comment fixer un tarif ?

Section réservée aux débats sur la correction et les correcteurs : tarifs pour rédiger un article ? Peut-on vivre de la correction ? Quels médias recrutent des correcteurs ?
dgé
Messages : 10
Inscription : 12 févr. 2004, 12:13
Contact :

comment fixer un tarif ?

Message non lu par dgé » 27 sept. 2007, 14:18

Bonjour,

Je viens d'achever plusieurs CDD de "relectrice/correctrice" pour des sociétés de cours à distance. Ils refondaient leur maquette pour leurs manuels et je vérifiais l'orthographe, la syntaxe, la maquette et la mise en page, avec minimum deux relectures par manuel. Je viens de lire sur le forum quelques messages concernant les tarifs et je me rends compte que j'étais vraiment une très bonne affaire pour eux : j'étais payée au Smic horaire...
Ils voudraient me reprendre pour continuer, mais leur "stock" de CDD est épuisé pour moi. Comme je vais m'installer à mon compte en tant que profession libérale, ils vont pouvoir me payer en honoraires.
D'où ma petite question : quelle fourchette de tarif puis-je demander pour ce genre de boulot ? et sur quelle base : à la page, au manuel (en général, de 100 à 250 p. par manuel) ou bien à l'heure ?

Petite précision : je n'ai pas de diplôme de correcteur.

Merci de vos réponses !

dge
cilou
Messages : 1588
Inscription : 13 avr. 2005, 18:20
Contact :

Message non lu par cilou » 27 sept. 2007, 18:25

Le diplôme, tout le monde s'en fout, ce sont tes compétences qui sont importantes. Or, elles doivent les satisfaire, puisqu'ils ont bossé plusieurs fois avec toi.
Concernant le tarif, c'est à toi d'estimer combien de temps le travail te prend. Puis d'estimer combien tu veux gagner (1,5 fois le smic horaire, par exemple, me semble plus raisonnable que le smic). Puis de multiplier par deux puisque c'est toi qui payera toutes les charges.
dgé
Messages : 10
Inscription : 12 févr. 2004, 12:13
Contact :

Message non lu par dgé » 28 sept. 2007, 10:44

Merci de votre réponse. J'avais oublié de préciser que je pense travailler à domicile. Un tarif horaire est peut-être un peu aléatoire ?
J'ai environ 25 manuels de 150 à 250 pages à corriger, ceci étalé sur toute l'année 2008. 40 euros par manuel corrigé, avec toutes les relectures, vous semble-t-il correct ? ou alors faut-il mieux que je fasse un tarif à la page, genre 1 ou 2 € ?
merci de vos conseils !

dgé
letibelim
Messages : 239
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 28 sept. 2007, 11:34

40 euros par manuel ??? heuu... ça fait 1000 euros pour 25 manuels corrigés. Tu es sûr de ne pas t'être trompé, là ?
dgé
Messages : 10
Inscription : 12 févr. 2004, 12:13
Contact :

Message non lu par dgé » 28 sept. 2007, 13:16

De m'être trompée dans quel sens ? c'est trop cher ou pas assez ?
letibelim
Messages : 239
Inscription : 13 oct. 2005, 09:18
Contact :

Message non lu par letibelim » 29 sept. 2007, 13:50

ça me paraît ridiculement faible. Mais je ne suis pas correcteur. Combien de temps représente la correction d'un livre, grosso modo ? Ca te donnera une idée du taux horaire correspondant et te permettra de comparer au smic (sachant qu'il faudra jouer avec les cotisations pour avoir des taux comparables, mais on verra après).
duplex
Messages : 95
Inscription : 30 oct. 2005, 12:01
Contact :

Message non lu par duplex » 29 sept. 2007, 14:30

Présenté ainsi, c'est presque du bénévolat ! Mais ta question « ou alors faut-il mieux que je fasse un tarif à la page, genre 1 ou 2 € ? » montre déjà une énorme différence avec les 40 euros annoncés juste avant. Tu voulais sans doute dire 400 euros par manuel ?
Ayant déjà travaillé pour eux et semble-t-il sur le même type de projet, tu dois pouvoir facilement évaluer le temps que cela te prend réellement et adapter le tarif en conséquence (ton travail doit tout de même te permettre de vivre, après avoir payé les différentes cotisations).
dgé
Messages : 10
Inscription : 12 févr. 2004, 12:13
Contact :

Message non lu par dgé » 01 oct. 2007, 18:56

Déjà, merci pour toutes vos réponses !
Je corrige à la fois des manuels de maths, de français, de droit, donc avec des temps de corrections complètement différents vu le contenu, avec un nombre de pages allant de 40 p. à 250 p. Et franchement je n'arrive pas à faire une moyenne horaire ! Et comme je l'ai déjà dit, je vais sûrement travailler à domicile : un tarif horaire n'est pas très pratique.

Quand je disais 40 euros par manuel, je ne me trompais pas, mais vu vos réponses, je crois que je vais réviser ce tarif à la hausse !

Autre chose : je ne corrige pas un manuel qui vient juste d'être écrit : c'est une refonte de maquette, donc le manuel est censé avoir déjà été corrigé il y a quelques années (bien que dans certains cas, on ne dirait vraiment pas !) : c'est pour cela que je ne mettais pas un tarif très élevé.

Qu'en pensez-vous ?
natfavreau
Messages : 1
Inscription : 27 avr. 2007, 08:06
Contact :

Quelle formation pour être "relectrice/correctrice"

Message non lu par natfavreau » 02 oct. 2007, 15:03

Bonjour,

J'aimerais savoir si les agences attendent une formation spécifique d'un free-lance pour le commander sur ce type de travail ou si les débutants sont facilement acceptés, à partir du moment où ils font preuve d'une formation et d'une expérience littéraire (journaliste, concepteur-rédacteur....) ?
Quels sont les types de boîtes qui demandent les services d'une relectrice correctrice (Agences de com ? Maisons d'éditions ?) Connaisez vous des sites internet qui proposent des offres de missions dans le domaine ?
J'aimerais tenter quelques expériences dans ce milieu, vos tuyaux pour mieux comprendre les ficelles de ce boulot m'aideraient beaucoup ! ! !
lolv.stein
Messages : 6
Inscription : 19 mai 2007, 14:44
Contact :

tarifs

Message non lu par lolv.stein » 02 oct. 2007, 20:00

Pour info, j'ai actuellement un CDD pour corriger également des fascicules de cours par correspondance. Je suis payée 2000 euros (bruts) pour 35 heures.
Je ne pense pas que partir sur une base horaire au smic soit une bonne idée. Ton travail a de la valeur et s'ils ne souhaitentr pas le payer à sa juste valeur, tant pis pour eux. Mieux vaut perdre un boulot que travailler à perte. Généralement, je demande environ 15 euros pour 10 000 signes (on considère souvent que cela représente une heure de travail, espaces comprises), plus pour les boîtes de comm ou lorsqu'un travail m'ennuie. S'ils souhaitent que tu relises 2 fois un texte et que tu vérifies la bonne intégration des corrections par le studio, fais-toi payer pour. Si tu souhaites avoir des arguments, regarde les prix proposés sur le http://www.correcteurs.com/
dgé
Messages : 10
Inscription : 12 févr. 2004, 12:13
Contact :

Message non lu par dgé » 03 oct. 2007, 00:02

Merci lolv.stein pour tes conseils, je commence à y voir plus clair et à me faire une idée du tarif que je vais demander.
Heureusement que ce genre de forum existe !
lamichka
Messages : 20
Inscription : 28 mai 2007, 18:04
Contact :

tarifs correction

Message non lu par lamichka » 17 oct. 2007, 12:31

Bonjour Dgé, j'arive un peu tard mais on ne sait jamais ! Moi aussi j'ai commencé récemment et pour fixer un tarif horaire je me suis appuyée sur le 1er boulot en notant qd je travaillais l'heure de début, de fin et le numéro de la page où j'étais arrivée. Ainsi j'ai pu savoir combien de temps j'avais passé réellement même à domicile. Pour le tarif il me semble que 10 à 15 euros de l'heure net c'est bien, soit 20 à 30 euros brut donc à facturer (moi je suis en portage et je sais que j'aurais 50 % de la facture à la sortie...). Ensuite avec ça tu peux trouver aussi un prix à la page si tu préfères.
Il faut estimer à peu près au début le tps que ça prendra quitte à réajuster un peu sur la facture suivante si on a vu un peu juste. Par contre 40 euros le manuel je comprends qu'ils soient intéressés !! Ce n'est vraiment rien !
Bon voilà ma petite expérience !! Bon courage !
dgé
Messages : 10
Inscription : 12 févr. 2004, 12:13
Contact :

Message non lu par dgé » 17 oct. 2007, 22:20

Merci pour tes conseils, en fait je me suis décidée pour un tarif à la page pour un travail à domicile, ce que mes clients ont accepté sans problèmes. Et j'ai abandonné les "40 euros par manuel" : je ne réalisais pas vraiment, ce sont mes premiers boulots. L'expérience rentre...
bonne continuation
Petifolio
Messages : 73
Inscription : 21 janv. 2007, 16:10
Contact :

Message non lu par Petifolio » 25 oct. 2007, 09:54

Bonjour dgé, bonjour à tou(te)s,

J'arrive un peu tard dans la conversation, laquelle a le mérite de rappeler que la correction est une profession. Si elle est libre, il convient néanmoins de ne pas faire n'importe quoi, au risque de nuire à ses confrères et consœurs… Aucun échange de ce post quasiment ne précise que, et notamment en fonction de la convention syndicat-patronat de l'édition, les tarifs sont, a priori, fondés sur des calculs au "nombre de signes horaire" (pour rappel 8 500 en prépa ; 15 000 en première). Aussi, cela n'a effectivement aucun sens de se faire payer pour "un fascicule", "une brochure" ou "un livre". Quand j'écris plus haut "a priori", cela veut dire que la rémunération d'un certain nombre de travaux de correction peut également se faire "en conscience", a posteriori. Ce sont des travaux particuliers pour lesquels le calcul en nombre de signes se révèle insatisfaisant (corriger un slogan publicitaire d'une trentaine de signes ne rapporterait pas beaucoup…). Il est important, me semble-t-il, d'avoir à l'esprit ces éléments quand on négocie avec un employeur, car beaucoup d'entre eux - y compris les boîtes de comm - sont au courant de ce mode classique de calcul. Ne pas l'évoquer risque de vous faire passer pour un(e) amateur/rice… Cordialement

petifolio
BEGET
Messages : 46
Inscription : 25 oct. 2007, 14:59
Contact :

Message non lu par BEGET » 25 oct. 2007, 20:46

Bonsoir
tout à fait d'accord avec Petitfolio: il ne faut pas accepter de travail au rabais. Quel est le tarif à appliquer pour les agences de com.?
Merci
Répondre

Revenir à « Correction & correcteurs »