Besoin d'avis et de précisions sur une mission

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
gugi
Messages : 37
Inscription : 05 sept. 2005, 18:35
Contact :

Besoin d'avis et de précisions sur une mission

Message non lu par gugi » 15 mars 2007, 04:28

J'ai épluché quelques sujets (et ai lu des choses instructives que je quote à la fin de mon message), mais j'ai besoin d'avis et de quelques précisions.

Je me suis vu proposer par un site internet la relecture et correction de ses pages tout fraîchement traduites (depuis l'anglais je crois) par une agence.
Si on me propose celà c'est que sans doute le travail ne s'annonce pas forcément parfait. Et à mon avis il est aussi fort possible que je doive changer la tournure de certaines phrases si la traduction se révèle être un peu trop "scolaire".

Considéré ce que j'ai relevé plus bas et ce qu'indique donc le syndicat des correcteurs (dont le site est en travaux), sur quels tarif et quantité horaire dois-je m'appuyer selon vous ?
Celle d'une lecture sur épreuve ou sans copie, sur écran (15000 signes et 14€ de l'heure), ou celle d'une préparation de copie sur écran (8000 signes et 18€ de l'heure) ?
Celà fait tout de même une petite différence.
Je ne souhaite évidemment ni me faire "exploiter", ni surfacturer.

Lara Croft a écrit :Certes, dur de répondre à une telle question !
Je ne sais pas si cela pourra t'aider, mais voici la "norme" du syndicat des correcteurs (http://www.correcteurs.org/site/contacts.php4) :
Lecture sur épreuve: 14 euros de l’heure, plus prime de 8,33 % et congés payés au prorata du temps passé, le rythme de travail étant défini dans l’annexe n° IV à la convention collective de l’édition (12 000 signes l’heure pour une lecture avec copie et 15 000 signes l’heure pour une lecture sans copie).

Préparation de copie : 18 euros de l'heure, plus prime de 8,3 % et congés payés, le rythme étant de 8 000 signes de l'heure pour du texte courant ou pour une lecture effectuée sur écran, « en conscience » pour le reste
.
Même si celà ne me concerne à priori pas, peut-on m'éclairer sur le passage que j'ai mis en gras ? Que signifie t-il ?

Lara Croft a écrit :Préparation de copie = 1er stade de la correction. Sur manuscrit. Lecture généralement la plus minutieuse (avec parfois réécriture).
Lecture sur épreuve = correction du texte en maquette (là on est surtout attentif aux césures, aux veuves et aux orphelines, on touche moins au texte, qui est censé avoir déjà été corrigé).
Ce qui explique pourquoi la prépa de copie est mieux payée en nb de signes : on y passe plus de temps.
Lecture sans copie = sur écran.
Voilà...
gugi
Messages : 37
Inscription : 05 sept. 2005, 18:35
Contact :

Message non lu par gugi » 15 mars 2007, 04:31

Et bien sûr j'ai oublié quelque chose...

Question subsidiaire qui va sans doute paraître assez bête, lorsque l'on parle de 8000 ou 15000 signes, compte t-on les espaces ?



Merci d'avance pour vos réponses. :)
nifette
Messages : 11
Inscription : 09 nov. 2005, 11:38
Contact :

Message non lu par nifette » 15 mars 2007, 11:34

On compte toujours espaces compris (il y avait eu une controverse là-dessus et quelqu'un avait proposé de rendre son travail en supprimant tous les espaces, puisqu'elles ne comptaient pas...).
"en conscience" signifie je crois que tu donnes le nombre d'heure que tu y as passé.
Après pour les tarifs, je n'ai jamais travaillé dans ces circonstances donc je ne peux pas t'aider mais je dois dire que j'ai rarement vu appliquer les tarifs du syndicat, qui me semblent être une fourchette haute des prix pratiqués...
calvus_mons
Messages : 16
Inscription : 18 mars 2005, 12:57
Contact :

àïe !

Message non lu par calvus_mons » 15 mars 2007, 13:53

Et si je peux me permettre, attention à ton petit tic de l'accent grave (celà, à priori...) !
fastil
Messages : 19
Inscription : 16 mars 2007, 10:26
Localisation : Paris
Contact :

C'est grave ?

Message non lu par fastil » 16 mars 2007, 10:54

Cela est vrai. Mais "à priori" est une expression latine francisée que l'on peut accentuer en romain. Sinon on l'écrit sans accent, mais en ital. (Cf. les règles typo de l'Imprimerie nationale)
fastil
Messages : 19
Inscription : 16 mars 2007, 10:26
Localisation : Paris
Contact :

Type de presse

Message non lu par fastil » 16 mars 2007, 11:22

Les tarifs indiqués par Lara Croft semblent corrects.
Les prix pratiqués dépendent aussi du type de relecture et des vérifications à faire. S'il s'agit de textes scientifiques ou médicaux (presse professionnelle, par exemple), le tarif sera un peu plus élevé que pour le tourisme ou la grande consommation...
calvus_mons
Messages : 16
Inscription : 18 mars 2005, 12:57
Contact :

Re: C'est grave ?

Message non lu par calvus_mons » 16 mars 2007, 18:52

fastil a écrit :Cela est vrai. Mais "à priori" est une expression latine francisée que l'on peut accentuer en romain. Sinon on l'écrit sans accent, mais en ital. (Cf. les règles typo de l'Imprimerie nationale)
Merde, mon côté réac a été démasqué ! En effet je n'utilise que la version latine italique... Je l'aime !

(Je ne savais pas qu'elle avait été francisée...)
calvus_mons
Messages : 16
Inscription : 18 mars 2005, 12:57
Contact :

Re: C'est grave ?

Message non lu par calvus_mons » 16 mars 2007, 19:02

fastil a écrit :Cela est vrai. Mais "à priori" est une expression latine francisée que l'on peut accentuer en romain. Sinon on l'écrit sans accent, mais en ital. (Cf. les règles typo de l'Imprimerie nationale)
Cela dit, Le Lexique précise bien que la règle de l'IN est de ne pas franciser. Il y est dit qu'on peut rencontrer les graphies francisées, simple constat d'usage (pas si fréquent, d'ailleurs, il faut l'avouer).
fastil
Messages : 19
Inscription : 16 mars 2007, 10:26
Localisation : Paris
Contact :

Message non lu par fastil » 18 mars 2007, 13:32

On s’éloigne de la question initiale, mais j’aimerais revenir sur la proposition du "Lexique des règles typo de l’Imprimerie nationale" (édition 2002, je n’en ai pas vu de plus récente).
Je suis tout à fait d’accord avec toi. Cependant, je trouverais personnellement assez sympa de pouvoir écrire à priori en romain avec un accent. Il y a tant d’autres mots ou expressions qu’il est intéressant de passer en ital… En revanche, est-ce que tu sais pourquoi « à posteriori » s’écrirait avec un accent sur le a, mais pas sur le e ? (Cf. locutions latines p. 105)
Bizarre, bizarre…
fastil
Messages : 19
Inscription : 16 mars 2007, 10:26
Localisation : Paris
Contact :

A priori, problème de guillemets

Message non lu par fastil » 19 mars 2007, 06:27

Impossible de revenir sur le texte précédent, il y a pourtant un sérieux problème de guillemets mis à la place de l'ital… Comment peut-on revenir sur un message posté ?
De plus, la question concernant les accents d'à posteriori s'adresse à tous… Merci.
gugi
Messages : 37
Inscription : 05 sept. 2005, 18:35
Contact :

Message non lu par gugi » 24 mars 2007, 06:58

Pour en revenir à mon post initial (si vous le voulez bien :mrgreen: , merci par ailleurs pour vos réponses jusque là), je suis surpris par ces standards tarifaires en terme de signes/heure.

Le nombre de 15000 signes représente en gros 4 à 5 pages A4 apparemment si on simule dans Word.
Voyons large disons 5.

Or j'ai voulu me tester sur un petit texte d'essai, et j'ai mis un peu plus de 5 minutes pour 1 page et demie.
Et pourtant il y avait quand même quelques bricoles à corriger ou à bidouiller.
Donc en gros à la louche ça doit me faire du 12 pages à l'heure.

Ca fait une nette différence !


Du coup je ne me vois pas demander le tarif "préconisé par la profession", j'aurais peur que celà fasse un peu louche de sous-entendre que je passe deux à trois fois plus de temps qu'il ne m'en faut réellement.
D'autant que ce tarif horaire de la profession de 15€ n'est quand même pas vilain.
Et d'autant surtout qu'avec presque l'équivalent de 100 pages à corriger j'ai peur que mon "devis" ait du mal à passer (commanditaire dont je ne connais pas trop le budget).

Ceci dit en farfouillant sur Internet j'ai crû voir que certains pros ne se gênaient pas pour à l'inverse proposer de sacré tarifs, du genre 46€ les 15000 signes :shock: . Je sais pas si ils ont beaucoup de clients mais si oui ils doivent se faire des couilles en or comme on dit.
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »