les graphistes, les secrétaires. Alors quand je dois recevoir quelqu'un, il m'arrive d'aller au café. Pour ces deux raisons, pas de bureau et fréquentation de café, je dois être banni de la profession. - Quant à l'autre "kaeak", comme on dit dans le Midi, tout aussi anonyme, je l'invite à essayer d'embaucher des journalistes d'Oise Hebdo, on verra bien s'il y arrivera. Salutations categorynetiennes - Vincent Gérard
oisehebdo
Messages : 7
Inscription : 19 déc. 2005, 17:26
Contact :

Message non lu par oisehebdo » 19 janv. 2009, 20:32

Et puisque j'ai la parole et que Greg Manset n'efface pas les messages, je vous informe de la vacance d'un poste de journaliste à Oise Hebdo. En effet, un journaliste vient de démissionner pour aller à l'Aisne Nouvelle où travaille son amie. Je recherche donc, à partir du début février 2009, un (ou une) journaliste, même débutant, rémunéré selon la grille des salaires de la PHR, avec une clause obligatoire de résidence dans l'Oise. mail lettre + cv à l'attention de Vincent Gérard : oisehebdo@oisehebdo.com
ann65
Messages : 1202
Inscription : 30 oct. 2008, 09:36
Contact :

Message non lu par ann65 » 20 janv. 2009, 12:51

oisehebdo a écrit :Et puisque j'ai la parole et que Greg Manset n'efface pas les messages, je vous informe de la vacance d'un poste de journaliste à Oise Hebdo. En effet, un journaliste vient de démissionner pour aller à l'Aisne Nouvelle où travaille son amie. Je recherche donc, à partir du début février 2009, un (ou une) journaliste, même débutant, rémunéré selon la grille des salaires de la PHR, avec une clause obligatoire de résidence dans l'Oise. mail lettre + cv à l'attention de Vincent Gérard : oisehebdo@oisehebdo.com
Et... vous proposez un CDI (avec période d'essai de X mois) ? :oops: :? :roll:
OK Je sors...

PS : quel est le salaire d'un journaliste ayant plus de 10 ans d'ancienneté en PHR ?
joyguy21
Messages : 1
Inscription : 27 mars 2009, 10:30
Contact :

Message non lu par joyguy21 » 27 mars 2009, 10:35

il y a encore une annonce pour un CDI à OH cette semaine. tous les journalistes se barrent ou quoi ?
eowyn316
Messages : 68
Inscription : 08 juil. 2008, 09:24
Contact :

Message non lu par eowyn316 » 27 mars 2009, 15:29

Laissons le bénéfice du doute, ça peut arriver (les hasards de la vie...)
kaeak
Messages : 232
Inscription : 10 juin 2008, 15:06
Contact :

Message non lu par kaeak » 28 mars 2009, 23:24

joyguy21 a écrit :tous les journalistes se barrent ou quoi ?
Oui. Et cela n'a rien d'étonnant.
alexandres

Re: selon vous, a-t-il le droit de faire ça ?

Message non lu par alexandres » 10 déc. 2010, 16:23

Bonjour, je tiens à répondre à Vincent Gérard, pour qui j'ai travaillé trois semaines à Oise Hebdo en février dernier. Je ne resterai pas anonyme.
Cette expérience a suscité chez moi plusieurs remises en questions, mais vous, M. Gérard, ne vous remettez-vous jamais en question ? Croyez-vous m'avoir mis dans de bonnes dispositions pour m'adapter sereinement à ces environnements éditorial et géographique alors nouveaux pour moi ? Est-il normal de demander à un nouvel arrivant, qui plus est jeune diplômé, de harceler les parents d'un enfant de neuf ans accidentellement tué par son frère avec un fusil de chasse ?
A aucun moment je n'ai été à l'aise. Dès mon premier rendez-vous que vous avez manqué, en me prévenant dix minutes avant l'heure convenue (avec une heure route pour venir, j'étais évidemment déjà sur place), alors que vous étiez au restaurant. "Mais allez visiter la rédaction.... vous savez être journaliste, c'est surtout être curieux !" Non seulement pas un mot d'excuse, mais en plus je me faisais sermonner. Bienvenue !
Quand on entre dans une des rédactions et que l'on parcourt les Unes accrochées aux murs, on constate que neuf sur dix d'entre elles titrent sur une mort tragique. Heureusement, l'intérieur du journal n'a rien à voir avec la une. Il y a de bons journalistes qui produisent d'excellents articles dans ces pages, mais ne sont pas toujours valorisés. Je sais que je n'ai pas été à la hauteur sur plusieurs points dans mon travail. J'ai été distrait. Vous ne vous mettez pas à la place de ceux que vous recrutez et à qui vous n'accordez pas de seconde chance. Se placer dans la peau de l'autre est pourtant une qualité journalistique. La devise "marche ou crève" dans cette ambiance morbide, macabre et malsaine est quelque peu repoussante, surtout pour les "puceaux" de ce journalisme à l'éthique dépravée. Vous n'en tenez pas compte. Vous m'avez qualifié de "mauvais journaliste" à l'issue de notre collaboration. Tous les employeurs pour qui j'ai travaillés ne sont pas de votre avis, heureusement pour moi. Toutefois, j'aurai voulu m'enrichir plus durablement de votre expérience. Je regrette que ce manque d'éthique prenne autant de place chez vous.
Alexandre Samary
egery
Messages : 69
Inscription : 09 déc. 2009, 17:44
Contact :

Re: selon vous, a-t-il le droit de faire ça ?

Message non lu par egery » 11 déc. 2010, 11:09

Bravo Alex ! et bon courage pour la suite :))
J'ai travaillé moi-même en presse locale avec de bons souvenirs bien que précaires au Télégramme et de mauvais avec Publi hebdos (cdi promis ms remplacé par cdd 2 fois et finalement viré par téléphone à 22 h après avoir bosser tt un we sans raison officielle / Raison officieuse les autres journalistes en poste avaient refusé un chantage (travailler plus au même salaire sinon ils me viraient).
Et j'en profite pour souligner un point de début de poste même si ça date de 4 ans : la jeune fille qui a lancé le post déclare : "qui s'amuse à appâter des jeunes pour remplacer des salariés partant en vacances en leur promettant un CDI et en leur faisant signer un CDI, mais en le rompant dès lors que la personne en congé revient." Je pense que c'est ce point le plus important ! Le directeur de publication peut la critiquer comme il veut mais le vrai souci c'est qu'il ne cherchait pas vraiment de cdi ! Alors qd il argue : "De plus, le poste a été remplacé intégralement par un journaliste qui y est toujours". Lol. Si c'est le journaliste qui est de retour de congé je vois pas la news !
Dc visiblement un journal à fuir ! encore un de plus dans la liste...
Répondre

Revenir à « Général / divers »