De la communication au journalisme...

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Miss Tigri
Messages : 17
Inscription : 20 nov. 2007, 14:24
Contact :

De la communication au journalisme...

Message non lu par Miss Tigri » 03 déc. 2007, 22:12

Bonjour,
:?:
J'ai travaillé principalement dans la com et ma première pige vient d'être publiée. J'ai très envie de poursuivre dans cette voie mais je ne maitrise pas les techniques journalistiques pures. Est ce que l'un d'entre vous est issu comme moi d'un univers différent de celui du journalisme ?
Enfin, mon profil s'apprarentant davantage à celui d'une chroniqueuse humoristique, pensez vous qu'il soit possible de se positionner seulement sur le créneau de l'humour ou faut il être un journaliste cheveronné pour espérer faire carrière ?
Merci de me faire part de vos expériences...
Miss Tigri
Avatar de l’utilisateur
dreamdreamer
Messages : 34
Inscription : 27 janv. 2006, 12:30
Contact :

communication et journalisme

Message non lu par dreamdreamer » 04 déc. 2007, 11:11

Miss tigri
pas de problème
Si tu aimes écrire continue. Saches toutefois que le chemin sera rude. L'humour marche très bien en presse (surtout féminine). Pour ce qui est des techniques, il existe des formations continues et des stages très bien faits.
Il est nécessaire en effet de connaître les règles (formats de papiers, signes, titraille etc)
Bonne chance à toi

Dreamdreamer (connue aussi sous le pseudo Mistigreen)
Mon blog vert:
http://cityzencats.blogspot.com
Tout sur le Vert avec humour
Avatar de l’utilisateur
PascalSR
Messages : 491
Inscription : 09 déc. 2005, 23:17
Localisation : Paris XV

Message non lu par PascalSR » 04 déc. 2007, 12:15

Bonjour à vous deux,

Le format de papier (ou de celui du support) n'influe en rien sur le contenu et sur la forme de ce qui est écrit. On s'oriente plus du côté de la ligne éditoriale, du secteur concerné et de la cible touchée pour ça. Après, les techniques de rédaction journalistique, c'est un mélange assez subtil entre sélection des infos, mise en valeur, esprit synthétique et sens de la phrase et de la formule. Mais ne jamais se mettre en avant : la star, c'est le fond ! Savoir distiller les infos en fonction de l'avancement de la lecture du sujet. Pas de gros truc brouillon, mais une intro, un développement et une fin ; un peu comme un grosse rédaction pleine de pépites, quoi. Mais sans le bla-bla :wink:.

Et plus la taille de l'article est réduite, plus il faut faire preuve de synthétisme (savoir quoi enlever, angle à conserver ou pas, dénuement et simplification des tournures : priorité à l'info...)

Pour ce qui est de la titraille, en général, Dreamdreamer, c'est le SR ou la personne dévolue spécifiquement à l'éditing (si,si, ça existe) qui s'en charge ; donc, il n'est pas forcément nécessaire de maîtriser ces exercices spécifiques pour écrire un bon papier.
Quant à la quantité exacte de signes, en amont peu importe. On commande un, deux, trois, dix feuillets ; on peu affiner à la moitié de feuillet, mais en général, ça se coupe et se calibre à la mise en page...

Voili, voilou...

Bonne journée à tous !


P.S. : Pour ma part, personne ne m'a enseigné les tuyaux de l'écriture journalistique, mais bon, entre ma propre sensibilité et mon expérience plutôt enrichissante, je commence à m'en sortir. Je suis loin d'être un cador du grand reportage, mais je sais reconnaître ce qui est bon de ce qui ne l'est pas : c'est le début de la gloire... !!! 8)
Miss Tigri
Messages : 17
Inscription : 20 nov. 2007, 14:24
Contact :

merci pour vos réponses

Message non lu par Miss Tigri » 06 déc. 2007, 10:06

merci à Pascal et à Dreamdreamer pour leurs réponses encourageantes...
A +
:D Miss Tigri
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 06 déc. 2007, 11:44

Salut Miss Tigri,

Pour moi, la différence entre la com et le journalisme n'est pas tant dans les techniques d'écriture que dans la recherche d'informations, le fait de trouver les bons interlocuteurs, de garder l'esprit critique, etc.
Mais c'est plutôt vrai pour les papiers dits "sérieux", moins pour les papiers d'humour, où le sens de la formule des gens de la com peut faire merveille.
Le Maquetteur

de la com à l'édit à la pub…

Message non lu par Le Maquetteur » 11 déc. 2007, 15:17

Perso, j'ai une expérience diverse et variée en pao, ce que j'ai pu constater : les journalistes qui sont passés à l'ESJ savent se servir de QxPress et pratique le montage de leur propre page et si par malheur ils retombent dans les griffes de la sogmédia-franchise vrici et co: les autres apprennent sur le tas. Sinon, à part de la mise en page automatique comme je l'ai vu à la VDN, c'est à dire du remplissage de carton ; quel que soit le sujet , l'emplacement est absolu et il faut le remplir. Si c'est 120 mots, c'est 119 ou 120 pas 121... c'est triste et compliqué. Entre les deux, il y a des mondes :hebdomadaires et quotidiens, différence de propos, d'ambiances, de méthodes, de management... mais bref le sujet est épineux. Pour ma part, je suis bien content d'être dans la com... parce que des sal.....s de dirlo qui se la pète façon petit génie, j'en avais rarement vu des commacs à L'observatoir du valenciennes, voir cambrai et douai. et pourtant j'avais déjà fait beaucoup d'intérim
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »