Page 1 sur 1

de la difficulté de vivre de ses piges + autoentrepreneur

Publié : 18 nov. 2014, 11:48
par Lynha2014
Bonjour à toutes et tous,

Journaliste depuis une dizaine d'années, dont plus de la moitié en piges, je galère vraiment à placer des piges et donc à en vivre... Il y eu une époque où cela allait, mais les maternités m'ont un peu éloignées de la recherche de piges (je restais sur mes quelques acquis, plus confortables aussi au niveau emploi du temps) et je ne pige guère plus que pour 500€ par mois, c'est la cata. Quand je cherche, soit je n'intéresse plus le marché (à 35 ans, quelle misère) puisque je n'ai pas de réponse (j'imagine que d'autres pigistes sont plus compétitifs que moi, je veux bien le reconnaître), soit je suis trop chère et de plus en plus d'entreprises trouvent des rédacteurs qui travaillent à moindre coût (si je vous disais à combien certaines personnes que je cotoye, qui se sont spécialisées dans le web travaillent, au feuillet, vous tomberiez de votre bureau - BREF).
Je ne cherche pas de remède miracle, cela fait trois ans que je galère à placer des piges en dehors de mes collaborations régulières, mais des soucis de santé m'ont aussi éloignée de ces préoccupations (la faute à pas de chance).
Résultat, la carte de presse, je peux m'asseoir dessus, le fait que je travaille un 4/5 ne représente rien en pige (j'ai mon mercredi pour mes enfants, mais en piges, on s'en fiche) bref, je ne sais plus trop à quel saint me vouer si je puis dire : pour avoir des piges et me faire payer, il me faut la carte de presse (que je n'ai pas renouvelée depuis au moins 5 ans, damned !) mais sans revenus conséquents, pas de carte de presse.
Une solution se présente à moi mais je sens que ce n'est pas top et je suis quasi certaine que vous avez des choses à en dire alors voici ma vraie question : et si je passais en auto-entrepreneur pour certains travaux. J'ai eu des opportunités qui me sont passées sous le nez car je n'étais pas indépendant - je sais bien que c'est pas top de ne pas être salariée - mais franchement quand je vois les arguments qu'on me rétorque en face, je vois que l'auto-entreprenariat est bien plus courant que l'on ne le pense. C'est pas que c'est bien ou pas bien, mais j'ai l'impression que de plus en plus d'entreprises (hors les grosses entreprises de presse) usent et abusent de ce truc pour faire bosser sur des travaux rédactionnels. Et que je n'ai pas le luxe de pouvoir refuser en disant "je veux du salaire" ---> l'ayant déjà fait, on m'a fait comprendre que "tant pis", ça se fera sans moi.
Qu'en pensez-vous? Je suis sûre que vous allez m'en dissuader, j'entends bien, je comprends même, mais je suis tellement au bout du bout financièrement que je suis prête à tout pour renflouer les caisses !
Faire de la comm, j'y ai pensé, mais je ne sais pas où ça se trouve : on me dira "t'as qu'à chercher", je n'ai pas trouvé ou alors, quand j'ai trouvé, j'ai essuyé des refus : trop chère, quand je demande un feuillet à 75€ (en comm' en plus, ce qui n'est pas élevé) - me brader, non merci, mais j'ai l'impression que c'est le cas de pas mal de pigistes :(
Heureusement certains fonctionnent bien, je suis sûre que parmi vous il y a des happy pigistes, mais moi je ne m'en sors pas financièrement

Une question supplémentaire : si je laissais tomber la carte de presse (qui n'est pas compatible avec l'autoentrepreneur si trop de revenus hors presse), est-ce que je pourrais continuer à piger pour des canards qui payent en salaire. En gros, cumuler salaires de presse + rédaction avec statut d'auto-entrepreneur pour des missions ponctuelles?

MERCI d'avoir lu ce pavé et merci pour vos éventuelles réponses

Une pigiste paumée

Re: de la difficulté de vivre de ses piges + autoentrepreneu

Publié : 18 nov. 2014, 15:39
par Lynha2014
Ah j'ai oublié de préciser que j'ai également pensé au portage salarial dans certains cas, mais dans ce cas, on touche moins en portage qu'en autoentrepreneur (eh oui, j'ai besoin d'argent :(
En portage, c'est nous qui établissons la facture ou la société de portage le fait pour nous? Comment ça se passe?

Re: de la difficulté de vivre de ses piges + autoentrepreneu

Publié : 18 nov. 2014, 18:11
par accolade
Bonjour,
Perso, j'ai bien vite laissé tomber la pige pour des boulots de rédaction plus orientés com (pas assez passionnée de journalisme pour bien vouloir galérer. Je préfère faire des boulots plus alimentaires mais conserver mon temps libre pour des projets qui m'intéressent davantage). Tout ça pour dire que l'autoentreprise est une solution intéressante, malgré ses défauts.
Si l'on fait ce choix, il faut le faire consciemment, c'est à dire :
- ne pas se brader sou prétexte que les charges sont faibles (et je confirme 75 €/ feuille en facture pour de la rédaction, c'est un prix très bas) et que ce statut est souvent propice à toutes sortes de dérives : salariat déguisé, tarifs honteusement faibles... Il faut que la précarité du statut soit au moins compensée par des revenus corrects.
- éviter d'accepter des travaux journalistiques payés en AE

Le portage salarial est effectivement un statut intéressant, mais il n'est plus ouvert (ou ne sera bientôt plus, je ne sais pas exactement), qu'aux cadres qui gagnent plus de 2 900 € brut :shock:
L'autre option est de faire partie d'une coopérative d'entreprises. Elles ont le même fonctionnement que les sociétés de portage, mais une idéologie plus éthique, et proposent de lisser les revenus pour assurer un salaire fixe.
C'est un statut vraiment intéressant, mais comme pour le portage, vous ne touchez en net qu'environ 50 % de ce que vous facturez.

En tous cas, tu peux normalement tout à fait piger pour des titres qui te paient en salaire, même sans carte de plus, en plus de tes revenus d'AE.

En tous cas bon courage !

Re: de la difficulté de vivre de ses piges + autoentrepreneu

Publié : 19 nov. 2014, 09:25
par andee
Bonjour, et bienvenue au club.

Tu peux très bien cumuler le statut auto-entrepreneur et des boulots en vraies piges - ce n'est pas absolument pas idéal, mais c'est faisable. Perso, j'ai quelques piges en salaire et des boulots de communication à côté en auto-entrepreneur (et oui 75 euros le feuillet ce n'est pas très cher payé, car c'est un montant brut sur lequel tu reverses un quart à l'urssaf...mieux vaut viser 100 euros le feuillet, les agences de comm ont largement les moyens).

POur répondre à ta question finale: même si tu n'as pas de carte de presse, oui tu peux continuer à piger pour des canards qui paient en salaire. Les employeurs n'ont pas à te la demander comme prérequis, car la carte de presse n'est en aucun cas obligatoire. Néanmoins, tu dois en faire la demande (ou ton employeur) après trois mois de piges consécutives. Le hic, c'est pour l'obtenir quand une partie de tes revenus ne provient pas de salaires mais de factures... d'ailleurs c'est l'une des demandes récurrentes de nombreux galériens du journalisme: que la ccijp assouplisse les conditions d'obtention de la carte.

Bon courage

Re: de la difficulté de vivre de ses piges + autoentrepreneu

Publié : 19 nov. 2014, 10:17
par mymy
Bonjour, question à accolade à propos de son post :
"Le portage salarial est effectivement un statut intéressant, mais il n'est plus ouvert (ou ne sera bientôt plus, je ne sais pas exactement),qu'aux cadres qui gagnent plus de 2 900 € brut" : avez-vous des références précises concernant cette évolution éventuelle du portage salarial ? Merci de votre réponse.

Re: de la difficulté de vivre de ses piges + autoentrepreneu

Publié : 19 nov. 2014, 10:28
par accolade
Je ne suis pas hyper calée sur le sujet mais voilà une source : http://www.cadremploi.fr/editorial/inde ... -2015.html

Re: de la difficulté de vivre de ses piges + autoentrepreneu

Publié : 19 nov. 2014, 10:54
par Lynha2014
merci pour vos réponses : je vais étudier toutes les pistes possibles, je ne connais pas de coopérative d'entreprise comme tu l'évoques accolade, mais je vais me renseigner.
Comment trouver des travaux de comm, c'est ça que je trouve difficile :(

Re: de la difficulté de vivre de ses piges + autoentrepreneu

Publié : 19 nov. 2014, 11:06
par accolade
Quelques pistes pour la com :
- fais-toi connaître des agences de com de ta ville/région
- fais-toi un site si tu as quelques travaux à montrer
et sois patiente, parfois on en récolte les fruits des mois ou des années plus tard. :)