Page 1 sur 1

rmc info s'offre bfm

Publié : 01 oct. 2002, 14:54
par jyl
C'est fait RMC Info vient de se faire BFM et ses 140 salariés dont une bonne centaine de journaliste.

Publié : 01 oct. 2002, 16:13
par François
Tu as raison : RMC Info vient de reprendre (pourquoi "se faire" ?) BFM, station qui compte une bonne centaine de journalistes (au pluriel).
C'est d'ailleurs apparemment la meilleure solution : BFM et ses salariés échappent au groupe Coprosa de Jacob Abbou (le Journal de l'Automobile, Tribune Juive, le Nouvel Economiste, etc.), affairiste sans scrupules qui met systématiquement les journalistes plus bas que terre.

Publié : 01 oct. 2002, 16:28
par Bianca
Oui c'est vrai ça !!! A bas Coprosa !!! :evil: :evil: :evil: :evil: :evil:

Publié : 02 oct. 2002, 19:52
par Pas Glop
Après que Nosta lui eut sucré des messages. Après qu'il lui eut retiré son slip. Voilà Gros Dégueulasse banni du forum.

Si l'humour et le poil à gratter n'ont pas leur place sur Catégorynet... alors moi non plus.

Publié : 02 oct. 2002, 21:22
par François
Tu as raison sur un point : j'aurais dû, pour être plus exact, dire "la moins mauvaise solution" (ce que j'ai d'ailleurs failli faire).
Maintenant, sur le fond, est-ce que tu connais bien le dossier ?
Est-ce que tu as réellement suivi l'affaire, y compris depuis le mois de juin, au moment où Jacques Abergel, patron de la holding contrôlant BFM, semblait se résigner à un accord de principe avec l'affairiste Jacob Abbou (Coprosa), qui venait de faire main basse sur le Nouvel Economiste, où il a d'ailleurs été accueilli par une grève de la rédaction ?
Est-ce que tu sais qu'il a été fortement question de fermer la radio et qu'il ne restait plus que deux repreneurs possibles : RMC Info (ou plus exactement sa maison-mère Nextradio) et l'alliance Denys Didelon-Lagardère, qui n'a pas réussi à boucler son tour de table financier ?
Restait RMC Info, avec (comme dans tous les autres projets) un programme drastique de licenciements, c'est vrai. Mais, financièrement, BFM ne peut mathématiquement pas tenir avec la masse salariale à laquelle Abergel était arrivé, en recrutant notamment des "signatures". Le dossier est complexe, et mérite sans doute plus qu'un petit post réactif, crois-moi.