Page 3 sur 3

Re: Rmi et pige

Publié : 29 avr. 2009, 14:29
par cilou
Marjorie a écrit :Quelqu'un peut il m expliquer comment faire vis a vis de la caf quand on commencer à piger ? On cree son statut d auto entrepreneur ? Y a t il d'autres solutions ? Est il vrai que ca n 'est pas nécessaire au début jusqu'à une certaine somme de rémunération ?
Pige = salaire, donc il ne faut pas se mettre en auto-entrepreneur.
Merci beaucoup. Je commence à piger en France et connais peu les lois. Et je ne voudrais surtout pas me faire avoir. Une pige à 57 euros brut payable 2 mois apres parution vous semble t elle correcte ....?
Pas mirobolant, mais pas esclavagiste, à condition que ce soit bien en salaire. Mais le payement 2 mois après parution me semble suspect : ça ressemble fortement au payement 3 mois après livraison des fournisseurs. Or, nous ne sommes pas des fournisseurs, mais des salariés. Bref, vérifie surtout le mode de payement. Et si c'est bien en salaire, essaie d'obtenir des délais plus courts : la règle générale (bien que non écrite) est le payement le mois de parution ou le mois suivant la parution.
Si ce n'est pas en salaire, il faut refuser, à mon avis.

Publié : 29 avr. 2009, 23:44
par Marjorie
merci pour ta réponse. mais la pige est payée en droit d 'auteur en l occurence avec déclaration à l'agessa à faire ?!. je n y comprend rien. pourrais tu m expliquer concretement ce qu il est mieux de faire ?
n'avoir aucun statut, juste recevoir un bulletin de salaire correspondant à la pige et le déclarer aux assedics ? mille mercis.

Publié : 30 avr. 2009, 08:45
par cilou
Marjorie a écrit :merci pour ta réponse. mais la pige est payée en droit d 'auteur en l occurence avec déclaration à l'agessa à faire ?!. je n y comprend rien. pourrais tu m expliquer concretement ce qu il est mieux de faire ?
C'est illégal, si ton entreprise est bien une entreprise de presse, elle a l'obligation de te payer en salaire. Mais bon, ce n'est pas toujours facile à exiger. Essaie quand même de le demander diplomatiquement, par exemple "j''ai appris qu'un journaliste devait être payé en salaire, je ne voudrais pas que vous soyez dans l'illégalité par ma faute" (un peu faux derche, mais inattaquable !). Sinon, c'est de toute façon à ton employeur (en fait, ton éditeur) de te déclarer aux Agessas, et de payer les quelques petites charges qui vont avec (CSG...).
n'avoir aucun statut, juste recevoir un bulletin de salaire correspondant à la pige et le déclarer aux assedics ?
Avec les Agessas, tu n'as pas de bulletin de salaire, puisque tu n'es pas salariée, mais auteure. Pas besoin non plus de le déclarer aux assedics : le droit d'auteur n'ouvre aucun droit pour le chômage, il est logique qu'il n'en enlève pas non plus.

Publié : 30 avr. 2009, 09:52
par Marjorie
Daccord. Donc pour l avenir, vous me conseillez tout de même de créer mon statut d auto entrepreneur, ou non ? Comment faites vous, vous ?

Publié : 30 avr. 2009, 10:05
par Climousse
Un journaliste, qu'il soit pigiste ou en pied, est un salarié, donc pas un auto-entrepreneur. Ce n'est pas plus compliqué. Tu te fais payer en salaire, avec fiche de paie, cotisations sociales et tout le tremblement. Et tu résistes si on te demande des Agessa, des factures ou de créer ton entreprise ou je ne sais quoi ! Et pour le RMI, je suppose que ça se passe comme pour n'importe quel salarié indemnisé qui retrouve du travail, non? Peut-être quelqu'un peut-il te renseigner dans ta mairie ?

Publié : 30 avr. 2009, 10:12
par Marjorie
D accord. C est donc beaucoup plus facile que je ne le pensais. Merci pour tes réponses. Decidement tout est plus facile en réseau. Bien à toi.
Marjorie

Publié : 30 avr. 2009, 10:25
par Climousse
Marjorie a écrit :C est donc beaucoup plus facile que je ne le pensais
Attention quand même, nous parlons bien de presse et non d'édition (où là, en revanche, les Agessa sont la règle, mais je n'y connais pas grand chose).
Tu dois pouvoir trouver aussi des renseignements sur le site du SNJ, celui des Agessa, et bien sûr, dans le Guide de la pige, qui répondra vraiment à la plupart de tes questions.
Bon courage à toi

Publié : 30 avr. 2009, 10:52
par cilou
Marjorie a écrit :D accord. C est donc beaucoup plus facile que je ne le pensais.
C'est facile, on n'a rien à faire comme démarche... mais ça suppose que ton employeur connaisse la loi et soit réglo. Ce qui est de moins en moins souvent le cas.
Climousse a raison : achète le Guide de la pige, tu y trouveras la réponse à toutes tes questions (même celle que tu ne te poses pas encore).

Publié : 30 avr. 2009, 10:54
par Marjorie
Il y a la loi et il y a la realité et ses abus helas. Merci encore et à bientot!

Publié : 30 avr. 2009, 12:07
par LUCSAINT
Marjorie a écrit :Il y a la loi et il y a la realité et ses abus helas. Merci encore et à bientot!
bien sûr Marjorie. Je comprends les inters de Cilou et Cie sur les "salaires et la carte de presse" mais ces 2 trucs ne correspondent plus aux réalités du terrain.
Si tu as l'opportunité d'intégrer une bonne rédaction, d'être publiée et payée correctement (le début d'un bon CV) fonce, met-toi en auto-entreprise. Pense juste à demander à ton employeur d'augmenter un peu le montant des piges car c'est toi qui devra payer les charges... (compte de 30 à 50% suivant ton statut).

Publié : 30 avr. 2009, 12:18
par Marjorie
Je partage cet avis. Les frais de l auto entreprise sont là mais j aime sa flexibilité et ca sera plus facile je pense pour les employeurs. Encore merci.

Publié : 30 avr. 2009, 12:32
par cirrichristian
Mouais, l'auto entreprise pour piger dans la presse m'est d'avis que ça confine au ridicule.

Journaliste c'est un statut avec des droits, des devoirs et des conventions collectives. S'en passer n'est pas une bonne chose, ne serait-ce que parce que ce statut te donne la possibilité de faire certaines choses qu'un statut d'auto-entrepreneur ne te donnera jamais (la carte de presse permet aussi d'obtenir des infos ou l'accès à certains lieux).

Après si c'est pour faire du publi-rédactionnel ou écrire du simili-article au kilomètre pour des sites web le problème n'est plus le même. Mais ce n'est plus non plus du journalisme.
:wink:

Publié : 30 avr. 2009, 12:45
par cilou
Marjorie a écrit :ca sera plus facile je pense pour les employeurs. Encore merci.
Bien sûr, plus l'employé est flexible, docile et bon marché, plus c'est facile pour l'employeur. Doit-on pour autant l'accepter ? Et surtout, peut-on en vivre ? C'est bien beau de tout faire pour se vendre, mais si ça revient à toucher 600 euros par mois en facture, tout en bossant 50 heures par semaine, ce n'est pas possible. Et surtout, comme le dit Christian, que devient la qualité de ton travail ? Il y a plein d'amateurs capables de rédiger des trucs au kilomètre, pour moins cher que toi, puisque gratuitement. Notre seule arme, c'est la qualité de notre travail : recherche de sujets originaux, vérification de l'info, article agréable à lire...
Les frais de l auto entreprise sont là mais j aime sa flexibilité
Tu aimeras moins sa flexibilité le jour où tu te retrouveras malade, au chômage, ou enceinte : tu ne toucheras rien du tout. Sans parler de la retraite.
Pour info, j'ai pu toucher un congé de maternité en étant pigiste. Une auto-entrepreneuse ne pourrait pas. Et je te promets que les pigistes enceintes que je connais en ce moment regrettent souvent de n'avoir pas été plus vigilantes sur leurs droits lorsqu'elles bossaient.

Publié : 30 avr. 2009, 13:04
par antoine bienvenu
faust a écrit :comme les assedic ne comprennent rien à ma situation, ils me retirent des sous considérant que j'ai des "trop perçus" sur les mois précédents parce qu'ils estiment que ce que je déclare correspond à un nombre d'heures supérieur à ce que je déclare. même si j'ai bien fait gaffe de suivre les recommandations du guide la pige ("rédaction d'articles de presse = pas de correspondance horaire). donc, les mois où j'ai des piges, je ne touche rien du chômage, et les mois où je n'ai pas de piges, je ne touche pas autant que ce que à quoi j'ai droit car les assedic s'amusent à recalculer arbitrairement mes "heures" de travail. :wink:
L'assedic ne saisit pas tes bulletins de paie correctement. ne les envoie pas à evreux, envoie les à l'antenne assedic dont tu dépends. en précisant que tu es journaliste pigiste avec des activités reprises. Le nombre de jours non indemnisés est calculé en divisant ton salaire brut de pige par ton ancien salaire brut journalier

combien de temps faut-il tenir?

Publié : 30 avr. 2009, 16:44
par florentine
Moi ça ne fait qu'un an 1/2 que je pige, et depuis decembre presque tout s'est arrêté. Ceux qui sont pigistes depuis longtemps ont-ils déjà traversé des périodes de crise?