déconseillé au catholiques...

Illustrateurs & dessins de presse : présentations de dessins de presse, discussions sur le métier d'illustrateur de presse, ...
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 656
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 27 sept. 2006, 12:10

pfff...c'est désespérant... tu nous trouves dure dans nos convictions ! tu as de la chance que hskg ne soit pas là en ce moment, lui il t'en parlerait de la religion en plusieurs pages.

"savoir analyser" même un cliché !

http://fr.wikipedia.org/wiki/Beno%C3%AEt_XVI
Joseph Ratzinger, fils de Maria et Joseph Ratzinger, a eu une enfance marquée par les fréquentes interventions de son père policier.
Non mais je te rassure, le pape a fait très attention à ses propos Lundi lors de la réunion avec les musulmans...(une prouesse relationnelle)

Au nom de quel droit humain ! un pape ou qui que se soit ! à le droit de juger des personnes et d'avoir, par exemple, des préjugés sur les homosexuels ! ou d'obliger des prêtes à ne pas se marier ! c'est inhumain de séparer l'esprit et la chair ! c'est du sectarisme pur et dur. C'est peut-être çà le respect !!!
Il est connu pour avoir une position conservatrice vis-à-vis des pratiques homosexuelles (voir sur ce thème christianisme et homosexualité).
Maintenant, il est vrai que je ne suis pas de la même génération du pape.
Derrière le chaos règne un ordre parfait ...
moi
Messages : 298
Inscription : 29 août 2004, 09:09
Contact :

Message non lu par moi » 27 sept. 2006, 12:52

crisp a écrit :
- Palme du cliché: "la religion est l'opium du peuple"... No coment...
POurquoi serais-ce un cliché? T'as une preuve du contraire?
Tu ne commente pas, pourquoi? N'aurais-tu rien de sensé à répondre à ça?
explique toi, stp.
Et puis même; et si c'était un cliché, ne trouves-tu pas que la meilleur manière de lutter contre les clichés, c'est d'expliquer les choses aux gens. On ne lutte pas de manière frontale contre un cliché, mais on le conturne si on a vraiment envie qu'il disparaisse.
Ne penses-tu pas que les catholiques ont également une part de responsabilité dans ces clichés?
Et puis même, encore une fois, on a droit de dire ce qu'on pense, du moment qu'on ne dépasse les les règles de la législation en vigueur. Je ne pense pas que dire que la religion est l'opium du peuple emmenera celui ou celle qui l'a écrit en prison.
Donc fais-nous part de tes convistions et de tes idées si tu veux, mais respecte également celles des autres. C'ets toi-même qui l'as demandé!
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 656
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 27 sept. 2006, 16:05

Bon... en ce qui concerne "l'opium du peuple", je n'ai pas inventé ce cliché, d'ailleurs est-il vraiment un cliché ? ou repose-t-il sur des faits analysés ?

Puisque Crisp me prend pour une "demeurée", je me passerai de faire des commentaires mais je vous invite à lire un lien qui nous rappelle certaines citations de philosophes comme Boris vian...(donc existant bien avant moi)

http://atheisme.free.fr/Citations/Opium_peuple.htm

Le lien soumis par cet utilisateur ne fonctionne plus et a été supprimé par un modérateur

mais aussi... Bruno Leroy du "journal chrétien" qui nous parle d'évènements actuelles et non de gens bibliques qui ne sont pas présents. Là oui çà commence à avoir un sens concret pour l'amélioration de l'humanité.

http://www.spcm.org/Journal/article.php ... ticle=3765
Derrière le chaos règne un ordre parfait ...
crisp
Messages : 14
Inscription : 20 sept. 2006, 00:08
Contact :

Message non lu par crisp » 27 sept. 2006, 18:24

Bon, je vais essayer d'être clair.

D'abord, Rita, puisque je ne semble pas t'avoir comprise, peux-tu m'expliquer le sens de cette intervention que tu as publiée au début du post?
On peut tout à fait analyser la réponse du pape...et les dessins ne se trompent pas

Dans wikipédia...

Citation:
Joseph Ratzinger, fils de Maria et Joseph Ratzinger, a eu une enfance marquée par les fréquentes interventions de son père policier. Il a une sœur, également prénommée Maria, qui s’est occupée de son ménage jusqu’à sa mort en 1991.
Pendant qu'on y est, peux-tu aussi m'éclairer sur cette citation?
je te rassure, le pape a fait très attention à ses propos Lundi lors de la réunion avec les musulmans...(une prouesse relationnelle)
Mon impression en la lisant, c'est que pour toi, les catholiques sont incapables d'entretenir une relation pacifique avec les autres, qu'ils cherchent forcément à affirmer un prétendu pouvoir et à entrer en conflit avec ceux qui ne partagent pas leurs convictions. Désolé si je t'ai une fois de plus mal comprise...

Plus généralement, j'ai l'impression que vous associez de manière automatique religion et contrainte:

Mais, que je sache:

1. Personne n'est obligé d'être catholique, donc de suivre les préceptes de cette religion (et en ce qui concerne précisemment les prêtres, là encore, personne n'oblige quiconque à suivre cette vocation, en particulier s'il n'adhère pas aux principes de fonctionnement que s'est donnée l'Eglise...).
C'est pourquoi la foi est en lien avec la raison. Parler d'"opium du peuple", c'est finalement nier aux croyants leur capacité de réflexion et de recul. Personnellement, je crois par conviction REFLECHIE et VOLONTAIRE. J'ai été élevé dans la foi, mais j'aurais aussi bien pu la rejetter une fois en âge de la penser et de la questionner. D'autre part, les doutes accompagnent le croyant toute sa vie et permettent justement de continuer à s'interroger.

2. Chaque croyant lui-même est LIBRE de suivre ou non ces préceptes et il ne devient pas un espèce de vilain sous-homme s'il ne s'y conforme pas. Ou sinon, l'ensemble des croyants sont des vilains sous-hommes (y compris les Saints qui, bien que considérés comme exemplaires, sont loin de la perfection!). C'est vraiment un point fondamental: chacun est LIBRE d'utiliser sa volonté comme il l'entend, Dieu n'impose rien.

3. Pourquoi des non-catholiques veulent-ils changer des préceptes de vie qui ne les concernent pas (puisqu'ils ont, par un plein exercice de leur volonté, décidé de ne pas adhèrer à la foi)?
Si changement il faut, laissez aux catholiques le soin de s'en occuper. Je crois d'ailleurs que les débats qui existent aujourd'hui entre les croyants prouvent bien qu'ils n'ont pas besoin des autres pour qu'existe le débat. Et dites vous bien que si personne, parmi le milliard de catholiques qu'il y a dans le monde, ne vient remettre en cause tel ou tel précepte, c'est sans doute parce que tout le monde en est satisfait...

Conclusion: je suis croyant, prenez en acte. N'essayez pas de disqualifier immédiatement celui qui croit en prétendant qu'il est empoisonné par "l'opium", intolérant, incapable de raisonner et de prendre du recul? Est-ce que je m'évertuerais à trouver un (mince) terrain de discussion avec vous si ce n'était pas le cas?
N' imaginez pas non plus que le croyant devient immédiatement une machine à convertir et à asservir. Heureusement, les choses ne fonctionnent pas comme ça! Vous ne partagez pas ma foi, aucun problème!! Je ne vous accuse pas pour autant d'être des drogués de positivisme ou je ne sais quoi.
Le fait d'être croyant ne me rend pas meilleur ou plus je-ne-sait-quoi que vous, et le fait d'être incroyant ne vous rend pas meilleur ou plus-je-ne-sait-quoi que moi. Nous avons à vivre dans le respect mutuel de nos convictions, ça s'appelle la liberté. Personne n'impose rien à quiconque, chacun fait ce qu'il veut. Je ne peux pas être plus clair!
hskg

Message non lu par hskg » 06 oct. 2006, 20:33

Rita a écrit :pfff...c'est désespérant... tu nous trouves dure dans nos convictions ! tu as de la chance que hskg ne soit pas là en ce moment, lui il t'en parlerait de la religion en plusieurs pages.
C'est un comble : voilà que Rita me fait de la pub et en vient presque à réclamer mon intervention pour montrer à Jésus-Crisp à quel point les "athées" peuvent être hostiles et agressifs, voire haineux (n'ayons pas peur des mots) envers les agenouillistes. Malheureusement (ou heureusement pour la paix sociale sur le forum ?), je n'ai absolument pas le temps de me lancer dans un nouveau cyber-pugilat à rallonge -- d'autant que j'ai déjà largement eu l'occasion de déverser mon fiel sur la religion ici-même. Mais ce n'est que partie remise... :arrow:
moi
Messages : 298
Inscription : 29 août 2004, 09:09
Contact :

Message non lu par moi » 06 oct. 2006, 20:47

hskg a écrit :
Rita a écrit :pfff...c'est désespérant... tu nous trouves dure dans nos convictions ! tu as de la chance que hskg ne soit pas là en ce moment, lui il t'en parlerait de la religion en plusieurs pages.
C'est un comble : voilà que Rita me fait de la pub et en vient presque à réclamer mon intervention pour montrer à Jésus-Crisp à quel point les "athées" peuvent être hostiles et agressifs, voire haineux (n'ayons pas peur des mots) envers les agenouillistes. Malheureusement (ou heureusement pour la paix sociale sur le forum ?), je n'ai absolument pas le temps de me lancer dans un nouveau cyber-pugilat à rallonge -- d'autant que j'ai déjà largement eu l'occasion de déverser mon fiel sur la religion ici-même. Mais ce n'est que partie remise... :arrow:
He's back!!!! :D :D :D
crisp
Messages : 14
Inscription : 20 sept. 2006, 00:08
Contact :

Message non lu par crisp » 09 oct. 2006, 12:51

heureux de faire ta connaissance hskg

ceci étant, si tu n'as effectivement rien de plus passionnant à proposer qu'un "cyber-pugilat à rallonges", je crains de ne pas porter grand intérêt à tes interventions. je n'ai ni le temps ni l'envie de m'amuser à la guerre avec toi...
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 656
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 09 oct. 2006, 13:45

C'est un comble : voilà que Rita me fait de la pub
hiiiii ! ... en attendant ton retour, je vais faire un petit come back historique à Crisp qui est revenu.

"l'empereur constantin et ses successeurs masculins ont substitué au paganisme matriarcal la chrétienté patriarcale. Leur doctrine diabolisait le féminin sacré et visait à supprimer définitivement de la religion le culte de la Déesse....on ne peut ignorer les multiples violences et les mensonges qui lui ont permis d'asseoir son autorité. (elle commence à nous couter cher dans l'histoire son autorité...) La croisade brutale que mena le Vatican pour la "rééducation" des religions païennes et des cultes de la déesse, et qui s'étendit sur 3 siècles, utilisa des méthodes de persuasion peu "catholiques".
L'inquisition catho est à l'origine d'une publication que l'on peut à bon droit qualifier d'ouvrage le plus sanguinaire de l'histoire. L'encyclique Malleus Maleficarum "le marteau des sorcières" était destinée à l'endoctrinement des chrétiens sur les dangers des "libres penseuses", en instruisant le clergé sur la manière d'identifier ces femmes, de les torturer et de les détruire. L'église appelait sorcières toutes les femmes érudites et mystiques, les prêtresses, les bohémiennes, les amoureuses de la nature, les herboristes, ainsi que toutes celles qui montraient un intérêt suspect pour le monde naturel.

En 3 cents ans de chasse aux sorcières, 5 millions de femmes furent ainsi brûlées sur le bûcher par l'église. ... même les sages-femmes, car il fallait que les femmes accouchent dans la douleur pour rappeler le châtiment d'Eve.

Non mais sans blague ! Il faut vraiment être aveugle spirituellement pour ne pas comprendre...

ps : je pense également aujourd'hui, au problème de "l'euthanasie". Des malades dont on sait qu'ils sont incurables, surtout ils souffrent ! et qu'eux-mêmes avec l'accord de leur famille demandent à mourir. Ces malades qui restent parfois des années à l'hôpital doivent subir le bon vouloir de l'église.
Derrière le chaos règne un ordre parfait ...
clemencehoud
Messages : 58
Inscription : 25 août 2004, 17:16
Contact :

Message non lu par clemencehoud » 10 oct. 2006, 08:55

En 3 cents ans de chasse aux sorcières, 5 millions de femmes furent ainsi brûlées sur le bûcher par l'église. ... même les sages-femmes, car il fallait que les femmes accouchent dans la douleur pour rappeler le châtiment d'Eve.
C'est bien d'écrire des choses comme ça, mais j'attend de voir tes sources, et de voir par la même occasion si elles sont crédibles. franchement, ça n'a aucun poid dans un débat d'aligner des poncifs sans aucune preuve. Ce n'est pas parce que tu as trouvé ça écrit sur Internet que c'est vrai.
Ces malades qui restent parfois des années à l'hôpital doivent subir le bon vouloir de l'église.
là, je me marre : Je ne savais qu'on vivait dans un pays dirigé par l'Eglise. Tu crois que si l'Eglise disait : l'eutanasie est autorisée, elle le serait d'emblée ? L'Eglise est contre la pornographie, et ça n'empêche pas les sex shop d'exister. Elle est contra la peine de mort, ça ne l'empêche pas d'être appliquée encore dans la moitiée des pays du monde.
pearly
Messages : 15
Inscription : 25 sept. 2006, 11:07
Contact :

Message non lu par pearly » 10 oct. 2006, 11:02

clemencehoud a écrit :là, je me marre : Je ne savais qu'on vivait dans un pays dirigé par l'Eglise. Tu crois que si l'Eglise disait : l'eutanasie est autorisée, elle le serait d'emblée ? L'Eglise est contre la pornographie, et ça n'empêche pas les sex shop d'exister. Elle est contra la peine de mort, ça ne l'empêche pas d'être appliquée encore dans la moitiée des pays du monde.
l'Eglise arrive encore à avoir suffisamment de pouvoir pour demander à des communes d'obliger des associations culturelles (oui oui, la musique, peu importe son "genre", en fait partie) à annuler certaines manifestations, ou plutôt la présence de certains groupes, sous menace d'annulation de toutes les aides. juste parce qu'il s'agit de metal, il est bien connu, musique du Diable puisque M6 et l'Eglise le disent.
rien que ça montre que nous sommes loin d'une société purement laïque.
Avatar de l’utilisateur
Rita
Messages : 656
Inscription : 09 juil. 2005, 14:51
Contact :

Message non lu par Rita » 10 oct. 2006, 11:19

...franchement, ça n'a aucun poid dans un débat d'aligner des poncifs sans aucune preuve. Ce n'est pas parce que tu as trouvé ça écrit sur Internet que c'est vrai...
Oui bien sûr, ben voyons... Non ! ce n'est pas sur internet que je l'ai su. Tu le découvrirais dans plusieurs ouvrages, voire même des romans ! et dans ces liens aussi :

Mais tu penses peut-être contredire les historiens et écrivains catholiques ?!!

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chasse_aux_sorci%C3%A8res
En Europe, à partir du XIIe siècle, l'Église a commencé à encadrer la vieille activité traditionnelle d'accusation (bouc émissaire) de pratiques magiques néfastes (sorcellerie), en la réalignant sur son dogme, et en y associant le satanisme. Cette pratique ainsi renouvelée, essentiellement tournée vers les femmes et que nous décrivons maintenant comme une persécution injuste, se poursuivra avec des haut et des bas jusqu'à la fin du XVIIIe siècle, faisant au total à travers les siècles un nombre considérable de victimes (plusieurs dizaines de milliers de morts).
http://fr.wikipedia.org/wiki/Malleus_Maleficarum
La seconde et dernière partie explique comment procéder à la capture, instruire le procès, organiser la détention et l’élimination des sorcières.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Institoris
Henri Institoris ou Heinrich Kramer est né à Sélestat (Schlettstadt en allemand) en Alsace en 1436. Il est mort en 1505 en Bohême.

C'est un religieux dominicain connu pour avoir écrit avec Jacques Sprenger le Malleus Maleficarum (le Marteau des sorcières) : un ouvrage sur la sorcellerie commandé et approuvé par le pape Innocent VIII en 1484. Deux années plus tard, l'ouvrage est publié pour la première fois à Strasbourg puis réédité plus de trente fois.

Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Institoris »
Penses-tu, il n'y a que des mensonges sur internet...

En ce qui concerne l'euthanasie... bien sûr que l'église à une influence sur le sujet puisqu' à l'heure actuelle on refuse de faire encore une loi là-dessus !! Il y a eu un reportage sur A2 récemment... Mais peut-être que le journaliste ment aussi !??

Pearly, je viens juste d'apercevoir ton message en prévisualisation. Tu as raison, j'estime que ce n'est pas à l'église de porter un jugement sur la musique voire le culturel. même si je ne suis pas très "hard métal" :wink:
Derrière le chaos règne un ordre parfait ...
clemencehoud
Messages : 58
Inscription : 25 août 2004, 17:16
Contact :

Message non lu par clemencehoud » 10 oct. 2006, 12:03

Je ne dis pas qu'il n'y a que des mensonges sur Internet ou dans les journaux. Mais c'est certain qu'il y a tout et n'importe quoi et que ce n'est pas parce qu'une chose est écrite qu'elle est vrai. un exemple récent : il y a eu à côté du bled ou je travaille un tecknival. Gros scandale chez les habitants du village qui ont vu d'un très mauvais oeil leurs terres réquisitionnées pour permettre à des djeun's qui ont un drôle de look de faire la fête. Avant même que les raveurs arrivent, les bruits les plus fous circulaient. Quand ils sont partis, cela a été pire : une vingtaine de chiens auraient été retrouvés éventrés, car ils auraient servi de mulets pour passer de la drogue. Cette info est passée dans deux journaux locaux (pas dans mon journal, je précise) sans aucune précaution (pas meme le conditionnel), bien qu'aucun journaliste n'ai vu les chiens en question. L'info a aussi été reprise par Le Parisien, France Info et Europe 1, toujours sans aucune précaution ni vérification. Pourtant, la vérité vraie est apparue une semaine plus tard : le seul chien retrouvé mort avant été renversé par une voiture. Pendant une semaine, une info totalement fausse avait été reprise par des journaux, y compris nationaux, sur la seule foi de rumeurs. Les raveurs étaient devenus d'horribles éventreurs de chiens. les sorcières modernes, peut-on dire. Et on trouve encore aujourd'hui des gens qui disent : "quand même, il n'y a pas de fumées sans feu..." Y compris le directeur départemental d'un quotidien régional, le premier qui avait affirmé l'existence de ces chiens éventrés, qui a encore dit récemment : cette histoire, c'est pas très clair (sous entendu, la gendarmerie a eu ordre de camoufler les cadavres de chiens). Il n'a jamais voulu reconnaitre que son canard s'était trompé, alors que les seuls témoignages qu'il avait dans cette histoire était ceux de gens qui connaissaient des gens dont le beau-frère avant un cousin qui a vu 20 cacadres de chiens...
Avatar de l’utilisateur
dani l
Messages : 2609
Inscription : 24 sept. 2003, 12:36
Localisation : France-(59)-62-92-94-
Contact :

- @equo animo -

Message non lu par dani l » 10 oct. 2006, 13:21

Rita a écrit :
C'est un comble : voilà que Rita me fait de la pub
hiiiii ! ... en attendant ton retour, je vais faire un petit come back historique à Crisp qui est revenu.

"l'empereur constantin et ses successeurs masculins ont substitué au paganisme matriarcal la chrétienté patriarcale. Leur doctrine diabolisait le féminin sacré et visait à supprimer définitivement de la religion le culte de la Déesse....on ne peut ignorer les multiples violences et les mensonges qui lui ont permis d'asseoir son autorité. (elle commence à nous couter cher dans l'histoire son autorité...) La croisade brutale que mena le Vatican pour la "rééducation" des religions païennes et des cultes de la déesse, et qui s'étendit sur 3 siècles, utilisa des méthodes de persuasion peu "catholiques".
L'inquisition catho est à l'origine d'une publication que l'on peut à bon droit qualifier d'ouvrage le plus sanguinaire de l'histoire. L'encyclique Malleus Maleficarum "le marteau des sorcières" était destinée à l'endoctrinement des chrétiens sur les dangers des "libres penseuses", en instruisant le clergé sur la manière d'identifier ces femmes, de les torturer et de les détruire. L'église appelait sorcières toutes les femmes érudites et mystiques, les prêtresses, les bohémiennes, les amoureuses de la nature, les herboristes, ainsi que toutes celles qui montraient un intérêt suspect pour le monde naturel.

En 3 cents ans de chasse aux sorcières, 5 millions de femmes furent ainsi brûlées sur le bûcher par l'église. ... même les sages-femmes, car il fallait que les femmes accouchent dans la douleur pour rappeler le châtiment d'Eve.

Non mais sans blague ! Il faut vraiment être aveugle spirituellement pour ne pas comprendre...

ps : je pense également aujourd'hui, au problème de "l'euthanasie". Des malades dont on sait qu'ils sont incurables, surtout ils souffrent ! et qu'eux-mêmes avec l'accord de leur famille demandent à mourir. Ces malades qui restent parfois des années à l'hôpital doivent subir le bon vouloir de l'église.


.....................................J'embrasse mon rival,
..............................................mais c'est pour l'étouffer.

.............................................Britannicus,...Jean Racine.......

....................
:wink:

@ +
dani l....
............
"Chaque employé tend à s'élever à son niveau d'incompétence." Peter et Hull
crisp
Messages : 14
Inscription : 20 sept. 2006, 00:08
Contact :

Message non lu par crisp » 10 oct. 2006, 15:29

Rita, nous sommes aujourd'hui au XXIe siècle.
Les dérives et les crimes commis au nom de la foi par l'Eglise catholique au Moyen Age sont bien réels. Ceci étant, ni toi ni moi n'y étions et je doute que nous soyions suffisamment calés en la matière pour proposer une analyse parfaitement éclairée.
De plus, et surtout, il faut arrêter d'accuser l'Eglise catholique contemporaine des crimes perpétrés il y a plusieurs siècles. Nous n'en sommes pas fiers et nous nous en sommes déjà excusés. Mais nous ne pouvons pas faire plus, nous ne sommes pas responsables de ce qui s'est passé à cette époque. Continue-t-on d'accuser les Allemands d'aujourd'hui d'être des nazis tueurs de juifs? J'espère que non...
Aie l'honnêteté de reconnaître que les pires extrêmistes, aujourd'hui, ne sont pas chez nous...

La question de l'euthanasie est déjà beaucoup plus intéressante à aborder en ce sens qu'elle est un sujet de débat actuel.

Première remarque: je rejoins complètement Clemencehoud lorsqu'elle rappelle que l'Eglise ne dirige pas l'Etat français et ne fait pas les lois de ce pays. Les pouvoirs publics consultent régulièrement les autorités religieuses (de toutes confessions, faut-il le rappeler) pour recueillir leurs positions sur tel ou tel sujet, au même titre qu'ils consultent des syndicats, des associations, etc. Mais l'opposition de l'Eglise n'a jamais empêché le législateur de faire passer des lois: IVG, Pacs, etc.
Le facteur qui influence réellement le calendrier législatif, c'est l'"opinion publique". A quelques exceptions près (abolition de la peine de mort par exemple), les lois accompagnent l'évolution des mentalités: elles sont votées lorsqu'on estime le peuple prêt à les accepter. Et le peuple, dans son immense majorité, ne détermine pas ses convictions en fonction des discours religieux.
De la même manière, l'Eglise n'arrive presque jamais à faire annuler des manifestations culturelles (bien qu'elle le tente parfois). J'ai récemment lu que des catholiques avaient demandé ces derniers jours la suppression de l'animation prévue dans une chapelle de Versailles dans le cadre de la "Nuit blanche". La réponse des autorités locales a été clairement négative. Dans le même temps, sous pression et par peur des islamistes, on annule un opéra de Mozart à Berlin (où était présentée la tête tranchée de Mahomet, tout comme celle de Jésus...) et on retire des oeuvres d'art d'une exposition en Angleterre...
En passant, Pearly, je m'étonne de cette partie de ton message:
sous menace d'annulation de toutes les aides
Je ne savais pas que l'Eglise avait l'habitude et les moyens d'apporter une "aide" financière aux collectivités locales... N'est ce pas une atteinte au principe de laïcité?

Deuxième remarque, sur le fond: l'Eglise s'oppose (comme bien d'autres religions, si je ne me trompe pas) à l'euthanasie de la même manière qu'elle s'oppose à toute atteinte à la vie. Personne n'a le droit de donner la mort à un autre (sauf légitime défense). Nous ne transigeons pas là-dessus car il s'agit de ce qu'il y a de plus fondamental: la dignité humaine. Je l'ai déjà écrit ici: une personne=une dignité. Peu importe le stade de son développement (embryon ou vieillard), peu importent ses actes (qu'il soit Mère Teresa ou violeur récidiviste), peu importe son état physique ou psychologique (en bonne santé ou en grande souffrance).
Est-ce à dire que nous ne faisons aucun cas de ceux qui souffrent et aspirent à mourir? Pas du tout. Mais il y a une différence entre le fait de donner la mort et le fait d'accompagner la mort (ou soulager la vie). Dans le premier cas, on tue; dans le second, on soigne (sans guérir, certes). Mais faut arrêter le délire: les catho ne sont pas des sadomaso amoureux de la souffrance...
Après, personnellement, je ne juge personne compte-tenu de l'immense douleur que créent ces situations.
pearly
Messages : 15
Inscription : 25 sept. 2006, 11:07
Contact :

Message non lu par pearly » 10 oct. 2006, 16:11

crisp a écrit : En passant, Pearly, je m'étonne de cette partie de ton message:
sous menace d'annulation de toutes les aides
Je ne savais pas que l'Eglise avait l'habitude et les moyens d'apporter une "aide" financière aux collectivités locales... N'est ce pas une atteinte au principe de laïcité?
plus directement, y a eu une plainte de plusieurs asso' catholiques, dont l'AGRIF.
j'ai dû mal m'exprimer : bien entendu, les aides ne venaient pas de l'Eglise, mais de la commune. Juste hallucinant que cette dernière émette ce genre de menace simplement parce que l'AGRIF se dit choqué par ces groupes visiblement "fascistes et satanistes"...
Et oui c'est une atteinte au principe de la laïcité. le souci étant que dans notre pays, comme dans pas mal d'autres, il y a deux cultures : celle médiatique, donc celle qui a du "pouvoir" dans ce genre de cas, et la non-médiatisée, celle de musiques moins vendeuses, qui ne pèse plus rien.
bref, c'est hors-sujet, excusez-moi :D
Répondre

Revenir à « Illustrations & dessins de presse »