Ras-le-bol d’une correspondante

Questions et débats à propos de la pige et des pigistes : tarif d'une pige, statut du pigiste, comment trouver des piges ? Comment vendre des piges ? Droits des pigistes, ...
Davka
Messages : 8
Inscription : 02 sept. 2004, 22:21
Localisation : France
Contact :

Contrat de correspondant ?

Message non lu par Davka » 22 juin 2005, 09:33

Chère guenuchette,
Personne n'a dit le contraire. A quel message faisais-tu référence au juste ? tout ce que tu dis est vrai et je n'ai vu nulle part sur ce post quelqu'un qui parlait de "contrat" avec les correspondants. Si je me souviens bien, notre chère Piafette nous lisait une partie de son "accord" avec le journal sus-nommé.
D’ailleurs, cet accord n’est-il pas problématique dans la mesure où les deux parties ne sont pas à égalité.
Bien évidemment tu peux toujours t’engager à aller sur le terrain et ne pas rendre de papier, mais la contrepartie, c’est que le journal peut très bien ne pas prendre ce papier à ton retour.
Il existe d’autre manière de traiter les rapports avec les correspondants. D’ailleurs le synonyme du mot, qui n’en est que partiellement un, c’est pigiste. Mais en général, cela sous-tend un autre type de rapport.
Si tu connais un peu le « statut » (si on peut parler de statut) de correspondant, tu sais alors que celui-ci n’est pas censé écrire ses papiers.
Prenons un exemple, tu vois un accident de la route spectaculaire, tu appelle le journal. Ça s’appelle une alerte et tu es payé – si ça n’a pas trop changé depuis mon époque, aux alentours de 5 €.
D’ailleurs, si tu regardes bien les « contrats » aucune longueur d’articles (lignes, calibrage etc.) n’est prévue. Il s’agit uniquement de type d’articles auquel ton information a donné lieu.
Maintenant, plutôt que téléphoner, tu peux envoyer un fax et rédiger de manière courte ce qui se passe. Accident, ville, heure, date, personnes impliquées, dégâts etc. et si tu fais des phrases à la place d’un télégraphe, et que le journal reprend ces phrases, ça n’a rien à voir. Tu as fait du zèle. En définitive, ma chère guenuchette, le correspondant n’est là que pour donner de l’information que la rédaction doit retraiter.
La différence avec un journaliste qui confie son papier à un SR. Elle est parfois trop mince. Parfois ? non, pardon, je vis encore dans un autre monde. Elle est le plus souvent très mince. J’ai aussi eu des correspondants à gérer. Il y en avait des très bons. Il suffisait de relire leur papier, modifier deux tournures et l’affaire était dans le sac. Ils avaient apporté une information que nous n’aurions pas eu sans eux, ils avaient réalisé un travail intellectuel sur leur sujet, il avait hiérarchisé leur information, construit leur papier pour que le lecteur puisse comprendre ce qui se passait etc.
A l’inverse, d’autres écrivaient pour eux, parlaient de ce qui les intéressaient ; d’autres encore, n’en parlons pas, il fallait tout refaire. Et un papier de trois feuillet se résumait après relecture à dix malheureuse lignes de brèves.
Le malheur, c’est qu’il n’y a aucune différence entre ces trois types de correspondants. Bien sûr, on privilégie toujours les bons : « on charge la mule » comme on dit. Mais en définitive, le salaire est le même et si l’un vient à manquer… et bien, nul n’est irremplaçable.
Invité

Message non lu par Invité » 23 juin 2005, 15:33

"Il n'existe aucune longueur de papier" FAUX.
Il existe des cotations, qui correspondent à l'importance et à la taille du papier.

Pour en revenir au débat "écoles/entretiens...", dans certainbs journaux on recrute sans entretien, et à la tête du client... genre tu bosses un an correspondant, tu postules. La direction sans entretien te propose un CDD de trois mois au SR. Puis re CDD. Un jour t'as un CDI... à moins que tu n'es fait le con, et là c'est FINI !
Davka
Messages : 8
Inscription : 02 sept. 2004, 22:21
Localisation : France
Contact :

Pardon

Message non lu par Davka » 23 juin 2005, 16:18

Chère ericae2002 de Grenoble,
Je ne savais pas qu'il y avait une bourse à l'article dans la région que tu fréquentes.
Pour mesurer le gouffre entre la pige et la correspondance évoqué dans le post précédent, je te propose de demander une carte de presse avec tes valeurs... Même si cette activité boursière consitue plus de 80 % de ton activité, il y a des chances pour que tu continues àjouer longtemps avant de profiter de investissements.
Quant à tes correspondances tu peux toujours les proposer au Assedic, mais c'est un genre de littérature qu'on goûte peu dans ces sphères.
Voilà donc un exemple concret de la terrible dichotomie entre les lettres et la lettre.
Enfin, la technique d'ascension que tu évoques, je l'ai moi-même pratiqué et évoqué dans les messages précédents. Reste que la montagne est de plus en plus raide, que les alpinistes sont de moins en moins nombreux à emprunter le sentier et que ce sentier est de plus en plus local, régional et jamais ou presque national.
Maintenant, je ne dis pas qu'il y a des exceptions...
Invité

Message non lu par Invité » 23 juin 2005, 17:59

Pourquoi ton message est-il si méprisant ?

Dire qu'il y a des cotations ne veut pas dire bien payé...
Pas la peine de se vexer pour si peu franchement.

Ensuite je suis un homme.

PS : la première qualité du journaliste c'est de reconnaître ses torts.
Davka
Messages : 8
Inscription : 02 sept. 2004, 22:21
Localisation : France
Contact :

LE GRAND PARDON

Message non lu par Davka » 23 juin 2005, 20:24

Je suis désolé, mon cher ERICAE2002, si mon message t'es apparu comme méprisant. je le croyais tout simplement drôle. Mais à force de vouloir jouer au petit malin, on finit par être con et méchant. Accepte donc toutes mes excuses, pour la méprise de ton identité, d'une part et pour ce précédent, plutôt méchant, effectivement, à la relecture.
Je suis décidément un vieux con aigri et narcissique.
Non, sincèrement, pardon, si je t'ai vexé.
Méprisant, c'est tout ce que je ne veux pas être.
Invité

Message non lu par Invité » 23 juin 2005, 22:45

Pas grave... J'étais de mauvais poil.
Ah là là ! On est tous dans la même galère... et encore je suis jeune. Je vais essayer d'entrer à l'ESJ Paris... mais sur dossier (j'ai un bac + 3).
piafette

Message non lu par piafette » 24 juin 2005, 01:01

Y a eu un post intéressant sur la rémunération des correspondants bougez pas je vous cherche ça (ce sont des liens, cliquez-y!)
Paris-Normandie

statuts

statuts

Je viens de relire tous ces posts et les autres autour, vraiment intéressant !
Dernière modification par piafette le 24 juin 2005, 10:12, modifié 1 fois.
Davka
Messages : 8
Inscription : 02 sept. 2004, 22:21
Localisation : France
Contact :

Message non lu par Davka » 24 juin 2005, 09:15

Reste que j'ai été très con, parce que la galère a priori est derrière moi. Elle vogue... Mais si personne n'est irremplaçable, personne n'est intouchable. Je suis en sursis à durée déterminée.
Concernant l'Esj de Paris, tu devrais regarder dans les "post" concernant les écoles, il me semble qu'il y avait des choses intéressantes.
D'ailleurs, perso, si je suis contre toutes les écoles, c'est bien évidemment parce que j'en ai fait aucune... J'ai un Bac + 5 et il était un peu trop tard et trop cher pour moi d'entrer. D'autant plus que lorsque je me suis posé la question, j'avais déjà été journaliste, je cherchais le papier pour être reconnu. Revenir en arrière ne me disait rien du tout... Et ça ne m'a pas servi. Seulement, vu que j'ai été un certain nombre de temps au contact des annonces, que j'ai bien envoyé une centaine de lettres manuscrites, et deux cent autres par mail... que j'ai passé une petite dizaine d'entretiens, je commence à connaître le manège et j'aime pas tourner en rond...
A plus et bon courage pour cette épreuve sur dossier
Climousse
Messages : 334
Inscription : 01 oct. 2004, 12:01
Contact :

Message non lu par Climousse » 24 juin 2005, 11:11

aigris, amers, désabusés, scandalisés, remontés, quoi que vous soyiez, dites-vous au moins que tous vos posts sont TERRIBLEMENT instructifs pour vos "jeunes lecteurs " :lol: dont je suis : correspondante en PHR depuis 6 mois, et bientôt en contrat de qualif dans le même hebdo... avec une école... ben oui ! et du terrain en même temps... car avec un bac + 4, peu de revenus et une petite expérience de correspondante, il est effectivement difficile de se résoudre à aller se rasseoir sur des bancs pendant 2 ans sans écrire une seule ligne, sans couvrir une seule fête de quartier, pas même une petite foire à l'andouille ! :wink:
En tout cas, grâce à tous vos posts, à vos échanges, ici et dans d'autres topics, j'espère pouvoir aborder le boulot moins naïvement, avec plus de recul (enfin, je ne pense pas qu'il soit possible d'en avoir tout de suite), au moins de façon plus réfléchie.
Invité

Message non lu par Invité » 24 juin 2005, 13:41

Climousse, c'est toi qui a les clés... C'est comme ça dans cette profession, faut essayer de se démerder, tout en sachant que l'on ne sera ni des journalistes comme Flaurence Aubenas, et que l'on ne gagnera pas des fortunes ! Mais ce boulot est formidable !

Piafette, si tu veux je peux rajouter les cotations du Dauphiné libéré... Dis-le moi...
Répondre

Revenir à « Piges et pigistes »